AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Première rencontre [ Pv Vicky]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Parchemins envoyés : 65
Humeur : ... Approche donc ton cou et tu le sauras...


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h :
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Première rencontre [ Pv Vicky]   Lun 27 Oct - 20:42

[Désolée s'il y a des mots qui manquent ou des lettres en moins, mais le clavier marche une fois sur deux u__U]


Ses talons martelaient le sol d'un pas assuré et les couloirs défilaient devant elle avec une rapidité afolante. Pourtant, elle ne courrait pas. Elle venait de quitter le bureau de Dumbledore, un étrange sourire aux lèvres. La jeune Sarah Wickford emprunta un nouveau couloir et observa son ombre se dessiner sur le mur de pierres blanches puis les flammes des torches danser. Bientôt, une silhouette animale se dessina à côté de la sienne. Sarah sourit.

- Dumbledore à fait appel à moi pour que j'enseigne à nouveau l'Astronomie.

L'otocyon eu un couinement significatif et releva la tête vers sa maitresse. Sarah parvint facilement à sonder ses pensées et secoua la tête négativement.

- Non non, Optimuce, Dumbledore à été formel là-dessus : il ne veut pas d'histoire de Vampirisme à Poudlard, que je me tienne loin des élèves. Mais de toute façon, ils sauront bien vite qui je suis. Il n'y a qu'a ouvrir un livre d'Histoire et mon nom y est inscrit.

Optimuce s'arrêta en plein milieu du couloirs et jeta à sa maitresse un regard lourd en reproches. Cette dernière s'accroupie et caressa lentement la tête du renard-chauve-souris. Sa douce fourure grise et brune l'a chatouilla quelques peu.

- Je sais, Optimuce. Se ne sera pas facile, mais il faut que j'arrondisse mes fins de mois. Laisse moi te rapeller que tu ne te nourris quasiment que de patés qui me coûtent exprêmement cher. Ne me regarde pas comme ça, tu sais très bien que je ne suis pas là à cause d'Aéris...

Tout en parlant, la Vampire et son animal déambulèrent dans la Salle des Professeurs. Etrangement, un silence de mort y régnait. Sarah capta facilement les regards en coin des autres professeurs. Apparemment, la nouvelle était allée vite. Mais, qu'est ce qu'elle en avait à faire, de leurs jugements ? Elle avait enseigné à Poudlard bien avant leur naissance, alors ils lui devaient un minimun de respect. Elle tira une chaise, juste en face d'un homme aux cheveux bruns, qu'elle gratifia d'un sourire de loup. De son sac, elle sortie quelques affaires et commenca à rédiger une lettre, non sans jeter quelque petits regards au cou du jeune homme.

- Vous êtes ?

Finit-elle par dire, pour lancer une conversation. Il valait mieux pour elle qu'elle ne se fasse pas d'ennemis tout de suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Schizo-flooder & Directeur
avatar

Parchemins envoyés : 418
Humeur : Pas pire que la tienne
photo d'identité du sorcier : : c'est pas ma faute, c'est Kisa -__-


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h :
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Première rencontre [ Pv Vicky]   Lun 27 Oct - 21:45

Alors que les élèves étaient dans leur salle commune depuis près d’une petite heure et que le professeur de duel avait finit ses cours bien avant encore, le soleil disparaissait déjà derrière les hautes collines et montagnes qui entouraient le renommé château de Poudlard. Fatigué de cette rentrée, le professeur Prometheus rêvassait tout en déambulant à travers les couloirs de l’établissement. Sur son épaule, une petite créature verte grognait et mordait les cheveux de son ami sorcier qui la dégageait de la main vainement à chaque reprise. La main « inoccupée » était bien logée dans la poche de la plus proche du jean.
Victor s’arrêta un moment pour regarder une dernière fois le paysage avant de rentrer se reposer. Il avait cessé également de repousser le jeu de son reptile volant.
Plusieurs minutes passèrent sans que l’homme n’eusse prononcé un unique mot qui aurait brisé le silence. Ce fut le dragon qui s’en occupa d’un grognement poussé et sortit Victor de ses songes.


- Oui, j’ai faim moi aussi…

Le dragon éclaira alors l’obscurité d’un léger filet de flamme en signe de reconnaissance et de joie.
Victor reprit ses esprits entièrement et se mit à courir dans les couloirs en direction de la salle des professeurs où il espérait y trouver à manger pour lui et son compagnon écailleux.

Bientôt la porte, entourait de deux armures, apparut devant les deux affamés. Le dragon s’envola pour arriver avant, Victor accéléra également. Les mètres décroissaient rapidement mais Victor ne remarqua pas le tapis et son pied passa en dessous. Déséquilibré, il fut, durant un moment, léger comme un dragon mais retomba bien vite et bien mal sur une des deux armures, écrasant alors le dragon qui se trouvait entre lui et la porte. Celle-ci céda sous le poids du jeune homme, de l’armure et du dragon qui, désespéré, enflammait le professeur de toute ses forces.
Ils se retrouvèrent tous deux allongés sous les yeux interrogatifs de tous les enseignants présents. Victor se releva sans se préoccuper de son état « enflammé », il attrapa le dragon.


- Umh… Bonsooooooir ! cria-t-il à ses collègues après s’être rendu compte de la situation pour le moins inhabituelles

Il se jeta dans une boule d’eau qu’il avait réalisée promptement avant d’en sortir trempé mais éteint. Il lâcha prise et le dragon s’envola à nouveau à travers la pièce.
Face aux regards des professeurs toujours surpris, Victor pointa la porte grande ouverte.


- Demandez au tapis, et puis à ce dragon… fit-il lassé et d’une voix désolé…

Un homme brun se leva de la table centrale et se retira. Victor prit sa place.
Il se frotta les cheveux pour les sécher du mieux qu’il put, ses vêtements étant de toute façon trempés.
Ce n’est que plus tard, lorsque tous furent partis, qu’il remarqua la jeune femme assise en face de lui.


- Mademoiselle, comment allez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Parchemins envoyés : 65
Humeur : ... Approche donc ton cou et tu le sauras...


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h :
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Première rencontre [ Pv Vicky]   Lun 27 Oct - 22:19

Sarah avait voulu engager la conversation, mais apparemment, le jeune homme aux cheveux bruns avait mieux à faire que de discuter avec une Vampire qui ne cessait de fixer son cou. Voilà quelques temps qu'elle rédigeait sa lettre adressée au Ministère pour déclarer ses futurs revenus. Bah, manqait plus qu'on lui réponde que les Vampires étant des créatures "violentes et iresponsables" ne pouvaient être rémunérées. Sarah stoppa quelques instants ses écrits et observa par la fenêtre le soleil se coucher. Heureusement, il était trop faible pour que ses rayons soit trop intense et éclaire la salle des Professeurs. Puis ces derniers sursautèrent dans une synchronisation parfaite. Il y eu une suite de "Badaboum" puis des crissements métalliques qui firent tirer la grimace à certains enseignants. La porte finit par s'ouvrir à la volée et un homme...En feu ? Accompagné d'une sorte de lézard-volant-miniature pénétrèrent "tout-sourire" dans la Salle. Sarah haussa son sourcils droit qui prit la forme d'un accent circonflexe aigü. Quel étrange jeune homme, pensa-t-elle alors que ce dernier se jetait dans une boule d'eau. Visiblement lassée, la jeun professeur d'Atronomie soupira et retourna à l'écriture de sa lettre. Alors qu'elle pensait être enfin tranquile, le nouvau venu vint s'assoir en face d'elle, et, sans doute involontairement ( ou, en tout cas, elle l'espérait pour lui ) aspergea de nombreuses gouttes la lettre de Sarah. L'encre du parchemin jauni ne tarda pas à baver et pour devenir un amas de petites tâches bleues nuits. Optimuce grogna tout en secouant son pelage pour le faire sécher. Le regard metallique et froid de la jeune femme se posa alors sur le Professeur.

- J'allais mieux avant que vous n'aspergier, et ma lettre, et mon otocyon.

Elle fixait un peu trop intensément le jeune homme en face d'elle, malgré le ton désagréable de sa voix. Sarah soupira d'exaspération avant de chiffoner la lettre et l'a laissé retomber sur la table. La Vampire remarqua alors que la moitier des Professeurs avaient quitté la salle, sans doute pour se rendre dans la Grande Salle. Agitant sa baguette, un nouveau parchemin apparut, et la jeune femme essaya tant bien que mal de se remémorer ses écrits précédants, sans grands succès.lle jeta un petit coup d'oeil au "lézard" plutôt bruyant et qu'il l'empéchait de se concentrer. Sarah fit alors preuve d'un staf-control hors du commun pour ne pas jeter un incendio à la petite créature.


- Dites, fit-elle au professeurs trempé, ça ne vous dérangerais pas d'allé caher cette monstrueuse créature très profondément sous Terre ? Vous seriez un ange... Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Schizo-flooder & Directeur
avatar

Parchemins envoyés : 418
Humeur : Pas pire que la tienne
photo d'identité du sorcier : : c'est pas ma faute, c'est Kisa -__-


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h :
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Première rencontre [ Pv Vicky]   Lun 27 Oct - 23:14

Le professeur fut désolé de son acte involontaire, et s’empressa d’éponger les quelques gouttes d’encre d’un tissus de soie blanc qui resta aussi propre une fois utilisé. Il n’y avait plus qu’eux deux, seuls dans cette pièce, tous étaient partis. Le petit dragon tournoyait partout comme à son habitude, agaçant l’otocyon.
Victor attrapa le premier manuscrit que la jeune femme avait chiffonné.


- Vous avez une belle écriture, vous êtes surement le nouveau professeur d’astronomie ? Je suis Victor Prometheus, professeur de duel, aussi récent que vous ici.

Il tendit son mouchoir blanc vers son interlocutrice.

- Désolé pour l’encre, je ne sais qu’être trop maladroit parfois… Excusez-moi auprès de votre compagnon à pattes également.

Victor se leva et se dirigea vers ce qui semblait être une cuisine. Il fouilla dans les rares placards et en sortit deux paquets de gâteaux surement oublié. Il revint à table et entama sa première découverte. Le dragon le rejoint pour manger aussi. Il n’eut fini son premier gâteau que la femme l’interrompt à nouveau.
Sans attendre plus longtemps, Victor se leva, et se dirigea vers la porte de sortie.


- Bonne nuit professeur…

Le dragon jeta un regard à la femme…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Parchemins envoyés : 65
Humeur : ... Approche donc ton cou et tu le sauras...


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h :
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Première rencontre [ Pv Vicky]   Mar 28 Oct - 2:17

Sarah observa l'humain épongez les gouttes d'encre, toujours le sourcil droit arcqué. Le humains avaient vraiment d'étranges manières. Elle eut un petite rire intérieur : elle n'était plus humaine depuis longtemps. A son âge, son corps devrait être en décomposition, voir dissout dans le Néant, en admetant que celui ci existe. Le jeune homme se saisit de sa lettre et lui apprit qu'il se nommait Victor Prometheus et qu'il était professeur de Duel. Sa réplique eu dont de la faire rire.

- Mon cher, lorsque j'ai commencé à enseigner ici, j'avais au moins le triple de votre âge...Mais, c'est éxacte, j'enseigne l'Astronomie. Je m'appelle Sarah Wickford, enchantée.

Elle lui envoya un petit sourire énigmatique dont elle seule avait la recette. En tout cas, sa réponse avait l'air d'avoir fait son petit effet. Elle se saisit à son tour du mouchoir blanc de soie qu'il lui tendait. Prometheus s'excusa auprès d'elle et d'Optimuce. Sarah jeta un petit coup d'oeil à ce dernier. L'animal était parti s'allonger plus loin, boudeur.

- Vous êtes pardonnez, mais je ne pense pas qu'Optimuce en fera de même.

Comme pour illustrer ses propos, l'otocyon émit un couinement grotesque et la Vampire posa enfin son regard metallique sur le Professeur de Duel. Ce dernier se leva, et alla chercher des gâteaux. Le "lézard-volant" et son Maître commencèrent à manger et Sarah regarda le spectacle la mâchoire crispée. Elle leur avait ensuite demandé très gentillement s'il ne pouvait pas arrêter de faire du bruit. Bon, il est vrai qu'elle avait été un peu désagréable mais, elle était comme ça, au premier abord.

- Allons allons, ne soyez pas toqué ...[xD]

Le héla-t-elle alors que le Professeur Prometheus s'en allait vers la sortie accompagné de son animal volant.

- Je plaisentais, se ratrapa-t-elle. Je...J'ai passé une très mauvaise journée et... Je suis navrée...


Sarah n'osa même par regarder Prometheus, car elle sentait ses joues prendre une couleur pivoine. Elle s'en éttonna elle-même, voilà bien 50 ans que se ne lui était pas arrivé.

- Un peu de compagnie ne serait pas de refus.


Dernière édition par Sarah L. Wickford le Mar 28 Oct - 14:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Schizo-flooder & Directeur
avatar

Parchemins envoyés : 418
Humeur : Pas pire que la tienne
photo d'identité du sorcier : : c'est pas ma faute, c'est Kisa -__-


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h :
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Première rencontre [ Pv Vicky]   Mar 28 Oct - 14:10

Victor avait la main posé sur la poignée de la porte lorsqu’il entendit la voix de l’autre professeur. Il stoppa, le regard baissé vers la boule d’or qui ouvrait la porte et où se reflétait maladroitement le visage de la femme.
Ce n’était pas sa faute s’il avait agit de telle sorte, ce n’était qu’un lointain souvenir qui était remonté à la surface.


- Et j’ai passé une enfance merveilleuse qui dut finir atrocement Madame… fit-il en réponse à l’excuse du professeur d’Astronomie.

Bientôt sa vision se troubla pour totalement disparaître et laisser place au passé.

L’atmosphère était douce et ensoleillée. Un jeune garçon, entouré de ses parents, marchait devant. Le vent, faible et rafraichissant de l’été, apporté une touche de sensibilité à la nature qui s’épanouissait. Les arbres, grands et rangés, sur lesquels chantaient différents oiseaux, découpaient les collines bleuis par la distance. Au loin, au fond de l’immense jardin, un magnifique château sublimait ce paysage.
Les deux adultes venaient de s’asseoir sur un des bancs du jardin. L’enfant, jouait, lui, avec un gros et noir œuf. Mais son jeu fut rapidement interrompu par un chat qui le rejoint. Durant quelques minutes interminables pour un enfant, le félin se frotta sur lui en ronronnant, avant de jouer délicatement avec l’œuf. Comme tout animal sauvage, le félidé disparu dans la forêt avoisinante. L’enfant le suivit, laissant l’œuf à ses parents qui lui demandèrent de ne pas trop s’éloigner.
Une heure, peut-être deux, passèrent. Le jeune enfant n’avait pas rattrapé le chat sans l’avoir pour autant perdu de vue. Le froid enivrait à présent le bosquet. Le garçon s’en retourna pour rentrer.
Le château était en vu. Le jeune enfant courut pour rentrer le plus vite possible. Mais il n’eut pas le temps d’atteindre le dernier buisson, qu’une lumière verte foudroya le crépuscule.
Il s’arrêta alors, paralysé. Il ne savait pas ce qu’il s’était produit mais savait, au fond de lui, qu’il ne rigolerait plus très souvent. Il se reprit et avança fébrilement vers le jardin d’où provenait la lumière qui disparaissait déjà.
C’est alors, le regard vide, les pensées absentes, que le corps de sa mère alla rejoindre celui de son père déjà au sol, sur le perron de l’immense château.
Il se jeta alors à corps perdu vers l’homme qui retirait son épée du corps de sa mère. Mais les deux hommes disparurent aussi vite dans un nuage noir et vert.
L’enfant, calmement et sans aucune larme, s’approcha de sa mère haletante qui souriait encore en le regardant.

- Il était gentil le chat ? Désolé Victor, je pensai qu’il t’emmènerait assez loin pour ne pas assister à tout cela. Ne pleurs pas, mon ange…
- Mère…


La femme sourit une dernière fois et déposa son doigt sur la bouche de son fils avant de fermer les yeux et de s’endormir éternellement.
Victor attrapa alors l’épée laissé là par l’homme surpris de l’arrivé du jeune garçon.
L’œuf roula jusqu’au pied de l’enfant et commença à remuer. Victor s’abaissa et le prit dans l’autre main. Un drôle d’oiseau à quatre patte et parsemé d’écaille en sortit alors, réchauffant d’un filet de flamme l’atmosphère mortelle.


Victor retrouva ses esprits, le reflet de la femme était toujours présente dans la poignée.

- Vous n’êtes donc pas réellement nouvelle, n’est-ce pas ? Est-ce vous ce vampire dont j’ai entendu parler ? dit-il malgré qu’il sache déjà la réponse. Désolé, ce n’est que comment vous m’avez appelé qui m’a rappelé un souvenir, assez douloureux. Je ne suis pas un ange, un ange aurait sauvé ses parents…

Victor revint vers la femme et s’assit à table, le regard perdu dans les rainures de la table.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Parchemins envoyés : 65
Humeur : ... Approche donc ton cou et tu le sauras...


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h :
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Première rencontre [ Pv Vicky]   Mar 28 Oct - 15:02

Le Professeur de Duel semblait s'être figé, la main sur la poignée d'or de la grande porte de bois sculptée. Sarah admira en l'espace d'une seconde ces vestiges d'un temps passé. Elle ferma les yeux. Le pouvoir des Vampires était quelque chose d'extraordinaire. Une chose même, que le plus grand des Mages ne pourrait ressentir. Il suffisait à Sarah d'observer ce bois, pour entendre le martellement des outils qui l'avaient servi fassoner, le tailler. Il lui aurait fallut d'un seul regard sur le bois lissé et verni pour que d'anciens souvenirs lui parviennent. Pas les siens. Non, mais celui du bois, aussi étrangement que cela puisse paraître. De toute façon, si Sarah avait bien apprit une chose au cours des siècles qu'elle avait traversés, c'est que, une fois la Mgie mêlée, toutes le choses auquels nous croyons n'ont plus aucun sens et les chimères les plus invraisemblables prennent corps.

Le regard metallique de Sarah se posa sur Prometheus. Elle aurait voulut répondre quelque chose, mais en était incapable. A elle aussi, on avait volé son enfance. Une épidémie de pneumonies s'était abattue sur la ville de Gottham et n'avait éparniée personne. La mère de Sarah n'avait pas résistée. Elle avait alors laissé sa fille aux mains des Soeurs de l'Orphelina Sainte Charité. Sarah n'avait jamais connu son père, et, lorsqu'elle demandait quelques renseignements sur lui, les Soeurs répondaient que pour échaper à l'Inquisition, il était parti en mer puis s'était fait pendre au large d'une petite île Hawaïenne. Elle n'avait pas vu ses parents mourire, mais l'amulette laissée pour seul héritage par sa mère, lui prodigait chaque nuits d'étranges visions dans lesquels ses parents étaient tojours les personnages principaux. Les Soeurs avaient finient par croire que Sarah était possédée et l'obligèrent à se soigner à l'aide de potions...

La voix du Professeur la fit sortir de ses pensées. Elle releva les yeux vers lui. Il lui aurait suffit d'ouvrir une page du livre d'Histoire de la Magie. Il lui aurait suffit de lui faire lire les atrocités qu'elle avait faite. Mais, Prometheus serait parti en courant et Sarah n'avait vraiment pas besoin de ça.

- En effet, c'est moi. Répondit-elle à voix basse.

La Vampire observa le jeune homme revenir s'assoir en face d'elle. Il ignora combien Sarah était restée choquée par sa dernière phrase. D'un geste hésitant, elle prit la main du Professeur dans la sienne. Peut-être était-ce par compatissance ? Ou simplement parce que sa détresse l'a touchait. Sarah n'aurait su le dire.

- Nous avons...Chacuns nos démons. Je ne vous connais pas, mais, il devait y vait une raison, pour que vous ne sauviez pas vos parents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Schizo-flooder & Directeur
avatar

Parchemins envoyés : 418
Humeur : Pas pire que la tienne
photo d'identité du sorcier : : c'est pas ma faute, c'est Kisa -__-


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h :
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Première rencontre [ Pv Vicky]   Mar 28 Oct - 16:27

Victor ne ressentit pas immédiatement la douceur de la main de Sarah. Les rainures de la table se changèrent d’abord en minces filets de sang, le bois en marbre, et sa main devint le corps de son père. Lorsqu’il se rendit compte que la seconde main qui l’avait rejoint n’était pas sa mère, sa vision redevint claire. Il leva son regard jusqu’à celui du professeur d’Astronomie.
Son dragon noir se posa sur les deux mains liées en grognant. Victor retrouva un léger sourire.


- Ce dragon, j’y tiens plus que tout voyez-vous. C’est la dernière chose qui me rattache à ma famille, à mes parents. Il a éclos lorsqu’ils sont morts. C’est un peu comme le symbole de leur renaissance.

Victor se leva après avoir lâché la main de Mademoiselle Wickford. Le dragon s’envola également pour se poser sur l’épaule de son ami. Ce-dernier se dirigea vers la fenêtre. La nuit était tombée à présent. Tout en regardant au loin, il reprit.

- Depuis le soir où ils sont morts, je regarde le crépuscule, ce crépuscule qui leur a été fatale. C’est peut-être un moyen pour ne pas oublier d’où je viens, qui je suis… Je n’en sais absolument rien.

Il caressa du bout des doigts le reptile et se retourna, accoudé sur la rambarde. Il jeta à nouveau son regard vers la femme.

- A cette époque, je n’avais que dix ans. Nous n’utilisions que rarement la magie. Nos origines sont profondément médiévales, mon arrière grand père était baron. Nous sommes plus plongés dans la chevalerie et les légendes que dans la magie. Je ne dis pas que nous n’usions pas de magie autrefois. Nous l’utilisions de temps à autres pour aider, pour renverser une situation peu propice aux victoires françaises dans notre région.

Victor attrapa son épée caché continuellement sous sa cape.

- Elle a tué ma mère, mon père ce fut bien plus rapide et plus… vert ; si vous voyez ce que je veux dire.

Il la rangea et revint s’asseoir.

- Je ne suis pas rentré à Poudlard à l’âge de onze ans. Mon grand-père m’a caché mes pouvoirs. Surement pour me protéger. Dans nos habitudes, il m’initia à l’art du sabre et des lames. Il remarqua bien assez vite que mes coups et mes gestes étaient inhabituels. La magie s’est toujours manifestée pour aider en combat. Pour moi, elle m’aida un jour à remporter contre une personne habile tout autant que moi.

Victor s’arrêta un instant et attrapa un gâteau.

- Mon grand père a donc été obligé de m’avouer mes capacités de sorciers avant que je ne puisse plus résister et en meurt. D’après lui, si j’avais continué à vivre en ignorant la magie qui était en moi, je lui aurai succombé.

Il regarda à nouveau Sarah.

- Surement que la magie savait pour mes parents et m’a aider à devenir plus fort pour pouvoir accomplir ce que je n’ai jamais, un instant même, pensé à faire : les venger. Finit-il avant de plonger son regard dans celui de la femme. Je ne sais pourquoi je vous ai raconté tout cela. Enfin, je n’ai toujours pas pu les venger, et ai décidé d’enseigner l’art du duel aux jeunes enfants pour savoir se défendre par la suite. Notre monde est bien noir.

Victor se souvint alors de la dernière affirmation du second professeur.

- Nous avons chacun nos démons, et nous avons également nos anges en ce bas monde. Les vampires ne sont pas à exclure. Le feu et l’eau sont aussi fort et pourtant chacun peut atténuer voir tuer l’autre. Le mal peut être bien, et vice-versa. Nous devons parfois sacrifier pour bénir, ou souffrir pour aimer. Peu m’importe vos actes passés, si vous savez être mieux par la suite…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Parchemins envoyés : 65
Humeur : ... Approche donc ton cou et tu le sauras...


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h :
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Première rencontre [ Pv Vicky]   Mer 29 Oct - 3:16

Les beaux yeux du Professeur de Duel devinrent vitreux et Sarah comprit alors qu'il s'était replongé dans ses souvenirs. Tournant la tête de côté, la jeune femme regarda au dehors et admira les étoiles, particulièrement sintillantes ce soir là. Le ciel était pur, dégagé, et donc dans de parfaites conditions pour observer les Constellations. Mais, Sarah n'en avait pas le coeur. De toute façon, en avait-elle seulement un ? La frêle voix du jeune homme l'a fit sursauter, et, elle l'observa se lever et se prostrer devant la fenêtre. Prometheus aussi, admirait la beauté des astres. Un mince sourire se déssina sur les lèvres de la Vampire, mais disparut une fois que le Professeur commenca à conter son histoire. Sarah ne pipa mots, absorbée par le récit de son collègue. Elle était de ces femmes, bercées depuis l'enfance dans des contes et légendes, fables et mythes. Ca avait toujours été son Univers, et le resterait encore longtemps. Alors, même si l'histoire de Prometheus n'était pas proprement "magique", le Professeur d'Astronomie se plaisait à l'écouter. Etrangement, un sentiment de tristesse s'empara de Sarah : elle était condamnée à vivre l'éternité. Dieu seul, savait combien l'éternité était longue, et Sarah sut alors qu'elle serait seule. Elle comprit alors pourquoi les Vampires préféraient faire cavalier seul. L'existence même des Vampires avait quelque chose de triste mais savoir que les personnes auxquels nous sommes atachés vieillirons, et finirons par disparaître...Il fallait juste qu'elle oublie..

Sarah se leva, et alla rejoindre le Professeur de Duel à la fenêtre. Elle ferma les yeux et laissa la lumière de la lune baigner son visage poupin. C'était bien une des seules lueurs qu'elle pouvait supporter. Quand elle rouvrit ses deux prunelles d'un gris d'orage se posèrent sur le Lac Noir, au loin. Dans une partie de son cerveau, les oscillations des flots du lac réveillèrent quelques souvenirs douloureux. Il fallait qu'elle oublie...Une voix s'éleva. Sarah releva la tête et srcuta l'horizon. Non, elle ne savait plus vraiment faire la distinction, entre le réel et ses illusions. Devenait-elle folle ? Non, impossible, le fou ne se pose pas la question puisqu'il ne se rend pas compte de sa folie. Il fallait juste qu'elle oublie...

" Maman, Maman, regarde ! Quelle étrange femme ...

Il n'avait pas arrêté de neigé depuis deux bonnes semaines sur le petit village de Stormold. Se fut l'hivers le plus froid que n'est jamais connu l'Angleterre depuis cette année de 1840. Les loups, dévorés par la faim étaient descendus des Montagnes et s'attaquaient aux proies faciles des Valées. Autant dire qu'on ne voyait plus personne dehors. Pourtant, au pied du cerisier, une silhouette, adossée à l'arbre semblait attendre. Le regard fixe, il ne tarda pas à capter celui du gamin, accoudé à sa fenêtre. La mère, hostile, ordona à son fils de fermer la fenetre, mais le petit garçon était trop absorbé par cette silhouette. Il referma la fenêtre, et bientôt, la porte d'entrée s'ouvrit. Le petit garçon s'avança à pas hésitant dans la neige. Il arriva en quelques minutes à la hauteur de la silhouette.

- Je n'ai pas peur de toi ! Dit-il en pointant un doigt accusateur vers elle.

Cette dernière avança, et, d'un mouvement gracieux,défi le cordon de sa cape, qui dans un crissement rejoint le sol. Le petit garçon écquarilla les yeux. La jeune femme qui se tenait devant lui s'agenouilla, pour être à sa hauteur, les pans de sa robe rouge flamboyante contrastait avec le teint cadavérique de sa peau.

- Pourquoi aurais-tu peur de moi ? Le questiona-t-elle, amusée.

- Ma mère dis que tu es la sorcière des Landes et que c'est à cause de toi que les loups sont venus dans la Valée.

- Et toi, qu'en penses-tu ?

- Je sais pas, avoua le petit garçon, en se frottant les mains. Nous t'appercevons souvent seule, dehors alors que les loups rodent et...

- Michael, est ce que tu te plais ici ? Le coupa la jeune femme en caressant la joue du petit garçon. Ce dernier haussa les sourcils.
Tes parents sont de simples fermiers, si tu viens avec moi, tu seras bien traité, tu auras accès à un bon enseignement. C'est une chance unique...

- Comment connaissez vous mon préo...

Soudain la porte d'entrée de la maisonette d'en face s'ouvrit à la volée, et, sur le péron accoururent une femme, et un homme armé d'un fusils. Il le pointa sur la femme à la robe rouge.

- Ecarte-toi ! Grogna de père.

- Michael, revient ici tout de suite ! Ordonna la femme.

La sorcière se releva lentement et prit dans ses bras le petit garçon. Elle toisa le couple, et avec un sourie malveillant clama :

- Tais-toi, sâle humain. Je suis venue chercher ce que tu me dois. Tu as tué l'homme que j'aimais. Une vie pour une vie. Ta dette est payée.

La femme jeta un regard térorisé vers son mari et cria plus fort à son fils de revenir vers elle, mais Michael ne bougeait pas, il s'amusait à enrouler ses doigts dans les mèches bouclées et brune de la Sorcière des Landes. Mais tout se passa vite, bien trop vite. L'homme pointa une nouvelle fois sont arme sur l'Immortelle et tira deux coups. Deux coups qui ne l'attégnèrent pas, mais touchèrent le petits garçons qui s'éffondra au sol. Le sang tâcha alors le revêtement pur de la neige blanche, et la sorcière observa la petit Michael qui tendait ses bras vers elle. Au loin, il sembla à la sorcière que la femme hurlait, mais elle n'en était pas sûre. Lentement, elle releva la tête du garçon et déposa son baiser mortel sur son cou. Elle sentit le sang couler dans sa gorgre, mais n'en profita guère. En ce jour fatal, elle mélangea son sanget celui du gamin avant de disparaitre dans l'obscurité alors que le hurlement des loups déchirait la nuit..."


Sarah se renit compte que deux larmes silencieuses dévalaient ses joues. Elle les éssuya à la hâte et répondit alors au Professeur de Duel :

- Vous vous trompez. Les anges ont quitté ce monde de fou il y bien longtemps. Mes pêchés sont trop nombreux et trop horribles pour qu'on me pardonne un jour et espérer une rédemption...J'ai causé Chaos et désolation autour de moi. Il fut un temps ou j'aimais ça. Mais le remord me ronge depuis longtemps. Mon âme n'obtiendra jamais son salut...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Schizo-flooder & Directeur
avatar

Parchemins envoyés : 418
Humeur : Pas pire que la tienne
photo d'identité du sorcier : : c'est pas ma faute, c'est Kisa -__-


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h :
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Première rencontre [ Pv Vicky]   Jeu 30 Oct - 0:43

Victor ne savait pas vraiment la raison qui l’avait poussé à dire tout ce qu’il avait avoué. C’était son passé, nulle une histoire à narrer ni conte à fantasmer, une simple mais triste histoire.
Son regard se perdit à son tour dans l’étendu scintillante du Lac noircit par les Ténèbres mais illuminé par le disque lunaire. Tant de révélation avait cédé en lui nombres souvenirs de loin glorieux et admirables. Il tenta de tous les oublier on se remémorant quelques souvenirs enfantins et joyeux.
Bientôt, la voix du professeur Wickford le fit sursauter. Au fond de lui, Victor savait bien qu’il n’avait raison. Il tourna la tête vers Sarah.


- Et si je vous pardonnais tout ? Je suis un homme qui vit dans le passé mais votre passé m’est inconnu. Vous êtes vampire dîtes-vous, vous avez en votre cœur maints souvenirs dont vous n’êtes que peu fier. Moi, je suis humain, et malgré cela, rien ne m’empêche de vous parler en cet instant.

Victor déposa son doigt sur la joue encore humide de la femme.


- Vous avez tué des hommes et des femmes, et je n’ai aucune craintes pour ma vie en ce lieu et en ce moment même.

Victor fit glisser son doigt jusqu’aux lèvres de la femme pour l’empêcher de parler si jamais elle avait quelque envie de l’interrompre.

- Les anges ne sont plus de ce monde ? Et pourtant, vous êtes ici. Regardez un peu cette chose que l’on appelle Otocyon, il vous aime, apprécie du moins. Vous lui apportez une présence qu’il n’aurait pu combler seul.

Le professeur retira sa main et s’en revint au paysage.

- Excepté que vous soyez immortelle, nous sommes identiques, en tout point. Vous vous abreuvez d’un sang chaud et humain, je me nourris de viande animale. J’aurai bien pu être végétarien et se ne serait nul pour cela que l’on ne me considérerait plus comme humain.

Il caressa son dragon. Ce dernier alla se poser sur le vampire.

- La différence ne réside pas dans ce que nous sommes mais dans la manière dont nous sommes perçus par l’autre.

Victor sourit à la jeune femme et s’en retourna à table où il attrapa une pomme dans laquelle il croqua.

- Hum, voyez-vous... Il y a autant de différence entre cette pomme et une orange qu’entre vous et moi, et pourtant…

Il envoya une orange vers le second professeur.

- Ouvrez là et vous verrez que toutes deux libèrent un jus doux et agréable.

Il se leva et revint vers le professeur, la bouche pleine de pomme.

- L’orange est amère mais c’est pour cela que nous l’apprécions. Ouvrez-vous un peu plus et l’on vous appréciera d’avantage.

Un sourire se dessina sur le visage du professeur. Cependant, son propre discours n’avait pas réellement fais l’impact désiré sur lui-même, le sourire lui-même était quelque peu forcé. L’image macabre était encore gravée.
Tout au long de son discours, seule la dernière parole de la femme résonnait dans sa tête.
Par fragment, il aperçut le corps d’un homme s’effondrer au sol. Il déposa sa main sur sa lame…


- Et si je vous promettais de vous voir comme une personne au passé aussi blanc que la neige d’hiver ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Parchemins envoyés : 65
Humeur : ... Approche donc ton cou et tu le sauras...


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h :
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Première rencontre [ Pv Vicky]   Jeu 30 Oct - 2:16

Prends moi dans tes bras,
Je veux me cacher,
Prends moi dans tes bras,,
Je suis fatiguée,
Je n'ai plus envie,
De vivre ma vie.
Prends moi dans tes bras,
Le temps d'une nuit...



Son regard s'était perdut dans les flots gris du Lac Noir, et son esprit venait de plonger dans ses eaux glacées, troubles, qu'étaient sa pensée. Elle sentit une faible chaleur au niveau de sa joue droite et s'appercut qu'elle émanait du doigt de Prometheus. Et s'il lui pardonnait tout ? Les prunelles grises de Sarah se troublèrent. Il ne savait pas. Il ne se rendait pas compte. Menée presque 300 ans d'existance, dans la honte, le regret et la peur...Non, il n'imaginait même pas ce que cela pouvait-être. En tout cas, Prometheus n'était pas éffrayé à l'idée d'avoir une des plus grandes meurtrière de tous les temps devant lui, et il avait raison. Elle ne lui aurait fait mal pour rien au monde. Elle voulut parler, mais ses mots mourure dans sa gorge lorsque le doigt de Prometheus alla rejoindre ses lèvres. Il lui intimait de se taire, et elle obéit. Quand il parla d'Optimuce, Sarah posa son regard sur ce dernier. Il s'était finalement roulé en boule et allongé sur le tissu de Cape qu'elle avait déposé sur sa chaise et qui traînait par terre. Prometheus reprit, et le coeur de Sarah devint léger lorsque le petit Dragon vint se poser sur son épaule. Elle le toisa quelques temps, admirant la robustesse et la beauté de ses écailles. Son regard métallique se posa sur le jeune homme, qui, tout d'un coup, lui parut plus agréable et sympathique. Sarah sourit en pensant que le Destin tenait parfois à peu de chose. Il aurait suffit qu'elle laisse Prometheus s'en allez queques minutes auparavant pour ne jamais appercevoir l'étrange lueur qui brillait dans ses yeux, ni la joie s'emparer de son coeur. Elle rattrapa de justesse l'orange, et, déséquilibré le Dragon grogna. La vampire s'approcha du second professeur, près, très près même. Elle ne lâchait pas son regard azure et ne le ferait sans doute pas. Et, avec une infinie tendresse, carressa lentement la joue du Professeur. Elle y déposa un baiser, certes bref, mais pas moins délicat, avant de se reculer et d'ajouter d'une voix mélodieuse :

- Si j'avais été humaine, je n'aurai jamais fait cela. Mais vous vous trompez, professeur Prometheus. Ce n'est pas moi l'ange, c'est vous.

Puis, Sarah l'observa poser sa main sur sa lame.

- Il n'y a que le temps, qui puisse faire cicatriser vos blessures. Mais, si vous avez besoin de parler, ou autre, je serai là.

La dernière phrase du jeune homme lui fit écarquiller les yeux. Elle sentit sa poitrine se soulever au même rythme que sa respiration sacadée. Tremblante de fatigue et de tristesse, elle porta ses mains à ses lèvres. Choquée par la phrase du Professeur, Sarah voulut reculée. Cet homme lui ouvrait les portes d'un avenir dont elle ne pouvait saisir aucune bribe. Non, il fallait d'abord qu'elle se pardonne, qu'elle face la paix avec elle même. La Vampire comprit alors qu'il ne servait à rien de fuir son passé, car il finirait par la rattraper. Et, en l'a rattrapant, peut-être qu'enfin elle saisirait les bribes, la vastitude de son âme. Soudain, Sarah se sentit moins seule. La simple présence du Professeur de Duel suffisait à lui donner une certaine sérénité. Elle sourit, et s'appuya contre le rebord de l'a fenêtre en soufflant ces quelques mots :

- Alors peut-être qu'une partie de mon âme sera en paix.


Au hasard d'un jour
Pareil aux autres
On se sent moins lourd
La vie nous porte
Pour un regard de lumière
Un seul aveu à faire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Schizo-flooder & Directeur
avatar

Parchemins envoyés : 418
Humeur : Pas pire que la tienne
photo d'identité du sorcier : : c'est pas ma faute, c'est Kisa -__-


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h :
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Première rencontre [ Pv Vicky]   Jeu 30 Oct - 2:54

Victor regardait le professeur sans la quitter des yeux. Il suivait ses mouvements, ses gestes, son comportement. Elle ressentait une gêne.
Malgré tout, son impassibilité fut remuée par le baiser du professeur Wickford. Il oublia enfin l’image de ses parents, froids et blancs, sur les marches de marbre.
Il tendit la pomme au dragon qui s’empressa de la prendre et de disparaître avec près de la cheminée.


- Il nous reste donc une partie à apaiser, n’est-ce pas ? Si je suis un ange à vos yeux, vous l’êtes aux miens également Mademoiselle Wickford.

Il retira ses doigts de sa lame.

- Cependant, entre nous, si je puis me permettre, c’est à vous qui revient d’effacer vos blessures passées. L’immortalité est bien belle lorsqu’elle est pure. Vous serez là bien après ma mort. Si vos blessures ne sont pas réparées, ce ne sera pas les miennes, mortes avec moi, qui vous accompagneront, mais les vôtres.

Le professeur Prometheus regarda le pendule de la salle brièvement.

- Reconnaissez au moins qu’une telle rencontre ne se fait que rarement si rapidement entre deux inconnus… Dit-il en passant sa main dans ses cheveux. Pourriez-vous vous regarder à nouveau dans le miroir sans penser à votre passé ?

Victor se rendit compte de la bêtise qu’il avait prononcée, et, malgré qu’il essayait de faire passer cela pour une simple expression, on pouvait lire sur son visage le doute de la plaisanterie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Parchemins envoyés : 65
Humeur : ... Approche donc ton cou et tu le sauras...


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h :
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Première rencontre [ Pv Vicky]   Jeu 30 Oct - 14:59

Toujours appuyées contre le rebord de la fenêtre, Sarah s'amusa à fixer le jeune homme devant elle. Apparemment, le baiser avec eut son petit éffet, et l'impassibilité du jeune Professeur en avait été profondément troublé, à ce qu'elle lisait sur son visage. Elle le sentit tendre quelque chose au Dragon, qui s'envola avec. A ce moment là, Optimuce releva la tête, puis se prépara à bondir. Sans même le voir, Sarah devina ce qui allait se passer. Oui, le don des Vampires était vraiment quelque chose d'extraordinaire. Ses prunelles grises prirent une couleur rouge, et Optimuce poussa un petit gémissement de terreur. Allant se réfugier sous la table, la queue basse, rabattue entres ses fines pattes, signe de complète soumition., Sarah put soupirer d'aise, avant de croiser ses bras sur sa poitrine. Avec Optimuce, elle n'avait pas besoin de mots. Un lien spécial était né entre eux, et ils se comprenaient parfaitement.

- Je pense que lors de votre mort venue, je serais totalement prête à affronter mes démons, s'ils ne sont pas partis d'ici là. Une rencontre ne se fait pas si rapidement si l'un des deux inconnus n'est pas Vampire.

Rectifia-t-elle en souriant au Professeur. Elle eut un petit rire, tout en secouant la tête lorsque le jeune homme lui demanda si elle pourrait se regarder dans le mirroir sans penser à son passé.

- J'aurai tant voulu, mais le fait est que je n'ai pas de reflet, il me serai difficile de me regarder dans une glace. Vous savez, c'est terrible de ne jamais se voir. Pas parce que je suis coquette, ou autre, mais l'idée de savoir que je suis une "mort-vivante" ne me rassure guère parfois... On finit même par douter de sa propre éxistance...

Sarah jeta un regard dehors. Les astres étaient vraiment magnifiques ce soir là. Elle sentit que le vent commencait à se lever, et que bientôt, en s'engoufrant bruyament entres les branches touffues des sapins, il réveillerait les créatures de la foret, et qu'il ne ferait pas bon de se promener dehors ce soir.

- Comme quoi, être Vampire à des atouts et des inconvénients.

Confia-t-elle, toujours le regard perdu dans les eaux glacées du Lac Noir.

- Il se fait tard, pourquoi n'irions-nous pas manger ? Le repas doit-être servi à présent..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Schizo-flooder & Directeur
avatar

Parchemins envoyés : 418
Humeur : Pas pire que la tienne
photo d'identité du sorcier : : c'est pas ma faute, c'est Kisa -__-


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h :
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Première rencontre [ Pv Vicky]   Jeu 30 Oct - 15:58

Victor regarda effaré le vampire. Il jeta des coups d’œil à droite et à gauche avant de fixer le professeur d’astronomie droit dans les yeux.

- Comment ça, lorsque ma mort sera venue ? Insinueriez-vous que c’est ma faute si vous êtes possédé ? Je vous empêche donc d’oublier vos démons…

Victor s’approcha d’un miroir et se contempla.

- Un squelette se voit dans le miroir et pourtant il n’existe plus réellement. L’air ne se reflète pas dans ce même miroir, et pourtant il est présent continuellement.

Il revint vers le vampire, tout sourire.

Déjà, si jamais j’aurai la possibilité de devenir vampire, j’accepterai pour une seule raison : l’immortalité. Vous rendez-vous compte de cette chance ? Cependant, je n’accepterai pas pour ne pas être condamné à m’abreuver de sang, c’est… l’haleine imaginez.

Il approcha sa tête le plus possible de la bouche du professeur Wickford avant de revenir dans une positon plus convenable.

- Encore que chez vous c’est supportable.

Affamé, Victor se rendit compte qu’il commençait à délirer à nouveau. Il regarda la nuit. Son regard croisa le vol d’une chouette. Son vol, gracieux, vaquait, dans l’obscurité, comme la majesté d’un dragon jusqu’à ce que, tout à coup, le rapace nocturne fondit sur une proie et l’avala avant de repartir aussi vite.
On put alors entendre le ventre du professeur de duel émettre quelques sons. Victor passa sa main dessus en regardant le vampire parler de nourriture.


- Je confirme qu’il se fait tard, cependant, le repas n’est pas servit, il est froid ! s’écria Victor[/i] Nous verrons pour nous balader dehors plus tard. Personnellement ce n’est pas le vent qui m’effraie.

Il attrapa la main de Mademoiselle Wickford et la tira à travers la pièce e direction de la grande salle.


Invité's dance !!!!!
(^o'.'o^) (>o'.'o)> (vo'.'ov) <(o'.'o<)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Parchemins envoyés : 65
Humeur : ... Approche donc ton cou et tu le sauras...


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h :
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Première rencontre [ Pv Vicky]   Jeu 30 Oct - 16:33

Le sourcil droit du professeur d'Astronomie s'arcqua de façon à ressembler à un accent circonflexe aigü. Elle afficha alors un sourire amusé, et enroula entres ses fins doigts une mèche de cheveux dont la couleur devenait blonde. Soupirant d'exaspération, la Vampire se dit aors qu'elle devrait vraiment se faire une coloration qui tienne. Ne suportant plus ses cheveux blonds, elle les avaient teint d'une touche marron glacé...

- Je n'ai jamais comprit pourquoi les gens attache tant d'importance au Naturelle....

Clama-t-elle pour elle-même. Ce fut à son tour d'écarquiller les yeux quand elle se rendit compte qu'elle réfléchissait tout fort et que ce qu'elle venait de dire était complètement décalé par rapport à la situation. Elle répondit au professeur d'un ton absent qui lui séyait si bien :

- Je n'ai jamais dit cela. Mais, il est vrai que vous me rappelez certains souvenirs douloureux.

Sarah soupira à nouveau ( a croire que s'était devenu une habitude chez elle ! ) et observa Prometheus se contempler dans un miroir puis revenir vers elle. Un sourire venimeux éttira les lèvres de la Vampire.

- Si la vie Eternelle vous tente, vous savez à qu'elle porte frapper. Je me ferai un plaisir d'éxhausser votre souhait.

Ses prunelles grises cillèrent lorsqu'elle sentit l'haleine envivrante du Professeur si près d'elle. Et... Et....Elle secoua la tête pour ses débarasser de ses - vilaines ?- pensées.

- Ne jouez pas à ça avec moi, Professeur. Commença-t-elle, tout sourire, dévoilant ainsi deux canines aiguisées. Ou vous perdrez. Et puis, le sang n'est pas si écoeurant, une fois transformé en Vampire. Il serait tout de même difficil pour vous de sentir mon haleine, un Vampire n'a pas de souffle...

Elle n'eut le temps de finir sa phrase, que Prometheus lui attrapait la main et l'a tirait, sans doute en direction de la Grande Salle. Sarah crut perdre l'équilibre, mais son habileté de Vampire, lui évita la chute. Optimuce suivit docilement sa maitresse. Ils pénétrèrent dans le couloir en toute hâte, et le Professeur d'Astronomie du stopper avec difficulté son interlocuteur affamé.

- Attendez...Attendez, dite moi comment je suis ?

Voyant le professeut sceptique, elle s'empressa d'ajouter :

- C'est que, je ne voudrais arriver dans la grande salle en même temps que vous, avec l'air...disons...Ahem...Enfin, vous comprenez. Alors, suis-je bien coiffée ?

Demanda-t-elle en arrangeant quelques mèches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Schizo-flooder & Directeur
avatar

Parchemins envoyés : 418
Humeur : Pas pire que la tienne
photo d'identité du sorcier : : c&#39;est pas ma faute, c&#39;est Kisa -__-


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h :
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Première rencontre [ Pv Vicky]   Jeu 30 Oct - 17:49

Dès la question posée, Victor s’arrêta dans sa course vers la Grande Salle, sceptique. Il n’avait pas encore prit le temps de la regarder physiquement. Il avait perdu cette habitude il y a bien longtemps. La question résonnait encore dans sa tête lorsque Sarah s’empressa d’ajouter des détails.
Il lâcha alors la main du professeur d’Astronomie…



Tout était paisible dans la salle de réception. Assis sur une chaise, les jambes se balançant, le petit garçon regardait avec sérieux et patience l’immense pendule en or qui rythmait le silence dans sa cage en chêne. Seule la pluie s’abattait contre les grandes vitres de cristal et interrompait le calme qui régnait.
Bientôt, on entendit une douce voix retentir.


- Victor, mon ange, viens voir.

L’enfant se leva alors et, les mains bien au fond des poches, se dirigea vers la direction d’où semblait venir les paroles.
Il grimpa l’escalier de marbre du vestibule. Une porte, immense et sculptée, se laissa alors apercevoir. Le jeune garçon s’en approcha et posa sa main sur la poignée d’or qu’il tourna.
La femme, belle et souriante, se tourna vers l’enfant. Dans sa robe noire et rouge, le teint de sa peau blanche contrasté sublimement avec la tendresse de la soie. Elle était baignée par la lumière qui provenait de la vitre de derrière. Ses traits, fins et amoureux, ne pouvait nullement attirer l’horreur d’une tristesse. Le jeune enfant s’avança vers sa mère qui s’accroupit.


- Comment me trouves-tu Victor ?

L’enfant resta là, sans prononcer mot ni parole, ni même remuer un doigt, comme à son habitude, impassible et fier.
La mère sourit, le prit dans ses bras et l’embrassa sur le front.


- Vous êtes sublime Mademoiselle Prometheus.

La femme rougit en relevant son regard vers l’homme qui venait de prononcer ces paroles.
L’homme était adossé contre le mur à côté de la porte. Il souriait lui aussi. Habillé d’une cape noire et d’un chapeau aussi sombre. Le fourreau pouvait se délimiter aux travers des pans de la cape. Il s’approcha à son tour vers les deux autres.
Il passa ses doigts gantés dans les cheveux de l’enfant qu’il décoiffa.


- Je ne répondais jamais à ma mère non plus. dit-il à son fils. Va te préparer Victor, nous allons y aller.

L’enfant obéit aussitôt. Il n’entendit que la dernière parole de son père qui faisait rire son épouse.


Victor revint à la réalité lorsque la porte claqua sur l’enfant. Il vit à nouveau le professeur d’Astronomie qui attendait une réponse.
Son regard décrivit rapidement les contours et les trais subtiles de la femme avant de finir plongé à nouveau dans ses yeux.
Il amena sa main vers les cheveux du professeur Wickford et corrigea une mèche.


- Vous êtes ravissante.

Il tendit sa main vers celle de la femme en attendant, sans la brusquer cette fois-ci.

- Et puis ce n’est pas une mèche qui peut vous empêcher d’être admirer. Nous allons manger ? Ensemble ?


Invité's dance !!!!!
(^o'.'o^) (>o'.'o)> (vo'.'ov) <(o'.'o<)


Dernière édition par Victor Prometheus le Jeu 30 Oct - 20:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Parchemins envoyés : 65
Humeur : ... Approche donc ton cou et tu le sauras...


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h :
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Première rencontre [ Pv Vicky]   Jeu 30 Oct - 19:31

Je voudrais te connaître,
Ouvrir un peu la fenêtre
De ton coeur, et de ta vie
Tout ce que tu m'interdis
Je voudrais te savoir
Quelques instants et plus tard
Te laisser le goût de moi-même
Pour que tu n'oublies pas.
Je voudrais me glisser
Dans ton âme et te guider
Te faire trouver le chemin,
De ma peau, de mes mains...


Sarah sentit la main du Professeur quitter la sienne et le regard de Prometheus devenir à nouveau vitreux. Elle fronça les sourcils. Cet homme était un vrai mystère. Elle sourit en se disant que sans doute, jamais elle n'aurait la chance de connaîtres ses souvenirs. Sarah ne pouvait que lui donner raison, Prometheus ne vivait que dans le passé. Mais il fallait qu'il comprenne que les souvenirs avaient beaux être douloureux, merveilleux et importants, il gâchait sa vie. Du haut de ses deux-cent-quatre-vingt-onze ans, Sarah avait vu de nombreuses fois, à quel point l'humain l'a gachait . Minutes après minutes, secondes apres secondes il fallait savoir savourer sa vie, car on en a qu'une seule. C'est lorsque le corps de Sarah gisait dans la cabine du Zamperla, et que son sang tâchait le bois du parquet vernis, qu'elle avait comprit. C'est lorsqu'elle sentait le corps froid de Vicktor contre elle, que la vie avait enfie prit un sens, et qu'elle devait la vivre intensément, même dans les bras de l'homme qu'elle détestait et aimait à la fois. Elle avait haït se Vampire, car il l'avait tué et l'avait fait renaître. Elle se souvenait parfaitement de son dernier lever de soleil, et pourtant, elle ne se souvenait d'aucune avant celle-ci. Elle se souvenait d'avoir contempler toute la magnificense de l'aube naissante pour la dernière fois, comme si s'eut été la première et se rappella alors de ses adieux à la Lumière...

La voix du Professeur l'a sortit de ses pensées. Elle sentit la main de son interlocuteur passer dans ses cheveux, sans doute pour lui corriger une mèche ou deux. Mais, ce qui l'a toucha se fut la réponse qu'il donna. Elle s'attendait à un " Ne vous inquiétez pas, vous êtes très bien" peut-eêtre un peu hypocrite. Mais non. Il lui avait juste dit qu'elle était ravissante avec une franchise totalement désarmante. Ah nouveau, elle sentit ses joues prendre une couleur pivoine. Pauvre Sarah ! Quelle idiote elle faisait !

- Et bien... Merci.

Répondit-elle en posa sa main dans celle du professeur. Elle afficha un sourire rayonant, avant d'entrainer à sa suite Prometheus vers la Grande Salle. Tout au long du chemin, Sarah se dit que, finalement, cette journée n'était pas si mal. Optimuce gémit, et Sarah comprit que son ami se sentait délaissé. Elle se retourna et observa l'otocyon qui avançait timidement vers sa maitresse.


- Voyons, Optimuce, ne soit pas jaloux.

Sarah se détourna et poursuivit sa route, tenant toujours par la main le Professeur de Duel. Ils arrivèrent bien vite dans la Grande Salle et prirent place à la table qui leur était réservée, où festoyaient les autres professeurs. Etrangement, Sarah releva la tête, malgré que certains d'entres eux la toisèrent avec dégoût. Comme par magie les plats apparurent devant eux. Sarah jeta un regard à Pometheus.

- Bon appétit, mon cher.

Sur ce, elle commenca sa salade verte.
Je voudrais te connaître
Mieux que toi-même, peut-être
Te montrer des bouts de toi
Que tu ne connais pas.
Je voudrais cette chance
De te montrer l'évidence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Schizo-flooder & Directeur
avatar

Parchemins envoyés : 418
Humeur : Pas pire que la tienne
photo d'identité du sorcier : : c&#39;est pas ma faute, c&#39;est Kisa -__-


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h :
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Première rencontre [ Pv Vicky]   Jeu 30 Oct - 20:23

Victor détourna le regard en souriant.
Ils se dirigèrent tous deux vers la Grande Salle, main dans la main. Le professeur de duel tourna sa tête derrière lui, en direction de son dragon qui le suivait heureux. Il sourit également. Il baissa son regard vers l’Otocyon qui s’en retournait, la tête basse. Il fit signe au reptile volant d’essayer d’amener l’animal du vampire à la Grande Salle. Le dragon comprit qu’il y aurait une grande récompense gastronomique s’il y parvenait.
Lorsqu’ils arrivèrent dans la Grande Salle, certains élèves – les plus près de l’entrée – remarquèrent le retard des deux professeurs. A la table principal tout au fond de la salle, leurs collègues le remarquèrent bien plus encore. Victor lâcha la main du professeur Wickford, sans pour autant s’en éloigner. Un des élèves les regarda un peu trop intensément, l’homme grimaça et l’enfant se retourna aussi vite vers la table, honteux sous les rires de ses camarades. Ils traversèrent le long couloir central jusqu’à leur table où ils s’assirent côté à côte. Le repas pu enfin commencer et les plats apparurent dès lors sur chacune des tables.

Le dragon apparut alors discrètement par la fente de l’immense porte de la Grande Salle accompagné, timidement, par l’otocyon. Les deux animaux longèrent, sans être vu par tout élève ou professeur, les murs de la salle à manger. Le reptile vint se poser près de son maître. L’otocyon resta, lui, en retrait, peu habitué à ces manières.

Victor, souriant enfin réellement, inclina sa tête en direction du vampire.


- Bonne appétit à vous aussi ma chère… amie.

Un professeur assis à côté de lui haussa les sourcils en voyant le comportement du professeur de duel et en soufflant. Victor se retourna vers lui en lui soufflant de la salade sans le faire exprès bien que cela l’amusait.

- Qu’avez-vous contre elle mon cher ? Apprenez à la connaître, vous verrez qu’un vampire peut-être plus aisé à côtoyer que certaines autres personnes. Et ma foi, je ne refuserai pas une ballade nocturne avec elle. Voyez comme je suis soit inconscient soit, bien au contraire et je le pense, sous une entière confiance envers cette demoiselle. Enfin, bonne appétit…

Il attrapa ensuite une cuisse de poulet et la donna à son dragon alors que le professeur interloqué préféra oublier cela et se replonger dans son repas.

Curieusement, celui-ci ne le prit pas pour lui mais se posa sur le sol, viande dans le museau, et se dandina jusqu’à l’otocyon avec son petit trophée. Il poussa du bout de son nez le morceau de viande vers son compagnon animal.

Victor approcha sa tête vers Sarah tout en essayant d’avaler le plus vite possible.

- Vous devriez être plus… présent, avec Optimuce. Il appréciera sans doute. Regardez-le…


Invité's dance !!!!!
(^o'.'o^) (>o'.'o)> (vo'.'ov) <(o'.'o<)


Dernière édition par Victor Prometheus le Ven 31 Oct - 3:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Parchemins envoyés : 65
Humeur : ... Approche donc ton cou et tu le sauras...


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h :
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Première rencontre [ Pv Vicky]   Jeu 30 Oct - 23:04

Elle avait sentit le regard inquisiteurs des élèves sur elle. Sarah aussi, avait été élève et savait bien ce qui se taraudait dans leurs petites têtes de dégénérés. Amusée, elle secoua la tête en signe d'impuissance. Ce n'est pas parce qu'on est Professeur qu'on a aucune vie sociale, n'est ce pas ? De toute façon, avec l'interro qu'elle leur préparait, et, après avoir suer comme des malades pendants une heure en observant les astres, l'idée qu'elle est pu "tremper" dans Prometheus leur sortirait bien vite de la tête. Elle se servait un verre de jus de citrouille lorsqu'elle sentit la présence d'Optimuce dans la salle. Elle remarqua également le petit Dragon volant, qui s'empressa d'allé rejoindre son maître. Brave bète...Sarah sourit, Optimuce était resté en retrait. Elle ne lui laissait que les restes, sauf le sang. Le sang était un liquide trop précieux pour qu'elle lui en laisse une goutte. Mais, l'Otocyon était un bon chasseur. Heureusement pour lui...

Sarah esquissa un sourire aux paroles du Professeur de Duel. Il était bien courrageux d'affirmer une telle amitié devant tous ces Professeurs. Surtout quand on ignorait totalement les actes passé de la Vampire assise à côté de soit. Mais Sarah s'en fichait. Elle avait trouvé en ce cher Victor Prometheus quelqu'un qui l'a pardonnait, alors que d'autres lui auraient très certainement jetter la pierre ou craché au visage. Elle tourna la tête vers le Professeur de Duel et l'observa en silence. Ses prunelles grises se posèrent sur les lèvres fines et délicates du jeune homme. Sarah se rendit compte qu'elle ne l'avait pas encore détaillé. En général, lorsqu'elle le faisait, s'était lorsqu'elle choisisait ses proies, mais, pas cette fois. La vampire inclina la tête de côté pour voir Optimuce renifler une cuisse de poulet, avant couiner signe qu'il était heureux. A ce moment là, Prometheus s'approcha et lui conseilla d'être plus présente avec son animal. Sarah eut un petit sourire tendre à l'égard de l'Otocyon. Il avait été son seul ami pendant plus de quinze ans. Le seul qui lui soit resté fidel.

- Une balade nocturne vous tente-t-elle, Victor ?

Demanda-t-elle, après s'être saisit de son verre et d'en avoir inspecté le contenu en fronçant les sourcils. Elle avait pour la première fois prononcez le prénom du jeune homme. Elle ne savait plus vraiment si les coutumes des mortels le permettaient, après une rencontre aussi réssente, mais elle s'en fichait. Elle était vampire, il fallait bien qu'il s'y habitut. Elle sentint le Professeur à côté d'elle peiner à camoufler son rire derrière sa serviette. Sarah tourna la tête, il s'agissait du Professeur Flitwick. Le gratifiant d'un magnifique sourire dévoilant ses canines, la jeune femme demanda d'une voix presque inoncente :


- Oh mon Dieu, Professeur, dit-elle à l'intension de Flitwick, navrée d'avoir troublée votre paix intérieure...

Elle avait repti ce petit air supérieur et fier qui lui séyait si bien. Imédiatement, le professeur cessa de rire, et, Sarah satisfaite, but une gorgée du contenue de son verre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Schizo-flooder & Directeur
avatar

Parchemins envoyés : 418
Humeur : Pas pire que la tienne
photo d'identité du sorcier : : c&#39;est pas ma faute, c&#39;est Kisa -__-


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h :
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Première rencontre [ Pv Vicky]   Ven 31 Oct - 0:13

- Evidemment Mademoiselle, j’avoue avoir faim mais de ce qui est de la fatigue, j’en suis encore bien loin.

Répondit Victor tout en remuant les assiettes et les plats tout autour de lui. Il n’avait pas réellement fait attention à ce qu’elle l’appelle par son prénom et non son nom, il savait simplement quand est-ce qu’on lui parlait et quand est-ce qu’il était préférable de préserver le silence. Il releva la tête tout à coup et jeta un œil derrière lui. Il chercha promptement le dragon du regard et, lorsqu’il le trouva, il sauta littéralement dessus et lui arracha le bout de pain que le reptile venait de lui prendre. Il se releva sous les yeux de quelques professeurs abasourdis par son comportement : d’abord dans la salle des professeurs puis ici, dans la Grande Salle. Le professeur de duel se contenta de réajuster son col.

- Le pain est délicieux, ne trouvez-vous pas ? tenta-t-il d‘affirmer. Délicieux… vraiment délicieux… finit-il à voix basse.

Il se rassit et mâcha le pain les yeux rivés vers son verre.

Après quelques secondes de réflexions inutiles, il se tourna vers le professeur d’astronomie.


- Pensez-vous que je dois être bien inconscient pour vous parler ? Je ne comprends vraiment pas le comportement de nos collègues envers vous. s’interrogea-t-il. Il est également vrai que j’ai toujours vécu seul ajouta Victor en buvant son verre de jus de citrouille d’un trait.

Il ne lui arrivait pas souvent de parler seul mais une multitude de question trottaient nerveusement dans son esprit.
Se rendant compte qu’il avait pensé à haute voix tout en regardant Sarah, il ne put s’empêcher de poser une question qui, et il l’espérait, supplanterait la précédente qui n’en était pas une réellement.


- Dîtes-moi, Sarah, je peux vous appeler ainsi ? Dîtes-moi en plus sur vous ?… Sur les vampires je veux dire, rectifia-t-il.

Le professeur qui se trouvait à sa gauche racla sa gorge, ennuyé par la question. Victor s’excusa et s’approcha plus près du vampire.

- Les vampires sont-ils si peu apprécier que ça ?

Il craignait la réponse mais s’en fichait. Il resta sur le doux parfum de la femme quelques courts instants. Peu importe la réponse, à ses yeux, elle était aimable et même attendrissante parfois. Il se dit à lui-même qu’une personne qui instruit son art à des enfants ne peut pas vouloir faire du mal par la suite.


Invité's dance !!!!!
(^o'.'o^) (>o'.'o)> (vo'.'ov) <(o'.'o<)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Parchemins envoyés : 65
Humeur : ... Approche donc ton cou et tu le sauras...


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h :
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Première rencontre [ Pv Vicky]   Ven 31 Oct - 1:25

Sarah s'apprétait à répondre à Victor, mais le voyant soulever les assiettes et regarder autour d'eux l'a surpris. Les humains avaient vraiment d'étranges manières...Mais soudain, aussi vif que l'éclaire, Prometheus bondit et attrapa le morceau de pain que le Dragon lui avait volé. Sarah posa son regard métallique sur la corbeille de pain, qui trônait juste à côté de l'assiette du Professeur de Duel. Elle éclata d'un rire franc, cristallin, et ce dernier finit par se propager. Oui, le bonheur de Sarah était contagieux.

- Oui....Délicieux...

Commena-t-elle alors qu'elle sentait des larmes lui monter aux yeux. Le Professeur se rassit, et bientôt les conversations reprirent. C'était sans doute le moment propice pour que Sarah demande au Professeur s'ils pouvaient s'en aller maintenant, mais elle n'osa, car Victor se penchait déjà vers elle en lui posant une question. Sarah comprit rapidement que la question était plus destiné à Victor qu'a elle même. Se fut à son tour de se pencher et de lui chuchoter discrètement :

- Sincèrement, oui, vous êtes inconscient. Mais je vous expliquerais plus tard...

La jeune femme marqua une pose et son regard ballaya l'assemblée. Elle capta celui d'un élève, assit à la table des Poufsouffles. Ce dernier tourna la tête et fit semblant de reprendre une conversation avec sa voisine.

- Observez les élèves de la Table de Serpentard.

Se contenta-t-elle de dire, lui faisant tout de même comprendre qu'elle en reparlerait quands ils seraient dehors. Elle acquiessa lorsqu'il lui demanda s'il pouvait l'appelez Sarah.

- Ce n'est pas à cause du fait que je sois Vampire. C'est à cause de mes faits passés.

Elle sentit le Professeur à côté d'elle gesticuler sur sa chaise, et parmit le brouhara, elle entendit un petit " assassin". Ce petit mot, pourtant pronomcé très bas, finit de la surprendre. Elle soupira. La vie à Poudlard ne serait vraiment pas de tout repos. Elle posa délicatement sa main sur celle de Victor. Elle aurait vraiment besoin de l'amitier de ce jeune homme pour tenir le coup. Elle lui jeta un regard implorant et lui demanda s'ils ne pouvaient pas sortir maintenant. Les professeurs l'insuportaient, et, elle savait ce que ses révélations lui couteraient. Seulement, Victor avait été assez adorable pour lui pardonner, alors, autant qu'elle soit franche avec le seul homme qui lui avait tendu la main, quitte à le perdre à tout jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Schizo-flooder & Directeur
avatar

Parchemins envoyés : 418
Humeur : Pas pire que la tienne
photo d'identité du sorcier : : c&#39;est pas ma faute, c&#39;est Kisa -__-


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h :
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Première rencontre [ Pv Vicky]   Ven 31 Oct - 1:58

- Nous verrons donc le pourquoi de mon inconscience plus tard, dit-il en souriant.

La bouche emplie de pain, Victor essaya d’articuler quelques mots qui aurait pu ressembler à cela :

- Moi, che dis que une perchonne inconchiente ira bien plus loin que… dit-il difficilement en finissant sa bouchée… Qu’une personne consciente qui réfléchira où il devra poser son pied avant d’avancer mais qu’il mourra bien plus vite également. Enfin…

La gorge pleine de jus de citrouille, Victor regarda la table des Serpentard tout en raclant le reste de son assiette avec ce fameux pain pour lequel il se battrait.

- Qu’ont-ils donc ces jeunes Serpentard ?

Le professeur de duel savait bien que la question resterait certainement sans réponse. Il finit donc son pain sans plus attendre.
Lorsqu’il eut terminé enfin son assiette, il n’eut le courage de se resservir encore et se laissa donc seulement remplir son verre une dernière fois.


- Je dois donc complètement être fou pour rester avec vous car je me surprends à apprécier votre compagnie de plus en plus. Et puis, je vous ai déjà dis que peu m’importe votre passé je resterai avec vous-même si vous deviez me mordre pour cela. Enfin, façon de parler, ingurgita-t-il

Victor bu intégralement son verre et lorsqu’il l’eut achevé, il entendit également ce faible mot d’assassin. Il s’avança alors pour pouvoir voir le professeur qui avait prononcé cette infamie.

- Vous n’avez jamais tué un insecte professeur ? Si, plusieurs surement même. Imaginez les parents insectes horrifiés qui vous qualifient de meurtrier. Ce doit être difficile de dormir avec tous ces crimes sur la conscience.

Victor ne résista plus longtemps à la carafe d’eau et se servit un ultime verre.
Lorsque Sarah déposa sa main, froide, sur la sienne, il s’étouffa un court instant en regardant la femme, les larmes lui montant aux yeux.


- Oui,… j’accepte que l’on sorte d’ici, je, j’ai… il faut chaud vous ne trouvez pas ?

Il toussa un bon coup, affalé sur la table avant de tendre la main vers le vampire.

- Messieurs les professeurs, Mesdames… Bonne soirée.

Il attrapa à la hâte un autre pain et siffla son dragon. L’otocyon attendait encore, intimidé, l’autorisation de sa maîtresse.


Invité's dance !!!!!
(^o'.'o^) (>o'.'o)> (vo'.'ov) <(o'.'o<)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Parchemins envoyés : 65
Humeur : ... Approche donc ton cou et tu le sauras...


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h :
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Première rencontre [ Pv Vicky]   Lun 3 Nov - 23:32

Sarah ne se le fit pas dire deux fois. L'avantage d'être Professeur, c'est qu'aucun lieu de Poudlard ne leur était interdit. Ainsi, la vampire et le professeur de Duel n'avaient pas besoin de ressortir de la Grande Salle par la porte principale. Non, Sarah quitta la table des Professeurs et entra dans la salle qui se trouvait derrière la grande estrade. Prometheus l'a suivit, ainsi que les deux créatures. Le soupire de soulagement du Professeur d'Astronomie brisa le silence. La jeune femme avait été plus que bléssée par le mot assassin, mais, au fond, elle le méritait.

Les couloirs défilaient devant les deux sorciers, et bientôt, ils purent appercevoir les deux immences portes de boix sculptées de l'école. Elles s'ouvrirent dans un grincement sinistre, et, sans plus attendre, le froid hivernal leur claqua au visage. Sarah laissa un long filet de fumée blanche s'échapper de ses lèvres généreuses. Les deux Professeurs ne s'arrétèrent pas. Même dans l'obscurité ambiante, Sarah percevait parfaitement les yeux jaunes des loups, cachés dans la fôret, au loin. Mais, elle savait également que ce soir, ils ne s'approcheraient pas. Depuis plus de deux-cent ans, la Vampire se guidait à son instint, et il était infaillible. La jeune femme s'assit sur un banc de pierre et srcuta le château au fenêtres éclairées. C'était une pure oeuvre d'art. Les quatres Fondateurs avaient fait du bon boulot ! Les prunelles grises de la jeune Wickford se posèrent sur Victor.

- Vous avez voulu me pardonnez, sans même savoir ce que j'avais fait.

Elle sentait quelque chose d'horrible s'emparrer d'elle. Un sentiment refoulé au fond d'elle. Quelque chose qu'elle n'avait pas ressentit depuis sa vie d'humaine. La peur, la honte, la culpabilité....Ô, ça oui, elle avait de quoi culpabiliser...

- Je sais que vous ne voulez pas savoir, mais il faut que vous sachiez. Que vous compreniez que je ne suis pas quelqu'un de bien. Que je suis un monstre, Victor.

Sarah leva la tête vers les astres et laissa leur lumière baigner son visage angélique. Les étoiles, elles, avaient toujours étés là. La vampire les observaient souvent, mais, était-elle observée en retour ? Elle n'en savait rien, mais, elle s'imaginait que oui. Quand elle n'était encore qu'une simple mortelle, et qu'on lui racontait des histoires sur les Vampires, une question s'imposait toujours à elle : Est ce que les Vampires exsistent ? Sarah avait comprit beaucoup plus tard, que lorsqu'on y croit, ils éxistent, et lorsqu'on y croit pas, ils n'éxistent pas. En fait, sans la croyance, les Vampire ne sont plus rien. Elle dit alors, toujours les yeux fermés, le visage éclairé par les astres :

- Je vous ai dit d'observer la Table des Serpentards. Je voulais que vous vous représentiez le nombre d'enfant que j'ai tué dans ma jeunesse.

Elle ouvrit les yeux, et ses pupilles avaient prit une couleur étonament rouge.

- Je ne voulais pas les tuer... Je ne voulais pas...Je ne voulais pas leur faire de mal, mais le sang...Le sang...

Lorsqu'elle rouvrit les yeux, Sarah sentit qu'elle était parcourue de tremblements et qu'elle éssayait de taire ses sanglots. Elle n'osa regarder le Professeur de Duel. Il devait certainement être en tran de rire, après tout s'était un comble ! La pauvre petite Vampire qui ne peut résister à ses pultions et qui regrette...

- La Confédération des Vampires, m'a jugée coupable d'avoir enfreint les trois règles qui ont fondées notre monde. Je me suis enfuie et je suis devenue une criminelle. Cinquante ans....Pendant cinquante ans, j'ai du me cacher, brouiller les pistes, fuir...Mais ils me retrouvaient toujours...S'était un peu comme éssayer d'éffacer ses empreintes dans la neige...Inutile et désapointant.Un jour, j'ai recu une lettre du Directeur de Poudlard. C'est lui qui m'a proposé ce poste, sachant que les Vampires n'oseraient jamais s'introduire à Poudlard...

Elle sérait de plus en plus fort les pans de sa jupe. Mais elle se sentait déjà mieux. S'être ainsi confié au Professeur Prometheus l'avait soulagé, quelque part...


- Si cela vous chante, vous pouvez me frappez, j'en ai vu d'autre anvant vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Schizo-flooder & Directeur
avatar

Parchemins envoyés : 418
Humeur : Pas pire que la tienne
photo d'identité du sorcier : : c&#39;est pas ma faute, c&#39;est Kisa -__-


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h :
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Première rencontre [ Pv Vicky]   Mar 4 Nov - 14:55

Sarah s’était levée déjà lorsque Victor sortit encore quelques pains chauds de leur panier. Discrètement, il arracha une pièce du généreux poulet de son voisin qu’il jeta à son reptile. Du bout des doigts, il lui fit également comprendre qu’il fallait le suivre, l’otocyon fit de même que le petit dragon.
C’est ainsi que tous disparurent par la petite porte échappatoire qui se situait derrière l’estrade, par laquelle ils auraient dû normalement arriver à l’heure.
Tout du long du couloir qui menait au Hall d’Entré, le professeur Prometheus finit son pain. Le dragon avait, lui, déjà manger son morceau de viande dès qu’il le reçut en prenant soin d’en donner une partie à son compagnon poilu et ailé.

Une lumière plus importante apparut alors, laissant découvrir les deux immenses portes de bois. Ces-dernières s’ouvrirent sinistrement dans le silence du château. On pouvait entendre quelques rires encore provenir de la Grande Salle au milieu des discussions.
Le froid de l’hiver pénétra alors aussi rapidement qu’un jet de flamme et vint meurtrir les visages des deux professeurs. Le dragon se gela, littéralement, instantanément avant de finir par se changer en une boule de feu et de disparaître dans l’immensité du château. Victor sourit en serrant sa cape. Une épaisse buée s’échappa des lèvres du professeur de duel avant de rejoindre l’atmosphère extérieure. Serrant ses gants un peu plus, Victor se décida enfin à quitter la pièce.
Son regard perdu dans le croissant lunaire, il suivait le professeur d’astronomie qui semblait bien mieux voir que lui-même nyctalope à temps partielle. Cependant, il ressentit une présence animale non loin. La main sur sa lame, il avançait plus calmement lorsqu’il vit Mademoiselle Wickford continuer comme si de rien n’était. Victor lâcha prise et plaça ses mains dans ses poches.
Sarah s’assit sur un des bancs de pierre du jardin intérieur du château. Victor s’assit à ses côtés. Lorsqu’il observa son collègue, il détourna la tête à son tour vers l’architecture de Poudlard. Il était vrai que cette école était une des plus belles et des mieux bâtis. Le professeur d’astronomie brisa enfin le silence nocturne.
Victor ne l’interrompit pas à un seul moment. Il savait que même s’il avait prit la parole, elle aurait continué. Il écouta donc ce qu’elle avait à dire.
Lorsqu’elle se tût et admira les astres, Victor détourna son regard vers l’immensité de l’univers.


- Un monstre agréable de compagnie dans ce cas. Arrêtez de croire que vous êtes malfaisante. Vous êtes ainsi parce que c’est le hasard du destin.

Victor écouta une seconde fois le vampire qui se reprit et revint sur terre. Ses yeux étaient devenus incroyablement rouges. Victor sourit. Il était enfin ravi de la voir telle qu’elle était en réalité. Lorsqu’elle acheva son discours, le professeur de Duel noya ses yeux marron dans les siens.

- Ce n’est pas ce que vous avez fait qui est important pour moi, c’est ce que vous êtes aujourd’hui. Vous regrettez vos actions.

Il sortit sa main de sa poche et attrapa celle de Mademoiselle Wickford qu’il mena au cœur palpitant de la jeune femme.

- Seul un être pourvu d’un cœur peut accepter d’enseigner à des enfants sa passion. Je suis certains que ce que vous avez fait n’était pas un acte réfléchi mais une action incontrôlable. Je n’ai nullement l’intention de vous frapper pour cela. Abîmer une rose, même épineuse, ne lui permet pas de s’épanouir et de donner d’autres bourgeons pour engendrer d’autres roses. Et le plus souvent, l’offenseur est piqué.

Victor adressa un sourire à Sarah. Malgré les yeux rouges et la froideur de sa main, il ne l’abandonnerait pas ici, par une si belle nuit glaciale.


Invité's dance !!!!!
(^o'.'o^) (>o'.'o)> (vo'.'ov) <(o'.'o<)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Parchemins envoyés : 65
Humeur : ... Approche donc ton cou et tu le sauras...


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h :
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Première rencontre [ Pv Vicky]   Mer 5 Nov - 0:31

Un monstre agréable de compagnie dans ce cas. Arrêtez de croire que vous êtes malfaisante. Vous êtes ainsi parce que c’est le hasard du destin.

Sarah ouvrit alors les yeux, et d'un geste vif, comme si elle avait été brûlée, tourna la tête du côté de Victor. Elle ne comprenait pas. Elle ne comprenait plus. Les humains étaient parfois imprévisibles, mais là, Prometheus était vraiment déconcertant. Pourquoi ne voulait-il pas comprendre ? Pourquoi était-il si différent des autres humains ?!

Ce n’est pas ce que vous avez fait qui est important pour moi, c’est ce que vous êtes aujourd’hui. Vous regrettez vos actions.

Elle sentit quelque chose de chaud sur sa main, et se rendit compte qu'il s'agissait de celle de Victor. Elle releva la tête vers lui en fronçant les sourcils. L'envie soudaine de se réfugier dans les bras du Professeur s'empara d'elle, mais elle n'en fit rien. Elle se contenta se sérrer sa main brûlante contre son coeur, une fois qu'il l'y eut apporté. Il lui rappellait Vicktor. Il lui ressemblait tellement que Sarah se surprit même à regretter le temps ou ils vogaient au grès des flots des mers du monde... Elle songea qu'il était alors, beaucoup âgé qu'elle, et qu'elle était tombée dans ses bras, dans tout les sens du terme. Ses yeux rouges revinrent se poser que le Professeur.

Seul un être pourvu d’un cœur peut accepter d’enseigner à des enfants sa passion. Je suis certains que ce que vous avez fait n’était pas un acte réfléchi mais une action incontrôlable. Je n’ai nullement l’intention de vous frapper pour cela. Abîmer une rose, même épineuse, ne lui permet pas de s’épanouir et de donner d’autres bourgeons pour engendrer d’autres roses. Et le plus souvent, l’offenseur est piqué.

Elle esquissa un sourire en coin. Elle tenait la main du Professeur Prometheus dans sa main, toujours contre son coeur, dont les battemants étaient calme, lent, un rythme anormal si elle avait été une véritable humaine.

- Vous êtes quelqu'un de bien Victor. Vos parents auraient été fier de vous...( elle jeta un regard aux astres)
et où qu'ils soient, je suis sûre qu'ils seraient honnorés de vous avoir pour fils.

Elle se leva, et regarda l'Octocyon dont les yeux jaunes déchiraient la nuit. Ce dernier couina, tout en léchant son pelage brun, exceptionnel. Les prunelles grises rouges de Sarah vinrent se poser sur Victor.

-
Quel âge avez vous, si celà n'est pas indicret ?

Demanda-t-elle alors, d'une voix douce et rêveuse qu'on ne lui connaissait pas. Optimuce eut un petit cri strident, et, queue entre les pattes, il se réfugia sous le banc, sachant que quand sa maitresse parlait de cette façon, elle n'allait pas tarder à mordre quelqu'un.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Première rencontre [ Pv Vicky]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Première rencontre [ Pv Vicky]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PDLM :: hogwart rocks :: Salle de Cours :: Salle De Cours :: Salle des Professeurs-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit