AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 Salle commune : un samedi soir d'octobre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Salle commune : un samedi soir d'octobre   Sam 31 Mai - 20:19

Le temps était orageux ce soir, et beaucoup de Serdaigles s'étaient résolus de renoncer à aller assister à l'entrainement de l'équipe bleue de quidditch pour cette raison. La salle commune grouillait donc de monde en ce début de soirée... Certains élèves sérieux s'attelaient à leurs devoirs, d'autres jouaient aux échecs (depuis un certain nombre d'année, la coupe du club d'échecs était restée dans la maison de Serdaigle, et les élèves concurants d'ici entendaient bien la conserver cette année encore !), d'autres encore s'amusaient avec quelques sorts, de petits groupes de filles gloussaient dans leur coin (probablement surexcitées à l'approche du bal d'Halloween), et d'autres encore papotaient ou flirtaient tranquillement dans les divers coins et recoins du confortable salon de la maison. L'âtre conférait au lieu une atmosphère chaleureuse qu'animait de régulièrement le crépitement des flammes.
Luna quant à elle, et conformément à ses habitudes ou presque, faisait bande à part. Elle se tenait en tailleur sur quelques coussins posés négligemment sur le renfoncement d'une fenêtre, à demi cachée par la lourde tenture de velours bleuté d'un rideau. Pour une fois, ce n'était pas le Chicanneur qu'elle lisait avec attention puisque le dernier numéro gisait à côté d'elle ouvert à la page des brèves. Non, elle était plutôt absorbée par ce qui semblait être la Gazette de l'école qu'elle parcourait d'un air perplexe tout en machonnant un baton de réglisse, semblant inconsciente du fond sonore des voix qui envahissait la salle.
Revenir en haut Aller en bas
Serdaigle | PréfetSerdaigle | Préfet
avatar

Parchemins envoyés : 419
Humeur : grrrrrr !
Année : 6ème année
photo d'identité du sorcier : : Beautyful girl


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : pas encore.
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Salle commune : un samedi soir d'octobre   Dim 1 Juin - 21:09

Aéris rentra dans la salle commune, en claquant la porte derrière elle. Elle était toute trempé, du pied jusqu'a la tête. Elle avait affronté le sale temps qu' il y avait dehors, pour récupérer son gilet, qu' elle avait oublié sous un banc. C' était un risque inutile, et stupide, qu' elle ne prendrait plus jamais !
Cela l' avait bien mis les nerfs en pétard. Il y avait de quoi quand même ! Même si ce qu' elle avait fait était par sa faute, et complètement idiot.
Elle se laissa retomber sur un fauteuil, installé au coin du feu. Le feu crépitait dans la cheminée. Et réchauffait peu à peu ses moindres petits os fragiles. N' empêche qu' il ne faisait pas chaud dehors !
Bref, elle essaya de se calmer. Elle tourna la tête sur le côté. C' est alors qu' elle apperçut une masse de cheveux blonds, derrière un magasine: le chicaneur.
La jeune fille se demandait comment on pouvait lire, et surtout, s' intéresser à ces imbécilités. Elle avait envie de faire qu' une chose: de prendre sn journal, le déchirer, et de le jeter dans le feu, en lui disant: " tu n'as rien d' autre de plus stupide à lire ?". Mais elle ne fit rien. Elle resta dans son fauteuil, près de la chaleur du feu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lenitarium.skyrock.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Salle commune : un samedi soir d'octobre   Dim 8 Juin - 1:45

[HJ : pour une fois ce n'est pas le Chicanneur que Luna lit puisqu'il est à côté d'elle, mais la gazette de l'école... Wink ]

Luna, absorbée qu'elle était dans sa lecture, n'avait pas senti venir Aéris, souvent discrète dans sa façon de se mouvoir.

Il faut dire que la Gazette de l'Ecole regorgeait d'affaires pour le moins palpitantes ! Elle en était d'ailleurs rendue aux "Estimations des coins et recoins de Poudlard" :

Citation :
"...du professeur Trelawney. Nous estimons à 7 chances sur 10 que notre cher enseignant des Potions invitera le professeur de Divination à diner prochainement..."

Mais lorsque cette dernière lui asséna le cynisme de sa réflexion, elle leva ses grands yeux d'un air étonné et pencha la tête pour mieux se dévoiler de derrière la tenture.

-Hmm ? Quoi ? La Gazette de l'école ? demanda-t-elle d'une petite voix surprise. C'est vrai que toutes les informations ne brillent pas par leur exactitude ni par leur véracité, mais j'aime bien me tenir au courant de ce qui se passe à l'école... Tu ne la lis jamais toi ?

La jeune Lovegood ne connaissait pas très bien sa camarade de Serdaigle qui n'avait que rarement daigné lui adresser la parole jusqu'à présent (enfin, comme beaucoup d'autres ceci dit !), d'où la surprise d'autant plus grande pour elle de se voir ainsi abordée. Mais elle était ravie que quelqu'un parmi le grouillement des élèves dans la salle ce soir ait eu la sympathique idée de venir la trouver derrière son rideau.
Revenir en haut Aller en bas
Serdaigle | PréfetSerdaigle | Préfet
avatar

Parchemins envoyés : 419
Humeur : grrrrrr !
Année : 6ème année
photo d'identité du sorcier : : Beautyful girl


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : pas encore.
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Salle commune : un samedi soir d'octobre   Lun 16 Juin - 22:23

( hj: oh dsl... )

Aéris s' était relevé, et dirigé vers Luna. Elle se rendit compte que ce n' était pas le Chicaneur qu' elle lisait, mais la Gazette de l' école. Sa vue lui jouerait des tours ?

- Tiens, tu lis ça, toi ??
ne put-elle s' empêcher de lui dire, d' un ton maussade.

"Hmm ? Quoi ? La Gazette de l'école ? C'est vrai que toutes les informations ne brillent pas par leur exactitude ni par leur véracité, mais j'aime bien me tenir au courant de ce qui se passe à l'école... Tu ne la lis jamais toi ?" lui avait demandé Luna d' une petite voix surprise.
La jeune fille secoua négativement la tête.

- Non, pas tout le temps. Parfois, je trouve ça n’importe quoi, ce qu’ ils publient !

Elle repensait à l’ article qu’ ils avaient consacré uniquement et entièrement à Ginny Weasley. Ce n’ était que des imbécilités ! Qui s’ intéresse à sa vie amoureuse ? Et quel est l’ imbécile qui pourrait s’ intéresser à elle ?
A part son cher Potter, et ses amis, elle ne voyait personne d’ autre… Et quelques idiots qui seraient amoureux d’ elle.
La jeune DeLune n’ aimait pas tellement la famille Weasley. Sa famille, étant tous Sang-Pur, lui avait appris à les détester, tout comme eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lenitarium.skyrock.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Salle commune : un samedi soir d'octobre   Sam 21 Juin - 14:14

Blanche entra dans la salle commune après avoir passé le reste de la soirée dans le bibliothèque, quand elle fit son entré elle trouva deux jeune femme une fille prénommé Luna qu'elle avait déjà croisé dans les couloirs et une autre. Mais elle ne connaissait pas son nom elle semblait en grande conversation, et ne voulant pas vraiment les interrompre, mais resté tout de même dans la salle commune, elle leur dit seulement :

- Bonjour, Salut luna !

les deux jeunes femmes tournèrent leur tête vers elle, elle leur firent un large sourire, puis elle s'installa dans un des fauteuil, non loin des deux filles. Elle sorti un énorme livre de son sac, dont le thème était les créatures, magiques dans le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Serdaigle - 3ème annéeavatar

Parchemins envoyés : 119
Humeur : Généralement calme ...


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : Of course, Poursuiveuse =D
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Salle commune : un samedi soir d'octobre   Sam 21 Juin - 14:28

Il était tard ... Oh remarque non pas tant que ça, il devait être 21 heure tout au plus et le couvre feu n'avait pas encore eut lieu. La jeune fille tourna a l'angle d'un couloir et commença a monter les escalier d'un pas entrainant, elle sortait une chouette soirée avec sa jumelle dans la salle sur demande ou elles c'étaient toutes les deux dechainées sur leurs instruments favorit, guitare pour Elisha, et batterie pour Eileen. Elle tourna de nouveau et se presenta devant une statue en forme d'Aigle qui lui psoa une question:

-Tien, bonjour jeune Eileen, auras tu la reponse a cette question !
-Je n'en doute pas Rowena ! Quelle est elle ?
-Qui des quatres fondateurs prit les eleves qui restent ?
-C'est Helga !
-Très bien, je vois que tu ne perds en rien ton intelligence, grand bien te face très chere !
-Merci !



La satue s'ecarta laissant a la jeune bleue et bronze un endroit ou passer, elle s'y faufila et rentra directement dans la salle commune toute de bleue et d'argent vetue. Elle eut un sourire, elle adorait sa salle commune ! A l'interieur, 3 jeunes filles deplus ou moins son age discutaient, elle connaisait celle al'air reveur, Luna, la grande brune du fond était une de ses amies Aéris, et cele qui ourvait un très gros livre qu'elle avait deja lu était Blanche une fille qu'elle ne connaissait que de vue. Elle se laisa tomber sur le fauteuila coté de Aeris et adressa la paroles a toutes:

-Coucou toutes les 3 ! J'esere que votre journée a était moins fatiguante que la mienne ! =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Salle commune : un samedi soir d'octobre   Mar 1 Juil - 21:34

Lorsqu'Aéris s'était approchée d'elle pour jeter un oeil sur la gazette de l'école, Luna répondit le plus sérieusement du monde :

-C'est sûr que je ne considère pas la Gazette comme aussi fiable que le journal de mon père, mais certaines rubriques sont assez amusantes je trouve... Et puis j'aime bien essayer de deviner comme ça quelle plume se cache derrière tel ou tel article. Je suis d'ailleurs certaine que Dumbledore a autorisé Sanguini d'écrire dedans l'an dernier... Alors je cherche... Ce serait un scoop ! Un vampire écrivant dans la Gazette de Poudlard !

Mais c'est alors que les rejoignirent d'autres camarades.

-Salut Blanche... Eileen !

Luna poussa son exemplaire du Chicanneur dans son dos afin de faire un peu de place dans le renfoncement de la fenêtre.

-Pourquoi "fatiguante" ? demanda la jeune fille de sa petite voix aigue à celle des jumelles Wicked qui avait été envoyée dans la maison au blazon azuré.

-
Revenir en haut Aller en bas
Serdaigle - 3ème annéeavatar

Parchemins envoyés : 119
Humeur : Généralement calme ...


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : Of course, Poursuiveuse =D
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Salle commune : un samedi soir d'octobre   Mer 2 Juil - 11:41

La jeune fille ecoute les deux Serdaigle parler de ... journaux, elle ne donna pas son avis mais elle même detestait tout ce qui était racontage de tout et de rien, et elle apprecier la Gazette malgrès quelques plumes indiscrette, le chicaneur n'était pas encore trop trop mal et la gazette de l'ecole la faisait beaucoup rire malgrès quelques choses un peu prvocantes, heureusement que les eleves ne signaient pas leurs articles, sinon ils y auraient deja quelques bagarres. Elle se redressa dans son fauteuil et attrapa un magazine a porter de main, le premier était Sorciere Hebdo, dont sa mere était la redactrice en chef. Elle eut un sourire et se mit a le feuilleter pendant que les autres bleus parlaient papier... Elle leva les yeux vers Luna lorsque celle ci lui demanda pourquoi sa journée avait était fatiguante. La blondinette haussa les epaules et repondit:

-Fatiguante dans le sens routiniere, je ne supporte plus les cours de botanique !!

En effet la blondinette detestait le cours du professeur Chourave, a quoi bon se mettre des saletées sous les ongles si c'est pour ensuite se faire arracher le bras par une plante de je ne sais ou...

-Et toi Luna, comment c'est passée ta journée ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Salle commune : un samedi soir d'octobre   Mar 5 Aoû - 16:31

Le soir commençait à pointer le bout de son nez et les torches s'allumaient dans les couloirs. C'était un samedi soir de fin d'année, plus précisément d'Octobre, et donc la nuit était tombée vite. Secouant la tête pour chasser des pensées stupides (qu'est-ce qui n'est pas plus stupide que la METEO ?), un jeune brun, assez grand de taille alors qu'il n'était qu'en quatrième année, ses cheveux mi-longs un peu en bataille comme à son habitude, avançait, son sac en bandoulière ; j'ai nommé Alec Luk !

Son regard se perdit dans le vague alors qu'il s'arrêtait pour regarder à travers la fenêtre. Quand les vacances de décembre arriveraient, il serait orphelin depuis un an. Mais bon, stop aux pensées macabres ! En soupirant, Alec se passa la main dans ses cheveux pour les décoiffer encore plus. Il faudrait penser à se présenter aux essais de Quidditch de sa maison, car, en effet, le brun visait un poste de Poursuiveur dans l'équipe de Serdaigle. Equipe qui, il fallait l'avouer, était tout sauf remplie, avec à peine deux misérables membres, Cho comme attrapeuse, qu'il connaissait de vue, et un certain Arthur qu'il n'avait jamais croisé.

Bref ! Passons, passons. Bien que le couvre-feu n'était pas encore passé, Alec préférait rentrer dans sa salle commune, dans les Tours. Grimpant marche sur marche, pestant intérieurement contre le fait qu'il y en ait autant, même s'il appréciait la vue de sa chambre (après tout, les Aigles n'étaient-ils pas plus à l'aise en altitude ?), il arriva devant la salle commune. S'avançant, il frappa le heurtoir où un aigle apparut :


« Qui de la flamme ou du phénix est apparu en premier ? »

« Je dirais que le cercle n’a pas de commencement. »


Alec adorait les énigmes, et grand bien lui fasse, au lieu de mots de passe comme pour les autres maisons, il fallait répondre à une question posée. Plus ou moins sûr de sa réponse, le brun esquissa un sourire en voyant la porte sans serrure s’ouvrir. Il reprit son air sérieux mais « cool » en voyant que quatre filles étaient déjà dans la salle azurée. Il lança un « Salut ! » plus ou moins enthousiaste que la plupart de ses bonjours avec des personnes de la gente féminine et laissa la porte se fermer dans son dos.

Se laissant tomber sur un des fauteuils, il dévisagea un peu discrètement les quatre Serdaigles qui se trouvaient à côté de lui. Luna Lovegood était la plus blonde, dans tous les sens du terme, la blondinette un peu plus foncée Blanche, de quatrième année, tout comme lui ; Aéris était sans doute la belle brunette de seize ans, et la dernière était Eileen, la préfète. Que de bonne compagnie, en gros.
Revenir en haut Aller en bas
Serdaigle | PréfetSerdaigle | Préfet
avatar

Parchemins envoyés : 419
Humeur : grrrrrr !
Année : 6ème année
photo d'identité du sorcier : : Beautyful girl


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : pas encore.
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Salle commune : un samedi soir d'octobre   Mar 5 Aoû - 17:02

Aéris se demandait comment on pouvait apprécier les débilités qui sortaient du Chicaneur. Quoique, la Gazette des Sorciers en faisait des tonnes aussi.
Elle haussa les épaules, ne voulant pas manifester d' avantage son avis. Car elle sentait que ça allait mal finir...
Une jeune fille prénommée Blanche entra, et les salua. Aéris lui répondit par un bref sourire.
Une autre fille entra. Elle était blonde. C' était Eileen. Une de ses seules amies, et fille de sa maison, avec qui elle arrivait bien à s' entendre.
Car la jeune DeLune n' était pas une fille facile. Tout le monde savait qu' elle avait un sacré caractère...
Son sourire s' agrandit, en voyant Eileen s' asseoir sur un fauteuil à côté d' elle.

- Salut Eileen !
lui lança t-elle.

Elle regardait silencieusement, les deux serdaigle discuter entre elles. Elle passa une main sur ses cheveux. Ils avaient vite séché.
Un garçon rentra dans la salle commune. Il alla s' asseoir sur un fauteuil, un peu plus loin.
Aéris le regarda quelques instants, et elle s' en désintéressa vite. Elle se tourna vers ses copines.

- Je reviens les filles... Je vais me changer !
leur dit-elle.

C' est vrai qu' elle en avait marre de ses vêtements mouillés. Ils lui collaient à la peau. Elle se dirigea vers les escaliers, qui menaient vers me dortoir des filles. Mais elle devait passer devant le garçon. Bah ! Elle s' en fichait.
Elle passa devant lui, sans même lui accorder un regard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lenitarium.skyrock.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Salle commune : un samedi soir d'octobre   Mar 5 Aoû - 17:31

Alec entendit Aéris dire qu'elle allait se changer. Dommage, ça la mettait en valeur, les vêtements collants. A vrai dire, elle était même belle comme ça. Alec retint un sourire. Ca y est, il recommençait à s'intéresser aux filles. Seul bémole, elle avait deux ans de plus que lui. Tant pis. Du moment que c'était pas une première année, après tout... Fallait bien s'amuser un peu !!

Alors que la brunette passait devant lui sans même le regarder, l'adolescent esquissa un sourire et la suivit un peu des yeux, avant de rapprocher légèrement son fauteuil des trois filles qui restaient et fit une petite moue en les entendant parler de journaux. Quoi qu'entre ça et le monologue de la météo, il préférait ça.

Se passant une main dans les cheveux, il décida qu'au lieu de s'ennuyer, il allait se taper l'incruste. Tant pis s'il n'y avait que des filles, ça le changerait de ses habitudes. D'ailleurs, il ne savait pas où étaient passés Mathieu et Antho. Dommage. Ils se seraient bien éclatés, en commentant telle ou telle fille avec des pensées plus ou moins directes sur ce à quoi pouvaient déjà penser des gars de quatorze ans.

Le mot Botanique le fit vite sortir de sa rêverie de courte durée et il sourit en pensant que c'était sûrement en sous-entendu avec sa manucure ou autre chose du même ennui. Mais bon, si les filles n'arrivaient qu'à parler de ça... Plus pour parler que pour autre chose il s'incrusta :


« Moi aussi je vais bien. Quoi de neuf ? »

Avec un grand sourire néanmoins un peu retenu, il se laissa tomber doucement en arrière, car son grand plaisir n'était pas de vérifier si les yeux pouvaient oui ou non tuer d’un seul regard toute personne indésirable et plus qu’embêtante à souhait.
Revenir en haut Aller en bas
Serdaigle | PréfetSerdaigle | Préfet
avatar

Parchemins envoyés : 419
Humeur : grrrrrr !
Année : 6ème année
photo d'identité du sorcier : : Beautyful girl


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : pas encore.
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Salle commune : un samedi soir d'octobre   Mar 5 Aoû - 19:18

Aéris monta les marches quatre à quatre, et alla dans les dortoirs des filles. Elle mit simplement un jean et une jolie tunique blanche. Elle prit le temps de se brosser les cheveux, et sortit des dortoirs. On disait toujours à la jeune fille, que le blanc lui allait bien. Ca faisait resortir la couleur de sa peau, de ses yeux, et on disait qu' elle avait l' air d' un ange. Vous savez ce qu' elle en pensait ?
* C' est que des conneries >______< !!! *

Elle descendait tranquillement les marches. Elle revint vers le groupe de filles. Mais là, elle trouva le jeune homme de tout à l' heure, à la même place qu' elle, entrain de sa la jouer causette avec les filles.

* Comment il se tape l' inscruste' lui !*

Elle hallucinait que le garçon osait venir comme ça. Bah... après tous, ce n' est qu' un garçon ! Que vous voulez qu' on y fasse ?? Les garçons => cas desespéré ! XD

Elle s' avança vers eux. Lorsqu' elle fut suffisement proche de lui, elle tira le jeune homme en arrière, par le col de son pull. Enfin, c' était sans lui faire de mal. C' était juste pour le faire reculer.

- Tu permets ? J' étais là avant toi !
lui dit-elle.

Elle se mit devant, sans lui laisser le temps de réponde, et se tourna vers Eileen. Merci ! Pauvre idiot !

- Au fait, tu étais avec ta soeur tout à l' heure, je suppose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lenitarium.skyrock.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Salle commune : un samedi soir d'octobre   Mar 5 Aoû - 20:52

Alec fit une petite moue, qui pouvait prendre différents sens, à la fois pour lui et pour ceux et celles qui y auraient fait attention... -C'est-à-dire personne sauf lui, en gros-. A la fois amusé, légèrement étonné, il admira intérieurement la beauté de la Serdaigle et son charme. Pas mal, pas mal du tout. Il aimait bien sa voix, aussi. Bref, il l'aimait bien en entière tout court. Booh, dommage qu'il n'ait pas seize ans au lieu de quatorze. Mais aussi, quand allait-il arrêter ces foutus monologues intérieurs ?

Délicatement, il poussa Aéris sur le côté, néanmoins assez fort pour qu'elle bouge pas mal de place, un petit sourire goguenard et victorieux sur son beau visage. Il se passa machinalement la main dans ses cheveux, les ébouriffant encore plus que ce qu’ils étaient avant, et porta un intérêt soudain à la conversation pourtant très banale et ennuyeuse. Quoi que... Il apprendrait bien des choses à raconter à Antho & Mathieu. D’ailleurs, qu’est-ce qu’ils foutaient, ces deux-là, à le laisser seul au milieu des filles qu’ils critiquaient il y a même pas une semaine ? Foutus gars lâcheurs !


« Tu m’excuses, je préfère rester ici. »

Encore avec un grand sourire, exactement le même qu’il venait d’utiliser devant Luna & compagnie. Celui genre « je suis un bel idiot sexy, alors fais ce que je demande ou laisse-moi, please !! » Bah, on ne change pas en un claquement de doigt... Et d’ailleurs, quelque chose lui disait que pour la belle brunette, ça serait pareil, et cela lui plaisait à la fois comme cela le désappointait.


[Style de pas d'inspi !! Sorry =( >.<]
Revenir en haut Aller en bas
Serdaigle | PréfetSerdaigle | Préfet
avatar

Parchemins envoyés : 419
Humeur : grrrrrr !
Année : 6ème année
photo d'identité du sorcier : : Beautyful girl


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : pas encore.
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Salle commune : un samedi soir d'octobre   Mar 5 Aoû - 21:16

Aéris n' avait pas passé une très belle journée. Donc, elle avait l' art de s' énerver pour un rien, aujourd' hui.
Alors qu' elle parlait à Eileen, le jeune homme la poussa, de manière à ce qu' elle bouge du fauteuil.
Mais elle était carrément retombé sur le côté du fauteuil. Et elle était retombé sur son arrière-train. Elle se releva, la mine furieuse.
Elle fit un énorme effort pour rester calme. Mais on sentait qu' elle allait exploser à tout moment. Triple idiot ! Qu' est-ce qu' il avait à lui sourire ainsi ?
Elle lui rendit son sourire, par un sourire goguenard.

- Non, je t' excuse pas. T' as cinq secondes pour bouger de là. Si tu ne veux pas que je t' applatis comme une crèpe...
lui dit-elle d' un ton menaçant.

Pour sa dernière réplique, elle voulait dire que s' il ne se levait pas, elle finirait par s' asseoir sur lui, et l' applatir comme une crèpe. Elle disait ça, car elle se trouvait un peu grosse, et lourde surtout.
Elle leva le pouce, pour lui montrer qu' elle commençait déjà à compter les secondes. Elle leva son index, son majeur, puis l' annuaire... Pour le dernier doigt, elle attendit qu' il réagisse. Elle attendit donc sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lenitarium.skyrock.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Salle commune : un samedi soir d'octobre   Mer 6 Aoû - 12:00

Aéris commençait à ne plus se contrôler. Aah, quand même, sinon ce n'était pas drôle de tomber sur une fille qui dit « Oui Alec, bien sûr Alec, je te laisse tranquille ». Sûrement l’âge ^^’. Un petit sourire goguenard lui fit juste lever vers elle un air à moitié ennuyé. Cinq secondes pour bouger de ce ‘tiin de fauteuil, sinon elle s’asseyait sur lui. Ca ne le dérangeait pas, au contraire.

Quand il la vit compter sur ses doigts, il songea irrésistiblement à sa mère qui désespérait de lui apprendre les nombres alors que Nicholas faisait jaillir de sa baguette des étincelles. Soudain, son visage se ferma, ce qui fut un grand contraste par rapport à l’attitude qu’il avait moins de dix secondes auparavant. Ils étaient morts, et c’était fini. Plus de la peine de penser à eux, ils ne les verraient plus.


« Foutus Mangemorts... » marmonna-t-il dans un souffle quasi-inaudible.

Enfin, il se reprit, même si son expression n’était pas aussi joyeuse et sereine. Il se bascula encore plus jusqu’à ce que son dos touche le dossier moelleux du fauteuil azuré et posa ses bras sur chaque accoudoir, attendant que la jeune fille fasse quelque chose, pinçant légèrement ses lèvres pour que ses souvenirs ne divaguent pas plus loin, pour éviter de louper quelque chose qui se passerait vraiment et maintenant, bref ; pour rester attentif et complètement éveillé. Seule sa haine pour les adeptes de Celui-Dont-On-ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom restait éveillée en lui, mise à part ce qu’il vivait à présent, tel un feu le consumant. Il éprouvait le besoin de se venger. Mais pour l’instant, il fallait qu’il se calme, qu’il reste dans la Salle Commune et non dans ses songes...
Revenir en haut Aller en bas
Serdaigle | PréfetSerdaigle | Préfet
avatar

Parchemins envoyés : 419
Humeur : grrrrrr !
Année : 6ème année
photo d'identité du sorcier : : Beautyful girl


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : pas encore.
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Salle commune : un samedi soir d'octobre   Mer 6 Aoû - 12:47

Aéris observa le jeune homme, pendant longtemps. Il ne se décidait toujours pas à bouger. Rrrr ! Il en faisait exprès !
Il ferma les yeux. Il semblait méditer. Et quelques secondes plus tard, il les rouvrit, pour s' enfoncer un peu plus sur son fauteuil, et mettre ses mains sur chaque bras du fauteuil. Si il croyait qu' elle allait partir, il pouvait toujours courir. N' empêche ce garçon avait un sacré caractère lui aussi, et ça ne lui déplaisait pas. Enfin un serdaigle, qui se montrait avec du caractère. Ca court pas les rues, ce genre de choses...
Elle leva son dernier doigt, et le regarda furieusement.

- Je t' avais prévenu !
marmonna t-elle entre ses dents.

Elle s' approcha de lui, et s' assit sur ses genoux. Elle faisait bien exprès de prendre de la place. Ca faisait un bon siège. Il devrait aller dans les usines, ou magasins. Ben quoi, faut bien lancer la mode des garçons-sièges ? Ou elle les verrait bien empaillés, qui servirait de joli portemanteau. Très original...
Au bout de quelques instants, elle se mit à sauter sur ses genoux. Enfin, c' était seulement ses fesses qui rebondissait sur les genoux du garçon. Elle chanta à tue-tête, comme une petite fille de quatre ans :

- A dada sur mon cheval ! A dada sur mon cheval !

Tant pis, si on la prennait pour une tarée ! Peut être que ça permettra au garçon de fuir, et de lui laisser la place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lenitarium.skyrock.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Salle commune : un samedi soir d'octobre   Mer 6 Aoû - 13:20

Alec sourit sans être mort de rire non plus. Bien que ça lui faisait un poids sur les genoux, il avait déjà eu plus lourd, et ça le ne dérangeait pas, au contraire, que ce soit Aéris ! Mais si elle croyait le voir s’enfuir en courant en la laissant tomber par-terre, c’était raté... Au contraire, il allait encore plus rester, ne serait-ce que pour l’embêter encore plus. Son sourire s’élargit encore un peu et il dut se mordre la lèvre pour ne pas éclater de rire en l’entendant réagir comme une tarée de quatre ans, avec ses « à dada sur mon cheval ». Petit divertissement de la journée, si ce n’est même de la semaine.

Mais aussi, hors de question de rester là, planté sur un fauteuil, avec une fille sur ses genoux, surtout qu’elle était vraiment, vraiment, pas mal ^^’. Il se mordit l’intérieur de la joue pour ne pas rire, encore une fois, et se passa sa main dans ses cheveux, presque indifférent à Aéris. Puis, pris d’une soudaine inspiration, même si cela allait sûrement lui valoir une petite tarte si la Serdaigle « n’avait pas d’humour », dirait-il, il posa ses mains sur les hanches de la belle damoiselle qui continuait à faire joujou sur ses genoux.

Si jamais la damoiselle en question se retournait, elle aurait pu voir le même sourire qu’il avait quand il l’avait viré du fauteuil, de même signification. Raah, qu’est-ce qu’il était bien, néanmoins, ici... Seul points négatifs touchant de près à cette scène : l’absence des sensés amis d’Alec, qui auraient bien ri en voyant ça. Dommage pour eux...


« Tu t’éclates ? » susurra-t-il, persuadé de recevoir la tarte en question de la part de la belle Aéris.


Dernière édition par Alec Luk le Sam 13 Sep - 12:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Serdaigle | PréfetSerdaigle | Préfet
avatar

Parchemins envoyés : 419
Humeur : grrrrrr !
Année : 6ème année
photo d'identité du sorcier : : Beautyful girl


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : pas encore.
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Salle commune : un samedi soir d'octobre   Mer 6 Aoû - 13:49

Aéris s' amusait comme une folle sur les genoux du jeune homme. Elle ne s' était jamais autant déliré ainsi. D' ailleurs, elle avait un peu retrouvé son sourire. Les autres filles devaient croire qu' elle s' était échappé de Saint mangouste ! D' ailleurs, elle se demandait, quand le jeune homme allait décamper d' ici. Cela semblait ne pas lui déranger. S' il voulait la faire craquer, il finirait pas réussir, si ça continuait....
Aves ses pieds, elle les traîna sur le sol, et le fauteuil se mit à se reculer. Elle calla le fauteuil dans le fond. Elle avait une vrai force, pour une fille. Elle comptait continuer à faire la c*nne, jusqu'a ce qu' il craque. Elle faisait nimporte quoi !
Mais soudain, elle sentit quelque chose sur ses hanches. Elle baissa les yeux sur ses hanches, et vit que c' était les mains du jeune homme. Celui-ci lui susurrait à l' oreille, lui demandant si elle s' amusait bien. Bien sûr qu' elle s' amusait. Elle s' éclatait même !
Elle se retourna vers lui. Elle s'apperçut qu' il lui faisait le même sourire que tout à l' heure. Quoi ? Qu' avait-il encore à lui sourire ainsi ? Est-ce que c' était à cause de ce qu' elle venait de faire ? Etait-ce si puéril ?

- Hey ! On est pas chez mémé-express, là !
lui lança t-elle aussitôt.

Elle enleva ses mains qui était sur ses hanches. Non mais c' est vrai ! Il se prennait pour qui ? Il se croyait où là ! S' il voulait des calins, qu' il aille voir sa grand-mère ! Ou bien toutes ces petites pouffes sans cervelle, qui trainait dans le château. Il avait l' embaras du choix >.< !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lenitarium.skyrock.com
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Salle commune : un samedi soir d'octobre   

Revenir en haut Aller en bas
 

Salle commune : un samedi soir d'octobre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PDLM :: ▬ Cimetière des RPs :: Cimetière des RPs-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit