AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 about The prince of mix-blood

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Serdaigle | PréfetSerdaigle | Préfet
avatar

Parchemins envoyés : 419
Humeur : grrrrrr !
Année : 6ème année
photo d'identité du sorcier : : Beautyful girl


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : pas encore.
_ Y o u & M e :

MessageSujet: about The prince of mix-blood   Sam 15 Nov - 17:22

Auteur: me Smile !
Titre: (je n'ai pas encore trouvé de titre)
Sujet: Ca se passe lors du 6e tome de Harry Potter. C'est une histoire d'amour.
Sources: Tout est de moi, sauf quelques passages que j'ai pris du livre, pour se rappeller de ce qu'il se passe, et tout simplement parce que je les aime bien =).


Et pour info, je me suis inspiré de quelques passages avec Dray et moi, sur ce fofo. ^^


Dernière édition par Aéris DeLune le Sam 15 Nov - 17:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lenitarium.skyrock.com
Serdaigle | PréfetSerdaigle | Préfet
avatar

Parchemins envoyés : 419
Humeur : grrrrrr !
Année : 6ème année
photo d'identité du sorcier : : Beautyful girl


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : pas encore.
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: about The prince of mix-blood   Sam 15 Nov - 17:52

Chapitre 1




La locomotive rouge s' arrêta au terminus. Dès que le Poudlard-Express s'était arrêté à destination, tout les élèves s' étaient précipités sur le quai. Kyoko était dans un des compartiments du train. Elle ramassait ses affaires. Elle réveilla sa voisine qui ronflait comme une sourde. Une blonde assez potelée était allongée sur deux sièges. Pendant tout le trajet, elle n'avait pas arrêter de bavarder comme une pie. Jusqu' a ce qu'elle s'était fatigué de parler, et qu'elle avait fini par s'endormir.
Kyo' avait beau lui tapoter l' épaule, la chatouiller, la pincer, la gifler, et même lui crier dans les oreilles, celle-ci ne se réveillait pas. Elle abandonna vite. Tant pis ! Elle n'allait pas manquer l'arrêt pour cette grosse feignante. Après tout, si elle voulait passer le reste de l'année dans le Poudlard-Express, ça la regardait...
Elle tira sa grosse valise rouge, sortit du compartiment, et elle descendit du train.
Sur le quai, il y avait un monde fou ! Tout les élèves semblaient être pressés. Elle, elle s'efforçait de garder son calme. Elle entendit une grosse voix, dire tout fort :
- Par ici les premières années !
Non, ce n'était pas pour elle. Elle, elle entamait juste sa sixième année, à Serpentard. La jeune fille pris la première diligence qui arrivait vers elle. La diligence était tiré par des chevaux bizarres... Mais elle ne se posa pas de questions. Elle savait très bien ce que c'était...
La diligence remontait le long d'une montagne, où se dressait un gigantesque château hérissé de grandes tours pointues.
Dix minutes après environ, la diligence s'arrêta devant le château.
L' asiatique descendit et se dirigea vers la porte d'entrée, tirant sa valise derrière elle. Lorsqu'elle franchit les portes du hall, elle se rendit compte qu'elle n'avait pas mis son uniforme. Dans sa hâte de redescendre tout à l'heure, elle avait oublié de se changer.
Elle se dépêcha d'aller ouvrir la première porte qu'elle trouvait à sa portée. Par chance, elle tomba sur un placard à balais.
Après avoir vêtu son uniforme, elle sortit du placard, sous le regard étonné de quelques élèves. Encore une fois dans sa hâte, elle avait mis sa cravate de travers.
La japonaise n'accorda pas un regards aux autres, et tira de nouveau sa valise derrière elle. Elle était habitué de voir des gens la regarder bizarrement. Parfois, elle paraissait aussi louche que Luna Lovegood.
Elle mis sa valise près des escaliers. Les elfes de maison se chargeront de la remonter eux-mêmes dans les dortoirs...
Elle entendit des rires qui provenaient de l' entrée. Elle se tourna, et aperçut une bande de Serpentard. Quand ils passèrent près d'elle, celui qui semblait être le chef de la bande, la percuta. Leur épaule se cognèrent, l'une contre l'autre. Le jeune homme se tourna vers elle. Son visage se déforma par la haine :
- Hey ! Tu ne peux pas faire attention, espèce de... commença t-il.
Mais en regardant mieux le visage de la jeune fille, il se rattrapa :
- Oh salut ! Excuse-moi, je suis bien maladroit ! Dit-il avec un sourire charmeur.
Les autres s'étaient arrêtés tout près de Kyoko. Tous la dévisageait avec curiosité. Sans le connaître vraiment, celle-ci savait déjà que c'était Drago Malefoy, le jeune homme en face d'elle. Lui et sa bande, étaient connus à Serpentard. Enfin, surtout lui.
- Tu es nouvelle ? Demanda t-il.
- Non, elle n'était pas nouvelle. Mais elle ne s'étonnait pas qu'ils ne la connaisse pas. Elle s'effaçait toujours des gens pour s' isoler dans son petit monde. Non, il ne fallait pas exagérer !! Elle avait quand même des amis. Mais elle ne faisait pas partie des élèves populaires. Et elle ne cherchait pas à l' être.
Elle secoua négativement la tête, en guise de réponse.
- Ah... Et c'est quoi ton petit nom ? Dit-il avec le même sourire.
- Kyoko Tenshi, répondit Kyo'.
Enchanté de faire votre connaissance, princesse. Dit le jeune homme en lui prenant une main, qu'il déposa dessus un baiser.
La jeune fille en était très étonné, et pour cacher sa gène, elle dû faire un énorme effort pour rester neutre.
Le Serpentard se présenta (même si elle connaissait déjà son nom), et lui présenta ses copains.
Drago Malefoy (Tom Felton) : C' était un jeune homme blond platine aux cheveux lisses, aux yeux gris métallique, au nez en pointe, et au teint blafard. Sa voix était trainante.
Théodore Nott (Joe Jonas) : Un jeune homme aux cheveux noirs en pétard, aux yeux bruns foncés, au long nez un peu large qui partait en trompette. Des poils repoussaient sur son menton.
Blaise Zabini (Jesse McCartney) : Jeune homme aux cheveux blonds foncés, aux yeux verts, au petit nez droit et aquilin.
Ils étaient tout les trois bien bâti. Il y avait même une fille :
Pansy Parkinson (Genevievre Gaunt) : Jeune fille aux cheveux noirs, coupés en carrés, au yeux brun clairs, et elle avait un petit nez droit, un peu retroussé.
Malgré ses airs durs, elle était assez mignonne.
Drago proposa d'aller dans la grande salle, et tout ses copains le suivirent. Au moment où il rentrait, il s'arrêta, et se tourna vers l'asiatique. Il lui lança un « Tu viens ? », suivie d'un clin d'oeil. La jeune fille regarda des deux côtés pour voir s'il n'y avait pas ses copines qui arriveraient. Puis, un peu hésitante, elle le suivit. Il y avait beaucoup de monde dans la grande salle. Les élèves attendaient avec impatience la cérémonie des premières années.
Kyoko s' assit à la table des Serpentard, entre Blaise et Théodore. En face d'elle, étaient assis Drago et Pansy.
Deux grands garçons bruns vinrent les rejoindre. L'un d'eux était gros, et ils affichaient tout les deux, une tête d'idiot.
- Où étiez-vous passer tout les deux ? Aboya Drago.
- 'Aller frapper un deuxième année ! Dirent-il avec un air satisfait.
Drago hocha la tête d'un air méprisant. Il se tourna vers la japonaise, et lui présenta Crabbe, le gros garçon, et Goyle, le deuxième. Ils la regardèrent comme si elle était un gros gâteau dans la boutique d'un pâtissier.
Kyoko se tourna vers la table des Serdaigle, où Cho Chang lui adressait un signe pour la saluer. Elle lui répondit à son signe. Les Serpentard la regardaient. Elle aperçut un peu plus loin de Cho, ses deux copines. Elle leur adressa un sourire, mais elle tournèrent la tête vers une autre direction, d' un air hautain. Elle se demandait ce qu'elles avaient. Elles n'allaient pas se fâcher, juste parce qu'elle n'était pas venue s'asseoir à leur table ?
Mac Gonagall entra avec le choixpeau magique, suivit des premières années. Elle posa le vieux choixpeau sur le tabouret à trois pied, et celui-ci se mit à chanter, comme chaque année. La répétition des élèves commençait.
Les coudes sur la table, la tête entre ses mains, Kyoko regardait sans intérêt son, assiette vide. Elle avait faim. Très faim même. Elle avait hâte que cela se finisse. Drago et Pansy se tenaient l'un contre l'autre, se susurrant des mots doux. Pansy gloussait comme une poule.
Blaise mis une main sur l'épaule de la jeune asiatique, ce qui la fit sursauter.
- Cava ? Dit-il en arquant un sourcil.
Cette dernière aquésa.
- J' ai seulement faim. Répondit-elle.
Théodore se tourna vers elle, alors que la cérémonie s'était terminé. Et en l'occurrence, le discours de Dumbledore.
- Kyoko ! Lança Théodore, comme s'il était énervé. Tu en penses quoi de ce Saint Potter ?
La jeune fille haussa les épaules. Le dîner était à présent servi. Chacun remplissait son assiette et son gobelet d'or. Drago semblait soudainement intéressé. Il se déserra des bras de Pansy, et se tourna vers les autres.
- Eh ! J'ai justementquelque chose à vous raconter, à propos de ce balafré ! Dit-il avec un grand sourire.
Il leur raconta ce qu'il avait fait dans le train avec Harry Potter. Celui-ci les avait espionné tout à l'heure, dans leur compartiment. Le Serpentard lui avait envoyé un « pétrificus totalus ». Une fois que Potter fut immobilisé, il lui avait donné un violent coup de pied au visage.
Cela invoqua des éclats de rire chez les Serpentard. La seule qui ne riait pas, était Kyoko. Elle souriait seulement pour leur faire plaisir. Mais pour être franc, elle ne trouvait pas ça drôle. Quoique, si on aurait ridiculiser son ennemie juré, elle en aurait fait autant.
Les portes de la grande salle s'ouvrit et...(quand on parlait du loup !) Harry entra. Il passa entre les tables. Mais peu de gens le remarquèrent. Tandis que Drago imitait quelqu'un qui venait de se casser le nez, la jeune fille remarqua bien son nez ensanglanté. La bande à Drago ne faisait pas attention à elle, tellement ils étaient pris dans leur délire. Elle continuait d'observer le Gryffondor. Celui-ci la remarqua, alors qu'il commençait à manger. Ses deux amis(une jeune fille aux cheveux noirs touffus, et un jeune homme au cheveux roux) se retournèrent vers elle, et la dévisageaient.
Harry lui lança un regard noir. Tellement noir, qui lui donna envie de lui tourner le dos... Après tout, ça ne la regardait pas !
Dumbledore refit un discours. Tout le monde applaudi le nouveau professeur de Défense contre les forces du Mal : Severus Rogue.
Au bout d'un instant, Potter et ses amis se relevèrent. Ils quittèrent la grande salle. Drago leur lança au passage « Eh Potter ! Comment va ton nez ? », d'un air moqueur. Mais ils ne firent pas attention.
Peu après, la bande de Serpentar se relevèrent à leur tout, et regagnèrent leur salle commune. Ils sortirent dans une cour, descendirent des escaliers de pierre, traversèrent le viaduc. Ils arrivèrent de l'autre côté du château. Ils ouvrirent une porte en bois, et descendirent des escaliers. Ils descendirent encore et encore des marches. Ils marchèrent dans un long couloir qui sentait une forte odeur de moisi. Ils passèrent par une palissade et purent enfin entrer dans leur salle commune. Celle-ci se situait sous le lac. C' était une salle assez accueillante, bien éclairé, avec des fauteuils, et des tables. Dans un coin, le feu d'une cheminée ronronnait.
La salle fut aussitôt envahi par le brouhaha des élèves. Drago et ses copains s'installèrent sur des fauteuils noirs. Kyoko s'apprêtait à aller s'asseoir ailleurs, lorsque les garçons l'appelèrent, et insistèrent pour qu'elle reste avec eux. Blaise se poussa pour lui faire de la place, et elle vint alors s'asseoir à côté de lui. Pansy était assise sur les genoux de Drago.
- Alors Kyoko, où est passé ton petit copain ? Je ne l' ai pas vue de la soirée... lança celui-ci avec un sourire en coin.
La jeune fille fronça les sourcils.
- Quel copain ? Je... Je n'en ai pas...dit-elle.
- Oh quel dommage ! Je pense que quelqu'un va bientôt y remédier... dit-il d'un air innocent.
La jeune fille se releva.
- Dans ce cas, j' ai intérêt à m'y préparer...dit-elle, comme s'il s'agissait d'un examen. Bon, je vous laisse.
Elle monta dans les dortoirs de filles. Kyoko avait de longs cheveux noirs de jais. Elle avait des yeux bruns tirés en amande, dotés de longs cils noirs. Elle avait un petit nez aplati. Sa bouche était petite et bien mignonne. Elle avait des joues de bébé, dont il s'affichait toujours des petites fossettes. La couleur de sa peau était assez jaune.


Dernière édition par Aéris DeLune le Sam 15 Nov - 18:22, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lenitarium.skyrock.com
Serdaigle | PréfetSerdaigle | Préfet
avatar

Parchemins envoyés : 419
Humeur : grrrrrr !
Année : 6ème année
photo d'identité du sorcier : : Beautyful girl


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : pas encore.
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: about The prince of mix-blood   Sam 15 Nov - 17:54

Le lendemain au petit déjeuner, les directeurs des maisons distribuaient les emploies du temps, en s'assurant que les élèves avaient reçu de bon résultats au BUSE, pour certaines matières. L'asiatique avait eu un Optimal partout. Sauf en Soin aux créatures magiques. Elle avait eu un Acceptable. De toute façon, elle n' avait pas choisie cette matière pour les ASPIC. Cette année, elle avait beaucoup de temps libre. La plupart des élèves de sa maison aussi.
Elle profita de la première heure libre de la matinée, pour aller voir ses copines de Serdaigle. Elle fit la bise à Cho, et s'apprêtait à la faire à ses deux copines, Mayce et Shelby, mais elle affichèrent la même expression hautaine qu'hier. Elle leur demanda ce qu'elles avaient, à réagir ainsi. Elles lui dirent :
- Pourquoi est-ce que tu traînes avec Malefoy ?
- Je ne traîne pas avec lui.
- Oh bien sûr ! Alors pourquoi est-ce que tu manges avec lui, et tu rigoles à ses blagues stupides ?
- Mais ça...
- Tant que tu seras avec eux, ne nous adresses pas la parole !
Sans lui laisser le temps de répondre, elles avaient déjà détourner leurs talons, et elles étaient parties.
La jeune fille alla dans le parc. Elle s'allongea dans l'herbe. Elle ferma les yeux. Elle se demandait pourquoi Mayce et Shelby se comportaient ainsi. Cela faisait deux ans qu'elle les connaissait. Et jamais elles ne s'étaient fâché pour une chose pareille...
Elle entendit des ricanements, suivie de voix familières... Ces voix étaient un peu loin. Mais elle pouvait quand même distinguer (à peu près) le sens des paroles.
- ... Et mon père a gagné cette audience au tribunal, contre ce type !
Elle se lova comme un chaton, et laissa son esprit vagabonder. Jusqu'à ce qu'elle sentit quelqu'un se pencher au dessus d'elle, et lui souffler au visage, accompagné de quelques rires. Elle ouvrit les paupières. Il y avait au dessus d'elle... Drago. Un beau sourire s'affichait sur ses lèvres.
Sur le coup de la surprise, Kyoko se redressa et recula.
- Qu'est-ce que tu fais ? Demanda t-elle.
- Je viens chercher la belle endormie, pour l'emmener sur mon fougueux destrier. Dit-il d'un air enjoué.
Il lui tendit une main et dit :
- Tu viens ?
Elle en resta sceptique. Hésitante, elle demanda :
- Pour aller où ?
En cours de Défense contre les forces du Mal. Ça va bientôt commencer...
- Déjà ? S'écria t-elle, alors qu'il lui avait pris la main, et qu'il l'aidait à se relever.
- Tu as dû t'endormir... dit-il simplement.
Le jeune homme s'accrocha à son bras. La jeune fille remarqua la présence de ses copains. Elle croisa le regard noir de Pansy Parkinson. Tandis que Blaise et Théodore, leur visage demeurait sans expression.
Lorsqu'ils entrèrent dans la classe, bon nombre d'élèves tournèrent la tête vers Drago et Kyoko. Celle-ci se sentit mal à l'aise. Surtout quand ils chuchotèrent quelque chose à leur sujet.
Le Serpentard se montra galant. Il tira une chaise, attendit qu'elle s'y assit, et repoussa la chaise vers la table.
L'asiatique regarda la décoration personnel du professeur Rogue, qui avait changé la salle de cours. Adieu les motifs rose bonbon d'Ombrage ! Place aux horreurs de Rogue ! Celui-ci avait accroché des tableaux avec des scènes gores, l'une aussi horrible que l'autre. La jeune fille préféra s'intéresser aux discussions idiotes de deux filles devant elle, portant sur la couleur de leur parfum préféré. C'était mieux que de regarder ces horreurs !
Le professeur demanda le silence. De toute façon, la simple présence de Rogue suffisait à assurer le silence de toute une salle. Il fit tout un discours sur la défense contre les forces du Mal. Il posa une question, en demandant ce qu'était l'avantage d'un sortilège informulé. La main d'Hermione se leva aussitôt. Le professeur lui donna la parole.
- Votre adversaire ne sait pas quel genre de magie vous allez utiliser, répondit Hermione, ce qui vous donne une fraction de seconde d'avance sur lui.
- Une réponse copiée presque mot pour mot dans le livre des sorts et enchantement, niveau 6, remarqua Rogue d'un air dédaigneux, mais correcte dans le fond.
L'asiatique entendit Malefoy ricaner. Celui-ci se tourna vers elle pendant quelques instants, pour lui offrir un beau sourire.
- Oui, ceux qui parviennent à user de magie sans formuler d'incantation, bénéficie d'un effet de surprise lorsqu'ils jettent un sort. Tout les sorciers n'en sont pas capable, bien sûr. C'est une question de concentration et de force mentale dont certains (son regard malveillant s'attarda sur Harry) manquent singulièrement. Vous allez maintenant vous répartir en équipe de deux. L'un des deux partenaires essayera d'ensorceler l'autre sans parler,et l'autre tentera de repousser le maléfice en restant aussi muet. Allez-y.
Drago proposa à la jeune japonaise de faire équipe avec elle. Elle accepta, et ils se relevèrent. Les élèves poussèrent leur tables et leurs chaises afin d'avoir plus d'espace.
Pendant tout le déroulement du cous, ils trichèrent, en murmurant les formules.
Kyoko se positionnait en face du jeune homme.
- Je te préviens: fille ou pas, je serai sans pitié !
Il lui envoya un « Stupéfix ». Mais tout comme Hermione, elle réussit à repousser ce sort, la bouche fermé. Le blond fit une sorte de salto en arrière et retomba lourdement sur le sol, attérissant sur ses fesses. Quelques Gryffondor qui avaient assisté à la scène, ricanèrent.
- C'est pas ce que tu crois ! Riposta t-il. Je t'ai laissé gagné uniquement par galanterie !
La jeune fille lui fit un sourire moqueur, genre à dire: « Ouais, c'est ça ! ». Rogue, qui avait assisté aussi à la scène, déclara haut et fort :
- Remarquable, Miss Tenshi ! Vingt point pour Serpentard.
Cela lui ramena des sourires de triomphe des élèves de sa maison. Malefoy s' était relevé, et lui avait chuchoté à l'oreille :
- Bien joué ! Mais la prochaine fois, je ne me laisserai pas faire... ajouta t-il en lui donnant un coup de coude complice.
Quel culot ! Elle s'apprêtait à l'envoyer balader sur le champ, lorsque son attention se centra sur le professeur qui avait lancé un « lamentable ! » à Ron, et s'était positionné devant Potter, pour leur montrer comment faire.
Il pointa si vite sa baguette sur Harry que celui-ci réagit instinctivement. Oubliant toute idée du sortilège informulé, il s'écria :
- Protego !
Son charme du bouclier fut si puissant que Rogue perdit l'équilibre et tomba sur une table. Toute la classe s'était tourné vers lui et le regarda se redresser, l'air mécontent.
- Souvenez-vous que j'avais parlé des sortilèges informulés, Potter ?
- Oui, répondit Harry avec raideur.
- Oui, monsieur.
Il n'est pas nécessaire de m'appeler « monsieur », professeur.
Kyoko éclata de rire à cette réplique. Il fallait bien avouer que ce garçon avait du caractère ! Tout le monde se tourna vers elle pendant quelques secondes.
Retenue, samedi soir, dans mon bureau, dit Rogue. Je ne tolère d'impertinences de personne, Potter... Pas même quand elles viennent de l'Elu.
Il se tourna aussitôt vers la jeune asiatique qui riait toujours de sa chute, ainsi de ce qu'avait répliqué Potter.
- Vous en voulez une aussi, miss Tenshi ?
- Non, monsieur. Répondit-elle en se calmant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lenitarium.skyrock.com
Serdaigle | PréfetSerdaigle | Préfet
avatar

Parchemins envoyés : 419
Humeur : grrrrrr !
Année : 6ème année
photo d'identité du sorcier : : Beautyful girl


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : pas encore.
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: about The prince of mix-blood   Sam 15 Nov - 17:54

En sortant du cours, les Serpentard la regardèrent un peu comme si elle était une petite fille de quatre ans, qui riait pour un rien.
Pendant la récréation, elle en profita pour aller voir ses copines, et de leur parler. Elle essaya de leur expliquer que ce n'était pas parce qu'elle était avec des Serpentard, que cela changerait quoique ce soit dans leur amitié. Mais rien à faire, elles refusaient de l'écouter.
- Et qu'advient ton petit ami ? Dit Shelby avec un sourire en coin.
- Mon petit ami ? Dit Kyoko en ouvrant grand les yeux.
- Oui, ton cher Drago. Dit Mayce avec un sourire sarcastique.
- On est pas ensemble. C'est...
- Oh bien sûr ! Dit Mayce avec ironie. Vous vous enlacez, et embrassez... et après tout ça, vous n'êtes pas ensemble ?!
- Depuis quand on s'est embrassé ? Demanda la japonaise, perplexe.
- Oh ne fais pas l'innocente ! Parvati vous a vue tout à l'heure dans le parc.
Toujours étonné, Kyoko essaya de se rappeler ce qu'il s'était passé dans le parc. Malefoy s'était penché sur elle, pour lui dire que c'était l'heure d'aller en cours... Il lui avait pris le bras, comme si elle était une brebis égaré... Enfin, c'était ainsi qu'elle le voyait.
Elle rajusta son sac sur son épaule, et leur dit :
- Vous savez quoi ? Vous devriez aller voir Parvati, et lui informer que la myopie, ça se soigne -_-' ! Et vous, vous ne devriez pas croire à tout ce que l'on vous raconte.
La jeune fille détourna les talons, et commença à partir. °Quel bande de gamines !° pensa t-elle furieusement. A supposer qu'elle sortait avec ce Serpentard, qu'est-ce que ça pouvait bien leur faire ? Était-ce la fin du monde ?
Elle méditait de sombres pensées, quand une autre asiatique vint la voir. C'était Cho, son amie en septième année, à Serdaigle.
- Hey Kyo' ! Ca va ?
La Serpentard ne répondit pas.
- C'est à cause de Mayce et Shelby, non ? Demanda Cho, qui devina ses pensées.
La jeune fille hocha de la tête.
- Ne t'en fais pas, elles sont jalouses. Même si Drago et ses copains sont des crétins, elles ne peuvent s'empêcher de les trouver beau. Surtout Malefoy, Nott, et Zabini.
- Pourant, il ne se passe rien avec eux. Moi, j'ai plutôt l'impression qu'ils réagissent comme si on était de vieux copains.
- Oui, je sais. Tu devrais arrêter de traîner avec ces filles. Même si elles ont l'air de rien comme ça, ce sont des garces ! Elles m'ont fait des sales coups quand j'étais avec Cédric...Et un conseil: méfie-toi de la bande à Malefoy; ce sont des brutes !
Kyoko n'eut le temps d'en savoir d'avantage, que la cloche avait sonné, et la chinoise était déjà partie. La japonaise retourna alors dans la salle commune.
En y entrant, elle trouva justement dans un coin, Drago et ses copains. A peine qu'elle passa devant eux, qu'ils l'appelèrent.
- Eh Kyoko ! Tu n'as toujours pas de petit copain ? Demanda le blond avec un sourire en coin.
- Non.... Et alors ?
- Oh rien. Mais je connais quelqu'un qui ne va pas tarder à te demander de sortir avec lui...
- Ah... Bah dis-lui de s'acheter un râteau, pour qu'il s'habitue dès maintenant à s'en prendre un... répondit-elle avant de monter dans les dortoirs.

Au cours de potion, il n'y eut seulement que Blaise, Drago, Kyoko, et Théodore à y aller. Les autres avaient tous râté cette matière-là au BUSE. L'ex-cachot de Rogue, avait été occupé par Slughorn, le nouveau professeur de Potion. Un gros monsieur avec des moustaches de morse accueillit chaleureusement les élèves. En particulier Blaise et Harry. Kyoko comprenait bien pour Harry, mais Blaise... Elle se demandait bien pourquoi.
De la vapeur, et des odeurs bizarres remplissaient le cachot. Les quatre Serpentard s'assirent à une même table. Lorsque l'asiatique croisa le regard du jeune Malefoy, celui-ci eut un sourire en coin. Il avait dû comprendre qu'elle avait du caractère !
Slughorn commençait à faire son cours. Il posa des questions, et immédiatement, Hermione y répondait. Drago chuchota quelque chose à Théodore, et tout les deux ricanèrent.
Le professeur parlait d'un philtre d'amour, appelé Armortentia. Ce philtre ne créait pas vraiment un sentiment d'amour. Il était impossible de fabriquer ou d'imiter l'amour. Non, elle produisait seulement une forte attirance ou une obsession.
Drago se tourna vers Kyoko.
- Eh, ça te dis qu'on l'essaie sur toi ?dit-il avec un sourire moqueur.
- Très drôle ! Répliqua t-elle d'un air sarcastique.
Le professeur leur parla ensuite de la potion « Félix Felicie », qui donnait de la chance à n'importe qui. Mais il ne fallait pas l'utiliser pour des jours important, durant un match de Quidditch par exemple. Car c'était illégal. Il fallait s'en servir durant un jour complètement normal. Slughorn leur disait que s'ils réussissaient aujourd'hui à fabriquer le philtre Morte Vivante, il leur récompenserait en leur offrant un flacon de Félix Félicie.
L'asiatique crut apercevoir une lueur s'allumer dans le regard de Malefoy. Celui-ci se tourna aussitôt vers elle, en lui adressant un sourire de loup. Comme s'il espérait avoir des chances avec elle...
Ils commencèrent à faire leur potion. La japonaise s'en fichait complètement de gagner ou pas. Elle n'avait pas besoin de chance, pour avoir ce qu'elle voulait...
Elle vit Malefoy donner un coup de coude à Zabini, en lui disant moqueusement qu'il aurait bien besoin de chance avec la petite Weasley. Celui-ci vira au rouge tomate, et lui lança un regard noir. Tiens, c'était curieux... Serait-il amoureux de Ginny ?
Le professeur passa entre les tables pour voir où en était les élèves. Lorsqu'il passa près de leur table, Drago demanda :
- Monsieur, vous avez sûrement dû connaître Abraxas Malefoy, mon grand-père ?
- Oui, répondit Slughorn sans regarder Malefoy, j'ai été désolé d'apprendre sa mort, mais il fallait s'y attendre, la Dragoncelle à son âge...
Si Drago voulait jouer les lèches-bottes pour gagner le flacon, c'était raté !
Le professeur de potion nomma le vainqueur: c'était Potter, qui avait parfaitement réussi. Les Serpentard lui lancèrent un regard furieux.
Alors que les trois garçons s'imaginaient différentes façon de ridiculiser Potter, l'asiatique lança tout d'un coup, à l'adresse de Malefoy :
- Tu connais Greyback ?
- Celui-ci s'arrêta dans son délire, et lui répondit :
- Oui, c'est un ami de mon père...
Il semblait mal à l'aise tout d'un coup.
- Il est revenue de Transilvanie ?
- Depuis longtemps.
La jeune fille fit une légère grimace.
- Qu'est-ce qu'il y a ?
- Si tu le vois, tu pourrais lui dire que les Dupond ont des Gnas bleu.
Des quoi ?
- Laisse-tomber. J'aurais mieux fais de me taire...
- Non, vas-y, dis...
- Non, non c'est bon.
- Vas-y, insista Drago.
- Non...je te le dirai plus tard...
Il poussa un soupire et dit :
- De toute façon, je ne peux pas le voir pour l'instant... Il est occupé...
- Dans l'allée des Embrumes, non ?
Le jeune homme parut déconcerté. Il bafouilla :
- Oui...je...non...euh... Comment tu le sais ?
Je le vois souvent roder là-bas.
La cloche sonna, annonçant la fin du cours. Elle se releva pour partir. Les trois garçons s'échangèrent des regards étonnés.


Dernière édition par Aéris DeLune le Dim 11 Jan - 0:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lenitarium.skyrock.com
Serdaigle | PréfetSerdaigle | Préfet
avatar

Parchemins envoyés : 419
Humeur : grrrrrr !
Année : 6ème année
photo d'identité du sorcier : : Beautyful girl


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : pas encore.
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: about The prince of mix-blood   Sam 15 Nov - 18:04

Chapitre 2





Kyoko retournait dans la salle commune de Serpentard. Cet après-midi, elle n'avait que du temps libre. En passant près d'un cachot, elle trouva du sang par terre, au pied de la porte. Ce n'était que des petites taches. Elle sentit une odeur nauséabonde. Comme s'il y avait un cadavre quelque part...
Elle trouva à deux mètres plus loin, un rat mort, disséqué, et la tête décapité. Elle en ressentit un dégoût profond. Cela lui donna la nausée. Elle se précipita en courant vers la porte du cachot, et se réfugia à l'interrieur, comme si elle avait le diable à ses trousses.
La jeune fille plaqua une main au niveau de son nez et sa bouche, pour s'empêcher de vomir. L'odeur de cadavre était partie, mais il restait quand même une odeur désagréable. Un mélange de pet et de moisi. D'ailleurs sur les murs, il y avait des traces de moisissure, et des taches de boue.
L'asiatique s'étonna de trouver quelqu'un dans cette pièce : Théodore. Que faisait-il ici ? C'est ce qu'elle lui demanda.
- Ce serait plutôt à moi de te demander ça, répondit Nott d'une voix froide. Donc je rectifie ta question : que viens-tu faire dans MON cachot ? Tu t'es perdu ?? ajouta t-il avec un sourire moqueur et arrogant à la fois.
- Non, non Théodore. On ne mouille pas les poules et les dindes en même temps ! Répliqua t-elle au tac au tac.
Le jeune homme sourit. Il devait bien avouer envers lui-même, qu'elle avait du répondant, et elle était marrante en plus de cela.
- Et comment ça, « ton » cachot ? Il n'y a pas marqué « propriété privée » sur la porte !
- C'est tout comme. Tout le monde sait qu'il ne faut pas venir ici.
- Non, tout le monde ne le sait pas, puisque moi je ne le savais pas. Répondit t-elle avec un sourire en coin.
Il la regarda. Il la trouvait jolie. Mais pour lui, cela ne suffisait pas pour la laisser faire ce que bon lui semblait sur ses territoires.
La jeune fille avançait dans la pièce, pour regarder de près des noms gravés dans un mur, entourés de coeur.
A une fenêtre, il y avait des barreaux. Une faible lumière de l'extérieure éclairait la pièce. La nuit commençait à tomber.
Soudain, Théodore se jeta sur elle, et la plaqua contre un mur.
- Plutôt entêté, hein ? Fais bien attention à moi, ma jolie ! Je peux être très dangereux...
Il avait aussitôt sortit un cutter, qu'il pointa sous la gorge de la japonaise. Celle-ci en avait des sueurs glacés au dos.
- Tu as intérêt à partir, sinon... Ou bien...
Il n'acheva pas sa phrase et la regarda sadiquement. La pièce se faisait de plus en plus sombre. Tout à coup, Kyoko sentit quelque chose de chaud et de moue, se coller contre ses lèvres... Puis quelque chose d'humide... Mais elle ne le laissa pas continuer. Elle le gifla. Le bruit de la gifle raisonna. Elle se précipita sur la porte, et se dépêcha de quitter ce cachot.Pas question de rester une minute de plus avec ce fou !


Dernière édition par Aéris DeLune le Dim 11 Jan - 0:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lenitarium.skyrock.com
Serdaigle | PréfetSerdaigle | Préfet
avatar

Parchemins envoyés : 419
Humeur : grrrrrr !
Année : 6ème année
photo d'identité du sorcier : : Beautyful girl


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : pas encore.
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: about The prince of mix-blood   Sam 15 Nov - 19:10

Dans un couloir, elle se cogna contre un garçon aux cheveux bruns. En le regardant bien, la jeune fille trouvait qu'il ressemblait à une souris. Il la regarda en clignant des yeux, et en ouvrant grand la bouche.
- Suis-je au paradis ?
- Idiot !
- Euh... Je... Je suis...euh... Neville ! Neville Londubat.
Dit-il en lui tendant maladroitrement une main.
Elle se contenta de regarder sa main d'un d'un air interdit. Sans la lui serrer, elle lui dit :
- Moi, je suis Kyoko Tenshi. Désolé, mais je n'ai pas le temps de faire connaissance. Peut être bien plus tard...
Elle repris aussitôt sa marche. Elle alla au septième étage, pour se rendre dans la salle sur Demande. Elle faisait partie des rares qui connaissait l'existence de cette salle. Elle l'avait découverte un jour, alors qu'elle cherchait à tout pris un moyen d'échapper à Mimi Geignarde. Ce fantôme de malheur la harcelait pour savoir en détail les sensation qu'on avait lorsqu'on passait la nuit avec un garçon, alors que l' asiatique n'en savait absolument rien. Une porte s'était ouverte, qui donnait accès à une autre salle. Elle s'y était réfugié, et avait pu enfin échapper à cette folle !
Pas loin de la salle sur demande, elle croisa Drago. Elle se demandait s'il connaissait cette salle aussi. Et que pouvait-il y faire ?
- Salut ! Qu'est-ce que tu viens faire par là ? Demanda t-elle.
Il semblait embêté. Il avait bien une tête de coupable...
- Moi ? Je... euh... Je me promenais... Et toi ?
Oui, il devait bien connaître l'existence de cette salle.
- J'allais dans la salle sur demande. Répondit-elle d'un air mystérieux, presque dans un chuchotement.
- Oh... Et c'est quoi... Cette salle ? Demanda t-il d'un air innocent.
L'expression de son visage prouvait que non seulement il connaissait cette sale, et qu'en plus il y cachait quelque chose.
- Ne joues pas les innocents ! Je sais que tu la connais autant que moi !
- Et alors ? Qu'est-ce que ça peut te faire ??? dit-il, sur la défensive.
Elle était curieuse de savoir ce qu'il préparait.
- Tu me caches quelque chose !
- Au fait, tu ne m'as pas dit ce que c'était l'autre jour, à propos de cette histoire de Gnacky's Blues.
- De Gnas bleu, réctifia t-elle. Ceux sont des sortes d'insectes bleus qui provoque une sorte d'allergie chez les loups-garoux. Comme je savais que les Dupond seront les prochaines victimes de Greyback, je voulais juste l'en avertir.
- Ah O.K... Je lui enverrai un hibou...
- C'est inutile. Je lui en ai déjà envoyé un. Et ne changes pas de sujet, veux-tu ? Que fabriques-tu dans la salle s...
- La curiosité est un vilain défaut. Coupa Drago avec froideur. Occupes-toi plutôt de nous...
La jeune fille arqua un sourcil et l'interrogea du regard. Mais le Serpentard l'attira vers lui, et l'embrassa fougueusement. Elle répondit à son baiser. En se rendant compte qu'elle venait de succomber (naïvement) au charme d'un don juan, elle le repoussa.
- Non mais oh ! D'où tu te permets là ? T'es pas chez Pansy !
S'écria t-elle furieusement.
- Non, chez une fille facile !
Il s'enfuit en ricanant. Cela l'énerva encore plus. La rage monta en elle. Elle décida d'entrer dans la salle sur demande, et elle se calma en lisant des ouvrages particulier sur les forces du Mal...
En descendant dans la grande salle au dîner, quelqu'un lui attrapa le bras. Pendant un instant, elle crut que c'était Théodore, et son sang se glaça. Elle en fut soulager, en s'apercevant que ce n'était autre que Blaise.
- On dirait que tu as vue un fantôme ! Lui dit-il.
Mais avant de lui laisser le temps de répondre, il continua :
- Bon, ce n'est pas important... Kyoko !!! Il faut absolument que tu viennes avec moi au dîner de Slughorn !!!! Je n'ai pas envie de me coltiner St Potty, et la petite Weasley toute la soirée ! Sans parler de la sang-de-bourbe...
Sans attendre sa réponse il l'entraîna avec lui, ce qui l'obligea à la suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lenitarium.skyrock.com
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: about The prince of mix-blood   

Revenir en haut Aller en bas
 

about The prince of mix-blood

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PDLM :: have fun ! :: flood ♥ :: FanFiction-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forumactif.com