AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 Quand celui qui voulait piégé fut piégé(PV puis libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Poufsouffle - 7ème annéeavatar

Parchemins envoyés : 5
photo d'identité du sorcier : :


MessageSujet: Quand celui qui voulait piégé fut piégé(PV puis libre)   Ven 21 Nov - 20:43

Malcolm arriva de bonne heure devant le château de Poudlard. Son cousin lui en avait souvent parlé par Hiboux, mais ce n'était pas la même chose une fois devant. Le chateau se reflétait dans un lac aussi noir que du pétrole. Si s'en était réellement, il pourrait y mettre le feu. Il s'en approcha, y trempa un doigt et fut déçus de découvrir que ce n'était que de l'eau. Il se releva pour regarder une fois encore le magnifique château. C'est alors qu'une immense main se déposa lourdement sur son épaule et faillit le faire tomber. Malcolm fut tout de même déséquilibré. Il se redressa mine de rien et suiva le géant sur une barque. Enfin, il préféra monter sur une barque individuelle vu le poid du géant, il se voyait très bien valser au-dessus du lac à la façon d'une catapulte. En tout cas, il pria très fort pour que ça ne soit pas la façon de traverser ce lac!
Après une traversée plutôt cahotique Malcolm arriva en un seul morçeau jusqu'à l'autre rive. Etant tombé plusieurs fois à l'eau (une fois accidentellement, une fois parce qu'il trouvait ça marrant et trois fois parce qu'il trouvait marrant de voir le géant nagé à sa rescousse, on ne pouvait pas dire que c'était un roi de la natation... ) Heureusement pour lui, il avait laissé ses affaires sur l'autre bateau. Bref, une fois sur l'autre rive, il reprit ses affaires et suivit le géant à travers de longs pré, puis il arriva devant les marches de l'école. Quelques élèves courraient à l'extérieur d'autres rentraient de peur d'arriver en retard. Pourquoi courir si on pouvait justement arrivé en retard et peut-être aussi que le prof aurait la gentillesse de nous renvoyer! Franchement, il ne les comprennaient pas. Allé il devait leur rendre services à tous ses petits écoliers trop parfait. Tout d'abord, il devait s'assurer qu'il n'y ai pas de représentant de l'autorité dans les parrages. Oh et puis zut! Le géant était loin devant et puis pas besoin de plus! Il sortit sa baguette et la pointa vers une élève qui courait.

-Lacornum Inflamare

Une petite germe de flamme sortit du bout de sa baguette et tomba sur la cape de la jeune fille. Sa cape prit instantanément feu. Malcolm se mit à rire aux éclats. Une meute d'élève se rassemblèrent autour d'elle. Elle venait de lancer sa cape au sol et les élèves essayaient désespérément de lancer des sortilèges les plus ratés les uns que les autres. Soudain, une immense douleure envahis son oreille. Il se retourna tout en essayant de ne pas trop crier. Il vit un horrible homme avec une face! Ca devait-être celui de Rusard. Mutt lui en avait souvent parlé dans ses lettres. Maintenant qu'ils étaient face à face, Malcolm put enfin jugé de la fameuse mauvaise haleine du concierge.

-Vous, dans mon bureau !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poufsouffle | Préfet | Adminavatar

Parchemins envoyés : 569
Humeur : Malsaine
Année : 7ème année
photo d'identité du sorcier : :


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h :
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Quand celui qui voulait piégé fut piégé(PV puis libre)   Ven 21 Nov - 23:33

    Ce matin là, Mutt avait prit le temps de se raser et aussi de s'arranger un peu pour une fois. Il s'était laissé tellement allé ces derniers temps, qu'il ne se reconnaissait même plus lui même. Il regarda ses cheveux qui partaient dans tous les sens et soupira. Il avait hérité d'une bien triste tignasse. Mais le garçon avait la flemme de les coiffer correctement. Il pointa alors sa baguette pour se les coiffer légèrement plus court et surtout pour ne pas qu'il y ait de problèmes "frisés". Bon une fois, content de soit et de sa tête soignée... Enfin, il y a certaines choses qui ne pouvait pas s'arranger, comme son air blafard et les cernes sous ses yeux, qui marquaient une grande fatigue. Même son regard était changé. Moins pétillant, moins malicieux, plus... froid... plus... triste. Enfin bon... Il décida d'aller faire un tour.

    Le jaune et noir se promena alors tranquillement dans les couloirs du château. Rien d'exceptionnel jusque là. Il avait juste envie de se rafraichir les idées. Le calme tout d'abord. Un grand calme... Mis à part quelques élèves qu'il croisait de temps à autre. Tout pouvait passer pour une après midi agréable, mis à part les quelques derniers problèmes qu'il avait eut et qui le tracassait. Si ce n'était que des petits problèmes comme autrefois lorsque tout ce qui comptait pour lui était de faire des farces à ses professeurs et surtout à Rusard. Il se rappela de son idée excellentissime de cassoulet explosif... bon, jusqu'à ce que la boite lui explose à la figure. Un léger sourire apparut sur ses lèvres. Il était prit dans ses pensées et faillit se prendre un flot d'élèves accidentellement en passant. Il s'arrêta un instant, se disant si un jour tout pourrait redevenir normal. C'est alors qu'il commença à entendre des cris de protestation et surtout, il vit au coin d'un couloir, arriver Rusard qui tirait un garçon de sa maison. Le garçon par réflexe, ouvrit de grand yeux ronds et se plaqua contre le mur pour le laisser passer jusqu'à ce qu'il remarque que le garçon qu'il trainait n'était autre que son cousin, Malcolm. Il ne put s'empêcher de courir après eux tout en interpellant le jaune.

    " Hé ? Malcolm ? C'est toi ? "

    Rusard s'arrêta et se tourna vers lui. Il n'eut pas le temps d'ajouter quelque chose, que l'homme l'attrapa par le bras et le tira avec lui tout en lui lançant son haleine fétide en pleine face.

    " Ha Jones ! Je savais bien qu'il y avait un complice... "

    Le garçon fit des yeux gros comme des melons, il secoua la tête négativement, en signe de protestation. Surtout qu'il ne savait pas de quoi il en retournait... Bien que Mutt se doutait, avec le regard illuminé de son cousin, que celà était en lien avec le feu.

    " Mais... j'ai rien fait du tout... répondit il légèrement paniqué.
    - TAISEZ VOUS ! Je sais que vous manigancez quelque chose... Vous passez votre temps à manigancer des choses Jones... JE SAIS QUE C'EST VOUS QUI AVEZ TRAFIQUE MA PORTE AUX EXPLOSIFS WEASLEY. ET LES TOILETTES DE MIMI SACCAGE ? Enfin saccagé est un bien faible mot, détruire serait un meilleur terme... JE NE VOUS AI PAS EUT SUR LE FAIT, MAIS JE SAIS QUE C'EST VOUS ! C'EST SIGNE. Et vous savez qui a dut tout nettoyer hein ? C'est moi... OUI MOI ! "

    Ha ben dis donc, il avait de la mémoire le vieux... Parce que même le garçon ne s'en rappelait plus. Et pour les toilettes de Mimi, bien il n'avait pas de preuve et puis disons que ce n'était pas vraiment de sa faute. Mimi l'avait d'abord énervé puis ce fut Aéris... Et il a juste... fait quelques trous dans les murs, explosé les vitres et détruit quelques cabines... et bon, avec tout ca... La réaction en chaine fut que tout se soit effondré... Presque sur eux. Heureusement que Ciella était intervenue, d'ailleurs. Mais bon, il n'allait pas se laisser faire alors qu'il n'avait rien fait POUR CETTE FOIS. Il se débattit mais rien à faire Rusard le tenait bien par le bras.

    " Mais... j'ai rien fait... Vous n'avez pas le droit...
    - Vous lui avez parlé, c'est une raison valable pour que je vous soupçonne de complicité. "

    Non mais il est taré ! Bon, le garçon le comprenait un peu, il devait surement chercher à se venger. Avec tout ce que Mutt lui avait fait subir... Mais bon... LA IL N'AVAIT RIEN FAIT... En plus, depuis le temps, il s'était assagit et faire des blagues de second degrés lui était passé par dessus la tête. Il souffla longuement et répondit :

    " C'est mon cousin, si j'ai...
    - Alors là, c'est encore mieux... Ca doit être dans les gênes... Vous allez voir vous deux... "

    Là, le garçon rendit les armes. Il était irrécupérable, ce mec. Il finit par se laisser trainer jusqu'au bureau de Rusard, s'assit sur une des chaises en face du bureau. ("se faire asseoir" est un terme plus approprié.) Rusard se posta de l'autre côté. Il allait prendre la parole quand une explosion se fit entendre. Mutt leva les yeux au ciel agacé par tout ca. Rusard se leva et sortit du bureau, en grommelant. Néanmoins avant de sortir, il leur lança :

    " Ne bougez pas et ne touchez à rien... C'est pas la peine, jeunes imbéciles, je reviens. "

    Il sortit. Mutt souffla et se laissa couler sur sa chaise en se tenant la tête. Tout ca n'allait pas arranger son cas... Il ne regarda pas son cousin... Se fixant sur ses chaussures, il lui lança sur un ton légèrement énervé :

    " Malcolm... Malcolm... Tu peux pas débarquer comme ca et foutre le feu à tout... P*tain... T'as encore fait quoi ? ou plutôt : T'as foutu le feu à quoi cette fois ? "

    Il se leva alors et commença à tourner en rond, il se planta devant son cousin le regarda dans les yeux et ajouta :

    " Tu sais que tu me mets dans la m*rde... Moi, et les c*nneries de second degrés c'est finit. Je ne suis plus un ado' sociopathe qui avait juste pour seule ambition d'augmenter mon palmarès de bêtises et de retenues dans la seule intention d'énerver papa... "


    Au mot "papa", la gorge du garçon se serra et il baissa les yeux. Non... et de toute façon ca n'avait plus d'intérêt, vu que son père ne voulait plus le voir après... Il se secoua la tête d'un air triste pour effacer ses mauvaises pensés. Il passa une main sur son avant bras gauche d'un air distrait aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gryffondor - 6ème annéeavatar

Parchemins envoyés : 27
photo d'identité du sorcier : :


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h :
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Quand celui qui voulait piégé fut piégé(PV puis libre)   Mer 26 Nov - 0:09

Vince venait de sortir de son cours, il s'était assis le long d'un mur, il essayait de dessiner l'intérieur du château mais il fut interrompu lorsqu'il aperçu Mutt, son meilleur ami. Au moment ou il décida d'aller le voir, il vit le jeune homme parler a un autre poufsoufle qui était accompagné par Russard, cela signifiait rien de bon. Le Gryffondor avait raison, il entendit Russard crier sur Mutt alors qu'il n'avait rien fait a moins que parler a ceux que Russard attrape soit un crime. Il vit son ami se débattre mais rien a faire, Russard le tenait bien serré afin qu'il ne puisse pas s'échapper. Vince décida de les suivre jusqu'au bureau de ce dernier, il ne savait pas ce qu'il allait faire d'eux, le jeune homme, curieux comme il est décida de s'approcher mais la porte du bureau de Russard s'ouvrit et il en sortit. Le Gryffondor avait eut a peine le temps de se remettre derrière le mur sans se faire voir sinon il était prêt pour aller rejoindre les deux autres jeunes hommes. Il vit Russard s'éloigner et Décida d'aller voir les deux élèves qui était a l'intérieur. Il ouvrit la porte doucement afin de ne pas faire revenir Russard, il laissa dépasser sa tête et leur dit :

" hey, venez, vous allez pas restez là, il est partit. "

Il avait dit ça doucement afin que Russard ne l'entende pas mais manque de pots, il sentit une main le pousser dans la pièce derrière lui. Il en revenait pas, Russard lui avait tendu un piège, Vince ne pensait pas ce vieux fou assez intelligent pour faire un piège. Puis il dit avec un sourire :

" pas assez loin "

" Je me doutais que tu n'étais pas loin, Sohen, Mutt et toi, je vous connais assez bien pour savoir qu'il y a pas l'un sans l'autre dans vos bétises. Et pour avoir offensé mon bureau, tu restera debout. "

On pouvait voir sur le visage de ce vieux fou un sourire joyeux comme si c'était la première fois qu'il fessait une aussi grosse prise. Vince resta debout tandis que Russard s'était deja poser dans son siège poussiéreux que Mutt et lui même avait trafiqué mais cela remonte a longtemps. Qu'est ce que Russard allait faire de ses trois élèves ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poufsouffle - 7ème annéeavatar

Parchemins envoyés : 5
photo d'identité du sorcier : :


MessageSujet: Re: Quand celui qui voulait piégé fut piégé(PV puis libre)   Jeu 11 Déc - 12:48

Sans savoir réellement ce qu'il venait de se passer, Malcolm se retrouva assis, dans le bureau du concierge entouré de son cousin et d'un élève qu'il ne connaissait pas encore. Ca commence bien ça rentrée. A peine arrivé il se retrouve punis. Il ne fallait surtout pas qu'il oublie de noté ça dans son carnet des records! Enfin bref, il était venu ici pour se retrouver avec son cousin, il était allé jusqu'à mettre le feu dans un bureau pour revenir ici et son but était atteint! Il pouvait enfin le revoir. Il allait lui soumettre toutes ses idées et ses plans pour s'amuser un peu dans ces couloirs, mais il fut arrêté net lorsque celui-ci lui dit qu'il avait décidé de changer et de ne plus faire de bêtises. Ca y est! Ce qu'il craignait le plus arriva! Mutt s'était assagis!! C'était forcément du au fait qu'ils ne se voyaient plus autant qu'avant!

-Qu.. quoi? Mais... tu me fais marcher là? C'est pas possible? Ne me dit pas que tu vas te mettre à suivre les règles à la lettre??

Malcolm était totalement déboussolé. Il ne s'y retrouvait plus. Soit c'était un rêve, soit il était tombé dans la sixième dimension ou quelque chose du style. Son cousin était devenu un élève modèle !! Mon dieu mais c'est pas possible! Il attendit que Rusard sorte un moment pour se retourner vers lui.

-Bon... pour la dernière fois, dis-moi que c'est une blague. Je te jure que je vais pas y survivre si tu me répond que ce n'est pas une blague!

Rusard entra de nouveau alors que Mutt n'avait même pas eu le temps de donné sa réponse. Malcolm lâcha un jurons assez fort pour que le concierge l'entende, ce qui ne fut pas le cas...

-Alors, dit-il, j'ai trouvé votre sanction. Peeves à sali tout le couloir du troisième étage. Je vous ordonne d'allé le nettoyer.

Un petit sourire s'accrocha à la bouche de Malcolm... il avait un plan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poufsouffle | Préfet | Adminavatar

Parchemins envoyés : 569
Humeur : Malsaine
Année : 7ème année
photo d'identité du sorcier : :


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h :
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Quand celui qui voulait piégé fut piégé(PV puis libre)   Jeu 11 Déc - 16:22

Mutt regarda son cousin d'un air attéré. Oui, peut être qu'il s'était assagit et alors ? Il posa une main sur sa nouvelle insigne de préfet en chef. Il ne pouvait pas en faire qu'à sa tête. C'était finit ca... Il n'était plus le jeune petit idiot qui voulait devenir le pire tapageur de Poudlard. Il se leva tout simplement, se planta devant Malcolm, et croisa les bras. Il releva le menton d'un air imbu de lui, qui ne lui ressemblait ordinairement pas et lui répondit :

" Je ne peux pas. C'est pas que je veuille suivre le règlement à la lettre mais... Je suis désolé Malcolm. J'ai de nouvelles responsabilités. Je... Je ne peux pas... Je suis préfet en chef de Poufsouffe ! Tu sais ce que c'est ? Un préfet en chef est chargé de faire respecter le règlement. Ils sont responsables du maintient de l'ordre et de la discipline. Je suis aussi censé diriger les autres préfets... Je... enfin... Malcolm... Je ne devrais même pas être dans ce bureau. Peut être que tu vas être déçut, peut être que tu vas... "

La porte s'ouvrit et il vit la tête de Vince passer. Il voulait les couvrir. Mutt leva de nouveau les yeux au ciel d'un air exaspéré. Il n'avait pas l'intention de partir de ce bureau... De toute façon, ca ne servirait à rien. Rusard les retrouverait.

" Vince... Qu'est ce que tu essayes de faire bougre d'idiot ? "

Alors que Rusard attrapa le bras de son meilleur ami. Mutt se laissa tomber lourdement sur sa chaise, et cacha son visage par une main posé sur son front, d'un air appitoyé. Il ne dit rien... Jusqu'à ce que Rusard lâche sa sanction. Le garçon commença alors à perdre patience. Il se leva, reprit son petit air de "je ne me prends pas pour de la m*rde", d'habitude réservé aux Serpentard, et commença à dire de façon sèche :

" Non, mais je vous signale que je n'ai rien fait... Rusard, si vous ne me laissez pas sortir de ce bureau immédiatement, j'en réfèrerais à mon directeur de maison. Je suis préfet en chef et...

- La ferme Jones ! Si je me rappelle bien, vous n'avez ce grade que depuis peu. D'ailleurs, je me demande en quoi ce nouveau titre... "


Mutt retourna les affaires de Rusard, il sortit sa baguette pour la pointer vers le concierge. Il était en rage. Le concierge surpris, recula. Rusard, même un peu apeuré, finit par lui dire :

" Allez-y ! Faites ca et je vous jure que vous allez le regretter. Déjà pensez que vous perdrez votre joli nouveau petit écusson... Ensuite pensez au renvoi qui risque d'y succéder... "


Mutt baissa alors doucement son bras, mais son regard effrayant ne le quitta pas pour autant. Il finit par détourner son regard de Rusard, par peur d'une nouvelle crise de rage, et là, il ne sait pas s'il pourrait se contrôler. S'il pouvait l'Evada Kavaderiser sur le coup, il le ferait, sans se poser de question. Mais Malcolm et VInce était dans la même pièce. S'il faisait ca, il devrait supprimer les témoins. C'est à dire les tuer aussi tous les deux. Il se força à respirer longuement et dit :

" Vous allez me le payer Rusard. "


L'homme se mit à rire.

" Mais bien sûr... D'abord vous allez me ramasser ce que vous avez retourné par terre.

- Non. Je n'ai pas d'ordre à recevoir d'un sale petit Cracmol... De toute façon votre bureau est un dépotoir... entre avant et après... y'a pas grande différence. "

Répondit le garçon sur un ton de désinvolture totale, mais tout en reposant son regard de tueur sur le concierge, qui après quelques secondes, baissa très vite les yeux, d'un air honteux. Mutt voulait le provoquer. Bien que Rusard était en colère face à ce que venait de dire le garçon, il en avait à la fois peur. Oui, il n'avait pas de pouvoir magique tandis que le garçon en face de lui, en était doté et... il connaissait le nouveau caractère abrasif du garçon. Il continua la voix légèrement tremblante :

" Bon heu... Je... Vous allez me nettoyer ce couloir. "


Il passa de derrière son bureau et attrapa Malcolm par le bras. Il allait faire de même avec Mutt, mais eut un moment de recul par rapport au garçon. Mutt eut un sourire narquois, alors qu'il murmurait un "Imbécile...". Rusard avait peur de lui... Il finit par attraper VInce de l'autre main.

" Devant Jones ! Pour que je puisse garder un oeil sur vous ! "

Le garçon fit un léger "Tsss" sur le bout de la langue et s'avança en secouant négativement la tête. En passant à côté de Rusard, il lui lança un léger " Bouh " avant de sourire sur un air mauvais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serpentard - 5ème annéeavatar

Parchemins envoyés : 285
photo d'identité du sorcier : :


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h :
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Quand celui qui voulait piégé fut piégé(PV puis libre)   Dim 14 Déc - 4:53

Tandis qu'une jeune fille avançait dans les couloirs de l'école, un groupe de jeunes gens étaient en train de nettoyer un couloir... Elle semblait pensive, rêveuse, absente...

C'était bien le cas, puisque la jeune Lliame avait son esprit ailleurs. Oui, elle pensait aux derniers évènements qui avaient tant bouleversés sa simple et misérable vie. C'est vrai, qui pouvait apprécier une poufsouffle qui ne pouvait plus se reconnaître soit même? Elle avat changer depuis cette bataille, depuis ce jour, fatidique. Personne ne pouvait la reconnaître. Comment pouvait-on perdre son identité? C'est ainsi que chaque jour, elle cherchait... Elle cherchait où se trouver son âme, son coeur... Ici, là... Elle n'en savait rien... Et puis, qui allait l'aider? Personne. Qui pouvait l'aider? Cela lui sembler impossible...

Ainsi, la jeune Lliame se promenait dans le château Poudlard, afin de retrouver ce qu'elle avait perdu. Elle le faisait très souvent, de plus, elle n'avait aucun devoirs ni aucun cours à ces heures ci. Les gens la regardaient passer, repartir et repasser sans s'en préoccuper. Qui s'intéressait à une jeune poufsouffle? Les élèves de l'école l'a prené pour une folle. Elle n'était pas très bien vu. Mais, il est vrai que de voir une jeune fille errer pendant des heures dans les couloirs d'une école pouvait paraître effectivement très étrange.

Soudain, elle pércuta un objet en plastique: c'était un seau d'eau... Et qu'avait-elle fait? Elle l'avait renversé! Confuse, elle releva rapidement le seau et soudain, elle entendit une voix qui lui était plus que familière:

"-Mademoiselle Lliame!!! Quelle sotte vous faites!!! Pour la peine, vous aiderez ces jeunes hommes à laver le couloir! De toute manières, vous n'avez strictement rien à faire! Allez dépéchez vous!"

Aglia ne prit pas la peine de répondre et ses yeux se posèrent sur les jeunes adolescents... Elle s'arrêta sur un vsage: Mutt. De peur de gêné son camarade, elle fit mine de ne pas le connaître. Elle leur sourit et sans un mots, elle récupéra un balais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Quand celui qui voulait piégé fut piégé(PV puis libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand celui qui voulait piégé fut piégé(PV puis libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PDLM :: hogwart rocks :: Poudlard :: Couloirs et Escaliers-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit