AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 S'abandonner à cette ci douce torpeur... [Aérys]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Parchemins envoyés : 65
Humeur : ... Approche donc ton cou et tu le sauras...


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h :
_ Y o u & M e :

MessageSujet: S'abandonner à cette ci douce torpeur... [Aérys]   Dim 7 Sep - 21:41

Le soleil venait de disparaître à l'horizon, plongeant ainsi Londres dans les Ténèbres. Pourtant, les Londoniens continuaient à s'activer dans les ruelles au sol dallé, malgré le froid de ce début Septembre. Ces sales Moldus, ignorant toutes choses hormis leur satané quotidien. Si un seul d'entre eux n'avait pas été si absorbé par ses problèmes, il aurait certainement remarqué, en levant la tête, une jeune femme regardant à travers les lates de bois qui constituaient ses stores. Un sourire mauvais éttirait ses lèvres généreuses et la jeune femme recouvrit son épaule dénudée de son pull déchiré. Un renard aux longues oreilles déambula dans le salon et alla s'assoir auprès de sa maitresse.

- Optimus... Tu sais à quoi je pense ?

L'Otocyon releva la tête vers sa maitresse. La jeune femme sourit, se baissa, et câlina la tête de son animal. Un renard chauve-souris, comme elle l'appelait souvent, faisait preuve pour son espèce, d'une très grande intelligence. Elle le prit dans ses bras et lui déposa un baiser sur la truffe.

- Il est temps de s'amuser un peu. Allé, place aux hurlemants. Je me dépérie entre ces quatre murs...Voilà bien longtemps que le sang n'est pas parvenu à mes lèvres... Je savais que ça te plairait...

Optimus battait frénétiquement des oreilles signe qu'il était joyeux. La jeune femme sortie du salon et se dirigea vers sa chambre. Que tout soit toujours en ordre la dégoutait plus que tout. Pourtant, danc cette pièce, comme dans tout l'appartement, tout était toujours à sa place. Elle se revêtit d'une longue robe noire, assez habillée, mais aussi à décoleté en V. Et oui, quand on est Vampire, on assume tout. La jeune femme se regarda dans la glace. Son reflet lui apparut au bout de quelques minutes. Elle n'était pas une Sang Pure, heureusement. Elle décoiffa légèrement ses cheveux, qu'elle venait de teindre en marron glacé. Elle détestait vraiment ses cheveux blonds. Optimus vint rejoindre sa maitresse devant la cheminée, et la brune le prit dans ses bras. Ils transplannèrent.

Lorsqu'elle réaparut dans une ruelle peu éclairée de Londres, la jeune femme scruta les alentours, se disant que c'était l'endroit idéal ou elle pourrait trouver quelques âmes égarées. Son gosiers l'a brûlait. Cette envie de sang était véritablement trop intense, elle ne pouvait qu'y succomber. S'abandonner à cette douce torpeur... La jeune femme releva la tête rengea la carte qu'elle tenait dans la main ou était écrit en lettre d'or : Sarah L. Wickford. Quelqu'un venait de s'engoufrer dans la ruelle. S'était vraiment son jour de chance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle | PréfetSerdaigle | Préfet
avatar

Parchemins envoyés : 419
Humeur : grrrrrr !
Année : 6ème année
photo d'identité du sorcier : : Beautyful girl


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : pas encore.
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: S'abandonner à cette ci douce torpeur... [Aérys]   Dim 7 Sep - 21:51

C' était le soir, aux allentours de six/sept heure. Aéris marchait dans la rue, avec une jeune fille blonde de treize ans. Celle-ci était assise sur ses épaules. Un grand manteau noir les enveloppaient. Quand quelqu' un passait, il pouvait voir une très grande jeune fille blonde, habillée d' une longue veste noire fermé, avec une très grosse poitrine (qui était en fait les genoux de la petite fille qui dépassaient). Elles essayaient de marcher, tant bien que mal. En fait, c' était surtout Aéris, qui avait du mal à marcher. Vue qu' elle supportait le poids de la jeune fille.

- Tu es prêtes ? Il ne va pas tarder à arriver !
dit la jeune fille blonde.

A peine qu' elle eut finit sa phrase, elles entendirent un sifflement, suivis de pas qui venaient par ici.
Aéris se calla près du mur, et la jeune fille essaya de s' y adosser, en prennant un air indifférent, ou innocent.
Un homme très grand, mesurant au moins 1 m 95, débaucha du coin de la rue. Quand il vit le visage de la jeune fille, c' est comme s' il eut le coup de foudre. Il vint directement vers elle, avec un air de drageur. Il se mit en face d' elle.

- Salut beauté !
dit-il avec un sourire charmeur.

- Saluuut !
dit la jeune fille d' une voix mielleuse.

* quel idiot ! il n'a même pas remarquer qu' elle ne faisait même pas la moitié de son âge ! >.<*
pensa furieusement Aéris.

L' homme continua de faire un sourire charmeur, et dit à la jeune fille :
- C' est drôle... tu me fais penser à la cousine d' une fille. Elle s' appellait Aéris. En plus d' être un dindon farcie, c' était une vraie furie !

A ces mots, Aéris explosa de colère. Elle sortit sa tête à travers les boutons de la veste.

- T'es pas un produit de beauté non plus, coyote !!!
rugit-elle, en lui donnant un gros coup de poing à son point faible.

Etant près du poing sensible des garçons, c' était plus facile pour elle, de lui donner ce coup de poing mérité. L' homme se plia en deux, et émit des grognements de douleurs. C' est qu' elle avait frappé très fort !
Il partit en courrant.

- Purée Aéris ! Tu as gaché notre mission ! Tu exagère !
pesta la blonde.

Elle descendit des épaules de la Serdaigle. La blonde partit en courrant, en lui disant :
- Moi je me tire ! Tu fais peur quand tu t' énerves !

Et elle détalla comme un lapin.

- Reviens IDIOTE !
cria Aéris.

Mais elle était seule à présent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lenitarium.skyrock.com

Parchemins envoyés : 65
Humeur : ... Approche donc ton cou et tu le sauras...


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h :
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: S'abandonner à cette ci douce torpeur... [Aérys]   Lun 8 Sep - 22:52

Sarah était restée dans l'ombre de la rue. Seuls ses deux yeux rouges pétillaient de cruauté dans le noir. Elle avait sentit qu'une jeune femme venait de s'engouffrer dans la rue. L'éxcitation de Sarah était-elle qu'elle sentait ses mains trembler et son souffle se faire plus douloureux dans ses poumoux. Elle sentait chaque pultion lui déchirer l'estomac, mais il fallait qu'elle attende. Oui, qu'elle attende encore quelque petite minutes, au risque de perde sa proix, et ça, Sarah ne pouvait tout bonnement pas l'accepter. Elle serait capable de tuer pour assouvir son désir....Elle avait vraiment besoin de sang et maintenant !

La jeune inconnue dut sentir un froid intense la traverser, car Sarah l'appercut se frictionner les bras...A moins que ça ne soit la peur ? Les lèvres de la jeune Vampire s'éttirèrent en un sourire de satisfaction. Elle adorait voir la peur dans le regard de ses victime, juste avant qu'elle ne leur ôte la vie en avalant la dernière goutte de leur sang. Cette sentation enivrante...Car s'était justement la dernière goute qui était la plus excitante et suculante... C'était une chose qu'il fallait savoir apprécier, et savourer, tout comme le vin. Sarah savait que boire la dernière goutte de sang humain était néfaste à sa santé. On lui répétait qu'elle finirait folle, mais ça, Sarah savait qu'elle l'était déjà. Voilà bien longtemps qu'elle avait perdue la raison, mais les gens persistaient à croire le contraire à cause de son apparence d'ange. Boire la dernière goutte de sang d'un humain était interdit par la troisième loi qui avait fondé le monde des Vampires. Mais Sarah s'en contre fichait. Voilà bien longtemps qu'elle n'obéissait plus aux lois, et elle était devenue une des Vampires les plus craints de l'Histoire. Sortant de l'ombre, la jeune femme au cheveux teinté s'approcha de la Sorcière, un sourire de petite fille aux lèvres. La lune éclaira son visage de poupin angélique, et l'otocyon de Sarah poussa un petit cri srident.

- Bonsoir... Dit-elle en pouffant comme une gamine de 5 ans. Elle était suffisament proche pour que ses doigts puissent allé s'enrouler dans les boucle de la jeune inconnue. Est ce que je peux jouer ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle | PréfetSerdaigle | Préfet
avatar

Parchemins envoyés : 419
Humeur : grrrrrr !
Année : 6ème année
photo d'identité du sorcier : : Beautyful girl


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : pas encore.
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: S'abandonner à cette ci douce torpeur... [Aérys]   Ven 12 Sep - 20:46

Aéris écoutait le bruit des derniers pas de Julie (la fille blonde). Puis, plus rien. Ses lèvres tremblaient, son corps frissonnait. la nuit retombait lourdement. Elle commençait à avoir froid. Cela faisait un peu mal. C' était comme si le froid fouettait sa peau. La peau de son cou. Quel imbécile, de ne pas avoir pris son manteau !
Elle restait debout, planté planté comme un piquet, à attendre que ça se passe. Elle avait peut être l' air idiote de rester ainsi, mais elle était persuadé que cette petite peste allait revenir.
En fait, elle se demandait ce qu' elle pouvait faire. Rester ? Partir ? Où ?
Elle attendit encore un peu. Mais que fabriquait Julie ? Elle avait eu si peur que ça, ou elle voulait tout simplement se tirer. Ah c' était malin ! Comment terminer "la mission" sans elle. Elles devaient espionner des individus louches, car son père, Mr.DeLune, pensait qu' ils voulaient faire exploser un batiment.
Tant pis pour eux ! Elle ne pouvait pas continuer la mission toute seule. Et puis, elle n' avait pas envie de rendre service à son stupide père. Et puis, une autre pensé lui occupait l' esprit en ce moment même. Elle se demandait où avait pu passer ce cher Kaname. Elle se demandait ce qu' il faisant en cet instant. Elle mourrait d' envie de le revoir. Elle ne cessait de penser à lui. Ce gars la rendait dingue !
Alors que la jeune fille faisait un énorme effort pour avancer ses pieds, et de commencer à marcher, elle entendit un cri horrible qui lui glassa le dos.
Une jeune femme sortit de la pénombre, semblant surgir de nulle part. Elle pouffait comme une petite fille.
Malgré que la rue était faiblement éclairé par des lampadaires, on pouvait voir nettement les traits de son visage. Elle avait des yeux verts clair, un petit nez, la peau blanche, et la rougeur de ses lèvres contrastait avec son teint.
Elle passa sa main dans les boucles brunes d' Aéris en lui demandant si elle pouvait jouer. Celle-ci ne bougea pas, et la regarda d' un air effaré. Ou plutôt, comme si elle était une folle échappée d' une asile.
La serdaigle avait l' impression d' avoir déjà vécu cette scène. Oui, cette manière d' agir, de parler... il n' y avait pas de doute, car il n' y avait qu' une "espèce" qu' elle connaissait, qui réagissait de cette même façon... Et puis, en regardant sa bouche, elle voyait ce petit détail qui confirmait ses pensées...

- Encore un vampire, je suppose ?
dit-elle dans un soupire.

Elle ne savait pas ce qu' elle avait de si spécial, mais elle attirait tout les vampires du coin, en ce moment. Qu' avait son sang de si spécial, pour qu' elle soit la victime de tous ces morfales ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lenitarium.skyrock.com

Parchemins envoyés : 65
Humeur : ... Approche donc ton cou et tu le sauras...


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h :
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: S'abandonner à cette ci douce torpeur... [Aérys]   Lun 22 Sep - 21:06

La jeune Sarah continuait de jouer avec les boucles de l'inconnue. Entortillant ses doigts dans la chevelure brune, Sarah sentit l'impatience de son animal. Comme il pouvait-être casse-pieds ! Pire qu'un dingo à la vue du sang. Optimuce était prit de crises, gesticulait, gémissait, et déchiquetait sa victime jusqu'à ce qu'elle soit méconnaissable. La jeune femme sourit, consciente que son animal était pret à bondir sur l'inconnue. Le seul regard de sa maitresse l'en dissuada. Mais soudain, un pulsion, plus forte que les précédantes lui déchira l'estomac. Sarah étouffa un petit cri, avant que ses yeux ne brillent dans le noir. Elle ne pouvait plus attendre, elle voulait boire maintenant. L'indifférence que lui adressa l'inconnue l'a surpris bien qu'elle ne le montra pas. Elle avait demandé si elle était "encore" un Vampire, comme on demande l'heure à un passant de la rue. Et le "encore" supposait qu'elle en avait déjà rencontré un. C'est avec une lenteur et une grâce infinie, que la Vampire écarta les cheveux du cou de l'inconnue. On pouvait y appercevoir deux trous. Un sourire amer éttira ses lèvres chaudes et généreuses : un autre Vampire avait déjà touché à cette proie. Sarah détestait prendre les restes de ceux qui gâchait le sang des Sorciers, mais l'envie trop pressante, Sarah y déposa un baiser et lui chuchota à l'oreille :

- Cela ne semble guère vous étonnez. Si je vous touche, le Vampire qui a gouté à votre sang le sentira. J'aimerai connaître son indentité ?

Sarah sentit ses dents s'allonger, blessant ses gencives, du sang s'échappa de la commissure de ses lèvres pour rejoindre son menton. Elle observa la cou de l'inconnue sur lequel elle était penchée. Elle devait avoir 16 ans, tout au plus.

- Si pure....Si tentant...

Lâcha-t-elle au bout de quelques minutes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle | PréfetSerdaigle | Préfet
avatar

Parchemins envoyés : 419
Humeur : grrrrrr !
Année : 6ème année
photo d'identité du sorcier : : Beautyful girl


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : pas encore.
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: S'abandonner à cette ci douce torpeur... [Aérys]   Sam 27 Sep - 21:10

Aéris entendit de nouveau ce bruit strident et effrayanr, qu' elle avait entendu à l' instant. Elle mis ses mains sur ses oreilles, pour se les boucher. Cette folle voulait lui briser les tympans ou quoi ? Celle-ci continuait de jouer avec ses bouclettes.
Cela l' exaspérait. Elle avait envie de lui retirer ses mains de là. Mais elle risquait de tirer sur la racine de ses cheveux, et de lui faire plus mal qu' autre chose. Heureusement pour elle, la jeune femme retira elle-même sa main de ses cheveux. Seulement, elle rangea tout ses cheveux sur une de ses épaule. Ce qui laissa découvrir deux trous dans le cou de la jeune fille.
Elle y déposa un baiser. La serdaigle en frisonna.
Cette façon d' agir... de se comporter... de parler... lui rappelait exactemment Kaname. A croire que les vampires étaient tous pareille.
En entendant les paroles de la vampire, Aéris la repoussa brusquement, comme si elle l' avait brûlé. Il était hors de question qu' on touche à son cou. Et surtout pas la trace qu' avait laissé son bien-aimé. Elle était un peu maso sur ce côté là, mais bon... Que voulez-vous ? L' amour rend idiot !

- Pas question !
coupa t-elle sèchement.

Elle mis aussitôt sa main sur son cou, comme pour cacher les trous. On aurait dit qu' elle cherchait à les protéger, comme une lionne qui protège ses lionceaux.
Elle la regarda intensément, observant le sang qui dégoulinait sur la commisure de ses lèvres. Elle comprennait son envie, cette soif qui rongeait les vampires, au point de leur faire perdre tout leur moyens. Elle avait vue cela chez celui qui l' avait mordue.
Mais elle préférait ce faire mordre par son cher Kaname, plutôt que par cette lesbienne !
La jeune DeLune recula de cette femme au visage si angélique. Elle sortit aussitôt sa baguette, et la pointa sur elle.

- A ta place je ne ferais rien, si tu ne veux pas faire la danse des larmes. Car tu ne pourras plus jamais t' asseoir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lenitarium.skyrock.com

Parchemins envoyés : 65
Humeur : ... Approche donc ton cou et tu le sauras...


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h :
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: S'abandonner à cette ci douce torpeur... [Aérys]   Dim 12 Oct - 0:45

Alors que Sarah allait passer à l'acte, la jeune inconnue la repoussa, comme si elle était atteinte d'une certaine démence. S'en fut trop pour la Vampire. Le sang lui était monté une fois de plus à la tête, et ses yeux rouges, cruels, brillaient dans l'ombscurité de la nuit. La sorcière n'aurait jamais du l'a repousser. Sarah était un stade de soif, tel qu'elle serait capable de tuer pour assouvir son désir. Cela la amena de nombreuses années en arrière, du temps ou elle écumait les mers avec Vicktor, toujours pret à faire couler le sang. Elle était devenue une criminelle et sa tête était mise à prix. Par les humains, et par les Vampires. Malgré que le monde des mort-vivants ne soit que Chaos et luxure, il y avait tout de même des lois. Un vampire ne devait, en aucun cas, vider de son sang un humain, qu'il soit de race sorcière ou moldu. Il n'avait non plus le droit de mordre deux fois la même personne avant une durée limitée de trois jours, le temps de laissé à la personne mordue de se refrabriquer des globules rouges. Mais, Sarah n'obéissait pas aux lois. Elle les établissait elle-même, jugeant à sa manière de ce qui devait-être fait ou non. Et, dans les méandres de son ésprit dénaturée par la folie, Sarah se disait qu'elle n'avait ni Dieu, ni Maître. Telle était sa devise.

L'inconnue cacha son cou avec ses mains, et la fixa intencément. La Vampire esquissa un sourire pervers. Sa salive se mélangeait au sang dégoulinant de sa bouche. Ca aurait put-être dégoutant, mais sur ce visage angélique, c'était un touche de sensualité véritablement irrésistible. La sorcière pointait sa baguette vers elle, mais Sarah n'avait pas peur. Ce sentiment, elle l'avait quitté il y a bien longtemps, lorsqu'elle laissait derrière une vie "normale" pour adopter celle qu'avaient les créatures de la nuit. Un hurlement déchira le silence qui venait de s'installer dans la ruelle, et avant que l'inconnue ne puisse faire quoi que se soit, l'otocyon de Sarah se jeta sur sa proie. La jeune femme sourit et laissa l'animal faire des charpies des vêtements de la sorcière. Ainsi, quand cette derière fut au sol avec un renard aux oreilles de chauves sourris sur elle en train de la mordre, Sarah put facilement écarter Optimus et se pancher sur l'adolescante. Elle saignait. Abondement, même. Un sourire éttira ses lèvres chaudes, la baguette de la sorcière avait roulée au sol, et Optimus était allé la prendre dans sa geule.

- Soit, j'ordonne à mon otocyon de faire de toi des merguez, soit tu me laisses te mordre et tout se passera bien. Se serait vraiment dommage que le Vampire, qu'apparemment, tu chéris tant, retrouve ta dépouille au milieu du parc de Poudlard, les pigeons picorant tes deux yeux. Ce n'est pas ce que tu veux n'est ce pas ? Le vampire que tu protèges ne mérite pas autant d'attention. Un vampire n'est pas comme un petit toutou que tu promènes et qu'on voit quand on veut. Un vampire, c'est une bête sauvage qui se cotrôle comme elle peut. Un vampire, c'est un loup parmis un troupeau de moutons et aucun n'échappe à la règle.

Elle essuya le sang qui dégoulinait de son menton. L'inconnue était encore allongée au sol, et l'otocyon attendait l'ordre de sa maitresse. La vampire s'agenouilla et dégagea le coup de l'adolescante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle | PréfetSerdaigle | Préfet
avatar

Parchemins envoyés : 419
Humeur : grrrrrr !
Année : 6ème année
photo d'identité du sorcier : : Beautyful girl


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : pas encore.
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: S'abandonner à cette ci douce torpeur... [Aérys]   Dim 12 Oct - 1:16

Aéris pointa sa baguette sous la gorge de la jeune femme. Elle n'eut le temps de faire la moindre incatation, qu' une créature étrange lui sauta dessus. Elle tomba par terre. Sa baguette roula sur le sol, et alla s'arrêter à quelques mètres plus loin. La bestiole lui avait déchiré ses vêtements. A travers les lambeaux de la jeune fille se découvrait ses jolies formes excquises. La bête lui avait aussi mordu brutalement au niveau de ses côtes. Le sang coulait, parcourrant ses hanches, et ruisselait sur le sol. Ce qui lui restait de vêtements, était à présent couvert de sang.
La jeune fille leva la tête vers la vampire. Elle lui jeta un regard noir. Mais elle avait raison. Elle ne devrait pas chérir autant un vampire. Après tout, ce vampire qu'elle aimait, devait complètement s'en ficher d'elle. Il avait eut ce qu'il voulait. Point barre. Le reste ne devait pas lui importer.
Elle tourna la tête vers l'étrange créature. Ah ça non, elle n'avait pas envie de finir en merguez, grillant sur un barbecue.
Cette histoire de loup, lui faisait rappeler ce conte que sa mère lui lisait autre fois, parlant d' une petite fille qui se rend chez sa grand-mère, et qui se fait manger par le méchant loup.
Pour toute réponse à cette jeune femme, Aéris ricanna. Puis soudainement, elle se releva d'un bond, et plaqua cette poupée angélique contre un mur. Cela s'était passé en une fraction de seconde.

- Je te croyais plus entrepenante que ça Twisted Evil !
lui dit-elle d'une voix doucereuse.

Elle fit alors une chose qu'elle n'aurait jamais faite au paravant: elle se colla contre la jeune femme en lui entourant les hanches avec ses bras, et elle vint déposer un baiser tout près de la bouche...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lenitarium.skyrock.com

Parchemins envoyés : 65
Humeur : ... Approche donc ton cou et tu le sauras...


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h :
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: S'abandonner à cette ci douce torpeur... [Aérys]   Dim 12 Oct - 1:55

La jeune femme fut ravie que ses paroles est un effet sur l'inconnue. Elle était allongée au sol et ses vêtements en charpies. Optimus n'y était pas allé de patte molle, Il l'avait mordue au côtes et elle saignait. Le sang ruisselait sur sa peau dénudée. Sarah eut du mal à se contenir... Tant de sang, tant de chair.... Un frisson lui parcourut l'échine, mais avant qu'elle ne put faire quoi que se soit, l'adolescante s'était jettée sur elle, et plaquée au mur d'en face. La vampire en fut étonnée, ses victimes se rebbéllaient rarement, et, lorsqu'elles voulaient dominer, finissaient les tripes à l'air, et abandonnés sur les railles du tramouet Londonien.

- Je te croyais plus entrepenante que ça !

Répliqua alors l'adolescante, coryant qu'elle avait le dessus sur un femme qui avait au moins treize foit son âge. Cette attitude amusa la Vampire, et cette dernière releva la tête, observant alors les beaux yeux de la sorcière. Elle sentit alors les mains de la jeune fille se poser sur ses hanches et ses lèvres déposées un baiser près de ses lèvres. Cette fois, les yeux de Sarah devinre rouge comme la braise. Sentir les frêles hanches de l'inconnues contre elle, et tout se sang... D'une force propre aux vampires, Sarah retourna la situation en plaquant à son tour l'adolescante contre le mur. Ses fines mains, avides et connaisseuses se baladèrent sur le corps suaves de l'adolescante. Inconsciemment, sa langue était partit caresser la peau de son cou gracile et bientôt, elle y plenta ses cros, dans un "crak" significatif qu'elle venait de percer l'arthère. Le liquide désiré parvint à ses lèvres, et la respiration de Sarah s'accéléra. Un petit gémissement s'échappa de ses lèvres malgré la rétisence ou même la résistance qu'inspirait l'inconnue. Mais, la Vampire savait s'imposer. Lorsqu'elle en eu assez, elle retira ses cros, et ses lèvres ensanglantées du cou de la jeune fille. Un sourire en coin s'afficha sur son visage et elle mrodilla lentement les lèvres de l'inconnue, sans que cela ne lui procure aucun sentiment.

- Quel est ton nom ?

Demanda-t-elle d'une voix rauque, différente de la voix de petite fille qu'elle avait au début.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle | PréfetSerdaigle | Préfet
avatar

Parchemins envoyés : 419
Humeur : grrrrrr !
Année : 6ème année
photo d'identité du sorcier : : Beautyful girl


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : pas encore.
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: S'abandonner à cette ci douce torpeur... [Aérys]   Dim 12 Oct - 2:27

Les rôles s'échangèrent, et Aéris se retrouva plaquer contre un mur. Elle sentit les main balladeuses de la jeune femme parcourir son corps, et sa langue lécher son cou. Et elle lui mordit alors... Au même endroit que Kaname. La jeune fille entendit bien le "crac" qui signifiait que l'arthère était ercé. Elle se mordit seulement la lèvre, et inspira profondément. Cette douleur... Cette sensation... Ne lui faisait à présent plus aucun effet. Car elle l'avait déjà ressenti plusieurs fois... A chaque fois c'était la même chose. Les mêmes souvenirs revenaient. Celui de sa mère. Mais cela lui importait peu à présent.
La jeune femme poussa des gémissements. La Serdaigle se surpris elle-même à en pousser quelques uns. Même si ce n'était pas elle qui recevait cette soif de sang. C'était sûrement son côté masochisme qui resurgissait... Et nimporte qui passerait ici, penserait qu'elles passaient la nuit ensemble... Enfin, bon.
Elle se montra patiente, bien que l'envie lui prennait de la stupéfixier sur le champ. Si elle avait encore sa baguette... Non mais c'est vrai ! Avez-vous déjà rencontré une femme pareille ?
La vampire s'arrêta enfin. Elle lui mordilla lentement les lèvres. Aéris se laissa faire, pour le moment. Heureusement qu'elle n'éprouvait aucun sentiment pour elle...
L'ange au coeur de démon arrêta de lui montrer son affection particulière, pour lui demander son nom.

- Aéris DeLune.
répondit la jeune fille en passant ses bras autour du cou de celle-ci.

Elle virevolta sur elle-même, et elle plaqua de nouveau la vampire contre le mur, les rôles se re-inversaient.

- Et toi ?
dit-elle avant de poser ses lèvres sur les siennes.

Elle ne l'embrassa pas. Non, elle posa seulement ses lèvres comme ça, sur les siennes. Un peu comme une mère et son enfant... Elle ne savait pas ce qu'elle avait ce soir. Jamais elle n'avait réagi ainsi avec une fille... Elle était folle. Non, c'était cette folle qui lui avait passer sa maladie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lenitarium.skyrock.com

Parchemins envoyés : 65
Humeur : ... Approche donc ton cou et tu le sauras...


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h :
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: S'abandonner à cette ci douce torpeur... [Aérys]   Dim 12 Oct - 13:58

Lentement, les doigts de Sarah allèrent éffleurer les lèvres de l'adolescante, puis ses joues. Elle était si jeune. Si jeune pour s'être entichée d'un Vampire, qui sans doute, ne l'a gardait prêt d'elle que pour son sang. Sarah eu un vague sourire, elle aussi, avait été aveuglée par l'amour qu'elle portait à son Maître. Aveuglée, parce qu'elle pensait qu'il l'aimait pour ce qu'elle était, et non pour la noblesse de son sang. La vampire songea alors qu'elle était un tout petit peu plus âgée que la sorcière, lorsque Vicktor l'avait mordue. Mais cela était dans une autre vie, du temps ou elle se prénomait Lisbeth. L'inconnue se présenta comme étant Aéris DeLune. Qui ne connaissait pas les DeLune ? Cette ancienne famille de Mangemorts... La vampire avait connu le père autrefois, du temps, ou elle arpentait les couloirs de Poudlard à la recherche d'une proie facile.
Les deux jeunes femmes virevoltèrent, et se fut alors Sarah qui fut plaquée contre le mur. Aéris lui demanda comment elle s'appelait. La Vampire soupira.

- Je m'appellais Lisbeth, quand j'embarquais sur le Zamperla, en 1726. Mais, appelle moi Sarah. Sarah Wickford.

Elle sourit à la jeune fille qui faisait une tête de moins qu'elle. La vampire eu un petit sourire tendre. Elle avait toujours voulut avoir une fille. Ne pensez pas que le temps lui manquait pour en faire ( 200 ans quand même ), mais elle n'avait jamais eu le coeur, ni l'envie. Les hommes qu'elle rencontrait était toujours passagés. Sarah se souvint de la naissance d'Aéris. Pas parce qu'elle y avait assisté, non, mais parce que cette naissance avait été très médiatisée à l'époque. Sarah se souvint comme elle avait haït Mme DeLune, parce que cette femme, certes très belle, mais qui éttouffait sous le poids des bijoux que lui offrait son mari, avait mis au monde une pure merveille, et Sarah, elle, malgré sa folie, ne pouvait en avoir.

- Quel âge as-tu Aéris ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle | PréfetSerdaigle | Préfet
avatar

Parchemins envoyés : 419
Humeur : grrrrrr !
Année : 6ème année
photo d'identité du sorcier : : Beautyful girl


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : pas encore.
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: S'abandonner à cette ci douce torpeur... [Aérys]   Sam 18 Oct - 23:41

Aéris écarta un peu son visage de celui de la jeune femme. Celle-ci disait qu'elle s'appelait Elisabeth. Enfin, c'était son ancine prénom. A présent, on l'appelait Sarah. La jeune fille fit un signe de tête, style à dire "Ah ok...", comme quand on faisait connaissance avec une personne normale dans la rue.
Même si en réalité, ce prénom ne lui était pas inconnu. Elle avait lue dans un livre, qu'elle était l'une des plus grandes criminelles, jamais connue pareille dans l'Histoire. Elle était aussi une Vampire très puissante.
Mais Aéris était loin d'imaginer que son père en avait été lui-même tomber amoureux, peu avant la mort de sa femme...
Sarah lui demanda son âge.

- Dix-sept ans.
répondit-elle.

Le Serdaigle ne le lui posa pas la même question. Elle savait que cette femme devait avoir environ trois cent ans. Elle se tourna vers l'étrange animal.

- Oh, qu' il est mignon ! dit-elle sarcastiquement en tendant une main vers lui, comme s'il s'agissait d'un adorable caniche.

Il émit aussitôt un grognement, en lui montrant ses crocs.

- Non, non ! Il n'est pas mignon !
fit-elle en s'accrochant au bras de la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lenitarium.skyrock.com

Parchemins envoyés : 65
Humeur : ... Approche donc ton cou et tu le sauras...


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h :
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: S'abandonner à cette ci douce torpeur... [Aérys]   Dim 19 Oct - 13:52

hj: Lisbeth, miss, pas Elisabeth Wink


Sarah continua d'observer Aéris en silence. Ce même silence qui bercait ses nuits depuis bientôt 291 ans. Sans le savoir, Sarah s'était vraiment attachée à la petite DeLune, ou en tout cas, plus qu'elle ne le serait avoué. Elle ressemblait à son père, cela allait sans dire. Mais elle gardait les yeux de sa mère. Sarah soupira, visiblement lasse. La jeune élève lui appris qu'elle avait dix-sept ans. Sarah hocha la tête, toujours en silence. Sans qu'elle sache pourquoi, elle aimait cette absence de bruit. Ce calme qui régnait et la crainte qu'elle aspirait. Bientôt Aéris se pencha sur Optimus pour lui caresser la tête. Ce dernier gragna et lui montra ses crocs. Un sourire en coin éttira les lèvres de sa maitresse. Optimus ne se laissait carresser que par elle, et personne d'autre. Surtout lorsque Sarah le délaissait pour ses victimes.

- Suffit, Optimus.

Grogna Sarah dans un souffle, le regard sévère. Le renard chauve souris observa sa maitresse, puis finit par s'assoir sagement sur son arrière train, boudeur. La Vampire reporta son regard sur Aéris, et resta adossée au mur.

- Les Otocyon sont de vilaines créatures, [ Optimus couina en relevant sa tête vers sa maitresse] Un croisement entre le Diable et le renard, disait-on, au Moyen-Âge. Ils ne vivent que pour la folie qui s'empra d'eux à la vue du sang. Si tu veux soigner les blessures qui ornent ton ventre, bois mon sang. Elles se cicatriserons.

Sarah avait dit ça comme si s'était naturelle. Elle regardait devant elle, le regard perdut dans l'obscurité ambiante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle | PréfetSerdaigle | Préfet
avatar

Parchemins envoyés : 419
Humeur : grrrrrr !
Année : 6ème année
photo d'identité du sorcier : : Beautyful girl


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : pas encore.
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: S'abandonner à cette ci douce torpeur... [Aérys]   Ven 24 Oct - 23:28

hj: dsl Smile

Aéris écoutait Sarah lui parler de son animal. Lorsque celle-ci commençait à lui dire qu'il fallait boire le sang de la jeune femme pour guérir des morsures de l'octoyon. Un étinnement s'afficha d'abord sur le visage de la jeune fille, puis une grimace dégoûté. Boire du sang... Beurk!! Non merci ! Pourtant, elle lui demanda :

- Et si je le bois, je deviendrais immortel ?

L'immortalité... C'était une chose qui avait peuplé ses rêves depuis bien longtemps. Avant même d'avoir rencontré Kaname... Etre immortel lui permettrait de faire plein de choses... Il y a deux ans, elle avait découvert qu'on pouvait l'être grâce à la pierre philosophale. Malheureusement, toutes les pierres avaient été détruites.

- Je veux dire... Tu es une Sang pur, non ? Un vrai Vampire ? Et comme tu m'as... Je risque de me transformer...
essaya t-elle de se rattrapper, pour cacher ce quelle désirait vraiment depuis tant.

Même si cela se voyait parfaitement. Comme le nez au milieu de la figure.
La Serdaigle ferait nimporte quoi pour être immortel. Même devenir un vampire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lenitarium.skyrock.com

Parchemins envoyés : 65
Humeur : ... Approche donc ton cou et tu le sauras...


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h :
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: S'abandonner à cette ci douce torpeur... [Aérys]   Sam 25 Oct - 15:27

Le regard métallique de la Vampire se posa sur la jeune fille en face d'elle. Elle porta lentement son index aux lèvres de l'écolière pour les caresser avec une douceur et une assurance extraordinaire chez la jeune Vampire. L'éttonement s'afficha avec grâce sur le visage d'Aéris, ce qui décrocha un sourire affectif à Sarah. Une petite pression sur les lèvres de la jeune fille aurait suffit a faire s'écouler le sang de la commissure de sa bouche, mais elle préférait sentir la pulsation du sang dans ses veines. Elle avait assez but pour se soir, et la deuxième loi de la confédération des Vampires interdisait formellement de .... Sarah afficha un grand sourire. Depuis quand obéissait-elle aux lois ? C'est justement cette déobéissance qui avait fait d'elle la Vampire puissante qu'elle était aujourd'hui. Ce qui éttonna le plus la fausse brune, ce fut le ton de la voix d'Aéris. Cherchait-elle à devenir Immortelle ?

- Non, tu ne deviendras pas Immortelle. Sinon, ma morsure aurait été plus profonde et plus douloureuse.

La Vampire fronça les sourcils. Sa contrariait tout ces plans, ça, si la petite DeLune voulait devenir une créature de la nuit. Il était temps qu'elle est une discution avec le père de la Serdaigle. Voilà maintenant près de 17 ans qu'ils ne s'étaient revus, ou indirectement, dans les journaux ou livres d'Histoire.

- Pourquoi tiens-tu as le devenir, jeune Aéris ? Tu as encore toute la vie devant toi. Être Sang-Pur ou mordu par un Sang-Pur n'apporte que le malheur et la désolation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: S'abandonner à cette ci douce torpeur... [Aérys]   

Revenir en haut Aller en bas
 

S'abandonner à cette ci douce torpeur... [Aérys]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PDLM :: we rule the world :: Londres :: Autres-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit