AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 Retrouvailles [Harry-Ginny]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Retrouvailles [Harry-Ginny]   Dim 31 Aoû - 14:46

    Lundi matin. Hermione venait tout juste de se lever, et c'est avec la plus grande discretion dont elle pouvait faire preuve qu'elle se leva ce matin-là. Après être passée par la salle de bain, la demoiselle descendit dans la salle commune en s'assurant que ses collègues de dortoir dormaient encore. C'était le jour de la rentrée et après des vacances assez agitées pour certains elle n'avait aucune envie de réveiller ses amies brutalement et donc de se faire enguirlander de bon matin.
    La salle commune était pratiquement vide. Seul un élève de première année était avachi dans un des gros fauteuils rouges, tenant entre ses mains ce qui ressemblait à un parchemin. Peut-être essayait-il de terminer un devoir qu'il devait rendre le jour-même, en tout cas il semblait être sur le point de se rendormir et Hermione eut presque pitié de lui.
    La jeune femme se dirigea finalement vers la Grande Salle, son estomac criant famine. Elle avança dans les couloirs d'un pas rapide, descendit les nombreuses marches qui menaient à la Grande Salle puis passa les grandes portes pour finalement arriver face aux 5 grandes tables qui étaient installées. Elle se dirigea automatiquement vers celle des Gryffondor et s'assit sur le premier banc qui venait. Elle s'était délibérement installée très loin du seul groupe de personne qui était présent à sa table et ce pour une raison très simple: Lavande Brown était là, toujours aussi radieuse que d'habitude.

    La présence de Lavande força Hermione à penser à Ron. Elle n'avait aucune envie de réfléchir encore une fois à Ron, à ce qu'il croyait avoir compris depuis cette histoire de baiser avec Harry. Hermione avait finalement décidé de ne pas rejoindre les Weasley pendant les vacances et en même temps elle se demandait si elle aurait été bien recue. Ginny et Ron ne lui avaient pas adressé un seul mot depuis qu'ils étaient au courant pour cette histoire et même si elle avait été très peinée que Ginny ne comprenne pas, elle avait particulièrement été blessée par le regard de Ron. Elle avait tout de suite compris qu'il ne désirait plus jamais lui adresser la parole et elle n'avait cessé de penser à cela durant ses vacances. Elle avait même fini par s'attaquer violemment à Malefoy lorsqu'elle l'avait croisé sur le Chemin de Traverse, c'était dire. Bref, les vacances d'Hermione n'avaient pas été agréables, loin de là, et elle espérait qu'après ces quelques jours les uns des autres, Ginny au moins lui aurait pardonné. Ce qu'elle craignait cependant c'était que Ron ne comprenne toujours pas et tombe dans les bras de cette harpie de Lavande qui n'attendait définitivement que ça. Mais que pourrait-elle y faire ?

    Echappant un soupir, Hermione se servit quelques toast et un peu de jus de citrouille. Elle se sentait étrangement vide et seule. Elle entendit quelques ricanements à sa droite provenant du groupe de Lavande et elle manqua de rouler des yeux, elle était tellement pathétique, mais elle se contenta de jeter un coup d'oeil aux autres tables pour voir qui était debout à cette heure.


{ Bon, je crois qu'on a jamais vu de post aussi minable, mais je devais commencer ce sujet et j'avais aucune inspiration, donc je suis désolée et je promet que je me rattraperai dans les prochains posts. }
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retrouvailles [Harry-Ginny]   Lun 1 Sep - 20:19

Lundi matin. Premier jour de la rentrée. Fin des Vacances de la Toussaint. On ne pouvait pas dire que Ginny pétait la forme. Elle était même à vrai dire très fatiguée. Ses vacances à elle n’étaient que rarement reposante. Avec des frères comme les siens, vous devinez aisément pourquoi. Elle avait terminé sa semaine en faisant un match plutôt…casse cou. Ginny, Harry et Ron, contre Fred et George, qui se vantaient de pouvoir les laminer à deux contre trois. Inutile de préciser que cela avait finis avec deux trois bleus, et un nez cassé. Et la jeune fille avait gagné ! Sans surprise d’ailleurs. Ils étaient plus nombreux et plus efficaces que deux batteurs. Tout cela pour dire qu’elle n’avait pas eu une minute à elle vers la fin de la semaine. Elle n’était plus en froid avec Harry. On pouvait même dire que c’était assez ‘chaud’ entre eux. Ce dont les autres ignoraient, car ils faisaient tout pour ne rien laisser paraître. Officiellement, ils ne se faisaient plus la tête. Harry s’était expliqué au sujet d’Hermione. Elle avait compris et pardonné ( et s’était excusé). Le lendemain, c’était au tour de Ron d’écouter les explications de son meilleur ami. Il avait été plus difficile à convaincre. Mais ces deux là ne pouvaient rester ennemis trop longtemps. Au bout de trois jours, ils agissaient comme si de rien était. Et c’était tant mieux. Ginny se rappelait encore du premier soir des vacances, au diner. Le silence avait tellement insupportable que la rouquine avait mangé en moins de deux pour échapper à cette ambiance.

Il était 7h30. La jeune Weasley ouvrit les yeux, avant de grimacer, encore courbaturée de partout. Si elle avait eu le choix, elle serait restée allongée toute la journée, mais les cours reprenaient, ainsi que le rythme scolaire. D’ailleurs, même si elle l’avait voulu, ses camarades de dortoirs faisaient tellement de boucan une fois levée, qu’elle fut obligée d’en faire autant. Un passage dans la salle de bain et quinze minutes plus tard, elle quittait la salle commune en direction de la Grande Salle. Elle avait remis sa robe de sorcier, et s’était attaché les cheveux en queue de cheval pour ne pas être dérangée pendant la journée. Ils commençaient à être très longs, mais elle n’était pas pressée de les couper. Elle les aimait bien comme ça, et on la complimentait souvent à leur propos. Autant donc, les laisser dans cet état là. Même si ce n’était pas souvent pratique. Mais assez parler coiffure ! Son éternel sac en laine, en bandoulière, elle traversa les couloirs du château, toujours aussi sombres pour certains, malgré les multitudes de chandeliers. Elle avait un faim de loup aujourd’hui et il lui fallait des forces. Elle avait Rogue dès le matin, deux heures de surcroit. Rien de tel pour vous démonter le moral à peine sortie du lit. Il fallait donc se parer à toutes éventualités.

En arrivant enfin sur place, Ginny se dirigea prestement vers la table des Gryffondor. Malgré l’heure avancée, il n’y avait presque personne. Chose étrange. Presque même inquiétante. Soit elle était vraiment en retard, soit elle avait été plus rapide à se lever et s’habiller qu’elle ne l’avait pensé au prime abord. Elle repéra alors Hermione et marqua un temps d’hésitation. La dernière fois qu’elles s’étaient vu, Ginny s’était montré fort désagréable avec son amie. A vrai dire, elle ne lui avait pas adressé la parole, mais l’avait fusillé du regard avec tant d’amertume qu’elle le regrettait à présent. Elle ne savait pas trop quoi faire. S’excuser, c’est sur. Mais Ginny était de nature fière, et elle ne voulait pas que tout le monde soit témoin de ça. Mais elle n’allait pas non plus éviter son amie, alors qu’elle était censé avoir tout compris et lui avoir pardonner. Prenant son courage à deux mains, elle finit par la rejoindre, et s’installa sur le banc en face d’elle. Posant son sac, elle chercha le regard de la jeune fille avant de lui adresser un sourire hésitant :

« Salut Hermione… »

Bon… Il fallait bien commencer par quelque chose. Et les règles de politesses étaient toujours de mise dans ce genre de situation. Ginny se racla la gorge, tout en se servant un verre de jus d’orange, autant pour s’occuper les mains que par réelle soif. Elle ouvrit la bouche, prête à débiter son long discours d’excuse, espérant qu’Hermione l’écouterait et ne prendrait pas ombrage. Ce n’était pas son genre, mais après l’attitude qu’elle avait eu à son égard, cette réaction aurait été légitime.

« Ecoute Hermi, je… »

Mais elle se tut, apercevant Harry qui entrait à son tour dans la Grande Salle. Chose étrange, il était seul. Ron devait encore fainéasser au lit, comme souvent. Il faut dire qu’il n’était pas très matinal. Ginny, de son côté, fit de son mieux pour rester impassible mais c’était chose difficile, lorsqu’on se trouvait dans une situation telle que la sienne. Ses vacances s’étaient passées de la même manière. Elle avait du ronger son frein à chaque fois qu’elle était en présence de sa famille et ses parents, alors qu’intérieurement, elle désirait prendre la main du survivant. Entre autre chose. Mais ils s’étaient mis d’accord dès le début. Malgré leur ‘étreinte’ aussi subite que passionnée dans le salon, leur relation était plutôt précaire et ambiguë. Ils ne sortaient pas ensemble, mais on ne pouvait dire qu’ils étaient de simples amis, surtout lorsqu’ils se sautaient dessus pour s’embrasser passionnément dès que tout le monde avait le dos tourné. Bref, tout ceci était très… frustrant. D’autant qu’elle ne pouvait même pas en parlé à Hermione. Enfin, encore aurait-il fallu qu’elles mettent les choses au clair avant, pour être sur d’être toujours amies.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retrouvailles [Harry-Ginny]   Dim 14 Sep - 14:31

Harry ouvrit les yeux péniblement ce lundi matin. Il mit quelques minutes avant de se rendre compte qu'il n'était plus en vacances et qu'il devait se lever pour aller en cours et reprendre le train habituel de poudlard. Tout ce qui s'était passé pendant les vacances lui semblait tellement en dehors de la réalité qu'il avait fini par penser qu'il ne reviendrait jamais à poudlard. Malheureusement pour tout le monde, il devait redescendre sur terre et affronter poudlard, les professeurs, Rogue, Malefoy etc. Mais ce qui le réconfortait était surement sa double réconciliation avec Ginny et Ron. Il avait eut du mal à convaincre Ron, se battant pendant de longues minutes à lui expliquer pourquoi il avait fait ça sans avouer au rouquin que leur meilleure amie en pincer pour lui. Chose délicate, il avait finalement réussi à le convaincre et à lui faire comprendre qu'il ne marcherait pas sur ses plates bandes. Hermione et lui finiraient ensemble et ce n'est pas Harry qui risquait de se mettre au milieu pour briser cela. Enfin, convaincre Ginny fut légèrement plus facile bien que la rancoeur restait présente jusqu'à ce qu'ils s'embrassent passionément dans le salon.
Un sourire se dessina sur ses lèvres alors qu'il repensait à ce moment et à toutes les autres fois ou ils s'étaient cachés pour échanger de nouveau baiser passioné. Le "danger" de leur relation avait quelque chose de frustrant et d'excitant à la fois.

De meilleur humeur maintenant qu'il avait fait le tour de toutes les bonnes choses, Harry se redressa précipitamment pour se rendre dans la salle de bain et y faire sa toilette tranquillement, profitant d'être le premier levé pour prendre son temps. Il en ressortit alors vêtu simplement de son pantalon et remarqua que Dean, Seamus et Neville commencaient à émerger doucement. Il se tourna vers le lit de son meilleur ami et constata qu'il dormait encore. Il enfila alors sa chemise avant de s'approcher de lui et se passer derrière le rideau pour le réveiller.

"Ron, debout. C'est bientôt l'heure d'aller en cours"
"Merci maman, pose le plateau sur ma table de nuit, je mangerais tout à l'heure."

Harry resta interdit avant de tourner la tête vers un Seamus et un Dean hilares. Il avait la voix d'un femme ? Ron semblait encore bien endormi cela dit et il devait rêver que sa mère lui amène son petit déjeuner au lit, ce qui ne risquait pas d'arriver en temps normal. Il laissa finalement tomber et finit de se préparer rapidement, négligeant un peu sa tenue. Depuis quelques temps, il en avait marre de nouer correctement sa cravate ou encore de rentrer sa chemise dans son pantalon, il le faisait dans la journée généralement. Le matin, il était trop fatigué pour penser à faire correctement son noeud de cravate. C'est donc à moitié débrayé qu'il fit une nouvelle tentative auprès de son meilleur ami. Cette fois, il le frappa sur la tête et le rouquin releva la tête brusquement. Ne le laissant pas parler, Harry déclara.

"Je descend dans la grande salle, tu n'as qu'a me rejoindre dès que t'es pret. Et ne te rendors pas." Ajouta-t-il en voyant le rouquin posait sa tête sur l'oreiller pour éviter d'entendre ce qu'Harry venait de dire. Le survivant leva les yeux au ciel avant d'attraper son sac de cours et de sortir du dortoir après avoir attrapé sa cape. Le temps s'était rafraichit et il préférait l'avoir sur lui puisqu'il avait un cours de botanique l'après midi même.

Il traversa rapidement le chateau et c'est ainsi qu'il arriva quelques minutes après Ginny et Hermione dans la grande salle. Il les vit d'ailleurs l'une en face de l'autre, surement entrain de se saluer. Il s'avança vers elles sans savoir qu'il allait déranger une grande déclaration.

"Bonjour les filles."

Il sourit alors à Hermione ainsi qu'à Ginny puis il prit place aux côtés de cette dernière. Il n'allait pas refaire le tour de la table pour s'asseoir à côté d'Hermione. Un réflexe faillit alors mettre tous les plans du "couple" à l'eau car Harry se pencha vers la rouquine pour l'embrasser sur la joue. Depuis qu'ils avaient cette relation spéciale, Harry s'arrangeait toujours pour être le premier ou le second au petit déjeuner pendant que Mme Weasley était ailleurs et Mr Weasley au travail. Il pouvait donc à loisir embrasser Ginny lorsqu'il arrivait et c'est ce qu'il était sur le point de faire. Se rendant compte à la dernière seconde de ce qu'il allait faire, il dévia rapidement son geste et se pencha un peu plus pour attraper la carafe de jus de citrouille alors qu'il en avait une juste devant lui. Il ne savait pas vraiment si de l'extérieur le geste était passé inapercu et si Ginny s'était rendu compte de la gaffe qu'il avait failli faire. Il se rassit alors correctement sur le banc et se servit du jus de citrouille avant de demander, l'air presque naturel.

"Vous allez bien ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retrouvailles [Harry-Ginny]   Lun 15 Sep - 19:45

    Les yeux d'Hermione passèrent de la table des Serdaigles à celle des Serpentards pour finalement se poser précisement sur un certain groupe d'élèves. C'était des premières années elle en était certaine et vu la façon dont il ricanait elle était certaine qu'il n'était pas très évolué dans leur tête. Elle se demanda un instant si elle-même avait été aussi bête quand elle avait cet âge là et elle en vint très vite à la conclusion qu'elle était certainement encore pire qu'ils ne l'étaient. Aussi, elle détourna les yeux et tout en croquant dans son toast elle tomba sur une certaine rouquine à laquelle elle avait pensé quelques minutes auparavant. Ginny.

    Hermione la regarda parcourir les derniers mètres qui les séparait l'une de l'autre et elle baissa les yeux sur son assiette au moment même où son amie s'asseyait en face d'elle. La jeune femme ne savait pas vraiment comment se comporter. Devait-elle sourire, dire bonjour, prendre des nouvelles de la famille ? Ou bien était-il préférable qu'elle se taise, qu'elle mange puis s'en aille sans dire un mot ? La réponse vint très vite lorsqu'elle entendit la voix de Ginny qui la saluait. Hermione releva aussitôt la tête, si vite qu'elle pensa un instant s'être arraché le cou. Mais ça importait peu. Le fait que ce soit Ginny qui parle la première était tellement surprenant. Pas que la rouquine n'était pas du genre à faire ce genre de pas en avant, mais Hermione savait à quel point elle était fière et têtue, elle était surprise qu'elle ne soit pas allée s'asseoir avec Lavande plutôt qu'avec elle.
    Ginny enchaîna et le fait même qu'elle utilise le surnom d'Hermione pour s'adresse à elle la laissa pantoise. Elle ne pu même pas dire bonjour car elle était tellement impatiente d'entendre les paroles suivantes de Ginny. Elle aurait pu lui sauter dans les bras avant qu'elle ne termine si la table ne les avait pas séparé, mais de toute façon Ginny s'interrompit bien vite.

    Surprise, Hermione arqua les sourcils et hésita à demander à Ginny de continuer ou bien à s'excuser elle-même en première. Mais deux secondes plus tard Harry était en face d'elle et elle sentait un étrange sentiment de frustration et de gêne la parcourir. Ce n'était pas le fait de voir Harry qui la gênait mais bien le fait que Ginny et elle n'aient pu régler leurs histoires avant qu'ils ne se retrouvent tous les trois. Elle sentait que la discussion allait être quelque peu tendue et elle n'aimait pas cette idée.
    Baissant de nouveau les yeux sur son toast pour le manger, Hermione entendit Harry dire bonjour et heureusement pour le couple, elle ne vit pas le geste d'Harry qui s'était apprêtée à embrasser Ginny. Elle ne releva la tête que lorsque Harry posa sa question et elle fut alors témoin d'un échange de regard étrange entre la rouquine et le Survivant. Harry avait subitement détournée les yeux l'air de rien et Ginny avait fait les gros yeux à Harry comme s'il avait fait une gaffe.
    N'y comprenant pas grand chose, Hermione décida plutôt de rompre le silence.

    "Salut! Je vais bien et vous deux ?"dit-elle tout en essayant de ne pas penser à tout ce qu'il s'était passé avant les vacances.

    Ce qui était certain c'était que la situation était réglée entre Ginny et Harry. Aussi, il y avait des chances que Ginny n'en veuille plus à Hermione.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retrouvailles [Harry-Ginny]   Mar 16 Sep - 18:41

Ginny fit un effort sur elle même pour ne pas suivre Harry des yeux. Ni pour le déshabiller du regard. Sinon, c’était la catastrophe assurée, et ils seraient à coup sur démasqués. Elle reporta donc son attention sur la nourriture qui était posée devant elle, ayant tout de même conscience de la présence du jeune homme qui s’approchait d’elles à présent. La rouquine jeta un coup d’œil à Hermione mais celle-ci avait encore une fois la tête baissée, en train de manger son toast. Elle n’avait pas pu voir l’expression de son amie, ni deviné si Hermione lui en voulait toujours pour son mauvais caractère (car c’était un fait, Ginny était fière, têtue, orgueilleuse, entre autres). Elle resta alors silencieuse, sa phrase toujours en suspens entre elles. Sa main attrapa son verre de jus de citrouille et elle porta ce dernier à sa bouche juste au moment où le survivant arrivait à leur hauteur. Il s’assit à côté d’elle, les saluant d’un ton enjoué. Tiens ! Il y en avaient-ils qui étaient heureux de reprendre les cours ? Où était-ce qu’une impression ? Quoiqu’il en soit, Ginny s’apprêtait à répondre à sa salutation lorsqu’elle le vit se pencher vers elle, comme s’il était sur le point de l’embrasser sur la joue. Elle lui fit les yeux ronds, mais il sembla se rendre compte de son erreur lui même, et dévia son mouvement pour s’emparer de la carafe de jus de citrouille. La jeune fille, elle, de son côté, faillit s’étrangler alors qu’elle était encore en train de boire. Toussant, elle reposa son verre alors qu’il prenait la parole, l’air de rien. Elle même eut du mal à reprendre sa respiration, mais espéra être assez discrète lorsqu’elle se tapota la poitrine pour calmer sa toux. L’idiot ! A peine le premier jour, et il manquait déjà de les trahir. Ginny avait pensé qu’elle serait la première à faire une bêtise mais elle s’était visiblement trompé. Tentant de reprendre contenance, elle laissa Hermione répondre à la question d’Harry. Quand elle leur retourna la question, utilisant l’expression « vous deux », la rouquine se demanda si elle ne devenait pas parano. Non. Ca devait être elle qui cherchait la petite bête partout. Syndrome typique de ceux qui avaient quelque chose à cacher et qui craignait d’être découvert. Avant qu’Harry ne réponde lui même, et peut-être aussi pour éviter une catastrophe (sait-on jamais avec lui ! Laughing ), Ginny décida d’intervenir.

« Ca va bien. La reprise est difficile surtout après des vacances aussi courtes. Quoique je ne regrette pas les chamailleries entre les garçons lorsqu’ils se disputaient un match de Quiddich ! »

Ginny avait l’impression de parler pour ne rien dire. Elle ne savait pas mentir. En réalité, elle était de celles sur le front de qui, on pouvait lire tout ce qui leur passait par la tête. Finalement, elle avait tout intérêt à se taire. Ou à trouver un sujet neutre sur lequel elle ne risquait pas de bafouiller. Depuis qu’Harry s’était assis, Ginny avait évité de le regarder, et gardait fixement son regard sur Hermione. Aussi réalisa t-elle qu’elle n’avait toujours pas mis au clair l’histoire du fameux baiser. Non, pas celui là ! L’autre ! Celui qui concernait Harry et Hermione ! Elle but donc une nouvelle gorgée de jus de citrouille, se racla la gorge, et reprit :

« D’ailleurs, je tenais à te dire qu’Harry m’avait expliqué pour… enfin, pour l’histoire de la gazette. Je suis désolée d’avoir réagi aussi vivement, j’aurai du savoir qu’il s’agissait de… »

De quoi ? Bonne question. Se tournant vers le jeune homme, elle lui lança un regard presque implorant pour qu’il l’aide à se dépatouiller de là. Elle n’avait jamais été doué pour les excuses. Et avec tout ce qui se bousculait dans son petit cerveau, elle avait l’impression qu’il allait exploser d’une minute à l’autre. Il fallait qu’elle se calme. Finalement Harry prit la parole à son tour, pour la tirer de ce mauvais pas, et elle soupira profondément. Il fallait qu’elle se calme au plus vite. Attrapant une fourchette, elle entreprit de déguster son bacon. Au moins, avec ça, elle aurait la bouche pleine, et ne pourrait plus dire de bêtises.

[Désolé c'est minable, mais je devais laisser une possibilité de Parler à Harry! Surprised Y a mieux j'avoue Embarassed ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retrouvailles [Harry-Ginny]   Mer 17 Sep - 23:26

    Heureusement pour lui, la brunette qui lui servait de meilleure amie n'avait rien vu de ce qu'il avait failli faire. Aux gros yeux de la rouquine, Harry s'efforca de ne pas répondre pour ne pas pousser trop loin le langage du regard pour ne pas éveiller les soupcons d'Hermione. Il était d'ailleurs loin d'être à l'aise mais comme il savait qu'elle n'avait rien remarqué, il se détendit légèrement et écouta sa réponse suivi de près de celle de Ginny. Pour être courtes, les vacances avaient été de courtes durées. Enfin c'était une impression car il s'était finalement très bien entendu avec les rouquins, réconcilié avec Ron et Ginny et il avait même eut le droit à des baisers passionés aux coins des murs de la maison. Les vacances avaient été définitivement beaucoup trop courtes. Harry attrapa son verre de jus de citrouille et avant d'avoir pu dire s'il allait bien ou non, Ginny enchaina en présentant ses excuses à propos de cette histoire de baiser. Il se rendit alors soudain compte que c'est probablement ce qu'elle voulait faire quand il était intervenu et qu'il avait donc un peu tout gâché. Il ne s'en formalisa pas et écouta d'une oreille ce que disait la rouquine jusqu'à ce qu'elle lui passe la parole pour qu'il ajoute très probablement quelque chose. Il tourna alors le regard vers elle en posant son verre devant son assiette. Elle voulait qu'il dise quoi au juste ? Qu'il parle des sentiments d'Hermione envers Ron ? De ceux de Ron envers Hermione ? De ceux d'Harry envers Ginny ? Non, elle voulait très probablement qu'il finisse bêtement sa phrase. Il tourna alors les yeux vers sa meilleure amie et lui adressa un petit sourire d'excuse en complétant.

    "... Qu'il s'agissait de rien du tout. Le même effet qu'une bise sur la joue que j'ai tout de suite regretté." Un léger sourire traversa ses lèvres. Pour détendre l'atmosphère, il n'était décidemment pas doué. Il avait évidemment complété à sa sauce, sachant que Ginny ne voulait peut être pas dire ça puisqu'elle avait d'abord cru qu'il s'agissait d'un baiser des plus passioné. Mais il ne mentait pas, il était totalement innoffensif, pas de quoi s'inquiéter pour si peu. Hermione lui avait même demander de ne jamais recommencer, l'effet d'embrasser un frère. Il avait ressenti la même chose. C'était ce qu'il avait dit à Ginny. Il ne savait d'ailleurs pas s'il l'avait aidé mais l'essentiel était dit. Ginny s'était excusé et Harry avait réussi à exprimer le fond de sa pensée à lui, en espérant que cela corresponde à celui de la rouquine. Si Hermione les acceptait, il n'y aurait normalement plus de tensions entre eux tous.
    Harry attrapa par la suite un toast et la confiture et tout en tartitant, il ajouta à l'adresse d'Hermione.

    "Tout est également arrangé avec Ron. Il a fini par comprendre que je n'étais pas fou amoureux de toi."

    Il ne put s'empêcher de lever les yeux au ciel. Rassurer Hermione sur Ron était aussi important puisque d'après ce qu'il avait compris, il y avait eut quelques soucis dans le "couple" également.

    "Je pense donc qu'il ne m'en veux plus et toi non plus. Enfin même si tu n'avais finalement rien fait dans cette histoire."

    Le fait que la gazette parle de "baiser passioné" avait dévelloppé l'activité cérébrale de son meilleur ami qui s'en était fait tout un film. Il avait donc dû penser qu'Hermione y avait répondu puisque Harry ne pouvait pas embrasser passionément une personne non consentante. C'était impossible. Surtout avec Hermione. Cette dernière avait alors été mise en faute dans cette histoire alors que l'idée et l'initiative venait du survivant lui même. Décidemment, après l'histoire en quatrième année, tout le monde semblait vouloir que les deux meilleurs amis soient ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retrouvailles [Harry-Ginny]   Lun 22 Sep - 19:54

    Etrange comme Ginny et elle semblaient se parler normalement. Hermione n'en revenait pas qu'elles discutent ainsi après la réaction de la rouquine. Elle savait que Ginny était quelqu'un de têtu, de borné même, de très fier et elle avait cru un moment qu'elle n'admettrait jamais qu'elle avait eu tort si elle le pensait un jour. Aussi, le fait que Ginny ait tenté de lui parler sérieusement de ce qui s'était passé puis qu'elle s'adresse à elle de façon banale la surprenait quelque peu. Elle sourit légèrement à la réponse de la rouquine, puis avala une gorgée de son jus de citrouille.

    Ginny poursuivit alors, décidant subitement de revenir sur le sujet qu'elle avait souhaité abordé. Harry avait gâché la réconciliation des deux amies et Ginny semblait vouloir en finir avec cette histoire une fois pour toute. Le fait que Harry soit présent ne pouvait qu'être bénéfique. Cependant Hermione ne s'y attendait pas et lorsqu'elle entendit Ginny s'expliquer et surtout s'excuser Hermione manqua de s'étrangler dans sa coupe de jus de citrouille. Elle s'éclaircit la gorge alors que Ginny laissait sa phrase en suspend et qu'elle tournait les yeux vers le Survivant. Ce dernier ne tarda pas pour lui venir en aide. Hermione, toujours aussi émotive, en eut pratiquement les larmes aux yeux. Les réconciliations de ce genre l'avaient toujours mises dans un état pas possible.

    Mais ce qui la rassura certainement le plus dans toute cette histoire ce fut ce qu'Harry ajouta après. D'après lui Ron avait fini par comprendre et n'en voulait plus ni à Harry ni à Hermione. Cette dernière n'arrivait pas à y croire. D'accord Ginny était extrêmement fière mais Hermione avait toujours eu espoir qu'elle comprenne. Ginny était intelligente et après le choc passé elle avait dû vite y voir clair. Ron lui... Ce n'est pas qu'il n'était pas intelligent mais il était vraiment le plus têtu des abrutis qu'elle connaisse et dans ce genre de situations il était particulièrement aveuglé par sa déception, il en avait déjà fait la preuve avec Harry en 4ème année. Bref, elle n'avait eu aucun espoir à son sujet et c'est en partie pour cette raison qu'elle avait tant déprimé pendant les vacances et qu'elle avait limite agressé Malefoy.

    "Alors Ron ne m'en veut plus ? Tu es sûr ? Hier soir encore il a évité mon regard pendant tout le repas."dit-elle avant de se tourner vers Ginny."Quand à toi, je ne t'en veux pas. Je suis sure que dans une situation similaire je l'aurais pris mal. Et de toute façon je me doutais que tu comprendrais. Harry et moi ? Vraiment, je préférerais rester célibataire toute ma vie."dit-elle tout en rigolant avant de tirer la langue à Harry.

    [hj: sûrement la réponse la plus minable qu'on ait jamais vu sur un forum mais j'étais pas très motivée et je suis fatiguée donc je m'excuse et j'espère que vous ne m'en voudrez pas.]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retrouvailles [Harry-Ginny]   Jeu 25 Sep - 15:32

Ginny craignit durant un instant qu'Harry ne réalise pas qu'elle avait besoin de son aide. allait-il prendre la perche qu'elle lui tendait? Fort heureusement, aprés un petit temps d'hésitation, il compléta sa phrase, mettant fin au malêtre de la jeune fille. Elle qui s'était mise à parler comme une piplette, manquait à présent cruellement de mots. Mais son camarade la sauva, comme prévu, et elle put respirer plus librement, en profitant pour finir son verre de jus de citrouille. Harry s'adressait à présent à Hermione en particulier, et Ginny garda donc le silence, se contentant d'écouter. Rapidement, elle finit son petit déjeuner. Elle qui avait alors une faim de loup il y a encore quelques minutes, avait l'estomac noué. Et elle en savait parfaitement l'origine: la présence d'Harry à ses côtés. Et le fait qu'elle devait se retenir pour agir comme d'habitude. Feindre l'indifférence alors qu'elle désirait crier son bonheur sur tous les toits. Au lieu de cela, elle dut sommer son coeur de battre un peu plus lentement, et son visage resta neutre. Merci à ses talents d'actrices qui pouvaient se révéler vraiment pratiques!

A l'énoncé du nom de son frère, la jeune fille ne put s'empêcher de lever les yeux au ciel avec un soupire. Elle songeait sérieusement à acheter un cerveau pour le prochain anniversaire de Ron. Non pas à cause de sa réaction démeusurée quant au baiser entre Hermione et Harry (non, puisqu'elle même avait réagis de façon identique ^^). Mais plutôt à cause de son comportement en général, de son manque de tact et de respect. Elle se souvenait encore parfaitement de ce goujat qui lui avait fait un coup en traitre dès le premier jour des vacances. En la laissant aller nettoyer la remise avec Harry, à sa place. Alors qu'elle aurait pu aller directement faire des courses avec sa mère et être tranquille. Elle était à ce moment là, encore en froid avec Harry. D'où sa colère monstre. Mais il fallait bien l'avouer, cela avait été plutôt bénéfique à long therme, surtout si l'on repensait au reste de la journée, en particulier le soir, aprés le diner. Bref, Ron était irrécupérable! Et alors qu'Hermione questionnait Harry pour être sur qu'il ne lui faisait plus la tête, Ginny se permit d'intervenir:

" Ne t'inquiètes pas! S'il t'a évité hier, c'est surement parce qu'il se sent honteux et complétement nul. Ce qui est le cas! Du reste, au final, je suis pareille. Mais je suis contente que tu ne m'en veuilles pas. J'aurai compris si tu avais décidé de m'en tenir rancune. "

Elle adressa un sourire reconnaissant à sa meilleure amie, jouant à présent avec une cuillère à café. La pique que lança Hermione par la suite, au sujet d'un célibat éternel plutôt qu'une vie avec Harry la fit pouffer légerement. Elle s'apprétait à ajouter quelques choses pour taquiner le jeune homme quand quelqu'un lui donna un coup dans le dos, la faisant presque s'étaler sur la table. Heureusement que la rouquine n'était ni en train de boire, ni de manger. Sinon, elle se serait étouffée. Elle ne connaissait pas l'identité de la personne qui l'avait bousculée, mais cette dernière allait passer un mauvais quart d'heure. Pour sur! Ginny se retourna vivement, prête à l'apostropher pour lui dire sa façon de penser. Mais déjà Lavande, car il s'agissait bien d'elle, avait pris la parole, son regard posé successivement sur les trois gryffondor.

" Oh pardon Ginny! Jt'avais pas vu! "

Mais bien sur! Songea la rouquine en se retenant pour pas lui sauter dessus et l'étrangler. Cependant, la pin-up continuait dans sa lancée:

" Quel étrange trio vous formez là... Ron-Ron n'est pas encore debout? "

Minauda t-elle, et ceci suffit à donner envie de vomir à Ginny. Cette pimbèche avait le don de l'agacer au plus au point. Le pire, c'est qu'il était tellement évident que Lavande cherchait la guerre avec Hermione, que ça en était scandaleux. La jeune Weasley compta mentalement jusqu'à dix, pour éviter de dire des méchancetés, qui pourtant, seraient totalement vraies. Au bout d'un instant, elle ouvrit la bouche pour répondre, mais déjà un de ses amis avait pris les devant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Retrouvailles [Harry-Ginny]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Retrouvailles [Harry-Ginny]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PDLM :: ▬ Cimetière des RPs :: Cimetière des RPs-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit