AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Retour du ministère [Anaïs]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Poufsouffle | Préfet | Adminavatar

Parchemins envoyés : 569
Humeur : Malsaine
Année : 7ème année
photo d'identité du sorcier : :


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h :
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Retour du ministère [Anaïs]   Lun 10 Nov - 18:22

Mutt venait de transplaner dans la forêt interdite. Quand il apparut au milieu des arbres, il s'effondra de tout son long. Il tenait son bras meurtrit et poussa un râle de douleur. Il regarda la cime des arbres un instant. Toujours dos à terre, puis ferma les yeux et hurla tout d'un coup. Son père... Son père savait maintenant et... il le détestait... C'était sûr. Il ne l'avait jamais vu comme ca... Il était devenu terrifiant. Ces images dans sa tête... Il se demandait alors s'il avait fait le bon choix. Il finit par s'appuyer contre un arbre et tenant son bras gauche tout contre lui, il se mit à avancer d'un pas claudiquant. Les larmes continuant de couler sur son visage déformé par le chagrin et la douleur. Il continua d'avancer... Retourner au château... Non... Il ne pouvait pas retourner au chateau dans cet état là ! Comment allait il expliquer tout ca ? Il était mort de trouille... Il continua à marcher... Il se sentait laissé par tous.

*Je suis là moi...
- LAFERME... LAISSES MOI...
- Si tu m'avais laissé faire...
- NON ! PLUS JAMAIS ! JE NE VOULAIS PAS QUE TU LUI FASSES DE MAL...
- Comme tu voudras, l'avorton...*


Il s'appuya alors contre un arbre et essaya de reprendre son calme... Même si c'était impossible. Le garçon leva de nouveau la tête vers le ciel étoilé qu'il entrevoyait à travers les branchages. C'est alors qu'il entendit un bruit. Il sortit sa baguette et tourna sur lui.


" Qui est là... "

Il fronça les sourcils et observa les allentours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Vampirique
avatar

Parchemins envoyés : 1068
Humeur : Je ne suis peut-être pas un modèle d'amabilité, mais j'ai le physique et la classe, ça compense
Année : 7ème année
photo d'identité du sorcier : :


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : Attrapeuse ;)
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Retour du ministère [Anaïs]   Lun 10 Nov - 22:33

Anaïs était en colère, mauvais signe. Personne ne l’a comprenait, exaspérant. Ils étaient tous si insignifiants. Si microscopique, si superficiels, si … Si… Si énervant ! Elle n’en pouvait plus. Tout le monde avait remarqué son changement d’attitude, la petite Mckoyeur douce et gentille, c’était finit. Pas de chance. Elle n’en avait plus rien à faire des autres, pourquoi ce préoccuper toujours des autres plutôt que de penser à soit, à soit et … A soit ? Elle n’avait pas encore trouvé la réponse, donc continuait de penser à sa petite personne. Là, il faisait nuit. Bien. Elle pouvait sortir, ce qu’elle ne manqua pas de faire. Elle avait déjà eu plusieurs retenues par Rusard pour non respect du couvre-feu. La bonne blague. Elle marchait lentement vers la forêt interdite, elle l’aimait bien celle là. Mais malheureusement, pour elle/lui ? , il y avait quelqu’un. Il venait de transplaner d’après le crac.Bizarre, il devait avoir une magie puissante pour briser le sort de Dumbledor. Elle s’approcha un peu plus. Elle avait sa baguette ? Oui. Mais la personne en face de lui l’avait apparemment aussi. Elle reconnaissait son odeur, étrange, depuis quelques temps elle reconnaissait les odeurs… C’était celle de Mutt Jones, ils se connaissaient vaguement, un Poufsouffle de la même année. Mais ils ne s’étaient jamais parlés. Et si elle se souvenait bien, c’était lui qui n’avait pas envie, insignifiant. Elle continua d’approcher, il avait aussi l’odeur de Kaname, il s’était fait mordre de toute évidence. Il lui lança un « Qui est là » qui fit sourire et dévoiler les longues canines blanches de la Jaune. Il ne pouvait pas les voir, tant mieux. Il pleurait d’après sa voix, tant pis. Il voulait savoir qui était là ?

- Moi.

Ho non, peut être qu’il ne l’a connaissait pas, mais tout ce qu’elle espérait, c’était qu’il n’est pas l’intention de lui faire un lumos maxima, elle n’hésiterait pas à le tuer. Car oui, Anaïs avait après qu’elle devrait tuer pour survivre. Et étrangement, elle ne le détestait pas. Elle ne savait pas pourquoi, mais elle sentait qu’ils étaient pareils. Du moins, qu’ils changeaient tout les deux pour une raison inconnue, amusant. Elle cru bon de rajouter :

- Ne pense même pas allumer la lumière.

Elle, elle pouvait l’allumer, car elle exécutait toujours un lumos relativement faible. Elle saisit donc sa baguette et la fit rouler. Elle pointa l’autre Poufsouffle et exécuta son sort. Oui, il était faible, oui, c’était fait exprès. Elle pencha sa tête sur le côté, elle était douée, de un c’était bien Mutt, de deux il pleurait bien. Pourquoi était-il en pleine forêt, à une heure pareille, pleurant et avec un bras cassé ? Aucune idée. Une chance qu’il ne saignait pas. Pour l’instant elle s’était abstenue de sang, elle s’en auto félicitait. Elle lui fit un sourire faussement doux et faussement compatissant. Il y croyait, il n’y croyait pas, comme il voulait. Elle n’allait pas tout le temps jouer la mielleuse Poufsouffle non ? Alors elle arrêta de sourire et le regarda d’un air je m’en foutiste qu’elle aimait temps.




HS : Sorry, un peu court x) Mais je me suis bien amuser à l'écrire xD










Le moyen d'aimer une chose est de se dire qu'on pourrait la perdre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://welcomehome.forumpro.fr
Poufsouffle | Préfet | Adminavatar

Parchemins envoyés : 569
Humeur : Malsaine
Année : 7ème année
photo d'identité du sorcier : :


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h :
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Retour du ministère [Anaïs]   Mar 11 Nov - 1:22

Le jeune Poufsouffle entendit un "Moi". C'était une voix féminine. Il ne bougea pas, essayant de scruter l'obscurité. Mais qui donc pouvait se promener à cette heure dans la forêt interdite ? Il pointa sa baguette en avant et voulut l'allumer quand soudain, la voix lui interdit de faire ca. Mutt garda bien sa baguette face à l'ombre qui avançait vers lui. Son bras gauche le faisait souffrir, il serra les dents. Il ne savait pas son père si costaux... Enfin si... Mais disons que c'était la première fois qu'il subissait sa force. Il comprit alors pourquoi il était redouté comme Auror dans le monde entier. Mutt plissa un peu plus les yeux. Il ne bougeait pas, mais restait sur ses gardes. C'est alors que l'inconnue alluma sa baguette faiblement. Le garçon fronça les sourcils. C'était une fille de sa classe et de sa maison. Ils étaient en même année. Anaïs McKoyeur. Il ne lui avait jamais adressé la parole. Il n'en n'avait jamais eut l'utilité. Il se redressa alors. Toujours baguette face à lui et son bras gauche contre son corps.

Le garçon, depuis sa retraite, n'avait pas encore osé regardé l'état de son bras, mais en tout cas, il sentait bien qu'il pliait dans un angle assez inquiétant. Anaïs avait dut le remarquer... Pas de doute... Mais que faisait elle ici ? La question lui passa par la tête... Mais bon.. Qu'est ce qu'il faisait ici, lui aussi ? C'était un peu débile comme question. On a chaqu'un ses secrets et basta... Elle lui sourit alors. Mutt ne répondit pas à son sourire. Il était devenu méfiant et froid avec tout le monde... Sauf peut être quelques exceptions... Bientôt le sourire de la jeune fille s'effaça et Mutt capta une lueur sauvage dans le regard d'Anaïs. Il connaissait ce regard. Kaname avait le même... Comme un fauve guète sa proie avant de l'attraper. Mutt en était pas sûr, mais ce qu'il savait,c 'est qu'elle était louche celle la. Tout comme lui. Il serra alors sa main sur sa baguette. *Tu aurais besoin d'aide ?* Mutt se secoua la tête et recula doucement. Il releva alors son regard vers Anaïs. Aucun mot n'avait été prononcé jusqu'alors. Ils se regardaient... Ils s'épiaient... Le garçon se rappelait bien des mots de son maitre : Si un autre vampire boit ton sang, je serais obligé de le tuer... Il devait être très vigilant... Mutt décida de briser le silence :

" Allez, j'me casse... "Dit il d'une voix rauque.

Il tourna le dos à Anaïs et commença à s'éloigner dans la forêt. La voix dans sa tête reprit : *Tu tournes le dos à ton ennemie ? C'est idiot ! C'est toi qui est parano... Cette fille est réglo. Pourquoi voudrais tu que... ? Bon ben fais comme tu veux Mutt... Mais je serais là en cas de besoin... j'ai pas besoin d'un malade comme toi... Merci ! *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Vampirique
avatar

Parchemins envoyés : 1068
Humeur : Je ne suis peut-être pas un modèle d'amabilité, mais j'ai le physique et la classe, ça compense
Année : 7ème année
photo d'identité du sorcier : :


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : Attrapeuse ;)
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Retour du ministère [Anaïs]   Mar 11 Nov - 15:01

Le Poufsouffle leva son regard vers Anaïs et il y eu a silence. Anaïs riait intérieurement, comme toujours. Elle s’amusait comme une petite folle ces temps ci. Il lui prononça un sublime ‘Allez j’me casse’ et lui tourna le dos. Erreur. Un sourire se fit sur son visage et lui dévoila deux canines tranchantes. Elle s’était entraînée pendant un moment, elle pouvait de mieux en mieux s’évaporer, ce qu’elle fit. Dans un nuage de fumée elle rattrapa les quelques mètres qui l’a séparait de Mutt et se retrouva derrière lui. La fumée noire les encerclait. Si elle ne s’y était pas habituée elle se serait mit à toussée. Elle attrapa la manche droite de Mutt, mais ne le fit pas se retourner. Elle ne savait pas pourquoi, mais elle avait envie de dévoiler son secret à quelqu’un et lui y semblait propice. De son autre main elle la plaça au cou du garçon et fronça les sourcils. Il y avait bien une morsure et sans aucun doute celle de Kaname. Elle passa ses doigts dessus. Il avait été mordu plusieurs fois, ça se sentait. Elle sourit jusqu’aux oreilles. Elle pencha sa tête et posa juste ses lèvres sur l’emplacement de la marque des crocs de Kaname. Elle n’allait pas le mordre. Elle lâcha la manche de Mutt et se recula en regardant le bras du garçon.

- Tu as mal?

C’était plus fort qu’elle et puis rien que de regarder la forme que son bras avait prit, c’était incroyable, si Anaïs aurait pu sentir la douleur, elle aurait pu penser que cela faisait mal, très mal. Un sourire presque mauvais se forma sur ses lèvres. Mais elle ne savait pas pourquoi, elle avait envie de l’aider. Elle, elle n’en avait rien à faire, de plus de ne pas sentir la douleur elle était immortelle. Elle mit son pouce sous une de ses canines, et fit une légère pression et quelques gouttes de sang perlèrent le long de son doigt, ça suffirait. Elle faisait déjà ça par un grand élan de bonté, elle n’allait pas lui en donner trop non plus. Elle regarda les quelques gouttes qui émanaient de l’ouverte et plaça son doigt près de la bouche de Mutt, il allait la prendre pour une dingue, mais il faisait comme il voulait, le sang de vampire permet de guérir plus vite.

- Fait comme tu veux, mais je te conseille de boire.

Elle fit à nouveau rouler sa baguette entre ses doigts, si il était assez intelligent il pourrait comprendre. Ou alors son ‘deuxième lui’ pouvait comprendre. Depuis sa transformation, elle devinait chaque histoire, chaque pensée. Et il était tellement évidant que la force que rejetait Mutt n’était pas la sienne, tellement évidant… Il avait du faire un pacte ou elle ne savait quoi, elle n’était pas adepte de la magie noire après tout. Bien qu’elle soit une vampire elle n’avait absolument mais envie de devenir Mangemort. Elle n’aurait même plus de temps libre, c’était une voie bouchée comme avenir. Elle soupira, comme si on pouvait considérer ‘toutou du grand manitou’ comme un futur potable et envisageable. C’était carrément humiliant, ouais. Servir de chien, non merci.










Le moyen d'aimer une chose est de se dire qu'on pourrait la perdre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://welcomehome.forumpro.fr
Poufsouffle | Préfet | Adminavatar

Parchemins envoyés : 569
Humeur : Malsaine
Année : 7ème année
photo d'identité du sorcier : :


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h :
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Retour du ministère [Anaïs]   Mar 11 Nov - 16:54

Bien qu'il s'en allait, Mutt restait sur ses gardes. Il sentit un courant dans son dos, qui indiquait qu'elle devait le suivre. Il ne se retourna pas, mais continuait de serrer sa baguette dans sa main droite. C'est alors qu'il sentit qu'on lui attrapa le bras droit. Il vit une fumée noire les encercler. Il n'y avait plus de doute, elle était vampire. Mutt ne bougea pas. Il ne fallait ne rien brusquer... Non... On ne sait jamais... Rester calme... Il ferma tout simplement les yeux. Ne se concentrant que sur sur qu'il ressentait et non sur ce qu'il voyait. Il sentit qu'elle passa son autre main sur les marques que Kaname lui avait laissé. Il sentit alors son souffle sur sa nuque et bientôt elle posa ses lèvres sur la marque de l'autre vampire. Il voulut la repousser, mais elle recula avant. Il fit alors volte face. *Tsss... Petit imbécile ? De l'aide ? * Mutt n'y fit pas attention. Elle lui demanda alors s'il avait mal, tout en regardant son bras. Mutt eut un rictus...

" T'as cru quoi ? Qu'avoir un bras cassé, ca faisait du bien ? Vampire... "


Oui, il lui avait dit clairement... Il le savait, il n'en doutait plus. Il la dévisagea de nouveau. Il plaqua son bras meurtri un peu plus contre lui. Oui, il souffrait... mais il s'en fichait un peu... Ce n'était rien comparé au reste... Sous les yeux étonnés de Mutt, elle se mordit le pouce et elle avança son doigt sanglant vers sa bouche. Mutt le regarda... Elle voulait qu'il boive ? *Pas si nulle que ca la vampirette...* Mutt plissa les yeux, ne comprenant pas. Boire du sang de quelqu'un d'autre ? Et surtout d'un vampire... Mais quoi encore ? Elle lui conseilla de le faire. * Fais le ! Elle est en train de t'aider, bougre d'idiot... Je t'assure que tu ne crains rien... Si tu ne le fais pas, je le ferais... * Mutt posa de nouveau son regard sur le pouce. Il attrapa la main d'Anaïs et approcha son doigt vers ses lèvres. Il n'y arrivait pas... C'était plus fort que lui... *Bon, allez... Laisses moi faire... Holala ! On est pas aidé là ! * Mutt ferma les yeux. Après tout... Quand il les réouvrit une lueur jaune apparut dans son regard et sans plus attendre, il porta le pouce de la jeune fille vers sa bouche et il commença à en sucer le sang. Il en prenait plaisir à le faire... Enfin c'était surtout l'autre dingue... Mais bon, comme les deux sont étroitement liés. Ce que ressent l'un se répercute vers l'autre. Il finit ce qu'il avait à faire, et se passa la langue sur la lèvre supérieur. Il la tira alors par le bras et l'amena contre lui. Il avança la bouche de l'oreille de la jeune vampire et lui chuchota :

" Merci... "


Il recula son visage et la regarda droit dans les yeux... *Ho non... Tu vas pas recommencer... C'est mon corps... M*rde... Ouais, ben t'avais qu'à être plus dégourdit petit Mutt... * Il se mit à rire alors et leva son bras gauche, dont il sentait la douleur s'apaiser. Bon, maintenant qu'il le regardait... Oui, son bras avait vraiment une sale tête. Sa main tournait dans le sens contraire où elle devrait l'être et l'angle de son coude tournait aussi dans le mauvais sens, sans parler du... reste... Le garçon bougea légèrement les doigts qui craquèrent en se remettant en place. Un spectacle fascinant... pour tout barge qui se respecte. Il se mit de nouveau à rire comme un cinglé et dit dans un souffle :

" Il n'y a rien de plus beau qu'une souffrance mérité... Bah, celle là, on l'avait cherché ! Hein Mutt ? "

*Ho... La ferme... Tu deviens de plus en plus barge toi ? J'aurais mieux fait de te laisser là où t'étais ! *

" Tsss... Même pas le sens de l'humour... Petit Mutt... Et ne me dis pas que ton père avait tord d'être en colère contre toi... "

Bon, il parlait tout seul, enfin c'est l'impression que ca donnait... Il leva de nouveau un regard vers Anaïs et ajouta :

" Bon... Je te préviens ma belle. Si tu bois mon sang, t'es morte compris ? Ce n'est pas une menace, loin de là, mais disons qu'on m'a donné certaines règles à respecter... je sais bien que moi et les règles ca fait deux, mais bon... Tu voudrais pas qu'il t'arrive malheur ? "

La lueur jaune se fit plus insistante, et le garçon passa un bras autour de sa taille pour la ramener vers lui. Il eut un sourire mauvais et avança ses lèvres vers les siennes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Vampirique
avatar

Parchemins envoyés : 1068
Humeur : Je ne suis peut-être pas un modèle d'amabilité, mais j'ai le physique et la classe, ça compense
Année : 7ème année
photo d'identité du sorcier : :


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : Attrapeuse ;)
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Retour du ministère [Anaïs]   Mar 11 Nov - 18:14

Le fou ria quand elle lui demanda si il avait mal. Il lui répondit qu’avec un bras cassé ne faisait pas forcement de bien et rajoute un « vampire » prononcé sublimement. Elle sourit une nouvelle fois, il était idiot. Maintenant elle savait que la personne qui était en lui ne lui permettait pas de ne pas ressentir la douleur, en d’autre terme appart sa puissance il était tout à fait banal.

- Tss, je demandais ça comme ça, je n’ai jamais ressentie de douleur, ça ne doit pas être agréable.

Elle se moquait de lui ouvertement. Elle ne le craignait absolument pas. Quand elle lui proposa son pouce, il attendit un moment et quand il l’attrapa et l’approcha de ses lèvres, il ne dit rien. Elle haussa les sourcils, elle n’allait pas poireauter éternellement non plus. Il ferma les yeux un moment, et quand il les rouvrit, il n’était plus lui-même ; il était l’autre. Lui, sans hésitation, porta son doigts à sa bouche et lui suça le sang. Il était déjà un peu moins stupide celui là. Puis il l’attira vers lui et lui glissa un merci.

- Aujourd’hui jour de bonté

Et il la regarda dans les yeux. A ce moment, ceux-ci commençaient très clairement à s’allumer d’une lueur… Etrange. Rouge feu et magnétisant. Rien que l’odeur du sang, même le sien, cela provoquait toujours cet effet. Il ria et leva le bras et craqua ses doigts. Vive le sang d’un vampire. Anaïs prit un air blasé, surprenant. C’était la première fois qu’elle voyait ça. Même si c’était elle qui l’avait proposé, elle n’avait jamais testé. C’était pas mal en tout cas. Ensuite il se mit à parler tout seul, mais elle devina qu’il parlait avec Mutt. Cet autre Mutt était vraiment différent dans ses paroles, c’était … Surprenant. Et là, il l’a prévenue, si elle buvait son sang, elle était morte ? Un nouveau sourire ce fit sur ses lèvres, dévoilant une nouvelle fois ses crocs blancs comme la neige et aiguisés. Elle ne voulait pas le faire, mais après cet avertissement, elle se demandait si elle n’essayerait pas… Elle fronça les sourcils, c’était Kaname qui avait du lui ordonner ça, elle soupira, elle n’essayerait pas. Kaname l’avait sauvé, et elle l’avait sauvé à son tour. Bien que sa dette était payée elle ne voulait pas lui nuire. Elle fut sortie de ses pensées par le bras de l’autre qui passa autours de sa taille et il commença à avancer ses lèvres. Il y croyait vraiment. Elle soupira et posa son index sur les lèvres de ‘Mutt’.

- Tututu. Ce n’est pas aussi facile que ça.

Elle haussa ensuite les sourcils. Elle fit une pression sur son doigt histoire de le repousser. Et lui fit une tête faussement innocente ce qui avec les yeux rouges rendaient très soupçonnable. Elle se fit ensuite à fixer les blessures faîte par Kaname et se mordit la lèvre, c’était tout de même très tentant. Elle approcha sa tête du cou de Mutt et dévoila ses canines. Elle les déposa sur la peau du jeune homme, mais ne fit pas de pression. Elle ferma les yeux et se répéta mentalement de ne pas le faire. Elle se le répéta, encore et encore et… Et elle se recula en se dégageant de l’entrainte de Mutt. Ce n’était pas facile comme on pouvait le penser, c’était même très dur.

- Désolée, mais c’est si… Tentant pour un vampire.

Elle disait ça en continuait de fixer la marque des crocs. Il ne pouvait pas cacher ça ou faire autre chose. Pendant qu’elle essayait de résister à la tentation, elle avait faire tombé sa baguette. Celle-ci était toujours allumée de son ridicule lumos. Elle l’a ramassa et pointa le visage différent de Mutt, plus sur de lui, plus… différent. Elle voulait savoir comment cela ce faisait il qu’il y ai deux âmes dans un corps, et dont l’une d’elle est aussi puissante. Elle le questionna d’abord du regard et demanda ouvertement :

-Comment as-tu fait. Je veux dire, pour être dans son corps ? Il a fait une invocation ? Du spiritisme ? Ou simplement une grosse connerie ?

Elle parlait directement à l’autre personne, pourquoi passer par quatre chemins puisque c’est celle-ci qui allait lui répondre. C’était si facile de deviner que ce n’était pas la même personne.










Le moyen d'aimer une chose est de se dire qu'on pourrait la perdre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://welcomehome.forumpro.fr
Poufsouffle | Préfet | Adminavatar

Parchemins envoyés : 569
Humeur : Malsaine
Année : 7ème année
photo d'identité du sorcier : :


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h :
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Retour du ministère [Anaïs]   Mar 11 Nov - 18:57

Alors qu'il approchait ses lèvres vers celle d'Anaïs, elle posa un doigt sur ses lèvres. Le garçon sourit. Elle le repoussa alors. Les yeux de la jeune fille étaient rouge maintenant. L'odeur du sang... C'était à cause de l'odeur du sang. Il la vit approcher ses canines blanches vers son cou. *Tu ne la laisserais pas faire ? Rien à foutre... * Il sentit alors qu'elle déposait doucement ses canines dans le creux de son cou. Il ferma les yeux et sourit... Allait elle le faire ? Lui ? Il s'en fichait... Qu'elle le fasse ! Ca lui fera de l'occupation et se faire mordre par un vampire est toujours aussi enivrant... Ca réveillait en lui un désir carnassier... * Parles pour toi... * Surtout par une jeune fille aussi belle, c'était encore plus plaisant. Il sentit ses canines reculer. Il sourit et se dit que ca ne serait pas pour tout de suite. Dommage... Elle se détacha de ses bras. Il la regarda reculer, avec toujours un léger sourire moqueur sur les lèvres. Il voyait qu'elle avait du mal à la tentation si grande... Elle en avait même fait tomber sa baguette. Il l'aimait bien celle là ! Elle lui posa alors la question... LA question... Il se mit à rire... Il s'approcha d'elle et il avança sa main. Il repoussa quelques cheveux de son visage et dit tout bas :

" Il y a toujours des idiots qui font des souhaits. Des souhaits grotesques et qui tentent l'impossible... Je suis né de ses souhaits... C'est ce qu'on appelle... La Tentation... "


Il la mettait à l'épreuve. Elle était tentée de le mordre... Il leva son regard vers le sien. La lueur dorée revint et se fit plus persistante.


" Tentation... J'aime ce mot... Je suis la TENTATION... "


Il allait lui raconter son histoire... Même Mutt ne la connaissait pas. Qui était il ? D'où venait il réellement ? Il était tout simplement le mal. Il leva un regard vers les étoiles et se mit à rire. Il haussa les sourcils et ajouta doucement :


" As tu jamais dansé avec le Diable au clair de lune ? Alors écoutes... Je suis vieux... Très vieux... Trop vieux... Plus vieux que n'importe quel de tes semblables. J'avais un maitre autrefois. C'est lui qui m'a créé ! Il m'a créé parce qu'il voulait une force maléfique puissante, car il avait pour but de conquérir le monde mais disons qu'il m'a sous estimé... Je l'ai possédé... Comme je le fais avec ce jeune homme maintenant... Je l'ai détruit mentalement... Malheureusement, un sorcier puissant réussit à m'avoir, à m'emprisonner dans un grimoire... Tu dois connaitre ce nom... Merwin... Où plutôt communément appelé Merlin... J'ai été enfermé dans ce livre donc... mais pas pour longtemps... Quelques siècles peut être... Basileus... qui voulait récupérer l'Ocularis Infernum... Il a voulut connaitre le futur ? Je lui ai donné ! Il est devenu fou... On m'a donné le nom de diable à cette époque. Lucifer... J'ai trouvé ca, sympa comme nom... Tu ne trouves pas ? "

Il se mit à rire et recula d'Anaïs, il leva la tête vers le ciel et ferma les yeux...

" Jekyll, je l'ai rendu fou aussi... On m'a appelé M. Hyde ! Sans parler de cet imbécile de Faust... Quoi que Faust m'a bien amusé un temps... Il était si drôle... et maintenant me voila dans le corps de ce gosse... qui souhaitait conquérir l'élue de son cœur en devenant Mangemort... On souhaite tous des choses plus ou moins censé... Mais il faut connaitre ses limites. Bon, je vais le dire, Mutt est plus censé que certains que j'ai put posséder... "

Il tourna sur lui même et se remit à rire. Il l'avait dit, voila ! C'était lui ! Son histoire... Il s'avança de nouveau vers Anaïs et s'avança pour lui chuchoter à l'oreille :

" As tu déjà dansé avec le Diable au clair de lune ? Anaïs... " répéta-t-il tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Vampirique
avatar

Parchemins envoyés : 1068
Humeur : Je ne suis peut-être pas un modèle d'amabilité, mais j'ai le physique et la classe, ça compense
Année : 7ème année
photo d'identité du sorcier : :


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : Attrapeuse ;)
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Retour du ministère [Anaïs]   Mer 12 Nov - 19:36

Il riait, il riait de sa question. IL lui repoussa des mèches de cheveux et elle se laissa faire. La tentation ? Elle fronça légèrement les sourcils, c’était en partie parce qu’elle n’avait pas résisté à la tentation de s’éclipser de Poudlard qu’elle était comme ça. Et en plus de ça, elle était une nouvelle fois tentée. Elle voulait le mordre, elle voulait voir ce que boire du sang apportait. Elle en avait tellement envie, juste comme ça. Elle avait pour l’instant réussit à s’empêcher de mordre, mais elle savait qu’elle ne tiendrait pas longtemps. Ho si, enfaîte elle tiendrait, très longtemps même. Elle savait qu’elle pouvait tenir, elle n’était pas encore une de ces vampires assoiffés de sang. Pas encore. Elle pouvait, elle savait qu’elle pouvait, tenir. Elle le savait. Anaïs se le répéta tellement de fois mentalement qu’elle se demandait si au final, elle y arriverait. Elle savait que quand elle résistait à une envie de ce liquide vital, elle pouvait devenir très désagréable. Son amitié avec Cloé s’était très dégradée d’ailleurs. Puis il se mit à lui raconter d’où il venait ; qui il était. Lucifer ?

- Ouais, pas mal, c’est aussi le chat dans Cendrillon.

Ca commençait, elle était en train de se foutre du diable, qu’elle ahurit. Mais elle n’en faisait pas exprès, c’était… Au dessus d’elle. Elle inspira une grande bouffé d’air, il ria et se recula. Puis il enchaîna sur le faîte qu’il ai déjà possédé plusieurs personnes et que Mutt en était la plus sensé. Un sourire se dessina sur son visage.

- Pour devenir mangemort, il faut en avoir les capacités. Tuer pour survivre, tuer pour obéir, tuer parce qu’on aime tuer. Moi-même je ne serais pas mangemort et c’est catégorique. A vrai dire, je trouve même cela… Stupide.

Ce dernier mot claqua. Elle était franche, c’est tout.

- Certaines personnes ne peuvent pas être mangemort. C’est comme ça, il y a les forts, il y a les faibles, point. Certains faibles peuvent devenir forts par des quelconques stratagèmes. Je ne sais pas si j’étais faible avant, mais ce que je sais c’est que maintenant il est ridicule de me considérer comme ‘forte’ puisque mon don de vampirisme me permet d’être bien plus que ça. Toi, tu es fort d’origine, tu as été créé pour être fort et tu ne sers qu’à ça, exprimer une puissance. Mutt peut être considéré comme un faible qui use de ta puissance. Tu es entré dans son corps et basta, tu t’exprimes comme tu le veux. Mais je continue de renforcer que cette idée de mangemort est ridicule. Il serait près à mener une telle vie alors que la fille qui l’aime ne l’acceptera peut être pas malgré ses efforts ? Peut être que tu m’entends Mutt et je suis désolée d’être aussi directe. On croit que les rêves, c'est fait pour se réaliser. C'est ça, le problème des rêves : c'est que c'est fait pour être rêvé.

Elle s’arrêta et reprit sa respiration. Maintenant qu’elle avait beaucoup parlé, elle était de plus mauvaise humeur. De plus, pendant son speatch elle ne cessait de jeter des regards furtifs au cou du jeune homme se qui l’a trahissait encore plus. Elle était méchante quand elle était tentée, et elle se retrouvait en fasse de la tentation, c’était aussi clair et net que cela.


As tu déjà dansé avec le Diable au clair de lune ? Anaïs...



Elle cligna plusieurs fois des yeux. Danser au clair de lune ? Jamais. Enfin, elle avait déjà dansé bien sûr. Elle se débrouillait même plutôt bien, assez douée dirait on. Mais au clair de lune… Elle leva la tête et observa cette lune, même pas pleine et a moitié cachée par des nuages sombres qui laissaient parfois quelques ouvertures de rayons lunaires. Cette vision la fit sourire. Il faisait nuit. Elle était chez elle… Elle souffla dans l’air et de la buée blanche sortie de sa bouche, elle s’amusait à faire cela quand elle était enfant. C’était il y a si longtemps, avant qu’elle ne prenne ses résolutions de vengeances… Etrangement et sans savoir pourquoi et sourit. Un sourire comme elle n’en avait pas fait depuis longtemps, un vrai sourire. Pas ses faux ‘sourires’ qui ne sont que des étirements de lèvres moqueurs ou faux. Elle ferma à demi les yeux. Elle était bien. Il faisait nuit, peut être un peu frais mais elle avait toujours aimé la neige, le froid. Enfin, le souvenir qu’elle avait du froid. Elle ne le ressentait plus depuis son accident. Le couinement des pneus de la voiture et le freinage soudain la fit sortir de ses rêveries dans un sursaut.

- Jamais.

Elle ne savait pas quoi lui répondre, elle l’aimait bien après tout. Et se souvint alors de ses propres rêves. Ce de venger les personnes qui lui étaient chères, de se venger elle-même et de devenir quelqu’un de bien dont sa mère pourrait être fière. Elle reposa son regard sur Mutt, il avait changé, il n’était plus rouge vif couleur sang, il se ternissait et commençait à reprendre

- Mutt, Les rêves sont ce qu'il y a de plus doux et peut-être de plus vrai dans la vie, continue. .










Le moyen d'aimer une chose est de se dire qu'on pourrait la perdre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://welcomehome.forumpro.fr
Poufsouffle | Préfet | Adminavatar

Parchemins envoyés : 569
Humeur : Malsaine
Année : 7ème année
photo d'identité du sorcier : :


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h :
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Retour du ministère [Anaïs]   Mer 12 Nov - 23:25

Le démon resta silencieux. Il regardait Anaïs fixement. Il pencha légèrement la tête sur le côté. Il la regarda se calmer doucement. Les humains... étaient fascinant... quoi qu'un peu bizarre. Les rêves... Lui, il n'en avait jamais fait. Tout ce qu'il voulait, il l'avait. Il se montrait juste un peu perspicace et c'est tout. C'est idiot de rêver. Il sentit Mutt en plein retour sur lui même quand elle lui parla de ca. Oui, les rêves... Ce garçon vivait par ses rêves. Il sourit alors intérieurement. Il s'approcha de nouveau vers Anaïs. La puissance. Elle savait qu'il était puissant, mais elle ne savait pas à quel point... Il restait toujours Mutt, il n'avait jamais voulut pousser trop loin ses limites. Mais il savait qu'il pouvait le mettre en Stand By, pendant un moment pour prendre pleinement possession de son corps. Qui a dit que quand on voyait le Diable, on mourait ? Oui, il faisait parti des vieux meubles et beaucoup de gens l'avait oublié. Il était même devenu un mythe... Comme la baguette du Sureau. Même les moldus le craignaient. Satan... Lucifer... Belzebut... Ils étaient si... bêtes ! Il commença alors à tourner autour d'Anaïs. Oui, elle était à son goût, mais il aimait bien jouer.

" Puissance... Je sais ce que c'est... Personne ne connait la vrai puissance. Je peux tuer d'une simple pensée si je le souhaite, mais ca serait détruire un peu plus mon hôte... Sa santé mentale... Il faut savoir gérer mentalement tout ca... Il ne faut pas être humain... Je me contrefiche des rêves des humains, du moment que celà puisse assouvir ma soif. "

Il sortit sa baguette ou plutôt la baguette de Mutt et la fit léviter au dessus de sa main doucement. Oui, s'il le voulait, il pouvait détruire n'importe quoi, n'importe qui... Il releva son regard qui était devenu entièrement jaune et son visage se teinta d'une couleur grise. Il ne ressemblait plus vraiment à un humain comme celà. Il eut un sourire en coin et s'avança près d'Anaïs.

" As tu peur Anaïs ? Je sais que je fais peur... "

Il sourit de nouveau et passa ses mains autour de sa taille. Il approcha son visage de son oreille et murmura :

" Ma vrai puissance... Peu l'ont vu et personne n'est là pour témoigner... "

Il descendit ses lèvres et l'embrassa dans le creux de sa nuque. Il jouait. Oui, il jouait. Et il aimait ca. Elle l'avait traité de chat ? Et bien, il allait jouer au chat... Comme quoi ! Rien ne se perd. Il éloigna son visage alors de nouveau. Il lui manquait une chose pour devenir réellement ce qu'il était, mais Mutt n'était pas prêt à lui donner maintenant. Ce qu'il appelait "La Symbose". C'est à dire, l'union parfaite de lui et du garçon. Le mélange parfait des deux âmes, des deux êtres. Le pauvre perdrait quelque peu de sa santé mentale... Quoi qu'il était costaux mentalement. Il arrivait à Mutt de se rebeller et d'aller contre sa volonté. Celà lui est arrivé plusieurs fois déjà. Mutt était quelqu'un de fort au fond... Mais il se sous estimait... et surtout... il était amoureux... et pas d'un amour passager... De l'Amour, avec un un grand A. Celui là qui pouvait tout donner ou rendre idiot selon les circonstances. Lui ? Il s'en fichait. Ce qui comptait pour lui, était d'assouvir sa soif et surtout de faire le mal. C'est tout... Il tira Anaïs en arrière pour commencer un pas de danse. Il lui souffla de nouveau à l'oreille :

" Danses avec le Diable ce soir... Car jamais tu n'auras d'autre occasion de le faire... Chanceuse... "


Il rit doucement. Oui, il était fou... Oui, il était un génie ! Il était tout à la fois. On l'aimait, on le désirait... On le haïssait, on le repoussait... Mais du moment qu'il y trouvait son plaisir, il s'en fichait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Vampirique
avatar

Parchemins envoyés : 1068
Humeur : Je ne suis peut-être pas un modèle d'amabilité, mais j'ai le physique et la classe, ça compense
Année : 7ème année
photo d'identité du sorcier : :


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : Attrapeuse ;)
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Retour du ministère [Anaïs]   Sam 15 Nov - 1:34

Bon, elle était gentille, douce innocente, vampire et… Non, pas vampire, elle n’était pas une vampire, pas du tout. Qui était l’inutile qui avait dit ça ? Petite Poufsouffle toute mignonne, pas de quoi en faire un plat… Non ? Maintenant elle serait très gentille, voilà. Avec tous le monde. Même… Même les premières années de Serpentards. Voilà ce que pensait Anaïs à ce moment sachant très bien qu’elle ne pourrait pas résister à une réflexion méchante envers quelqu’un. Elle soupira et leva les yeux au ciel. La vraie Puissance ? Il fit léviter la baguette de Mutt et… Sa peau devînt grise et son regard encore plus jaune. Ce n’était pas très beau à voir, il fallait l’avouer… Mais elle avait déjà vu pire. Un obsédé de 500 ans qui s’apelle Albert, qui traîne dans la rue avec un filet de sang au menton et des yeux rouges pétants, ça, ça fait peur. Il passa à nouveau ses mains autours de sa taille et elle fronça les sourcils.

- Non, je n’ai pas peur.

Et c’était vrai. Elle n’avait pas peur. Elle n’avait pas de raison, non ? Elle était immortelle ! Elle réfléchit un instant, immortelle ? Elle n’en avait jamais prit totalement conscience. A ce moment là, il l’embrassa dans le cou et elle frissonna. Juste à côté de l’ancienne trace des crocs du vampire de sang pure, qui avait maintenant disparue. Il jouait avec elle, c’était certain. Il devait très bien savoir qu’elle ne pourrait pas résister. Un vrai ‘chat & la souris’. Si on peut dire cela. Alors, elle le mord, elle ne le mord pas ? Pouf, pouf, une balle e, or c’est toi qui sort !… Bon, elle ne le mord pas. Elle ferma brusquement ses poings et se mordit la lèvre, c’était plus dur que ce qu’on ne le pensait. Beaucoup plus dur. Elle souffla un grand moment. Il l’a provoquait littéralement. Puis il se mit à danser avec elle. Danser avec le Diable. Dit de cette manière c’était plus que surprenant et même assez tentant. Elle plaça sa main sur l’épaule et se laissa guider, appart à des bals, elle n’avait pas tous les jours l’occasion de danser une valse. Elle sentait la musique flotter en arrière fond derrière, mais si ce ne devait être que son esprit. Ils tourbillonnaient, encore et encore, parmi les arbres, les lucioles, les bruits de la nuit et la lumière pâle de la nuit, de la lune, de château. Elle dansa et oublia ses soucis, c’était amusant la façon dont la danse la faisait décompresser.

Elle se sentait presque voler, comme décoller. Vole. Elle avait cette petite voix dans la tête qui ne cessait de répéter ce mot. Vole. Elle avait cette envie soudaine qui ne faiblissait pas. Vole. Elle voulait le faire, à tout prit. Vole. Elle ne savait pas pourquoi mais elle en avait envie. Elle soupira, en plus, en dancant une valse, elle avait une chanson française dans la tête.



Y a ces ombres derrière nous,
Y a ces idées vendues,
Y a ces drapeaux qui flottent,
Et des hymnes dessus.
Et puis y a toi mon frère,
Oui toi qui n'y crois plus,
Et puis y a nos prières,
Et nos causes perdues.



Causes perdues… Elle était une cause perdue ?










Le moyen d'aimer une chose est de se dire qu'on pourrait la perdre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://welcomehome.forumpro.fr
Poufsouffle | Préfet | Adminavatar

Parchemins envoyés : 569
Humeur : Malsaine
Année : 7ème année
photo d'identité du sorcier : :


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h :
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Retour du ministère [Anaïs]   Dim 16 Nov - 11:56

Melody

Premier pas de danse. Main droite sur l'homoplate de sa cavalière, l'autre soutenant la main d'Anaïs. Porté par une musique imaginaire, ils dansèrent. Le garçon imaginait cette musique. Non, il l'entendait, il pouvait la sentir, la toucher du bout des doigts. 1... 2... 3... 4... 1... 2... 3... 4... Un rythme, une mélodie qui revient, des pas qui avancent, tournent, contournent... Mais ce n'était pas tout, qu'est ce qu'il y avait de si extraordinaire à danser au clair de lune. Je vous le demande. Léger sourire et c'était partit. La légèreté fit place à la lourdeur de certains pas. Tout devint plus subtile, plus charismatique, plus fantastique. Leurs pieds ne touchaient plus le sol. Nuit magique ? En tout cas, elle était pleine de charme. L'ascension continuait en douceur, en légèreté. Bientôt la nuit se fit plus claire. Plus aucuns arbres pour gâcher cette nuit magique. Juste Anaïs et lui dansant sous la lumière du clair de lune. Bientôt, le froid pinça un peu plus, et l'air se raréfia. Il décida d'arrêter. Ici, c'était parfait. Il sourit de nouveau. Avait elle remarqué leur ascension ? Il dit dans un souffle, aussi léger que la légère brise qui les entourait :

" Tu n'auras plus jamais l'occasion de danser dans les nuages, alors profites en ! "


Oui, et il repartit dans un pas de danse la faisant tourner entre ses bras. Il savait danser, et il se surpris à comprendre que Mutt aussi savait danser. Un souvenir qu'il réussit à piocher dans sa mémoire. Le bal d'Halloween de l'année dernière. Danse avec Aéris. Son sourire quand il manqua de tomber. Sourire. Elle ne lui souriait plus depuis qu'il avait changé. Lui, qui voulait la rendre heureuse... *Pitoyable... Vous, les humains vous êtes pitoyables de vous raccrocher à ce genre de souvenirs stupides... Ils vous affaiblissent, vous rendent faible... C'est pour ca que j'existe. *

La danse continuait. La vue ici était magnifique. Les montagnes au loin, le clair de lune, le château endormi. Un décors à vous couper le souffle. Oui. Une danse. Rien qu'une danse et quand elle prendrait fin, ca sera le retour à la réalité. Descendre maintenant ? Ou faire durer le plaisir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Vampirique
avatar

Parchemins envoyés : 1068
Humeur : Je ne suis peut-être pas un modèle d'amabilité, mais j'ai le physique et la classe, ça compense
Année : 7ème année
photo d'identité du sorcier : :


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : Attrapeuse ;)
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Retour du ministère [Anaïs]   Mar 18 Nov - 23:10

[ HS : Sorry, j'aurais pu faire plus long mais on m'apelle pour manger depuis 30 min xD ]


Anaïs retint son souffle, ils volaient, non? Elle ne s'arrêta pas pour autant de danser. Être à cette altitude, c'était féerique. Enfin, plutôt danser à cette altitude. Puisque d'un côté elle était tout de même attrapeuse de son équipe. Ils continuèrent et elle pouvait ressentir encore toutes ses choses qu'elle ne pouvait pas remarquer avant. Elle sentait tellement bien le vent qui bougeait, elle se sentait totalement transporter, comme si elle était une de toutes ses feuilles qui bougeaient au fur et à mesure de la puissance d'un souffle. C'était vraiment merveilleux d'être à cette hauteur et de sentir cela, car elle n'était pas montée sur son balai.

Elle ne pouvait pas le sentir, mais elle devinait le froid qui devait planer à cette altitude. Quand ils s'arrêtèrent, elle regarda au loin. Cette vision le coupa le souffle. Le lac qui brillait sous la lune avec au loin de château illuminé, c'était vraiment beau, il n'y avait rien à dire l'a dessus. Et la densité de la forêt au dessus rajoutait un plus. Elle fit un sourire. C'est dans ces moments là qu'on peut penser que les moldus ne sont pas s'y stupide de prendre partout avec eux un appareil photo plus que développé contrairement à ceux de ce monde.

Elle arrêta son sourire et perdit à nouveau ses pensées. Enfin, plus précisément son esprit. Puisqu'elle ne pensait absolument à rien, elle fixait les lumières du château qui devaient flous au fur et à mesure qu'elle les fixaient. Elle cligna des yeux et les baissa. Elle n'avait pas le vertige, normal. Pourtant, elle ne savait pas pourquoi mais à ce moment elle se sentait tomber, tomber à plusieurs mètres de haut. Elle savait que même si elle s'était étaler au sol, elle se serait relevée, bien que mal en point.

Et pourtant ils tombaient et instinctivement, elle attrapa le bras de Mutt le plus fort possible et se concentra. Endroit actuel, endroit suivant, fumée, matérialisés... Elle rouvrit les yeux et jeta un regard inquiet à Mutt, pourquoi elle n'y arrivait pas ? Il en avait fait exprès ? Ou tout simplement, Anaïs était tombée et elle avait attiré Mutt dans sa chute. Enfin, la personne qui contrôlait Mutt.

Elle prit sa respiration et recommença, il restait à peine trois mètres et même si tous les deux ne semblaient pas pouvoir être trop amochés, cela ne pourrait pas faire que du bien. Alors qu'il ne restait qu'un mètre, elle sourit, c'était plutôt amusant quand on y pense, elle referma une nouvelle fois les yeux et une fumée noire se rependit à l'endroit exacte où ils se situaient auparavant. Ils étaient maintenant tout les deux sur une branches, à une hauteur assez haute elle aussi, extrêmement haute même.

Ce n'était pas volontaire pourtant, elle avait juste fixer la seule branche que l'on voyait à peu près en entier. La plus haute même, puisque de celle ci, ils pouvaient voir tous les autres arbres à proximités. Elle regarda une nouvelle fois Mutt, était ce la première fois qu'il s' évaporait ?

Ce nom était bien étrange, à vrai dire on pouvait appeler ça comme nous le souhaitions. Évaporation, téléportation, eclipscation, dématérialisation transportation et compagnie. Elle sourit de plus belle dévoilant une nouvelle fois ses canines d'un blanc pure, longues et tranchante. Ses yeux n'étaient plus du tout rouges, après avoir eu le coup du je vole puis du je tombe, on pouvait dire que cela avait mit une nette fin à ses envies carnassières, si nous pouvons dire.

Enfaîte, quand Anaïs avait soif, ses yeux étaient d'un rouge sang, comme tous les autres vampires, mais elle ne savait pas encore pourquoi, car cela viendrait, mais parfois ses pupilles se prenaient de reflets dorés exceptionnels, une sorte de tourbillon de lave d'or. Pour l'instant, ses yeux étaient tout simplement de couleurs noisettes, n'y plus n'y moins. Sans reflets ou autres choses exceptionnels.

Des yeux banal si on pouvait dire cela. Tout simplement banal. Elle sortie sa baguette, qui elle ne le savait pas comment avait réattérit dans sa poche et éclaira le sol, il était plutôt assez en profondeur, si elle n'avait été n'y vampire, n'y attrapeuse, sa tête aurait tourné. Et par chance cela ne se produit pas, sinon elle n'aurait peut être pas pu retenter une évaporation dans la panique d'une deuxième chute.

- Désolée...

Elle s'excusait plutôt pour l'avoir entraîné vers le sol et changer d'emplacement brusquement sans son avie.










Le moyen d'aimer une chose est de se dire qu'on pourrait la perdre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://welcomehome.forumpro.fr
Poufsouffle | Préfet | Adminavatar

Parchemins envoyés : 569
Humeur : Malsaine
Année : 7ème année
photo d'identité du sorcier : :


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h :
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Retour du ministère [Anaïs]   Mer 19 Nov - 21:05

    Oui, ils dansaient, puis il sentit Anaïs serrer son bras plus fort. Le garçon s'arrêta et la regarda, surpris. Il s'arrêta peut être une seconde de trop. C'est alors qu'il eut cette impression de tomber... Bon, Ok, ce n'était pas qu'une impression. Il était en train de tomber. Perte de concentration d'une seconde et voila ce qui peut arriver. Bah, pour une bétise en plus. Mais bon, il s'était éclaté l'espace d'un instant. *Hé mais qu'es tu fou ? J'me tire. Salut... Espèce de... * Le garçon reprit alors le contrôle de son corps, pour son plus grand bonheur mais surtout... pour son plus grand malheur. Il ferma alors les yeux très fort. Ils prirent de la vitesse, ce qu'i lui coupa le souffle. Il ne voulait pas savoir ce que ca allait donner en bas. Bon ok... Il allait surement mourir, son corps explosé en mille morceaux. Il se dit alors que c'était peut être mieux comme ca. Mais... qu'est ce qu'il racontait ? Il devenait suicidaire maintenant ? Ok... Il l'avait toujours été... Bon, on va dire que ca faisait juste... 300... 500... bon, ok, un bon 1000 mètres ou peut être plus. Il n'osait pas regarder en bas... Enfin... Sa curiosité reprenait souvent le dessus, il ouvrit les yeux... Ils étaient à moins de 5 mètres... Il ferma de nouveau les yeux et serra les dents. Attendant le choc. Mais il sentit son corps partir, comme un transplanage.

    Quand il ouvrit les yeux, il était sur une branche, accroché désespérément à Anaïs. Surpris, il faillit d'abord tomber en arrière. Le garçon n'avait pas vraiment le vertige et puis après une chute de 1000 mètres, les quelques petits mètres qui les séparaient du sol étaient... bénins. Et puis, en tant que casse cou reconnu par ses parents, (quoi que piètre joueur de Quidditch... Déjà faudrait il qu'il arrive à faire décoller son balais xD) il avait une certaine habitude des hauteurs. (contrairement à sa mère, dont il lui ait arrivé de se moquer d'elle, lors d'une sortie en famille dans un parc d'aventure Acro-branche, alors qu'elle était bloquée en haut d'un arbre, solidement accroché au tronc. Son père et lui avaient dût aller la chercher pour la faire descendre à deux. Bien qu'arrivée en bas, elle avait reprit toute sa forme et elle s'était bien rattrapé en hurlant sur père et fils, de s'être moqués d'elle. )

    Enfin bref, il était sur cette fameuse branche, accroché solidement à Anaïs, se disant aussi qu'il aurait mieux fait de se retenir de se foutre de sa mère et de sa peur des hauteurs, alors que lui à l'instant ne devait pas avoir l'air plus rassuré. Mais bon, après une chute de 1000 mètres et en sortir indemne, ca en relevait du miracle... et surtout aussi pour son pantalon, d'être encore sec. xD

    Alors qu'Anaïs éclaira le sol en contrebas. Mutt essaya de jeter un regard vers le sol... Oui, le plancher des vaches comme on dit. Anaïs s'excusa alors... Bon, oui... C'était aussi de sa faute... quoi que non... C'était de SA faute à LUI. Le pauvre garçon n'y était pour rien.

    " Descendre... S'il te plait... "
    réussit il à articuler.

    Oui, même s'il était en sécurité... bon, le sol lui manquait... Il réussit à attraper sa baguette d'une main fébrile... Mais par manque de chance elle tomba de sa poche et alla rejoindre celle d'Anaïs en bas. Il leva les yeux vers le ciel, d'un air apitoyé. Bon, ok, soit Anaïs se décidait de l'emmener de nouveau avec sa superbe évaporation... Soit, de l'escalade allait être nécessaire. S'il ne tombait pas entre temps. Parce que son corps continuait de trembler malgré lui... Et l'autre ? Qu'est ce qu'il foutait ? Ca y est, il avait mit son silence radio... Bon, il ferma les yeux et essaya de se téléporter grâce à la magie du démon... Rien... Bon, ok, il l'avait bel et bien laissé à son triste sort... Enfin quand ca ne l'arrange pas, il n'est plus là, celui là ! Il leva un regard vers Anaïs et se força à sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Vampirique
avatar

Parchemins envoyés : 1068
Humeur : Je ne suis peut-être pas un modèle d'amabilité, mais j'ai le physique et la classe, ça compense
Année : 7ème année
photo d'identité du sorcier : :


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : Attrapeuse ;)
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Retour du ministère [Anaïs]   Jeu 20 Nov - 20:25

Il s'accrochait d'un air désespéré à elle, apparemment ce n'était plus le démon. Il réussit à articuler le mot descendre et Anaïs lui fit un sourire amusant, un vrai, pas un de ses sourires moqueurs. Elle se plaça plus confortablement sur la branche et ferma les yeux. Elle se concentra un moment et poussa un soupire.


- Pas encore, il y a quelqu'un en bas...


Elle jeta un coup d'oeil en biais à Mutt, elle voyait dans le noir mais pourtant elle ne distinguait pas de qui il s'agissait. Rusard peut être. Elle fronça les sourcils et referma une nouvelle fois les yeux, elle ne reconnaissait même pas cette odeur, remarque elle n'avait jamais vraiment prit le temps de mémoriser l'odeur de Rusard... Et puis elle était tout de même préfète-en-chef, mais être perchée sur un arbre en pleine nuit, même en ayant ce grade, elle ne serait pas félicité. Pendant qu'elle essayait de mieux distinguer des bruits à peine auditifs, elle bloquait sa respiration. Dès qu'elle rouvrit une nouvelle fois les yeux et expira l'air qu'elle avait gardé dans ses poumons et se mordilla la lèvre.


- Mutt, je ne peux pas prendre le risque de descendre maintenant, une fumée soudaine apparaissant dans un arbre, cela serait des plus étranges... Surtout que vu que nous sommes sur une des plus hautes branches, nous sommes facilement repérable, si cette personne lève la tête bien sûr...


Elle fixa les arbres et les différentes branches, comme pour essayer de voir au travers. Elle pouvait toujours se transformer en chauve souris et aller voir de qui il s'agissait, mais Mutt ne tiendrait peut être pas en équilibre si elle s'esquivait d'un coup, vu qu'elle était son support.

- Je peux toujours... Aller voir de qui il s'agit, mais de la façon dont je veux le faire, je ne pourrais pas t'emmener...


Ce qu'elle craignait aussi, c'était qu'il s'agisse d'un centaure comme elle en avait parfois entr'aperçu ou d'une sorte d'araignée comme en contait les vieilles légendes de Poudlard... Il y avait aussi des rumeurs sur le fait qu'il y ai d'autres créatures bien plus étrange et dangereuse. Ça ne l'effraye pas plus que cela à vrai dire... Sauf peut être elle araignées, elle frissonna, une autre de ses peurs avec celle de monter à cheval. Étrange quand on sait qu'elle est une passionnée et qu'elle pratique le noble art du Quidditch.
Elle esquissa un sourire et se figea complètement la seconde d'après. Elle plaça son doigt contre sa bouche, comme pour lui dire de se taire. Elle fronça une nouvelle fois les sourcils. Il n'aurait pas fait tomber sa baguette, elle lui aurait emprunté et aurait... Non, elle n'aurait pas tué, ça c'est sur, ça ne pouvait être aussi qu'un élève. Stupéfixié ? Bon, elle ne savait pas ! Elle aurait fait quelque chose et puis voilà. Elle aurait peut être eu un coup de génie...



Anaïs pensait cela alors qu'elle n'avait elle même plus sa baguette...Elle commença à se tripoter une mèche de cheveux avec sa main gauche et se tenir cramponnement à la branche de la main droite. Elle était dans une position inconfortable et elle penchait dangereusement.

Puis elle lâcha sa main gauche et se laissa tomber en arrière, atterrissant avec souplesse sur la branche du dessous qui paraissait plus solide, elle n'avait d'ailleurs presque pas tremblé sous le choc soudain qu'elle avait fait et aucune feuille n'était tombée, cette branche était parfaite. Elle devait se situer à deux mètres en dessous de celle du dessus. Et même en ayant prit de mètre, elle ne voyait toujours pas de qui il s'agissait, elle leva les yeux en direction de Mutt, et lui fit un sourire rassurant qu'elle effaça bien vite en plissant les yeux fortement d'un air ' Ho non ! '. Elle avait complètement oublié leurs baguettes au sol, dont une qui était allumée...










Le moyen d'aimer une chose est de se dire qu'on pourrait la perdre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://welcomehome.forumpro.fr
Poufsouffle | Préfet | Adminavatar

Parchemins envoyés : 569
Humeur : Malsaine
Année : 7ème année
photo d'identité du sorcier : :


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h :
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Retour du ministère [Anaïs]   Jeu 20 Nov - 21:41

    Pas encore ? Comment ca pas encore ? Au diable (il pouvait parler...) s'il y avait quelqu'un. Il n'en pouvait plus là. Il voulait DESCENDRE. Il s'accrochait toujours à elle, et ferma de nouveau les yeux, essayant de respirer calmement. Bon, il haletait plus qu'autre chose, mais bon... Ca le calmait un peu. Anaïs lui expliqua alors pourquoi elle ne pouvait pas descendre maintenant. Mutt acquiesça sans ouvrir les yeux. Oui, et bien, il espérait que le petit promeneur en bas, se barre et très vite... Là, il commençait à en avoir marre. C'est alors qu'il sentit Anaïs se partir en arrière pour aller en contrebas. Le garçon, pas préparé à cà, ouvrit les yeux et tomba lui aussi en arrière. Il se rattrapa de justesse avec son bras droit. Il était bien maintenant. Il serra les dents pour se retenir d'insulter Anaïs. Partir comme ca sans prévenir ? Et surtout le laisser là haut seul !

    Bon, tenir le poids de son corps avec un bras n'était pas sensas'. Surtout qu'il n'allait pas tenir très longtemps. Soit, il prenait le risque de descendre et d'attérir à côté d'Anaïs qui était 2 mètres en dessous d'elle ou alors de regrimper sur la branche en haut. Il finit par baisser les yeux et se dit qu'il serait plus judicieux de descendre... Enfin c'est surtout son épaule qui commençait à faire mal qui lui soufflait ca. Bon... Il ne fallait pas qu'il rate son coup. Même s'il savait qu'il n'aurait pas la même dextérité que la vampire, et qu'il allait surement faire plus de bruit qu'elle.

    Bon il devait se décider maintenant. 3... 2... 1... Il lâcha. Il réussit à attérir sur la branche. Il sentit une légère douleur partant de ses pieds et remontant jusque dans sa colonne. Oui, 2 mètres, c'était pas rien. Surtout qu'il s'était lâché lourdement. Mais... C'était bien de retomber sur la branche. Faudrait il qu'il reprenne son équilibre et pour Mutt. L'équilibre et lui, ca faisait souvent 2.

    Il fit des moulinets avec ses bras pour essayer de se stabiliser alors qu'il partait en arrière et il n'arriva pas à se retenir. Il tomba. Il essaya de contenir un cri de surprise pour éviter de se faire repérer. Quoi que... avec cette chute, il se fera repérer quoi qu'il fasse. Alors qu'il tombait, il sentit qu'on le retint par le pied. Il ouvrit de nouveau les yeux. C'était Anaïs qui devait l'avoir rattrapé. Il était en suspension dans le vide. Sa cravate Jaune et noir dans la figure... En gros, la tête en bas. Il n'osa plus bouger. Il leva les yeux vers le bas, et remarqua des cheveux gras et surtout une calvitie naissante. Mutt connaissait cette tête. C'était Rusard, le fameux concierge, dont il s'amuse à lui rendre la vie infernale. Sa cravate pendant à quelques millimètres de sa tête. Il n'osa pas la retirer... C'est alors que le concierge se baissa pour ramasser les deux baguettes...

    C'est alors qu'il sentit qu'on le lâchait, et il finit le reste de sa chute. Il tomba lourdement sur Rusard, la tête la première. Ce n'était pas un coup à le tuer, mais à l'assommer un peu... En tout cas, Rusard, lui, avait reçut le garçon en pleine face et de tout son poids. Il tomba inconscient. Mutt se roula sur le côté en tenant sa tête qui avait heurté le concierge. Il ouvrit les yeux alors... Il avait l'impression de voir des étoiles... Non, il les voyait... Enfin en plus de ceux qu'il y avait dans le ciel... Il cligna plusieurs fois des yeux comme pour reprendre ses esprits.

    " Ouuuuuuuuuu... Ma tête... "

    Réussit il à dire. Il essaya de se lever, mais n'y arriva pas. Le sol était instable... Bien qu'il aurait voulut l'embrasser... Pour le moment, le plancher des vaches attendra la bénédiction du garçon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Vampirique
avatar

Parchemins envoyés : 1068
Humeur : Je ne suis peut-être pas un modèle d'amabilité, mais j'ai le physique et la classe, ça compense
Année : 7ème année
photo d'identité du sorcier : :


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : Attrapeuse ;)
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Retour du ministère [Anaïs]   Jeu 20 Nov - 22:51

Le garçon partit en arrière quand Anaïs s'était laissée tombée, c'était presque normal si on pouvait dire. Il se rattrapa de justesse à une branche et la Poufsouffle pencha la tête sur le côté, il allait faire quoi maintenant ? La réponse ne se fit pas attendre, il tomba sur la branche en dessous avec un bruit lourd et Anaïs se retint de ne pas pouffer de rire. Il commença a faire des sortes de ronds imaginaires et la jaune se mordit la lèvre, c'était vraiment drôle. Il tomba brusquement, elle pensait qu'il allait réussir à garder son équilibre...

Elle attrapa dans un réflexe la jambe de Mutt, heureusement qu'elle avait la force d'un vampire... Elle fronça le nez et fixa obstinément ce qu'il y avait en dessous d'elle. Elle fit un sourire, pas de doute, vu sous cet angle, c'était Rusard ! Elle ferma les yeux et inspira l'air, une odeur de moisissure et de vieillesse, une odeur horrible, comme si il ne s'était pas lavé depuis un bout de temps. Son nez se mit soudainement à la démanger. Tout ce qu'il ne fallait pas, elle lâcha subitement Mutt et mit sa main devant sa bouche, toujours très polie, avant d'éternuer discrètement.

- Hum, oups.

C'est tout ce qu'elle trouvait à dire en plus. Elle se mit à rire comme une enfant quand elle se rendit compte qu'il avait assommé, elle en avait presque les larmes aux yeux. Dans son fou rire elle tomba en arrière avec la bouche grand ouverte et les yeux écarquillés. Elle plaça automatiquement un main sous elle. La jaune de savait pas comment elle faisait ça, mais elle était en équilibre sur un main. Elle laissa ses jambes se courber jusqu'à toucher le sol et se redressa rapidement, en moins de cinq secondes elle avait réussis à faire ce dont il faillait toute une vie pour réussir. Contorsionniste ? Pas vraiment... Plutôt l'agilité d'un vampire. Mutt, le vrai Mutt, semblait complètement dans les vapes, elle s'approcha et se baissa en face de lui.

- Rien de cassé ?

Elle rajouta un sourire, elle s'amusait vraiment bien, et elle avait même l'impression d'être redevenue un peu plus 'Poufsouffle'. Elle attrapa le bras du jeune homme et le força à se lever. Elle lui cramponna son bras, qui était un peu plus tôt cassé. Elle jeta regard vers Rusard et lui tira la langue. Mais celui ci ouvrit ses yeux, d'un coup, elle fit un bond en arrière. Le concierge referma bien vite les yeux, trop assommé par le choc. Elle soupira de soulagement. De plus suite à ça, il ne se souviendrait sans doute plus de rien. Elle se baissa et ramassa sa baguette et celle de Mutt qu'elle fourra dans la main du maladroit. Elle resserra son emprise


Et partit en direction de la sortie de la forêt, elle ne savait pas ce qu'elle faisait. Le problème c'est qu'elle fut bien vite arrêté par -Elle leva la tête- un centaure ! Et pas vraiment content en plus ! De la fumée semblait sortir de ses narines. Anaïs ouvrit la bouche pour dire quelque chose, les sourcils froncés et la referma.

- Merde...

Ce n'était pas forcement ce qu'il fallait dire non ?










Le moyen d'aimer une chose est de se dire qu'on pourrait la perdre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://welcomehome.forumpro.fr
Poufsouffle | Préfet | Adminavatar

Parchemins envoyés : 569
Humeur : Malsaine
Année : 7ème année
photo d'identité du sorcier : :


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h :
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Retour du ministère [Anaïs]   Ven 21 Nov - 0:00

    Mutt ne comprenait pas grand chose... A vrai dire, il venait quand même de faire une sacré chute et il avait de la chance à être entier. Les minutes qui suivirent, il avait l'impression d'être trainé comme une vulgaire poupée de chiffon. Il était tout mou et avait du mal à mettre un pas devant l'autre. Si on aurait pas fait attention à la chute qu'il venait de faire, on aurait put croire qu'il avait but trop de Whisky Pur Feu. Rusard se réveilla alors en ouvrant les yeux. Mutt, surpris et tenant encore peu sur ses pieds, tomba en arrière. Anaïs le ramassa encore pour la deuxième fois, puis lui fourra sa baguette dans sa main.

    Il se laissa tirer innocemment par la vampire. Trébuchant, zigzaguant... Ses cheveux plus en pétard que jamais. Ca partait littéralement dans tous les sens ! Mutt regardant plus sur le sol qu'autre chose... Continua à se laisser tirer par Anaïs... C'est alors qu'elle s'arrêta. Mutt en fit de même. Il n'avait pas vu le centaure dressé devant eux. Il tourna sa tête mollement vers Anaïs, et haussa les sourcils. Il voyait qu'elle regardait en face d'elle et surtout en l'air. Mutt se tourna et se trouva face à un cheval... mais il y avait quelque chose de bizarre... Elle était où sa tête ? Il fit une grimace et leva doucement les yeux vers... là haut. Cheval+ homme=... Mutt savait la réponse mais c'était très dur à l'instant... Oui, c'est ca.

    " Ho, un centaure. " Dit il mollement, comme si Luna Lovegood avait possédé son corps à cette instant. Bon, elle n'était pas son amie pour rien non plus...

    Il ne remarqua même pas la mine furieuse de quadrupède... Si on pouvait appelé celui à quadrupède. Il ajouta alors simplement :

    " Salut... Désolé... Je me suis un peu cogné la tête... Je m'appelle Mutt et t... vous ? "


    Ben quoi ? Il avait bien le droit de faire connaissance non ? Le centaure ne répondit pas, et souffla fortement des narines. Mutt commença à chercher un truc dans ses poches, tout en tanguant dangereusement. Il répondit alors :

    " Je vois... Les nuits sont fraiches en ce moment. Ca doit pas être simple... Attendez, je crois que j'ai un mouchoir pour vous... "


    Oui, il était tombé sur la tête... Et le terme était bien employé. Parce que c'était le cas. Le centaure trépigna alors devant eux. Le garçon regarda ses sabots, d'un air ailleurs. Il en oublia le mouchoir. Il leva de nouveau la tête vers le centaure, qui lui lançait un regard noir. Il fronça les sourcils et se tourna vers Anaïs pour lui dire :

    " Je crois qu'il est en colère... Tu crois ? "

    Il avait dit ca, en penchant la tête légèrement sur le côté comme un enfant innocent qui posait une question tout à fait innocente. Il leva de nouveau les yeux vers le centaure, se rappelant du mouchoir. Il se dit alors que c'était peut être pour ca, qu'il n'était pas content...

    " Désolé, j'ai pas de mouchoir... mais je penserais à toi quand je me moucherais... "


    Là, Mutt venait de reprendre un peu ses esprits et se dit qu'il avait peut être dit une connerie. Il cligna plusieurs fois des yeux d'un air perplexe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Vampirique
avatar

Parchemins envoyés : 1068
Humeur : Je ne suis peut-être pas un modèle d'amabilité, mais j'ai le physique et la classe, ça compense
Année : 7ème année
photo d'identité du sorcier : :


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : Attrapeuse ;)
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Retour du ministère [Anaïs]   Sam 22 Nov - 0:25

" Ho, un centaure. "


Anaïs écarquilla les yeux, c'était une blague ? Il en faisait exprès ? Dites lui qu'il en faisait exprès ! Elle resta perplexe en fixant Mutt, mais il n'avait pas peur celui là ! C'était peut être le coup sur la tête, il n'y avait qu'une seule solution. Elle fit tourner sa baguette dans sa main en réfléchissant, elle l'assommait maintenant ou après ? Il partit alors sur un délire concernait sa présentation, sur les nuits fraîches, les mouchoirs... Elle soupira un long moment, il allait le tuer si cela continuait. Il se tourna vers elle en lui demandant s'il était en colère et la tête que le centaure faisait, il n'allait pas tarder à lui sauter dessus. Elle fronça les sourcils et fit une moue amusée :


- Je lui donne trente secondes pour te tuer.


Et puis il sortit qu'il penserait à lui quand il se moucherait. La jaune se tapa la paume de la main contre le front en pouffant de rire. Phénoménal. Elle soupira un moment et leva les yeux avec un sourire au centaure qui était à la fois énervé et impressionné par tant de... Stupidité ? Audacieux ? Elle n'en savait rien. Vingt-sept, vingt-huit, vingt-neuf... Trente ! Elle le regarda en penchant sa bouche vers un côté et en jetant des coups d'oeil alternatifs de Mutt au centaure et soupira, il ne lui sautait même pas dessus. Elle regarda fixement le centaure qui ne semblait plus rien comprendre tellement sa colère avait l'air immense. Elle pointa sa baguette devant le nez du centaure, c'était assez amusant la façon dont elle avait levé le bras nonchalamment.


- Dis, on aimerait bien passer.


La créature ne bougea pas d'un millimètre humant toujours l'air.


- Allo ! Ici la Terre, j'appelle la Lune !


Elle fit des petits gestes d'arcs avec ses bras, histoire de lui faire des signaux. Le centaure cligna des yeux et dit était une sorte de grognement étrange et il se cabra sur ses pâtes arrières battant de l'air ses pattes avant. Elle se mordit la lèvre et se reconcentra. Ça tournait au n'importe quoi, si elle aussi si m'était, où allait le monde ? Elle recula légèrement histoire de ne pas se prendre les sabots en furies dans la tête et baissa sa baguette * En douceur, pas de geste brusque *. Elle prit alors cette voix qu'avait Sarah et Kaname, la voix d'un vampire sans aucun doute, une sorte de voix mielleuse :


- Tu nous laisse passer gentils...


Elle laissa un blanc, gentils centaure ? Gentils fou ? Gentils ... Ils ne savait même pas le nom de l'énergumène.


- Grean Pière.


Sa voix était impossiblement roque, c'était surprenant et qu'est ce qu'il avait voulu dire, grand père ? Grange ? Prière ?


- Jean pierre ! Il s'appelle Jean Pierre !


Elle pouffa une nouvelle fois de rire, c'était vraiment excellent. Elle s'arrêta au bout de quelques secondes :


Et bien, gentils Jean Pierre, ça te dit de nous laisser passer.


Il ne bougea toujours pas, apparemment il n'était pas d'humeur... Elle jeta un regard amusé à Mutt que le centaure ne paru pas apprécier.










Le moyen d'aimer une chose est de se dire qu'on pourrait la perdre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://welcomehome.forumpro.fr
Poufsouffle | Préfet | Adminavatar

Parchemins envoyés : 569
Humeur : Malsaine
Année : 7ème année
photo d'identité du sorcier : :


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h :
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Retour du ministère [Anaïs]   Sam 22 Nov - 21:09

    Bon il était clair qu'à l'instant le garçon était ailleurs, complètement à l'ouest, si ce n'est pire. Son léger moment de lucidité passa, et il déconnecta de nouveau. Au " Allo, ici la terre, j'appelle la lune. " d'Anaïs, il se tourna vers elle et ouvrit de grands yeux ronds. Il leva alors la tête pour essayer de trouver la lune. Il n'arrivait pas à la voir de où il était. Il pencha légèrement la tête pour essayer de la trouver. Mais rien à faire, elle était bien caché. Il remarqua alors que le ciel bougeait dangereusement. Ainsi que le sol. Il baissa de nouveau les yeux et revint sur terre au moment, où le centaure se présentait. Mutt fit un grand sourire niais et répondit tout simplement :

    " Enchanté Grean Pière. "

    En essayant de l'imiter bien sûr. Mais bon... Tout celà pouvait être comique, ce ne l'était pas autant que ca. Il avait du mal à garder une pensée nette et avait de sacrés vertiges. Il cligna plusieurs fois des yeux d'un air absent. Il ne se sentait vraiment pas bien. Il voulait le dire à Anaïs. Il tourna la tête vers elle, et ouvrit la bouche. Il essaya de parler, mais bizarrement aucun son ne sortait de sa bouche. Il se secoua la tête pour essayer de se remettre les idées en place. Il n'arrivait plus à réfléchir correctement. Où il était ? Qu'est ce qu'il faisait là ? Il sentit alors un liquide chaud couler sur sa tempe. D'un geste de la main, il porta une main vers son oreille. Ca venait de son oreille. De l'intérieur de son oreille. Il passa sa main devant ses yeux. Rouge... Rouge... Sang... Oui... Là, il ne se sentait plus euphorique, mais disons, paniqué. Le coup qu'il avait reçut sur la tête était beaucoup plus important qu'il ne le croyait. Le centaure... Tout le reste... Plus rien n'avait d'importance. C'est alors qu'un sifflement aiguë, lui transperça les tympans. Il porta ses deux mains à ses oreilles comme pour étouffer le bruit. Bang... Bang... C'était le bruit de son cœur qui battait... Bang... Bang... Il avait l'impression que son crâne allait se fissurer en deux. Il n'arriva pas à hurler. Il ne savait plus ce qu'il faisait ici... Il ne voyait plus les gens autour de lui. Il sentit ses jambes se dérober et puis... plus rien... Il était inconscient sur le sol.


[HJ : Juste pour toi Anaïs xD ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Vampirique
avatar

Parchemins envoyés : 1068
Humeur : Je ne suis peut-être pas un modèle d'amabilité, mais j'ai le physique et la classe, ça compense
Année : 7ème année
photo d'identité du sorcier : :


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : Attrapeuse ;)
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Retour du ministère [Anaïs]   Dim 23 Nov - 18:58

Mutt salua le centaure en essayant d’imiter sa voix, Anaïs riait encore comme une enfant. Non, ce n’était vraiment pas possible là, on aurait pu croire qu’il avait encaissé six Whisky pur feu à suivre ! Elle s’arrêta et respira un moment, elle faisait quoi là ? Pendant qu’elle se calmait, Mutt venait de s’effondrer sous ses yeux ébahis et ceux de Grean Pière. Il ne semblait pas méchant après tout. En plus de s’effondrer, il y avait du sang. Il en avait fait exprès c’est cela ? Elle ouvrit la bouche, incrédule, elle secoua la tête et se mordit la lèvre. La jaune se baissa et secoua l’épaule Mutt, le choc avait du être violent et le problème c’est que déjà, il y avait le sang du garçon qu’elle avait du mal à quitter des yeux et que si elle lui redonnait une nouvelle fois de son sang, elle ne pourrait pas s’empêcher de lui sauter dessus. Elle fronça des sourcils, elle ne le ferait pas.

Elle ferma une nouvelle fois les yeux et quand elle les rouvrit. Mutt n’était plus là. Par réflexe elle regarda le centaure, le Poufsouffle était sur son dos et il partait calmement vers l’ouest. Elle rêvait ? Anaïs couru et rattrapa bien vite la créature qui marchait avec toujours le jeune homme sur le dos.

Excusez moi ?

Il ne répondit pas et continua d’avancer, elle soupira, mais resta à ses côtés, elle ne savait pas pourquoi mais sentait qu’il ne voulait pas de mal à Mutt. Deux ou trois minutes après, le centaure s’arrêta et le déposa au sol, sur la mousse. On aurait dit une sorte de ‘repère’, elle ne pensait pas qu’on pouvait faire cela dans une forêt, des sortes d’étagère était coupée presque irréellement dans les arbres, il y avait des espèces de siège en mousse verte et pour seule lumière plus d’une dizaine de lucioles qui éclairait plutôt bien le lieu sombre.

Anaïs jeta un coup d’œil au centaure qui était partie un peu plus loin chercher des pots en terre cuite. La jaune fit un sourire. Elle s’approcha de Mutt et s’agenouilla à côté de lui, ses yeux étaient rouges. Elle ne pouvait plus résister maintenant, elle avait bien de trop attendu.

Elle se pencha sur le cou du Poufsouffle et ouvrit la bouche dévoilant ses canines. Elle avait une voix qui lui disait de ne pas le faire, mais une autre lui soufflait qu’elle devait le faire. Elle se pencha encore jusqu’à ce que ses crocs ne se trouvent qu’à un ou deux centimètres.

- Hééé !

Elle venait littéralement de se faire expulser par le centaure ! Il l’avait attrapé par sa cape et balancé à une dizaine de mètre de Mutt, elle avait finit son vol plané contre un arbre. Elle essaya de la manche le filet de sang qui coulait de sa bouche, il n’y était pas allé de main morte. Si elle aurait sentie la douleur, elle avait le pressentiment qu’elle aurait eu très mal. Elle passa sa langue sur le coin de sa lèvre. Il allait le regretter. Elle ferma les yeux un moment, elle savait que si elle n’avait eu ne serait ce une blessure, elle était déjà guérit. Quand elle les rouvrit ceux-ci étaient d’un rouge sang incroyable. Il ne s'occupait même pas d'elle et retourna faire boire une potion à Mutt.










Le moyen d'aimer une chose est de se dire qu'on pourrait la perdre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://welcomehome.forumpro.fr
Poufsouffle | Préfet | Adminavatar

Parchemins envoyés : 569
Humeur : Malsaine
Année : 7ème année
photo d'identité du sorcier : :


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h :
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Retour du ministère [Anaïs]   Lun 24 Nov - 21:19

    Mutt était dans le noir... Juste ce mal de crâne terrible qui lui transperçait le crâne. Il se força à revenir à lui mais ne réussit qu'à gémir entre ses dents. Il sentit qu'on le portait... Oui... On le posa ensuite et après... Après... Son corps semblait tanguer comme sur un bateau... C'était assez désagréable d'ailleurs. Il ouvrit légèrement les yeux quand il vit qu'Anaïs s'approchait de lui, les crocs sortis. Trop d'effort, ses yeux se refermèrent tout seul. Elle allait le mordre ? Il ne savait pas... Ca n'avait aucun intérêt de le savoir... Il avait trop mal. Pas de morsure... Non... Rien... On lui versa un liquide amers dans sa bouche. Le garçon fit une grimace, il voulut recracher la mixture, mais on lui ferma la bouche pour l'en empêcher. Il fut contraint d'avaler... Les minutes passèrent... Il avait l'impression que tout autour de lui, reprenait sa place. Les nausées s'estompèrent. Il ouvrit les yeux doucement. Le mal de crâne persistait mais il se sentait mieux. Encore faible, il n'osa pas se lever. Devant lui se dressait le centaure. Jean Pierre... A l'idée de ce nom, il eut un faible sourire. Drôle de nom pour un centaure. C'était lui qui l'avait soigné ? Il ouvrit la bouche pour lui dire merci mais aucun son ne sortit de sa gorge. Il remarqua Anaïs plus loin. Son regard était rouge et elle le fixait. Mutt passa de nouveau sa main sur sa tempe. Le sang était encore là. Le garçon vit alors le centaure se mettre devant le garçon comme pour le protéger.

    " Non... " Réussit il à dire au centaure. "Pas la peine... "

    Il essaya de se relever mais tomba à genoux. Qu'est ce qu'il faisait l'autre ? Bon sang... *Tu me cherches . Ha enfin imbécile... J'ai l'impression que tu t'es fait mal... A cause de qui ? C'est pas de ma faute si tu es maladroit... * Mutt leva les yeux vers le ciel d'un air exaspéré. *Prends mon corps... Quoi ? Maintenant tu me donnes les rennes comme ca ? Je ne suis pas en mesure de discuter avec toi... Je sais... * Le démon prit de nouveau possession de son corps. Il diffusa une nouvelle énergie dans son organisme, qui lui redonna de la force. Le garçon réussit à se relever. La lueur jaune revint. Le garçon sourit de nouveau et dit :

    " Si j'étais toi Anaïs, je calmerais mes envies carnassière, à moins que tu préfères que je les calme à ta place. "

    Il s'avança à côté du centaure, qui le regarda avec de grands yeux étonnés. Il se mit à reculer apeuré du garçon pendant que celui ci se mit à rire. Oui, il dégageait une certaine aura quand il était possédé. Une aura que les créatures sentaient. Il le regarda partir et se tourna vers la vampire. Il finit d'essuyer le sang sur sa tempe et leva ses doigts maintenant recouvert de son sang. Il fit bouger ses doigts comme pour attirer la jeune fille vers lui. Il passa alors ses doigts sur ses lèvres et lécha son sang, tout en souriant. Il transplana alors pour se cacher dans un arbre. *Pitié... Pas les arbres... Chuuuuut ! * D'un autre geste de la main, il effaça ses traces de sang et camoufla son odeur ainsi. Le garçon était juste au dessus de la vampire. Il attendit dans l'ombre que ses envies de sang disparaissent. Il finit par se laisser glisser sur la branche, et se retrouva tête en bas au dessus de la demoiselle.

    " Bouh ! " Fit il avant d'éclater de rire.

    Il se laissa tomber et retomba sur ses pieds alors. Il regarda Anaïs et tout en haussant les sourcils lui dit d'une voix légère :

    " Bon... On rentre très chère...? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Vampirique
avatar

Parchemins envoyés : 1068
Humeur : Je ne suis peut-être pas un modèle d'amabilité, mais j'ai le physique et la classe, ça compense
Année : 7ème année
photo d'identité du sorcier : :


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : Attrapeuse ;)
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Retour du ministère [Anaïs]   Dim 7 Déc - 14:53

" Si j'étais toi Anaïs, je calmerais mes envies carnassière, à moins que tu préfères que je les calme à ta place. "

Elle fronça les sourcils, encore l'autre. De quoi il se mêlait ? Il était peut être un soit disant diable, mais elle avait encore le choix de faire ce qu'elle souhaitait. Elle arrêta de respirer et bloqua sa respiration. Non, elle n'avait plus aucun choix, dès qu'elle voyait une goutte de sang son regard rougissait et ses canines grandissaient, elle était complètement changé, et pourtant ce n'était que le début. Le centaure partit quand il remarqua que Mutt n'était plus 'Mutt'. Il essuya son sang et s'amusa un moment avant de transplaner, elle soupira. Elle le retrouverait, il était stupide. Anaïs ferma les yeux et inspira profondément. La jaune les rouvrit d'un air incrédule, il n'était peut être pas si bête que cela...
Elle ne sentait pas son odeur. Elle resta comme cela un moment, attendant que le garçon se montre.

Elle attendit trop longtemps à son goût, si elle aurait été raisonnable, elle serait retournée au château. Il faisait vraiment froid, mais comme elle ne le sentait pas. Elle savait tout de même qu'elle allait attraper un bon rhume, c'était tout le temps comme ça, elle s'allongeait un long moment dans la neige, jusqu'à ce que sa raison lui dit d'arrêter si elle ne voulait pas finir en glaçon. Alors elle avait toujours beaucoup de mal à se relever, ses membres engourdit par le froid et la position. C'était à peu près pareil, elle restait là alors qu'on lui soufflait de se mettre au chaud. Elle éternue discrètement. En effet, il faisait froid dehors. Elle ne savait pas si les vampires sentaient la chaleur ou non, vu que du faîte de sa 'maladie' elle ne l'a sentait pas. Elle demanderait à Kaname ou Sarah.

Sans prévenir il était arrivée à sa hauteur la tête en bas. Il fit un 'bouh' qui ne lui plus que très peu avant de se mettre à rire. Elle se souvenait qu'elle avait fait exactement la même chose avec Cloé. Elle l'avait laissé partir et s'était transformée en chauve souris pour arriver avant elle et avait fait un exactement le même bouh que Mutt. Elle fit la moue, enfaîte ils étaient vraiment pareil. Il se laissa retomber et lui proposa de rentrer.
Elle baissa la tête et ferma les poings. Elle fit quelque chose qu'elle n'avait pas fait depuis longtemps très longtemps. Elle pleura. Des larmes de rages coulaient le long de son visage. Elle ne savait pas pourquoi elle pleurait, elle en avait aucune idée, elle en avait juste besoin.


Elle avait accumulé trop de pression, sa transformation, le manque de soleil, ses sautes d'humeurs, ses amis qui lui tournait le dos sans la comprendre. Elle ne savait pas si Mutt ou son démon la voyait pleurer, puisqu'elle avait la tête baisser et qu'elle pleurait en silence. Peu de gens l'avait réellement vu pleurer. Jamais de douleur, c'était le plus souvent d'énervement. Depuis la mort de ses grands parents, elle avait un bon sang froid mais cela ne l'empêchait pas de parfois craquer, et là, elle craquait. Elle se laissa tomber à genoux et regarda ses mains.


- Enfaîte, je suis un monstre, c'est ça ?


Elle ne disait pas cela en sens du 'je suis impitoyable et je tue tout le monde de façon ignoble' comme on pourrait y croire, vu qu'elle n'avait tué personne même si elle savait que cela ne tarderait pas. Elle disait plutôt qu'un vampire devait survivre en buvant du sang. Boire le sang de ses victimes et vivre cacher de tous pendant la journée. Elle secoua la tête, elle n'y avait jamais vraiment réfléchit, mais un vampire était un faîte une créateur horrible, et elle en était un. Bien qu'elle ne regrettait pas sa transformation, elle l'a regrettera plus tard. Si même le diable en personne ne l'avait pas affronté de face et avait attendue qu'elle se calme, c'est qu'elle n'était pas non plus la sainte vierge en personne...










Le moyen d'aimer une chose est de se dire qu'on pourrait la perdre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://welcomehome.forumpro.fr
Poufsouffle | Préfet | Adminavatar

Parchemins envoyés : 569
Humeur : Malsaine
Année : 7ème année
photo d'identité du sorcier : :


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h :
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Retour du ministère [Anaïs]   Dim 7 Déc - 15:53

    Alors que Mutt allait repartir vers le chateau. Il vit qu'Anaïs trainait derrière la tête baissé. Enfin Mutt... C'était plutôt son démon qui était dans son corps à cet instant. Le garçon, leva les yeux vers le ciel d'un air agacé, et repartit vers Anaïs. Alors qu'il allait l'attraper par le bras pour la forcer à avancer, elle tomba à genoux et tout en regardant ses mains, elle demanda si elle était un monstre. Le garçon haussa les sourcils. Le vrai Mutt eut un pincement au coeur. Il connaissait ce sentiment. mais pour ce qui était du démon... L'autre s'en fichait complètement. Il eut un sourire moqueur au coin des lèvres et s'agenouilla près d'Anaïs. La pauvre petite vampire qui avait encore des sentiments humains. Ils sont vraiment pitoyables ces humains... Il ne put s'empêcher de faire en approcha la bouche de son oreille :

    " Pauvre petite chose... "


    Il recula et secoua la tête de façon négative, toujours le même sourire moqueur aux lèvres. Tuer... Boire du sang... Lui, ne voyait pas la différence. Il n'avait jamais été humain. Il avait déjà fait certaines choses si ignoble qu'aucune personne ne pourrait garder sa raison.

    " Tu es un monstre... Peut être... Mais ce n'est rien à ce qui t'attend. Soit forte... C'est tout... Qu'est-ce que je devrais dire de moi ? Je ne suis pas humain... Je ne peux pas savoir ce que tu ressens... Désolé si je n'éprouve que de la cruauté et qu'en te voyant comme ca, je ne peux m'empêcher de me moquer de la faiblesse humaine. Je tue... Je fais souffrir... J'assouvis mes désirs... Je ne cherche pas à comprendre... et... c'est plus facile comme ca ! Alors Anaïs, acceptes toi comme tu es... "

    Il s'abaissa de nouveau vers elle et lui prit la tête entre ses main pour l'obliger à le regarder. Il approcha ses lèvres de siennes mais n'en fit rien. De sa main droite, il attrapa celle d'Anaïs et la plaça sur la nuque de Mutt. Là où les marques de Kaname était encore visible. Il lui souffla :

    " Je sais que tu en as envie. Mors moi et tu verras tu te sentiras mieux. N'aies pas peur... Du moment que tu ne tues pas mon hôte... "

    Il approcha son visage de son oreille et ajouta :

    " Je cacherais la vérité à Kaname... C'est dans mon pouvoir... Comme pour masquer mon odeur... Ce n'est juste qu'un petit tour de passe-passe. Alors vas-y... Mors moi ! "

    Pendant ce temps, Mutt était en totale panique, mais il ne pouvait faire autrement. Le démon recula une nouvelle fois sa tête et passa ses doigts sur les lèvres d'Anaïs, frôlant une des canines avec son index.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Vampirique
avatar

Parchemins envoyés : 1068
Humeur : Je ne suis peut-être pas un modèle d'amabilité, mais j'ai le physique et la classe, ça compense
Année : 7ème année
photo d'identité du sorcier : :


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : Attrapeuse ;)
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Retour du ministère [Anaïs]   Lun 15 Déc - 22:16

( Désolée, j'essaye de faire plus long après, en tout cas Kaname ne peut rien me dire, c'est pas Mutt que j'ai mordu, mais son démon non ? T_T )


Pauvre petite chose... »


Anaïs regarda à ce moment le démon. Il en fallait peu pour la calmer et rien que de dire cela ses larmes avaient arrêtés de couler . Si il y avait une chose qu'elle ne supportait pas, c'était bien qu'on l'a rabaisse. Et en l'occurrence c'est ce qu'il venait de faire. Elle fronça les sourcils et soupira. Il enchaîna sur le faîte qu'il fallait être forte, et si elle n'en avait pas envie, hein ? Si elle voulait juste tout arrêter ? De toute façon elle était immortelle... Il continua en disant que n'étant pas humain il ne pouvait pas la comprendre, ah oui, elle avait oublié ça.

- C'pas pareil. Tu n'es même pas humain ...

Elle ne savait plus vraiment quoi répondre, après tout, elle était humaine, elle ? Puis il s'abaissa et l'a força à le regarder ce qui lui fit pincer les lèvres, il se permettait quoi encore ? Il lui proposa juste de se laisser faire mordre, il cacherait la vérité à Kaname
Pendant ce temps, Mutt était en totale panique, mais il ne pouvait faire autrement. Le démon recula une nouvelle fois sa tête et passa ses doigts sur les lèvres d'Anaïs, frôlant une des canines avec son index. Elle écarquilla les yeux, elle ne savait pas du tout quoi faire et il l'a mettait plutôt mal à l'aise, elle avait un énorme respect pour Kaname, il lui avait sauvé la vie et inversement... Elle ne pouvait pas lui faire ça. Et puis ce n'était pas Mutt qui se proposait mais son démon. Il passa ensuite son doigt sous une de ses canines . Elle ferma les yeux. Et d'un coup de main enleva celle de Mutt. Elle ne pouvait pas, elle ne pouvais pas... Et puis Kaname ne saurait rien non ?

Elle plaça ses mains sur les épaules de Mutt et approcha ses lèvres du cou du garçon, de l'autre côté des morsures de Kaname. Sans réfléchir elle planta en un coup sec mais à la fois doux ses crocs dans la peau du jaune et du sang s'en déversa bientôt. Les yeux d'Anaïs était totalement rouge et elle bu, pour la première fois, le sang de quelqu'un. Elle buvait goulûment quelques gorgées et s'arrêta, histoire de ne pas fatiguée le Mutt intérieur. Elle passa sa langue sur les morsures pour récupérer la moindre goutte et s'écarta.

Elle ne savait toujours pas quoi dire, elle avait presque fait ça inconsciemment et elle savait que Kaname l'a tuerait si il l'apprenait. De sa manche elle essuya un filet de sang.

- On dirait pas, mais c'est excellent. Merci.










Le moyen d'aimer une chose est de se dire qu'on pourrait la perdre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://welcomehome.forumpro.fr
Poufsouffle | Préfet | Adminavatar

Parchemins envoyés : 569
Humeur : Malsaine
Année : 7ème année
photo d'identité du sorcier : :


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h :
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Retour du ministère [Anaïs]   Dim 21 Déc - 16:38

Il la vit hésiter. S'avancer puis reculer... Le garçon la regardait, en se demandant si elle allait vraiment le mordre. Puis elle finit par approcher sa bouche de son cou. Il sourit et ferma les yeux. Pendant ce temps, Mutt était en train de lutter. Non, il ne voulait pas, mais le démon était trop fort pour lui. Il sentit la pression des crocs de la jeune fille. Ce n'était pas comme quand Kaname le mordait. L'autre vampire était plus dur, plus bestiale. Là, c'était différent. Comme une simple piqure... Bien sûr que c'était toujours un peu douloureux. Car la douleur restait. Et la jeune femme commença à boire. Mutt espéra qu'elle n'y aille pas trop fort. Elle ne prit pas autant de sang que Kaname le faisait. L'homme allait toujours jusqu'aux limites du garçon. Limite Mutt manquait de sombrer à chaque fois.

C'était bon... En fait, il aimait ca ? Mais non... Comment ca : aimer ca ? Etait-ce le démon qui prenait le pas sur l'esprit du garçon. Pourquoi aimer être mordu par un vampire... C'est... C'est... répugnant... Dégoûtant... Et pourtant, dans la façon dont Anaïs l'avait mordu, si délicatement... Et peut être que quand c'était une personne de sexe opposé, on y prenait plus de plaisir ? Il regretta presque le moment où elle détacha ses crocs de son cou. Elle le remercia. Le garçon sourit faiblement et passa sa main sur son cou, pour éviter que son sang ne coule de trop. Puis le démon reprit alors le dessus... Enfin à cet instant, Mutt ne savait plus trop où il en était entre le démon, et lui même, c'en était très étrange. *Laisses faire... Je lui ai promis* Mutt s'exécuta. Il laissa la magie du démon opérer. Quand il retira sa main, il n'y avait plus une seul trace de la morsure d'Anaïs... Plus rien... Comme s'il ne s'était rien passé.

" Voila... Je ne voudrais pas qu'il t'arrive quelque chose... Bon, Ok, en fait je m'en fou, c'est surtout pour Mutt que je fais ca... "


Il lui tendit un bras comme un Gentleman et ajouta :

" Chère demoiselle, je pense qu'il est temps de rentrer. Non ? Les nuits sont fraiches, et disons que mon hôte commence à avoir besoin de repos. En même temps, c'est normal vu ce que son corps à dût subir en une soirée... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Retour du ministère [Anaïs]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Retour du ministère [Anaïs]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PDLM :: hogwart rocks :: Extérieur de Poudlard :: Exterieur :: Forêt Interdite-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit