AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 A la lisière de la forêt, entourée de quelques sombrals

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: A la lisière de la forêt, entourée de quelques sombrals   Dim 1 Juin - 16:29

Plus que jamais, depuis que le retour de Voldemort était connu de tous, les élèves avaient l'interdiction de s'engoufrer au coeur de la forêt interdite ; mais les sombrals eux avaient l'habitude de se promener à la lisière, non loin de la cabane d'Hagrid, là où l'on pouvait commencer à friser l'interdit. C'était une des occupations préférées de Luna : nourrir ces étranges animaux que seuls de rares personnes pouvaient voir, surtout parmi les élèves. Elle leur trouvait une grâce à nul autre pareille ! Par ailleurs, ayant peu d'amis au sein du chateau (voire même peu d'amis tout court), la jeune fille aimait la compagnie de ces créatures étranges. Aussi se sentait-elle en harmonie avec eux : comme eux, elle suscitait la perplexité et une forme de rejet, comme eux, elle était jugée étrange et peu attrayante en raison de sa singularité, et comme eux elle avait ce lien avec la mort qui lui permettait donc de pouvoir les voir et ainsi les approcher sans crainte.
Le professeur Mac Gonagall avait bien spécifié suite au discours inaugural de Dumbledore au soir de la rentrée qu'il était vivement recommandé de ne pas se promener seul dans Poudlard. Compte tenu des circonstances, et même si le ministère avait envoyé une horde d'aurors patrouiller en permanence autour des lieux, mieux valait se déplacer au moins à deux, sinon en petit groupe. Mais voilà : qui aurait eu l'idée de vouloir partager une telle activité avec Luna ? ou même qui avait d'ordinaire l'envie de partager quoi que ce soit avec elle ? Bon, il est vrai qu'elle avait conservé des liens effectifs d'amitié avec quelques uns de ses condisciples de l'A.D., mais de là à aller nourrir les sombrals... si, peut-être Neville... quoi que... Enfin bref ! elle n'avait de toute façon pas eu l'idée de solliciter la compagnie de qui que ce soit en cette fin d'après-midi. Une fois les cours achevés, elle s'était précipitée dans son dortoire pour chercher sa besace qui contenait quelques provisions faites exprès pour les sombrals. Et tout aussi rapidement, avant que la nuit ne commence à tomber, elle était allée rejoindre ses amis ailés afin de leur apporter ses trésors. Les quadrupèdes s'étaient voracement précipités sur les victuailles, et asise à même le sol, elle caressait à présent d'un air béat un tout jeune sombral qui plongeait sa tête avec obstination dans son sac en quête de quelques miettes oubliées.
Revenir en haut Aller en bas
Serpentard - 6ème annéeavatar

Parchemins envoyés : 919
Humeur : A aller embéter les petits nouveaux . Hors de lui 23 heures sur 24 environ .
photo d'identité du sorcier : :


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : Attrapeur (Et le meilleur avec ça!)
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: A la lisière de la forêt, entourée de quelques sombrals   Dim 1 Juin - 17:46

Drago semblait revenir de loin. Sa démarche était précipitée et un air de crainte se lisait sur son visage. Non, la crainte était un euphémisme... c'était de la terreur qui se lisait sur son visage. Le matin même, à table, un hibou de sa mère lui avait demandé de se rendre au cœur de la forêt en fin d'après midi. Drago avait donc omit son cours de métamorphose avec appréhension et c'était rendu avec la plus grande difficulté dans la forêt mais heureusement, personne ne l'avait vu.

Il avait alors attendu... attendu près d'une demi heure, debout dans la pénombre anormale du couvert des arbres, sursautant à chaque craquements autour de lui quand, enfin, le hibou de sa mère était de retour avec une nouvelle lettre qu'il c'était empressé de détacher et lire.

« Weasley a reperquisitionner le manoir. Il est dans une colère noire. Prend soin de toi, je t'en supplie, soit toujours bien prudent. Porte toi bien, maman. »


Lorsque Drago avait lu la première phrase, sa gorge s'était serrée atrocement et lorsqu'il avait lu la suivante, la terreur s'était emparé de lui, laissant ses jambes se mètrent à trembler. Si Il était dans une colère noire, ce n'était pas de bonne augure pour Drago. Et au tout dernier mot, des larmes bouillantes étaient venu humidifier ses yeux gris et froid.

A présent, il marchait d'un pas titubant, la baguette levée d'une main, l'autre serrant à s'en faire mal le morceau de parchemin. Il commençait à distinguer la lisière, la lumière perçait à nouveau légèrement entre les branchages cependant la journée touchait à sa fin et la clarté n'était pas à son maximum non plus. Il repensa une fois encore aux mots griffonnés dans sa main et ce qu'ils voulaient dire et dans un élan de faiblesse, il tomba à genoux et se traina jusqu'à une souche pour s'y asseoir, enfouissant son visage dans ses mains.

Drago Malefoy éclata en sanglots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://newspaperschool.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A la lisière de la forêt, entourée de quelques sombrals   Dim 1 Juin - 18:10

- Doucement ! s'exclama Luna avec un petit rire à l'adresse du sombral qui s'évertuait à fouiller avec sa tête le sac et tout ce qui pouvait ressembler à des poches de la robe de la jeune fille susceptibles de contenir de la nourriture. Je n'ai vraiment plus rien cette fois-ci !

Elle se retressa alors, et le temps de frotter ses vêtements afin de se débarrasser des brins d'herbes qui s'étaient accroché lorsqu'elle s'était assise, le jeune animal avait pris dans sa gueule la besace de Luna. La situation aurait pû sembler surréaliste à qui passait par là sans pouvoir distinguer l'animal : un sac suspendu on ne savait comment en l'air et qui reculait à chaque pas que la jeune serdaigle faisait dans sa direction.

- D'accord, tu veux jouer, dit-elle de sa petite voix fluette à la créature qui semblait effectivement s'amuser de la situation, tandis que chaque pas en arrière l'enfonçait à chaque fois un peu plus dans la forêt.

- Allez, sois gentil, rends-le moi ! je t'apporterai autre chose demain, c'est promis ! insista-t-elle sans sembler s'inquiéter de la situation.

Et habiliement, elle réussit à saisir la lanière de sa besace et s'acroupit devant le jeune sombral qui secouait par instant frénétiquement sa tête de droite à gauche. Luna parvint finalement à reprendre son bien qu'elle s'empressa de mettre en bandoulière. Mais le sombraleau se suspendait toujours à elle et mordillait les coins de sa besace. La jeune serdaigle riait de bon coeur et essayait doucement de calmer le jeune animal lorsqu'elle entendit ce qui ressemblait à un reniflement...
Elle se retourna alors, et si elle fut peut-être surprise de voir le jeune Malefoy dans une si piteuse posture, en tout cas elle n'en montra rien. Son regard de toute manière avait toujours quelque chose d'étonné à cause de cette légère exophtalmie qui donnait parfois l'impression qu'une paire d'yeux globuleux vous fixait intensément.
Revenir en haut Aller en bas
Serpentard - 6ème annéeavatar

Parchemins envoyés : 919
Humeur : A aller embéter les petits nouveaux . Hors de lui 23 heures sur 24 environ .
photo d'identité du sorcier : :


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : Attrapeur (Et le meilleur avec ça!)
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: A la lisière de la forêt, entourée de quelques sombrals   Dim 1 Juin - 18:31

Drago se redressa d'un coup, terrifié, à l'idée qu'un professeur l'aie découvert où que ce soit une créature qui avait provoqué les bruits de pas. Mais il entendit une voix fluette et détachée qui invitait quelqu'un à lui rendre quelque chose. Une fille, c'était en fait une voix de fille. Il renifla clairement, essuyant du dos de la main une de ses joues rougies et sillonnée de larme et tourna la tête. Alors qu'il allait répéter le geste pour essuyer son autre joue puis ses yeux rouges et baignés de larme, il s'arrêta dans son geste, la main suspendue en l'air.

A quelques mètres près de lui, Luna Lovegood le fixait de ses grands yeux continuellement étonnés. Elle tenait d'une main distraite la bandoulière de sa besace qui remuait toute seule comme si un chien la tirait à coup de dents. Drago se releva d'un geste brusque en récupérant sa baguette qu'il avait inconsciemment posé à coté de lui et fourra le papiers dans sa poche d'un geste fébrile et terrifié.

- Qu'est-ce que tu fiche ici toi ? Aboya t-il d'un ton précipité et mauvais.

Cependant, on lisait nettement la peur sur son visage et toutes les traces de larmes étaient loin d'être effacées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://newspaperschool.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A la lisière de la forêt, entourée de quelques sombrals   Dim 1 Juin - 18:51

Pas décontenancé le moins du monde, Luna continuait à caresser le jeune sombral qui à présent se frottait la tête contre elle d'aise. La jeune fille bien entendu était loin, voire même très loin d'être enthousiasmée par le nom-même de "Malefoy". Elle avait toujours en tête le terrible combat à armes inégales qui s'était déroulé au ministère. Le père de Drago lui était pour ainsi dire plus qu'antipathique, mais elle ne pouvait s'empêcher d'éprouver ce qui devait être sans doute une espèce de compassion à l'égard du garçon qui devait se trouver à présent dans une situation délicate avec sa mère. Enfin, il ne lui était pas des plus sympathique pour autant... mais quoi qu'il en soit, Luna se montrait toujours d'humeur égale, sur son quant à soit, avec les élèves de toute maison, même si ses yeux protubérants s'illuminait d'une joie nouvelle lorsqu'elle se trouvait parfois avec quelques camarades, fort rares au demeurant.

- Drago Malefoy ? dit-elle alors sans sembler avoir l'air d'avoir en tête les derniers chamrants noms d'oiseaux que le serpentard lui avait envoyé à la figure avec tant d'élégance et de douceurs quelques jours auparavant. Tu pleures ? ajouta-t-elle sans arrière-pensée aucune. Et ses yeux, instinctivement, tombère sur le bout de parchemin froissé. Mais ne voulant pas géner le jeune Malefoy, bien qu'elle ait déjà mis les pieds dans le plat avec sa question, elle continua avec la mine la plus épanouie qui soit : je viens parfois nourrir les sombrals.
Revenir en haut Aller en bas
Serpentard - 6ème annéeavatar

Parchemins envoyés : 919
Humeur : A aller embéter les petits nouveaux . Hors de lui 23 heures sur 24 environ .
photo d'identité du sorcier : :


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : Attrapeur (Et le meilleur avec ça!)
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: A la lisière de la forêt, entourée de quelques sombrals   Dim 1 Juin - 19:02

Drago tressaillit. Luna caressait un animal imaginaire à première vue et lorsqu'elle lui demanda, le plus simplement du monde, si son occupation actuelle était de pleurer toute la terreur et la tristesse qu'il avait accumulé ces dernier jours, il tressaillit et un tic nerveux s'empara de ses lèvres qui se mirent ensuite à trembler. Il ne put alors se retenir de lancer sur un ton agressif :

- Oui je pleure et alors ?

Cela n'aurait servit à rien de mentir ! Cette flle avait beau être des plus étrange, elle n'avait pas pour autant ignorer ce fait incontournable. Il s'essuya d'un geste vif l'autre joue et elle lui expliqua la raison de sa venue. Le jeune Serpentard comprit alors ce qu'elle devait être en train de caresser à ce moment précis et il ne put s'empêcher de baisser les yeux dans le vide, observant le tapis de feuille que devait piétinner en ce moment même une créature qu'il ne pouvait voir.

Un silence aussi troublant que gênant s'insinua alors entre les deux élèves et Drago froissa un peu plus le bout de parchemin entre ses doigts qui dépassait légèrement de sa poche. Il tourna alors vivement le dos à Luna et de grosses larmes bouillantes coulèrent à nouveau sur ses joues sans qu'il ne puisse l'en empêcher. Et c'est à travers des sanglots et des hoquets qu'il lança d'une voix aigüe et qui avait perdue sa méchanceté sans le vouloir :

- Et bien... sa... sache que je suis préfet... et q... que tu ne devrais pas... pas être ici !

Il renifla alors sans vraiment de retenue, au point ou il en était de toute façon... Déjà que pleurer devant quelqu'un était assez faible et ridicule pour le couvrir de honte jusqu'à ses derniers jours, renifler n'ajouterait plus grand chose au pathétique de cette scène.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://newspaperschool.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A la lisière de la forêt, entourée de quelques sombrals   Sam 7 Juin - 23:55

-Et alors ? Oui... et alors rien, c'est ton droit, biensûr, répondit-elle d'un ton égal à elle-même. Surtout qu'il semble que ça ait été ta fête ces derniers jours.

Difficile d'ignorer certaines des dernières péripéties dont Drago avait été largement la victime autant que le provocateur ! La Gazette ainsi que son amie Ginny s'étant chargées à elles deux de relayer dans les moindres détails les dernières nouvelles...
Elle sortit de son sac un mouchoir qui sembla se refuser à elle. Le sombral, s'imaginant sans doute qu'il s'agissait encore d'une friandise s'était empressé de l'attraper par un coin et de le tirer à plaines dents.

-Non ! ce n'est pas pour toi, lui dit-elle en riant.

Et, ayant réussi à le récupérer (avec un coin en moins !), elle s'avança vers Drago et le lui tendit.

-Tiens si tu veux.

Et elle ajouta de sa petite voix fluette :

-Tu es préfet, oui, mais ça ne te donne pas plus que moi le droit d'être ici. Et insistant : Tiens, il est propre.

Mais comme ses yeux protubérants s'attardaient sur son bout de parchemin froissé :

-Une mauvaise nouvelle, c'est ça ?

Luna n'était pas au courant de la récente perquisition, néanmoins entre l'incarcération de Lucius Malefoy et les nouvelles investigations du ministère à l'encontre de ceux qui étaient suspectés de collaborer à l'oeuvre de Voldemort, il n'était pas difficile de penser que les message envoyés à Drago ne devaient pas contenir que des nouvelles réjouissantes.
Revenir en haut Aller en bas
Serpentard - 6ème annéeavatar

Parchemins envoyés : 919
Humeur : A aller embéter les petits nouveaux . Hors de lui 23 heures sur 24 environ .
photo d'identité du sorcier : :


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : Attrapeur (Et le meilleur avec ça!)
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: A la lisière de la forêt, entourée de quelques sombrals   Dim 8 Juin - 13:22

Drago écoutait Luna sans vraiment s'en rendre compte, pleurant toujours à chaudes larmes. Il repartit s'asseoir sur la buche et replongea son visage humide dans ses mains. Oui ça n'avait pas été sa fête ses derniers jours... Pire que ça même ! A cette pensée, ses sanglots se bloquèrent dans sa gorge et repartirent de plus belle sans qu'il ne puisse les contrôler. Ça faisait trop de bien de se lâcher après ses dernières semaines éprouvantes.

Il entendit alors les bruits caractéristiques de quelqu'un qui se débat et Luna dire que ce n'était pas pour lui. Il ne releva pourtant pas, il s'en fichait pas mal. Cependant, quelque secondes plus tard, la jeune fille se tenait devant lui et lorsque Drago écarta les doigts, il vit un mouchoir dont un bout était déchiré. Elle lui expliqua alors que le fait d'être préfet ne lui donnait pas plus le droit qu'elle d'être là. En temps normal, Drago se serait emporté mais c'était juste une remarque innocente. Elle insista avec le mouchoir dont Drago avait oublié l'existence et il s'empressa de le prendre en lui adressant un regard qu'on aurait presque pu prendre pour de la gratitude.

Le Serpentard entreprit de s'essuyer les joues mais il apparut bien vite que ça ne servait pas à grand chose. Un silence des plus gênant était à présent installé entre eux alors que Drago se mouchait, les larmes dévalant encore ses joues au teint cireux.

" Une mauvaise nouvelle, c'est ça ? "

Drago releva la tête et vit que Luna pointait le bout de parchemin qu'il avait réduit à un état bien piteux à force de le tordre et de le froisser. Brusquement, ses sanglots cessèrent et il leva de grands yeux rouges et... implorants vers Luna.

- Ne le raconte à personne... dit-il la voix brisée d'avoir trop pleuré. J'en ai assez de tout ça.

Deux grosses larmes vinrent à nouveau perler sur ses joues et glissèrent sur son menton, son cou et s'arrêtèrent sur sa robe humide par endroit. Il baissa de nouveau les yeux et les essuya doucement avec le mouchoir. Il avait l'air faible ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://newspaperschool.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A la lisière de la forêt, entourée de quelques sombrals   Dim 8 Juin - 20:27

C'était une situation tout à fait surréaliste ! Drago et Luna conversant de manière presque civilisée, alors que quelques jours auparavant il avait hurlait comme un forcené sur la jeune fille à l'entrée de la Grande Salle... Mais la jeune serdaigle, comme pour bien des choses, ne s'en était pas formalisée, et ne semblait pas plus surprise à présent de la situation actuelle.
Après un long silence où elle laissa je serpentard continuer à vider toutes les larmes de son corps, elle vint s'assoir à côté de lui et le fixa avec toute la protubérance de son regard. Elle ne semblait pas un seul instant prêter attention au fait qu'elle se trouvait peut-être à côté d'une bombe à retardement. Non, pour l'instant, seule la détresse réelle du Serpentard la touchait. Par ailleurs, elle était loin de le suspecter de certains engagements comme Harry, même si son cerveau fourmillait parfois de bien des idées et théories en tous genres sur le cas Drago et plus largement Malefoy.

-Je ne le répèterai pas, non. D'ailleurs, je ne vois pas l'intérêt de répéter ce genre de chose. Ce n'est pas comme si tu préparais un mauvais coup, lui répondit-elle le plus naturellement du monde.

Elle sentit un coup de tête sur sa poitrine. Le petit sombral ne la quittait décidément pas, et venait se frotter sans ménagement contre la main qui l'avait nourri. Luna le caressa un instant en silence. Seuls quelques renifflements venaient interrompre par à coups la mélodie d'une brise constante dans les feuillages.
Bien que l'idée de se montrer intéressée par le sort de Lucius Malefoy la répugnait, d'autant qu'elle aurait récemment pû compter au nombre de ses victimes, Luna demanda d'un ton compatissant :

-C'est ton père, c'est ça ? Il ne va pas bien ? Ou ta mère ?

Qui sait ? La mère de Drago était-elle peut-être actuellement le fruit de pressions de la part de Voldemort... Des choses qu'elles savait et dont il voulait être sûr qu'elle ne sortent d'un certain cercle... Le Chicanneur avait d'ailleurs publié nombre d'articles au cours des dernières semaines concernant diverses théories de complots de mangemorts supposés ou effectifs.
Revenir en haut Aller en bas
Serpentard - 6ème annéeavatar

Parchemins envoyés : 919
Humeur : A aller embéter les petits nouveaux . Hors de lui 23 heures sur 24 environ .
photo d'identité du sorcier : :


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : Attrapeur (Et le meilleur avec ça!)
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: A la lisière de la forêt, entourée de quelques sombrals   Dim 8 Juin - 21:27

Les paroles compatissantes sonnaient étrangement aux oreilles de Drago. Sans doute parce qu'il n'avait jamais imaginé tenir une conversation pareille elle. Le silence s'installa à nouveau après l'engagement de Luna à ne rien dire. Cependant une phrase le fit tressaillir. Elle tombait bien loin de la vérité. Bien sur que si, il préparait un mauvais coup et en y repensant, une boule se forma dans sa gorge. Il s'efforça de réguler sa respiration et ne prêta pas vraiment attention aux caresses que Luna distribuait à première vu dans le vide.

Elle lui posa alors soudain la question fatidique. Celle qui ne la regardait pas. Mais celle à laquelle Drago se sentait dans le besoin de répondre. Il tourna la tête vers elle et dit d'une voix rauque et cassée :

- Ma mère... elle a du mal en ce moment... toute seule... je l'ai laissée...

Sa voix était hachée et son ton douloureux. Quand soudain, il se rendit compte qu'il n'avait pas a étalé sa vie de la sorte. Pourquoi ne pas retrousser ses manches et lui montrer son avant bras gauche aussi tant qu'il y était ? Dans ses yeux passèrent un éclat de fureur et il se leva d'un bond en lançant d'un ton à nouveau agressif :

- Mais ça ne te regarde pas !

Puis il eu soudain l'air misérable et ses épaules s'affaissèrent. Il avait l'air stupide de l'agresser ainsi brusquement mais c'est comme s'il ne parvenait plus vraiment à se contrôler. Il n'était pas dans son état normal pour pleurer devant quelqu'un à commencer alors il ne fallait pas s'étonner de ses réactions si étranges soient-elles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://newspaperschool.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A la lisière de la forêt, entourée de quelques sombrals   Lun 9 Juin - 1:02

Luna soupira d'un air d'impuissance. Elle caressait machinalement le jeune sombral qui avait à présent laissé sa tête choire sur ses genoux et poussait une sorte de ronronnement d'aise.

-Non, ça ne me regarde effectivement pas, je suppose, dit-elle d'une voix étrangement pensive. Mais parfois cela fait du bien de parler.

Et elle tourna son visage lunaire vers son "camarade" qu'elle regarda fixement.

-Qui plus est de parler à une oreille inconnue ou presque. Ca peut vous aider parfois... vous délivrer d'un poids...

Un nouveau silence d'une lourdeur pesante s'abattit de nouveau sur les deux élèves, sans pour autant que la jeune serdaigle ne détourne ses grands yeux qui avec l'ombre semblaient extraordinairement injectés de sang.

-Tu sais, reprit-elle, je n'éprouve pas une grande sympathie pour ton père. Ce ne sera pas une surprise pour toi : il a failli nous tuer... enfin, inutile de revenir dessus... Mais...

Elle semblait chercher ses mots, les mots justes... et après un nouveau soupire, elle ajouta de sa petite voix aigue :

-... j'imagine bien que pour toi, tout n'est pas vraiment drôle à vivre en ce moment. Et même si tu... enfin si je n'approuve pas vraiment pas toujours ta façon d'être ou d'agir, je ne pense pas pour autant que tu méritais de vivre ça, tu vois.
Revenir en haut Aller en bas
Serpentard - 6ème annéeavatar

Parchemins envoyés : 919
Humeur : A aller embéter les petits nouveaux . Hors de lui 23 heures sur 24 environ .
photo d'identité du sorcier : :


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : Attrapeur (Et le meilleur avec ça!)
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: A la lisière de la forêt, entourée de quelques sombrals   Lun 9 Juin - 17:32

Drago s'immoblisa à deux ou trois mètres de Luna, écoutant ses paroles ave une attention toute particulière. Il ne trouvait pas l'envie de l'envoyer voir ailleurs, même lorsqu'elle avait parlé de son père et ne pas comprendre pourquoi le rendait furieux contre lui même. Quelque chose le frappa alors soudain. Peut être était-ce parce qu'elle avait l'air sincère ? Et si Drago avait été honnête avec lui même, elle n'en avait pas simplement l'air, elle l'était. Et elle avait raison de plus.

Même lorsqu'elle critiqua sa manière d'être, il ne broncha pas. Il se retourna simplement vers elle, les poings serrés. Le silence avait repris sa place. Puis, lentement, comme par crainte de ce qu'il était en train de faire, il s'approcha et se rassit près de Luna qui continuait de caresser un animal invisible. Le mot qu'il prononça alors, en fixant le tapis de feuilles mortes à ses pieds, lui couta terriblement cher mais lui fit un bien fou :

- Merci, dit-il à voix basse.

Il continua de fixer devant lui et se rendit alors compte qu'il était dans une impasse. Il ne pouvait pas parler, à qui que ce soit, car cela reviendrait à dévoiler une partie de ses projets et cela le conduirait à sa perte. Il tourna ses yeux gris qui avaient perdu toute froideur et posa un regard vide sur Luna :

- Je ne peux plus retourner en arrière de toute façon, dit-il plus pour lui que pour elle. Et je ne peux parler à personne. Personne ne peut m'aider, ajouta t-il.

Avec un faible pincement au coeur, il songea que cela devait bien faire la énième fois qu'il répétait cette phrase.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://newspaperschool.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A la lisière de la forêt, entourée de quelques sombrals   Sam 14 Juin - 3:11

Le surréalisme de la situation ne semblait pas troubler Luna le moindre du monde : Drago Malefoy, le serpentard s'affichant toujours comme le digne fils de son mangemort de père, en grande conversation avec Luna Lovegood, Loufoca, l''illuminée' de Serdaigle, qui plus est la fille du propriétaire du Chicanneur ! Que le serpentard semble se confier (même à demi-mots) à elle aussi spontanément alors qu'il ne lui avait jusqu'alors manifesté que la considération qu'il accordait à ceux qui n'étaient pas de sa 'cour' ne paraissait pas surprendre la jeune fille plus que ça. Mais il faut dire que si Luna n'accordait pas quant à elle une considération des plus grandes à ceux que l'on savait de près ou de loin liés à Voldemort, elle n'était pas manichéenne pour autant et pensait qu'il ne pouvait pas y avoir foncièrement que du noir chez quelqu'un. Même quelqu'un comme Drago. Même quelqu'un qui l'avait toujours dédaigné ou qui lui avait hurlé dessus quelques jours auparavant. De toute façon, elle n'avait pas besoin de Drago pour se voir dédaignée ! le dédain, elle y était confrontée tous les jours depuis des années. Dès son premier jour à Poudlard, son passage sous le Choixpeau magique avait suscité des réactions bien peu amènes, même de la part des serdaigles qui l'avaient vue arriver à leur table.
Elle écoutait l'adolescent en continuant calmement à caresser le jeune sombral qui émettait des ronronnements dignes de la locomotive du Poudlard Express. Le serpentard posait sur elle un regard hagard, et la détresse qui perçait du gris de ses yeux et de ses mots ne pouvait bien évidemment que la toucher, bien qu'elle n'en saisisse pas pleinement le sens.
Elle soutint ce regard rougi un instant en silence, et avec un sourire faible mais encorageant rompit le ronronnement qui semblait s'élever de ses genoux :

-Revenir en arrière... si c'était pour voir certaines personnes revivre, je serais tentée... mais sans vouloir te vexer, je ne conserve pas que de bons souvenirs du ministère, alors...

Conformément à ses habitudes, Luna ne pouvait que mettre ne serait-ce qu'un peu les pieds dans le plat ! Mais elle ajouta :

-Je comprends que parler ne soit pas très facile, ou même que tu n'en n'aies pas envie avec tout ce que chacun a déjà pû lire dans les journaux... J'ai remarqué le manque de délicatesse avec lequel certains élèves avaient pour habitude de chuchotter en ta présence... mais tous n'agissent pas ainsi ! Et parler de sa peine, ça peut aider tu sais.
Revenir en haut Aller en bas
Serpentard - 6ème annéeavatar

Parchemins envoyés : 919
Humeur : A aller embéter les petits nouveaux . Hors de lui 23 heures sur 24 environ .
photo d'identité du sorcier : :


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : Attrapeur (Et le meilleur avec ça!)
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: A la lisière de la forêt, entourée de quelques sombrals   Sam 14 Juin - 13:36

Drago ne savait plus que dire ni que faire. Il avait une conversation civilisée avec Luna Lovegood. C'est tout ce qu'il comprenait. Comment ? Il ne savait pas vraiment. Et malgré lui, il restait suspendu à ses lèvres à l'écouter parler de sa situation désastreuse. Oui les gens chuchotaient sur son passage. Oui la Gazette pourrissait l'honneur des Malefoy. Oui il ne savait pas quoi faire pour se tirer de la. Mais une chose était au moins sure, il ne pouvait pas révéler à Luna la cause première de ses problèmes. Et justement son problème c'est qu'il n'avait jamais eu à se débrouiller seul face à une situation aussi difficile, aussi dangereuse et qui avait un enjeux pareille.

Il expira fortement sa respiration tremblant à cause des sanglots précédents et il appuya la paume de ses mains galcées contre ses paupières puis il retourna les yeux vers la Serdaigle qui le fixait avec son air constamment étonné. Parler de sa peine... à Loufoqua Lovegood... ça pouvait lui faire du bien ça ? *Au point où j'en suis...*

- Il n'est pas question de faire revivre qui que ce soit... cependant, si je continu à avancer aveuglement, bientôt il risque d'être question de perdre des gens, dit-il à mi-voix.

Il n'avait aucune idée de Pourquoi il lui racontait ça. Ce n'était pas ses affaires. Surtout pas elle qui avait fait parti de adolescents qui avaient conduit Lucius Malefoy à l'echec, à Azkaban et à la colère du Seigneur des Ténèbres. Mais il fallait qu'il parle. Plus il gardait le silence, plus il sentait que l'explosion serait dévastatrice. Et ce dont il n'avait pas besoin c'est de faire une gaffe devant quelqu'un qu'il ne fallait pas...

- On m'a toujours détester, ajouta t-il la voix toujours brisée en fixant ses genoux. Alors aujourd'hui ça ne change pas vraiment... Ce n'est pas ça que je redoute, je me fiche des gens.

Drago Malefoy n'avait aucun véritable ami. Il avait des laqués comme Crabbe, Goyle et d'autres. Il avait des camarades qu'il appréciait tout de même pas mal comme Théo, Blaise, Pansy... mais il n'avait aucun ami. Il était tout le temps tout le seul. Il avait cependant bon nombre d'ennemis et encore plus aujourd'hui.

- J'ai peur. Parce qu'on ne peut pas m'aider, parvint-il à dire en fixant Luna avec désespoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://newspaperschool.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A la lisière de la forêt, entourée de quelques sombrals   Sam 14 Juin - 22:04

Evidemment, Luna ne se doutait pas une seule seconde de l'ampleur du contenu de ces révélations à mots cachés... Tout au plus imaginait-elle que Drago, dans son désespoir et sa solitude, réfléchissait à quelque plan afin de rêver à l'évasion de son père... Sans doute sa douleur lui faisait-il échafauder des projets tous aussi irréalisables les uns que les autres. Et dans un moment où son désespoir explosait comme maintenant sans doute aussi ne savait-il vraiment où il en était entre la réalité des fait et l'irréalisme de ses échappatoires rêvés auxquels il tentait désespérément de donner vie afin de panser ses plaies.

La jeune fille n'osait bouger. Drago tentait une nouvelle fois de sécher les larmes qui jaillissaient malgré lui, et elle préférait ne pas l'interrompre. Elle connaissait le poids des maux non verbalisés, et sans doute tentait-il aussi de rassembler ses idées afin de se lester de quelques mots libérateurs.
Lorsque ce dernier lui fit un aveux qui curieusement ne l'étonna pas.
Tout le monde avait toujours vu Drago entouré de son escorte de lèche-bottes et de grises mines... mais Luna quant à elle n'avait jamais douté que toute cette démonstration constituait plus un apparat qu'une réalité profonde. Enfin, si cet aveux en soi ne l'étonnait nullement, le fait que Drago ose le lui formuler lui inspira une vague, très vague, mais néanmoins réelle sympathie. La solitude morale, elle l'avait apprivoisée depuis longtemps, et en avait même pris son parti. Toutefois, elle avait la chance de connaître quelques touches d'amitiés sincère elle. Ca elle le savait. Peu de gens lui témoignaient de l'amitié. Mais au moins ces témoignages, elle les savait vrais. Mais qu'en était-il de Drago ? Finalement, elle n'aurait su dire s'il avait réellement des relations d'amitié. Son usuelle 'cours' semblait le craindre plus que l'aimer... Quant à Drago lui-même... était-il seulement capable d'une vraie amitié ? Ca non plus elle n'aurait su l'affirmer... même si elle aurait spontanément eu tendance à dire 'non'... mais ce dont elle était sûre, c'est que quelqu'un capable de ressentir une telle détresse ne pouvait pas renfermer que du mal en lui. Elle prit sa respiration et lui répondit d'une voix incertaine :

-Détester... peut-être pas... mais peut-être aussi as-tu toujours cherché à être craint plutôt que d'être aimé...
Revenir en haut Aller en bas
Serpentard - 6ème annéeavatar

Parchemins envoyés : 919
Humeur : A aller embéter les petits nouveaux . Hors de lui 23 heures sur 24 environ .
photo d'identité du sorcier : :


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : Attrapeur (Et le meilleur avec ça!)
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: A la lisière de la forêt, entourée de quelques sombrals   Dim 15 Juin - 15:47

Cette fois, Drago fut frapper de plein fouet par les paroles de Luna et il fut bien forcé de voir la vérité en face. Elle avait raison. Totalement raison même. Et les larmes qui en découlèrent le prouvèrent une fios de plus. La vérité ça faisait mal. Surtout quand on n'avait, comme Drago, jamais osé se l'avouer. Personne n'aimait Drago... à part de rares exceptions mais c'était de l'amour aveugle et stupide qui n'avait aucun intêret et qui était souvent, pour ne pas dire toujours, à sens unique. Le reste du temps, ce n'était Que des filles qui éprouvaient de l'attirence physique. Il ne pensait pas connaitr l'amitié. La vraie. Celle dont il enviait chaque jour Saint Potter et ses benêts d'amis loyales.

Il pencha la tête en arrière pour fixer le dome de feuilles parfois tachetés de quelques pâles formes lumineuses et il songea à ses parents. Ses parents qui étaient comme lui. Qui lui avait toujours appris que...

- Ca ne sert à rien de toute façon ! Les gens te demande toujours quelque chose en retour. Je n'ai pas envi de perdre du temps à aimer des crétins qui s'attende à recevoir en échange.

Il rebaissa la tête et ajouta avec un poid sur l'estomac :

- Je suis très bien comme je suis. Les gens n'atendent rien de moi. C'est moi qui attend d'eux. De toute façon, ça ne peut pas être autrement. Les autres ne m'aiment pas.

Par là, il ne voulait pas dire qu'il était un pauvre petit garçon mal aimé mais c'était la stricte vérité. A sa connaissance, personne ne l'aimait vraiment. Et encore moins depuis cette année.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://newspaperschool.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A la lisière de la forêt, entourée de quelques sombrals   Dim 15 Juin - 21:07

Luna soupira et cessa d'agiter sa main. Le petit sombral avait finalement choisi d'aller rejoindre les siens qui se tenaient non loin de là. La jeune fille s'étira comme si de rien était. Elle semblait encore plus compatissante et désolée en dépit des vagues protestations de Drago.

De sa voix flûtée, elle rompit alors de nouveau le silence, mais sans regarder son voisin cette fois.

-Je ne crois pas qu'on puisse se sentir "très bien comme on est" si l'on ne sait pas ce qu'est l'amitié. Je crois plus que c'est une impression, une illusion que l'on peut se donner un certain temps... mais tôt ou tard, on se rend compte que sa amitié, il y a un vide, un vide qui a vraiment besoin d'être comblé.

Présentement, il semblait mal venu à la jeune serdaigle de lui parler de l'A.D., Drago ayant participé à la capture de ses membres l'an passé lorsqu'il appartenait à la Brigade Inquisitoriale d'Ombrage... mais ne sâchant trop quelles avaient pû être les mésaventures de ce dernier avec la plus jeune des Weasley, elle ajouta :

-Je n'aurais pas connu Ginny par exemple, je n'aurais pas su qu'il me manquait quelque chose, mais de toute façon il y aurait forcément eu un vide, et un vide qui m'aurait fait mal quelque part.

La logique de Luna n'était d'ordinaire déjà pas toujours évidente à suivre, et là a fortiori pour Drago, mais pour elle, il ne faisait aucun doute que l'on puisse la comprendre ! Et sans se laisser perturber dans son raisonnement, elle regarda de nouveau l'adolescent de ses grands yeux bleus :

-Les autres, comme tu le dis, ne t'aiment peut-être pas... mais c'est parce que tu ne leur donnes peut-être ni l'occasion de le faire, ni surtout le moyen de te voir tel que tu es.

Et d'ajouter le plus naïvement du monde, Luna ayant pour habitude de toujours dire sans la moindre gène le fond de sa pensée :

-Tu sais, je te trouve antipathique la pluspart du temps, mais parce que tu te montres antipathique. Mais maintenant alors que nous discutons je ne te trouve pas antipathique, parce que tu acceptes de montrer que tu as un coeur comme tout le monde ; eh bien tu devrais le montrer plus souvent ce coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Serpentard - 6ème annéeavatar

Parchemins envoyés : 919
Humeur : A aller embéter les petits nouveaux . Hors de lui 23 heures sur 24 environ .
photo d'identité du sorcier : :


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : Attrapeur (Et le meilleur avec ça!)
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: A la lisière de la forêt, entourée de quelques sombrals   Lun 16 Juin - 22:18

Drago tourna la tête brusquement vers elle en fondant en larme comme jamais. Je ne crois pas qu'on puisse se sentir "très bien comme on est" si l'on ne sait pas ce qu'est l'amitié... tôt ou tard, on se rend compte que sa amitié, il y a un vide, un vide qui a vraiment besoin d'être comblé... tu ne leur donnes peut-être ni l'occasion de le faire, ni surtout le moyen de te voir tel que tu es... tu devrais le montrer plus souvent ce coeur.

Il savait que la vérité blessait mais à ce point là, il ne s'en serait jamais douté. Il se leva en chancelant et s'éloigna de plusieurs pas en pleurant sans retenue, comme si elle était porteuse d'une maladie virulente, sans oser croiser son regard. Elle avait raison et il ne cessait plus de se le répéter. Il était un garçon arrogant qui n'avait jamais montrer un autre visage que le Drago méprisant et méprisé par beaucoup qui ne voulait de l'amitié de personne, seulement leurs services et qui était à présent seul.

Lorsqu'elle évoqua Ginny, le sang de Drago ne fit qu'un tour sans qu'il ne comprenne vraiment pourquoi. Cette fille avait tout ce qu'elle voulait elle aussi. Comme Saint Potter. Ils avaient une petite vie merveilleuses avec plein d'amis, ils étaient adorés et ils aimaient les gens en retour. Ce que Drago ne savait pas faire et il était sans aucun doute trop tard pour apprendre d'après lui.

Tu devrais le montrer plus souvent ce coeur... Drago laissa échapper un sanglot. Il avait appris à ne montrer son coeur à personne et voila qu'en dix petites minutes il avait craqué devant la fille la moins succeptible de tout Poudlard d'assister à cette scène affligeante. Mais dans tous les cas, il le savait et s'y était résolu, il était seul et il était bien trop tard pour déclarer son amitié au monde.

Drago devait à tout prix arrêter d'écouter cette fille. Ces vérités lui faisaient encore plus mal qu'autre chose. ar oui, bien sur qu'il connaissait ce vide qui ronge autant les entrailles que la peur qu'on peut ressentir dans toute une vie.

- T... tais... tais t... toi... Tais toi ! S'exclamma t-il entre deux sanglots. T... trop... trop tard...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://newspaperschool.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A la lisière de la forêt, entourée de quelques sombrals   Mar 1 Juil - 21:16

Au fur et à mesure qu'elle parlait, Luna voyait bien que Drago était sur le point d'imploser. Elle ne l'avait presque pas lâché des yeux depuis qu'elle tentait de lui dire ce qu'elle pensait être le mieux, peut-être pas pour panser immédiatement les plaies de son "camarade", mais en tout cas pour l'aider à y voir plus clair. Et lorsqu'il commença à éclater en sanglot comme il avait sans doute dû rarement le faire au cours de sa jeune vie (et qui plus est devant quelqu'un comme elle ! ça Luna en avait bien conscience... ) et à prendre quelque peu de distance par rapport à elle, la jeune serdaigle ne se démonta pas pour autant, et continua de lui parler jusqu'à ce que ce dernier s'exclame d'une voix entrecoupée de larmes et lui demande de cesser.

Luna demeura silencieuse et immobile une ou deux minute. On n'entendait plus que la brise dans les feuillages. Même la clameur qui s'était juste alors élevée de loin en loin depuis le parc avait cessé. Les élèves avaient dû gagner la salle commune, l'heure du dîner ayant sonné à la grande horloge. Mais Luna ne bougeait toujours pas. Elle fixait ses grands yeux vers la chevelure blonde que Drago lui présentait quelques pas devant elle, préférant sans doute lui épargner le spectacle de son visage rougi par les larmes et les convulsions de ses sanglots.

-T... trop... trop tard... comprenait-on dans son flot de larmes.

La jeune fille soupira. Elle se leva et vint silencieusement se poster debout à côté du serpentard.

-Non, je ne cois pas, dit-elle alors en regardant au loin vers le chateau, sans doute par pudeur, voulant éviter au fier garçon un vis à vis lorsque celui-ci ne parvenait pas à contrôler ses sanglots devant une fille, et une serdaigle qui plus est.
Rentrant ses mains dans les poches de son bermuda, elle s'étira avant d'insister :
-Je ne crois pas qu'il soit trop tard. Certes, le fait que ton père soit à Azkaban ne te facilitera pas forcément les choses auprès de tous... Mais... il n'est pas trop tard : tu peux lacher prise... C'est certainement effrayant quelque part... mais je pense que ça en vaut la peine. Et je suis sûre que tu le sais toi aussi...
Revenir en haut Aller en bas
Serpentard - 6ème annéeavatar

Parchemins envoyés : 919
Humeur : A aller embéter les petits nouveaux . Hors de lui 23 heures sur 24 environ .
photo d'identité du sorcier : :


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : Attrapeur (Et le meilleur avec ça!)
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: A la lisière de la forêt, entourée de quelques sombrals   Mer 2 Juil - 12:53

(( HS : Je crois que je vais bientôt devoir m'enfuir sinon Drago va basculer dans le cas des gentilles, tu es trop persuasive x) ))

Non ça n'en valait pas la peine. Ca n'en valait pas la peine parce que dans moins d'un an il ne serait peut être plus ici, il ne serait plus être plus en vie. Drago avait peur de l'echec, l'echec qui se profilait chaque jour un peu plus parce qu'il n'arrivait à rien. Et il savait qu'un echec de sa part conduirait à la perte de sa famille et à la sienne. Drago n'avait pas le temps de se faire des amis, de montrer son soit disant coeur, de se mettre à distribuer des bonbons ou encore d'apporter de l'aide à qui que ce soit. Il avait sa bande de chien-chiens qu'il avait supporté 5 ans durant, une année de plus ne serait pas grand chose. C'est sur qu'il éprouvait un peu plus de sympathie à l'égart de Nott et Parkinson mais il ne se confiait pas à eux et ne perdait pas son temps à écouter leurs problèmes. Il avait les siens et déjà que seul, il ne pouvait pas les surmonter, il n'allait pas en plus se farcir ceux des autres. C'était impossible. Et n'ayant déjà pas assez de temps pour accomplir sa mission, il n'allait pas perdre le peu qu'il lui restait pour se faire des amis. Et puis avec ses antécédents du début d'année, le nombre de fois où il c'était battu, en duel ou a main nu et surtout son père mangemort dévoilé à la face du monde des sorciers, Luna pouvait dire ce qu'elle voulait, c'était bien trop tard.

Drago renifla doucement mais ne put s'arrêter de pleurer. La peur l'étouffait et lorsqu'il se retourna vers la Serdaigle, son regard était noir.

- Tu... tu ne comprends... pas ! Je ne... je... je ne peux pas reculer ! Je ne peux pas "lâ... lâcher prise" et ce n'est pas... facil ! Je n'ai... pas le choix !

Enfin, si, bien sur qu'il avait le choix : il pouvait envoyer une lettre de démission au Seigneur des Ténèbres dans les minutes suivantes, sans aucun problème, par contre aux prochaines de vacances de noël se n'était pas sur qu'il rentre du manoir... pour cause de décés probablement. A ces pensées, Drago émit un rale un peu effrayant. Dans tous les cas il avait signé son arrêt de mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://newspaperschool.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A la lisière de la forêt, entourée de quelques sombrals   Dim 6 Juil - 22:54

[HJ : hi ! hi ! allez ! j'ai pitié de ton côté obscur...]



Luna demeurait toujours immobile et silencieuse, droite comme un i, postée juste à côté du serpentard. Si on les avait d'ailleurs surpris ainsi, le jeune Malefoy pleurant de surcroît, Merlin sait que ça aurait constitué le scoop de l'année dans la Gazette de Poudlard !

La jeune fille ne bougeait pas d'un cil, ses grands yeux bleus fixant au loin un dernier groupe d'élèves qui se ruait tel une volée de moineaux en direction du château, l'appel de l'estomac aisant. Comme à l'ordinaire, son expression lunaire ne trahissant rien de ses mouvements intérieurs, elle demeurait figée à côté de l'adolescent dont les soubressauts lacrymaux semblaient se faire moins intenses, le trop plein d'émotion ayant sans doute peu à peu raison de lui. Mais dans ce calme apparent, Luna réfléchissait.

"Tu ne comprends pas"... "Je ne peux pas"... Ce genre de formules étaient plus que récurrentes dans la bouche de Drago... Et si finalement il se cachait quelque chose derrière ces impossibilités insistantes...? Non... Décidément, Luna, ma fille, tu te fais trop de cinéma ! Madame Malefoy, sur le quai du départ, le jour de la rentrée, avait semblé tout sauf revancharde : fière, toujours belle d'une certaine façon, elle ne ressemblait plus qu'à l'ombre d'elle-même... Impossible qu'elle ait demandé à son fils de se faire remarquer de quelque façon que ce soit...

Luna préféra malgré tout ne pas insister. De toute façon, le serpentard semblait totalement abassourdi, sonné par ses crises de larmes. Elle huma l'air frais du soir naissant et tourna la tête vers lui.

-On va être en retard pour le dîner, dit-elle alors. Et elle ajouta le plus naturellement du monde : Tu préfères peut-être que je parte devant toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Serpentard - 6ème annéeavatar

Parchemins envoyés : 919
Humeur : A aller embéter les petits nouveaux . Hors de lui 23 heures sur 24 environ .
photo d'identité du sorcier : :


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : Attrapeur (Et le meilleur avec ça!)
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: A la lisière de la forêt, entourée de quelques sombrals   Lun 7 Juil - 1:47

Drago écarquilla les yeux. La simplicité avec laquelle elle changea soudain de sujet le déstabilisa totalement. Cette fille était tellement... bizarre. Sa personnalité ne ressemblait à aucune autres parmi celles auquel Drago s'était frotté dans sa vie. Il essuya un de ses yeux avec sa manche et jeta un regard partagé entre le sceptisme et la surprise. Elle ne se moquait même pas de lui, c'était naturel apparement chez elle et Drago trouvait vraiment cela très étrange, gênant même. Il essaya de reprendre un peu la face mais après tout ce trop plein d'émotions, son ton hautain n'était vraiment pas crédible. Surtout qu'une dernière larme coula sur sa joue.

- C'est ça... tu n'as qu'a partir... dit-il.

Il n'ajouta même pas une réplique du genre : "comme si j'allais te suivre" A quoi cela aurait-il servi après ce qu'il avait montré à la jeune fille ? A rien et il aurait même parut ridicule. Il renifla à nouveau sans retenue et plongea sa main dans sa poche en attendant que Luna soit hors de vue et serra le bout de parchemin de toutes ses forces. Drago Malefoy donnait vraiment l'air d'un gamin dont la mère lui manquait terriblement et terrorisé par l'ombre qui planait sur lui. Luna pouvait dire ce qu'elle voulait : c'était bien trop tard pour revenir en arrière. Mais ça, seul lui pouvait en avoir pleinement conscience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://newspaperschool.forumactif.org
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: A la lisière de la forêt, entourée de quelques sombrals   

Revenir en haut Aller en bas
 

A la lisière de la forêt, entourée de quelques sombrals

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PDLM :: ▬ Cimetière des RPs :: Cimetière des RPs-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit