AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 rode dans les couloirs...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Serdaigle | PréfetSerdaigle | Préfet
avatar

Parchemins envoyés : 419
Humeur : grrrrrr !
Année : 6ème année
photo d'identité du sorcier : : Beautyful girl


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : pas encore.
_ Y o u & M e :

MessageSujet: rode dans les couloirs...   Ven 5 Déc - 21:14

Il était bien trois heure du mat'. Et Aéris était encore debout. Cet idiot de réveil avait failli sonner, et alarmer tout le dortoir. Elle lui avait donné un gros coup de poing, avant qu'il ne réveille tout le bâtiment. Elle s'était hissé hors de son lit, et s'était glissé hors du dortoir. Elle marchait dans les couloirs, se faisant discrète, et en faisant attention à ne pas se faire prendre par un professeur, ou le concierge. Chaque fois qu'elle entendait un bruit suspect, elle se mettait en rabe contre le mur. De façon à bien se caler, et passer inaperçu, ou peut être pour l'homme invisible. Je devrais plutôt dire la femme, mais bon...
Elle ne s'était pas réveillé pour rien. A peine que les vacances étaient terminé, qu'un élève mal intentionné lui avait pris sa plus belle paire de chaussure, et l'avait cacher dans le cagibi de l'horrible professeur de DFCM.
Pourquoi fallait-il qu'elle s'attire toujours des ennuies ? Elle n'avait rien fait. Elle ne faisait jamais rien. Même si parfois, elle les cherchait ces ennuis... Mais là, avec cette histoire de chaussure, elle n'y était pour rien. C'était cet imbécile d'élève qui avait voulue lui faire une mauvaise blague... Elle ne le connaissait pas, mais lui la connaissait. Il fallait dire qu' à peine elle était arrivée ici, elle s'était faite une sale réputation: elle se faisait passer pour une fille rebelle et insolente. Les professeur n'avait par contre rien à reprocher sur son travail scolaire. Un quinze à peu près partout...
Là, il ne fallait pas qu'elle tombe sur son professeur de métamorphose. Sinon, ça irait mal... La dernière fois, elle l'avait collé pour l'avoir mal répondu. Kaede lui avait juste dit qu'elle avait oublié son livre (un peu hargneusement...), et elle lui avait donné deux heures de colle. C'était un record. A peine arrivé, et elle recevait déjà une colle. Bah, elle avait déjà fait pire que cela....
Elle arriva devant la réserve du professeur Rogue. Elle l'ouvrit tout doucement, pour ne pas attirer l'attention sur elle. Mais la porte émit un petit grincement. Aïe, ça commençait déjà mal. Elle espérait que personne ne l'avait entendu. Elle pesta tout bas un juron.

[color=cyan]- Foutu porte ! Quel hmar ce professeur ! Il n'a même pas penser à la huiler...[/color]
grommela t-elle.

Elle entra à l'intérieur. Il faisait chaud comme dans un four là-dedans, et il y reignait une forte odeur de moisissure. Elle chercha ses chaussures. Elle les retrouva derrière une étagère en bois, craquante de vieux grimoires et de potion et toute sorte de babioles inutiles, selon elle. Elle les retira. Une espèce fumée de poussière s'échappa. Elle toussa. Elle fourra ses chaussures dans son sac à dos, qu'elle avait emporté avec elle, et se dépêcha de sortir du cagibi.
Dans sa hâte, elle avait mal refermé la porte.... Elle avait déjà tourné l'angle dans un couloir, et s'enfonça dans un autre plus sombre.
La jeune fille portait encore son uniforme. Tout à l'heure, quand elle avait voulue se changer, une folle furieuse dans son dortoir, s'était excité, comme si elle avait eu une soudaine envie de câlins...Cela avait frustré Aéris, qui s'était couché sans même enlever ses vêtements, faignant de dormir pour ne pas attirer l'attention sur elle. En attendant que le dernier veuille bien éteindre la lumière, elle avait mis au point son « plan » pour récupérer ses chaussures. Mais en y pensant, elle avait oublié de fermer les premiers boutons de sa chemise. Cela faisait comme un grand décolleté plongeant.
Même à présent, elle avait oublié de fermer ces boutons... Si un professeur la voyait, elle passerait un sale quart d'heure...
Alors qu'elle marchait dans le couloir vide, elle entendit comme des pas qui se rapprochait. Elle tourna dans un autre couloir, et se plaqua contre un mur. Son coeur battant à cent à l'heure, elle écoutait le bruit des pas qui se rapprochait de plus en plus. Elle croisa ses doigts en pensant :
* Que ça ne soit pas un professeur ! Que ça ne soit pas un professeur ! Que ça ne soit pas un professeur ! Que ça ne soit pas...*


Dernière édition par Aéris DeLune le Ven 12 Déc - 20:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lenitarium.skyrock.com
Poufsouffle | Préfet | Adminavatar

Parchemins envoyés : 569
Humeur : Malsaine
Année : 7ème année
photo d'identité du sorcier : :


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h :
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: rode dans les couloirs...   Sam 6 Déc - 15:37

[HJ : T'inquiètes, il ne va pas rester tout le temps comme ca Wink]

Insomnie quand tu nous tiens. Mutt n'arrivait pas à trouver le sommeil et pour cause... Il faisait sans arrêt des cauchemars. Il se voyait faire des choses horribles... Le garçon se demandait à chaque instant s'il ne les avait pas faite réellement. Il avait peur de dormir, peur de tout constamment. Il ne parlait presque plus, si ce n'est plus du tout. Il était en train de se renfermer sur lui même. Qu'est-ce qu'il était ? Oui, il avait tué... Oui, il avait fait des choses horribles... Il ne voulait pas y penser... Il se sentait différent... D'ailleurs, la première chose que le garçon avait dit à son réveil après l'exorcisions de son père a été : " Je suis un monstre. " Ce fut les seules paroles qu'il avait prononcé depuis. Il ne parlait plus... Il ne voulait plus parler. Son père avait voulut le garder à la maison pour le mois qui suivait...

Mutt était repartit un soir pour revenir à Poudlard. Il avait laissé un mot à son père, lui disant qu'il ne voulait pas fuir l'inévitable. Il avait fait du mal autour de lui... Il ne voulait pas être surprotégé comme il l'avait toujours été. Il voulait être libre de ses choix, libre de la voix qu'il voulait choisir. Liberté... Un mot... Une note de musique... Un rêve qui s'échappe... Il devait faire marche arrière... Il voulait faire marche arrière mais le pouvait-il encore ? Non... Il était au courant de bien trop de choses qui se préparaient derrière les murs de Poudlard et s'il reniait le seigneur des ténèbres maintenant... Il allait droit vers une mort certaine... Pourtant, il ne voulait plus faire de mal.

Effacer pour tout recommencer ? Impossible... Il le savait bien... Le garçon a force de question dans la tête, s'assit dans son lit et se prit la tête dans les mains. Il leva les yeux et vit les autres Poufsouffle dormir paisiblement. Il aurait tant aimer être à leur place... Dormir tranquillement... Paisiblement... Sans qu'aucun cauchemar ne vienne tout gâcher. Il savait qu'il ne pourrait pas dormir. Encore une nuit blanche pour le Poufsouffle.

Il se leva alors et attrapa son gilet Poufsouffle et un Jean. Il regarda un instant son uniforme. Il vit le blason de sa maison. Il était tellement fier d'en faire parti... Maintenant il se sentait honteux... Il ne méritait pas son blason... Il n'en méritait aucun... Il était quoi au juste ? Un pauvre plouc qui avait essayé de jouer les durs et qui avait tout foiré ? Oui, ca devait être ca. Il finit par détacher son regard du blason et sortit du dortoir, jusque dans la salle commune. Là, il passa directement le tableau pour se diriger dans les couloirs sombres de Poudlard. Il avait besoin de respirer un peu. Il parcourut les couloirs... Il remarqua qu'il était à pieds nus alors... Oui, c'est étrange mais il ne l'avait pas remarqué jusqu'alors. Et le froid du dallage ne l'embêtait nullement. Il ne faisait pas de bruit comme celà. Plus silencieux qu'un chat.

C'est alors qu'il entra dans un nouveau couloir qu'il entendit un grincement. C'était vers la réserve de Rogue. Curieux de nature, il se dirigea vers le son. Il vit alors une faible lumière à l'intérieur. Quelqu'un était en train de piller la réserve. Le garçon resta dans l'ombre, attendant que l'intrus sorte de lui même. Il la vit alors, c'était Aéris. Que mijotait-elle ? Le garçon la suivit alors à bonne distance... C'est alors que Mutt entendit d'autres bruits de pas. Il vit Aéris paniquer et se planquer au coin d'un couloir. Le garçon, lui, avait repéré un passage quelques mètres plus loin... C'était les Weasley qui lui en avait parlé. Il vit alors de derrière sa statue que c'était Rusard. Ce vieux puant. Le garçon fit une grimace. Il s'approchait dangereusement d'Aéris.

Le garçon sortit sa baguette et à l'aide d'une formule mentalement dite, il fit tomber une armure un peu plus loin. Rusard se tourna vers l'armure en poussant un "Qui va là ?" Le garçon en profita pour se précipiter vers Aéris à pas de loup. Sans attendre, il l'attrapa par le bras et la poussa vers le passage qui se referma derrière eux. Chose qu'il avait oublié, c'était la marche pour entrer dans le passage. Mutt en poussant la jeune fille, tomba et se retrouva sur elle, par terre. Il plaqua alors la main sur la bouche de la Serdaigle pour ne pas qu'elle hurle. Il ferma alors les yeux et attendit que Rusard s'en aille. Le bougre resta un instant devant le passage.

Quand il fut partit, il soupira alors. Il baissa alors les yeux vers Aéris et lui retira la main de sa bouche... Enfin, il se fixa tout de suite sur sa chemise entrouverte sur un décolleté du tonnerre, avant de se forcer à fixer de nouveau son visage. Il ne put s'empêcher de lui caresser son visage dans un léger sourire. Il descendit une main à sa taille, et passa une main sous sa chemise pour lui caresser ses courbes. Il approcha alors son visage du sien pour déposer ses lèvres délicatement contre les siennes. Alors qu'il allait le faire, il recula un peu perdu. Non, ce n'était pas bien... Il tourna sa tête, retira rapidement ses mains et se releva. Il tendit une main à Aéris comme si de rien n'était et l'aida à se relever. Il la regarda alors fixement d'un air absent. Pourquoi quand il voulait dire quelque chose, son esprit se bloquait ? Il n'arrivait pas à sortir un seul son de sa bouche. Il voulait seulement s'excuser... Pourtant il essaya. Il entrouvrit la bouche mais sa phrase resta bloqué à l'intérieur de sa gorge. Il referma la bouche et serra ses lèvres. Il posa les yeux sur son sac, et lui lança un regard perplexe. Comprendrait elle qu'il demande ce qu'il a dans son sac...

Il ne voulait pas l'en blâmer, car elle était son amie et disons qu'ils étaient de la même trempe des promeneurs de nuit... Même si dernièrement, il avait été promu préfet en chef des Poufsouffle... Qui l'aurait crut ? mais disons qu'il était très impliqué dans une mission de haute importance au sein de l'engeance maléfique... C'est pour celà que beaucoup de choses lui semblaient bien plus complexe... Aéris ne devait pas le savoir. C'était [...] qui l'avait appelé dans son bureau pour l'informer de sa nouvelle mission et sur son nouveau grade de préfet en chef. Juste avant l'épisode avec son père et Pansy. Quoi qu'il en soit, Mutt voulait savoir ce qu'il se cachait dans le sac d'Aéris. Peut quelque chose de moindre intérêt comme quelque chose très important. Il posa une main sur son épaule... Toujours silencieusement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle | PréfetSerdaigle | Préfet
avatar

Parchemins envoyés : 419
Humeur : grrrrrr !
Année : 6ème année
photo d'identité du sorcier : : Beautyful girl


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : pas encore.
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: rode dans les couloirs...   Jeu 11 Déc - 20:29

Il y avait un vieux blanc. Ce silence stressait Aéris. Elle serra fort les doigts, à en presque se déchirer la peau. Les secondes défilaient, semblait s'accélerer. Comme si la terre avait décidé de tourner à vif allure. Elle avait le tournis.
Soudain, elle entendit un drôle de bruit métalique., qui la fit sursauter. Les pas se dirigèrent vers ce bruit. Mais quelque chose bondit sur elle, plaqua un truc mou sur sa bouche, et l'emmena dans un endroit caché. Elle poussa de petit cris étouffés par ce truc mou sur sa bouche. Ne comprenant pas ce qu'il lui arrivait "la chose " trébucha, et tomba sur elle. Elle mis un temps fou à se rendre compte que cette 'chose' était un humain; Mutt. Et le "truc mou" était sa main. Qu'est-ce qu'il faisait debout à cette heure-ci ??? Peu importe. L'essentiel était qu'il lui avait "sauvé la vie". Maladroit qu'il était, il fallait encore qu'il fasse une gaffe... Elle sentit son dos s'écraser durement contre le carrelage froid. Aïeuuuh ! Il ne voyait pas qu'il était marqué sur son front "Attention ! Fragile !" ? Enfin, c'était tout comme. Mais bon... maladroit un jour, maladroit pour toujours --' !
Elle le repoussa sauvagement. Le jeune homme se releva, et l'aida à faire de même. Il désigna du menton, son sac, d'un air interrogateur.
La jeune fille ne répondit pas. Mais étant donné que ses chaussures étaient lourdes, le sac céda sous le poids, et se déchira. De jolies escarpins (Dior) vernis, tombèrent sur le sol. La Serdaigle poussa un soupire.

- Bah voilà, t'as tout vue maintenant !!! Un c*****d me les avait planqué dans le placard de Rogue !!!!

Elle baissa la tête, avec une mine de petite fille boudeuse.

- C' était une surprise ! Pour le prochain bal, que mon oncle va organiser...

Gardant la tête baissé, elle sourit et lui dit :

- D'ailleurs, je voulais t'inviter ce week-end. Ce sera une façon pour moi, de te remercier de m'avoir invité chez toi... Même si je m'y mets un peu tard...

Elle avait dit le mot "oncle", pour ne pas prononcé celui de son père. Même si elle le détestait toujours, elle lui devait quand même obéissance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lenitarium.skyrock.com
Poufsouffle | Préfet | Adminavatar

Parchemins envoyés : 569
Humeur : Malsaine
Année : 7ème année
photo d'identité du sorcier : :


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h :
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: rode dans les couloirs...   Jeu 11 Déc - 20:58

Le sac d'Aéris craqua alors et des chaussures tombèrent sur le sol dans un bruit mat. Elle parla d'un garçon qui les avait planqué dans le placard de Rogue. Puis elle prit un air boudeur qui fit légèrement sourire le garçon. Elle était si mignonne quand elle s'y mettait. Aéris parla alors d'un bal... D'une surprise. Mutt cligna des yeux. Une surprise ? Pour quoi ? Pour qui ? Pour lui ? Il ouvrit les yeux d'un air étonné. Et quand elle dit qu'elle allait l'inviter, son visage s'illumina. Celà faisait longtemps qu'une telle joie s'était affiché sur le visage du jeune garçon. Même si... Enfin, rien ne changeait. Il baissa alors les yeux sur les chaussures qui étaient maintenant sur le sol et les ramassa. Il les regarda un instant et les donna à Aéris. Il ouvrit de nouveau la bouche, pour lui dire qu'il était heureux, qu'il acceptait... mais les mots refusaient de sortir. Il finit par relever le visage de la Serdaigle avec son index tendrement. Il lui sourit alors, mais son sourire s'effaca. Oui, il avait un problème... Il prit la main de la jeune fille et plaça ses doigts sur ses lèvres, en hochant de la tête négativement. Il baissa alors la main de la jeune fille et serra sa main dans la sienne pour la placer sur son torse. Il ouvrit de nouveau la bouche. *Allez... Tu vas la faire fuir si ca continue comme ca... * Le garçon ferma les yeux et essaya de se faire violence. Un premier son roque, il ferma la bouche et respira longuement avant de réussir à dire faiblement :

" D'accord. "

Son sourire s'élargit alors, il l'observa un instant. Il voulait tellement la prendre dans ses bras, pouvoir poser ses lèvres contre les siennes. L'image de ce qu'il s'était passé l'autre soir lui revint alors en tête. Il finit par avancer ses lèvres près de son oreille et réussit à ajouter :

" Je suis sûr que tu seras magnifique. "


Il passa ses bras autour de sa taille et la serra contre lui. Il posa son visage dans son cou et ferma les yeux. Il était bien. Il ne voulait plus penser au reste. Il respira longuement, s'imprégnant de son parfum. Il l'aimait, plus que tout... Rien ne pourrait le changer, l'altérer. Il ajouta alors :

" Il n'est plus là... Je suis... libre... "

Oui, il devait lui dire. Il n'allait pas lui cacher. La franchise était une des qualités (ou défauts) de Mutt.

[HJ : Je sais c'est nul comme post XD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle | PréfetSerdaigle | Préfet
avatar

Parchemins envoyés : 419
Humeur : grrrrrr !
Année : 6ème année
photo d'identité du sorcier : : Beautyful girl


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : pas encore.
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: rode dans les couloirs...   Ven 12 Déc - 16:47

Aéris regarda Mutt qui se mit à prendre le language des signes. Ma parole, il était muet ou quoi ? S'il voulait avoir rcourt à ce language, ils n'allaient pas pouvoir communiquer.... Après plusieurs geste incompréhensible, il lui dit enfin qu'il était d'accord pour l'accompagner au bal. Elle sourit. Elle était étonnée de voir ce grand changement chez lui. Il y a encore quelque mois, il n'était qu'un garon sensible, en pleine crise d'adolescence. A présent, le voilà devenu un homme. Comment je parle moi, on aurait dit qu'elle était sa mère ^_^!Du genre : Sniiiif ! Mon petit bébé part masacrer les barbares ! [je vous la fait à la Mulan là XD].
Bon reprenons notre sérieux. Il était vrai qu'elle était étonné de le voir ainsi. Il semblait avoir beaucoup mûri. Elle sourit de plus belle lorsqu'il lui disait qu'elle serait surement magnifique. Puis, il la pris dans ses bras. Elle entoura son torse de ses bras, tandis qu'il enfouissait son visage dans son cou. Elle ferma lesyeux. Elle était bien là, elle aussi. Elle avait presqueenvie de dormir ainsi. Seulement, elle risquait d'avoir les jambes en coton, s'ils restaient ainsi....
Il lui parla de quelqu'un en quelque sorte, qui était partie. Elle ne comprennait pas ce qu'il racontait.

- Excuse-moi Mutt, mais si tu m'expliquais... Je comprendrais mieux.Là, limite, je comprends mieux le japonais à côté...
dit-elle avec un sourire en coin.

Elle se rappella également de l'autre jour, dans la grotte... Cette envie lui reprennait. Rrroh mais que pouvait-elle si elle ne pouvait résister aux charmes de Mutt ^^? A croire qu'il avait des phéromones ! LOL il ne fallait pas exagérer tout de même.. Mais en un mot, elle en avait envie. Seulement, elle ne trouvait pas le courage d'enlever ctout ça,,,,
La jeune fille passa une main sur le menton du jeune homme, et le releva. De façon à faire relever la tête vers elle. Elle approcha son visage du sien. Elle tendit les lèvres, en les rapprochant. Elle l'embrassa langoureusement, se laissant emporter dans une passion fiévreuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lenitarium.skyrock.com
Poufsouffle | Préfet | Adminavatar

Parchemins envoyés : 569
Humeur : Malsaine
Année : 7ème année
photo d'identité du sorcier : :


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h :
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: rode dans les couloirs...   Ven 12 Déc - 17:30

    Aéris ne comprenait pas... En même temps, même le garçon avait du mal à comprendre tout ca. Il y avait trop de chose, trop d'image dans sa tête. Elle recula alors et lui releva le menton pour lui faire face. Elle déposa alors un baiser langoureux sur ses lèvres. Le garçon ferma les yeux pour savourer ce moment. Il se surpris à passer ses mains sous le chemise de la Serdaigle et commença à la caresser. Il la serra contre lui. Il sentit alors une passion fiévreuse monter en lui. Les images de l'autre soir lui vinrent en tête. Peut être que ce jour là, c'était mal ce qu'il avait fait... Mais il se rappelait que... Il la désirait.... Là ! Maintenant ! De plus, c'était différent. C'était lui qui le voulait là, pas son double taré. Il descendit alors sa main et remonta sa jupe doucement et passa ses mains en dessous. Les battements de son coeur s'accéléra alors comme une envie furieuse qui l'envahissait. Il attrapa Aéris par les cuisses et la souleva. (quel homme ! xD) Il la serra contre lui avant de la faire glisser par terre pour s'allonger sur elle. Il retira son gilet, son T-Shirt et descendit ses lèvres jusqu'à son décolleté en continuant à lui déposer des baisers sur sa peau. Il déboutonna alors doucement la chemise d'Aéris tout en descendant comme celà. Il dégrafa sa jupe, avant de remonter dans son cou. Il remonta alors vers son oreille, la lui mordilla alors un peu, tout en retirant ses derniers habits.

    Il la serra alors un première fois contre lui. Il se retint de ne pas crier. Il releva alors son visage et regarda Aéris dans les yeux avec désir. Il continua alors de plus en plus fort. Il atténuait de temps en temps pour repartir plus fougueux. Il l'embrassait, la mordillait, la caressait, la griffait aussi peut être. Combien de temps celà dura. Il ne sait pas, mais même si son corps souffrait d'un effort prolongé, il ne voulait plus s'arrêter. Il voulait faire durer ce plaisir. Et quand il arriva à la fin, il eut du mal à retenir un dernier cri. Il était essoufflé, en sueur, mais heureux. Il se laissa tomber sur le côté et ramena Aéris contre lui. Il ferma les yeux, essayant de reprendre son souffle. Il ferma les yeux et une larme coula sur sa joue. Une larme de joie ? Il ne savait pas. Parce qu'autant il était heureux, autant il se sentait coupable de beaucoup de choses. Pour se rassurer alors, il se nicha dans le cou de la Serdaigle. Il ne put s'empêcher de dire :

    " J'ai été ignoble... Je sais que je ne te mérite pas. Mais pourquoi alors ? Pourquoi ? "


    Il se recula alors et la regarda, les yeux larmoyants. Il poussa une des mèches du visage d'Aéris. Il vit alors sa marque des ténèbres. Il détourna les yeux de celle là. Son corps était meurtrit, certaines cicatrices sur son corps en témoignaient, mais comparé à sa douleur morale; elles n'étaient rien. Il continua de regarder Aéris tout en continuant de caresser son visage sur un air ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle | PréfetSerdaigle | Préfet
avatar

Parchemins envoyés : 419
Humeur : grrrrrr !
Année : 6ème année
photo d'identité du sorcier : : Beautyful girl


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : pas encore.
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: rode dans les couloirs...   Ven 12 Déc - 20:35

Aéris avait très chaud, sous la passion de cette fièvre. C'était comme si un feu ardent se consummait dans tout son corps. Ce n'était pas de la colère ce qu'elle ressentait. Au contraire. Un bien être fou. Des bouffées de chaleurs.
Elle ne se rendait pas compte de tout ce que lui faisait Mutt. Elle plannait sur son petit nuage. Elle se retrouva par terre, et regarda Mutt au dessus d'elle, sans comprendre. Peu importe. Elle n'avait pas envie de comprendre. Elle voulait profiter de ce moment unique. Le jeune homme lui enleva les tissus qu'elle possédait. Il lui offrit toute sa tendresse, sa fougue, son ambition, sa témérité, et son amour. Elle ne put lui apporter que joies et satisfaction. Elle caressa chaque parcelle de sa peau, son intimité. Maintenant que ses parties mystéreiuses avaient été revélé, elle pouvait se le permettre. Elle lui montra son autre côté à elle. Une tigresse déchaîné, folle, amoureuse. Oui, elle pouvait se rendre à l'évidence maintenant. Elle l'aimait. Elle ne savait pas comment cela était venue. Comment elle avait pu surmonter son amour passé. Mais elle s'en fichait. Tout ce qui comptait c'était ce qu'elle ressentait à présent, pour lui.
La jeune fille sourit. Elle était enveloppé de son petit nuage. Elle était dans son monde. Un monde parallèle à celui-là... Elle ne savait pas combien de temps avait duré ce petit bonheur. Mais quand ça s'arrêta, ce fut dur de s'en détacher. Mais elle se sentait détendu, relaxer. C'était un peu comme si elle revenait d'une séance de massage de chez son kiné.
Le jeune homme la ramena contre lui. Elle se serra dans ses bras. Elle eut un sourire béat. Ouh ! Elle était exténué.
Elle tourna un moment la tête vers lui. Elle remarqua une petite larme qui pleurait sur sa joue. Pourquoi pleurait-il ? Avait-elle dit quelque chose qu'il ne fallait pas ? Etait-ce à cause de tout ce qu'elle lui avait fait ? Elle savait qu'elle avait été ingrate et méchante. Elle avait été sourde et aveugle à ses sentiments. Mais elle s'en voulait de l'avoir repoussé de la sorte. Par moment, elle s'était même montré très violente. Elle ne savait pas ce qu'elle avait à cette période. Elle devenait un peu dingue. Son chagrin d'amour l'avait rendu ainsi.
Heureusement que ces derniers temps, elle était plus calme.
Pour revenir à Mutt, il lui disait qu'il avait été ignoble, et qu'elle ne le méritait pas. Elle ne comprennait pas. Pourquoi se remettait-il tout en faute ? C'était comme si il portait le poids du monde sur ses épaules.
Elle caressa sa joue, en lui souriant tendrement. Elle regarda silencieusement ces cicatrices sur son corps. Ce mangemort avait dû se prendre de sacrés coups.

- Ne te méprends pas ainsi. C'est aussi de ma faute, si te retrouves dans cet état-là, aujourd'hui. J'ai été cruelle, en repoussant tes sentiments. Et te revéler ma véritable identité, ta poussé à me suivre, et...

Elle n'acheva pas la fin de sa phrase. Il comprendrait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lenitarium.skyrock.com
Poufsouffle | Préfet | Adminavatar

Parchemins envoyés : 569
Humeur : Malsaine
Année : 7ème année
photo d'identité du sorcier : :


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h :
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: rode dans les couloirs...   Ven 12 Déc - 21:49

Quand elle parla que c'était de sa faute et non de la sienne, Mutt eut un faible sourire triste. Il l'avait suivit parce qu'il l'avait voulut. Oui... A l'époque, il était naïf, faible, insouciant... Encore aujourd'hui mais certaines choses avaient fait naitre quelque chose de nouveau en lui. Quelque chose de bestiale, un mélange d'amertume et de rage... Qui le rendait différent... Qui le rendait plus sombre... Il était arrivé à ce qu'il avait voulut, mais au prix de quelles souffrances. Il répondit alors à Aéris :

" Non, c'est parce que je l'ai voulut tu sais... Ne culpabilise pas à cause de mes bêtises. Et c'est aussi de ma faute. J'ai été téméraire, stupide... Je... "


Il s'arrêta. De nouvelles images lui venant en tête. Sang... Douleur... Est-ce qu'il regrettait ? Il ne savait pas. Tout restait si confus. Il observa Aéris, son doux visage... Il passa une main dans ses cheveux. Elle ne savait pas ce qu'il avait put faire. Il ne l'avait dit à personne. Il avait peur de le dire, mais peut être que ca le libèrerait. Il espérait ne pas l'effrayer... Il ferma les yeux, respirant longuement, déglutit, se retenant de ne pas craquer et dit d'une voix faible et peu sûre :

" J'ai... tué... J'ai fait tellement de mal... J'ai torturé sans savoir pourquoi... On me disait de le faire alors je le faisais... Je... Je ne sais pas si c'était moi ou... J'ai fait de grosses bêtises. Ne te méprends pas, ne te sens pas coupable... Ce n'est rien que moi qui... "

Il eut un silence, il respira longuement et reprit :

" Je... J'ai suivit mon père un jour. 'avais peur qu'il découvre ce qu'il s'était passé. J'avais peur qu'il lui prenne l'idée folle de pourchasser Kaname Kuran. Je ne voulais pas qu'il lui arrive quelque chose... Mais très vite mon but a changé. Je me suis infiltré au département des mystères et j'ai trouvé un livre de magie noire... Très puissant, trop puissant pour moi. Je... J'ai vu que je pouvais acquérir plus de pouvoirs, devenir puissant et... Enfin, j'ai prit le livre et je l'ai ouvert, j'ai récité les incantations et j'ai fait les rituels pour... et quelque chose s'est passé. Une sorte de démon était planqué à l'intérieur. Il y est sortit, il m'a possédé. Bien sûr, j'ai eut ce que je voulais. J'ai été plus fort mais... disons que le démon était aussi plus fort que moi. Il y a des moments où il a prit le contrôle de mon corps et il m'a obligé à faire des choses que... tu ne peux pas imaginer... Tu n'imagineras jamais. "


Il serra Aéris contre lui. Il lui avait expliqué ce qu'il avait fait. Enfin, il ne voulait pas aller plus loin. Lui dire ce qu'il avait vraiment fait sous l'emprise du démon... Non. Le pire, c'est qu'il avait fait tout ca en étant conscient. Un mélange de conscience. Il était devenu un meurtrier, un Mangemort... Pur et dur. Tuer ne lui poserait plus de problème. Plus maintenant. Même s'il sentait un certain dégout à faire ca, il ne se poserait plus de question.

" Mon père... Mon père m'a libéré mais je sais que... Plus rien ne sera comme avant. J'ai tué, peut être sous l'emprise d'un démon. Mais je sais que maintenant, je pourrais tuer, sans ressentir la moindre peine, la moindre douleur pour ma victime. Je vais surement continuer à tuer, torturer... Mais ce qui me fait peur, c'est que cette fois, ca sera moi. ... ... ... Je suis idiot, je te raconte ca mais... c'est moi qui ait fait ce choix. J'avais le choix et maintenant, je me retrouve l'inverse de ce que j'ai toujours été. Mais certaines choses ne changeront jamais... "


Il recula son visage et la regarda droit dans les yeux. Il lui caressa ses joues et lui déposa un léger baiser sur ses lèvres. Il sourit alors, même si des larmes emplissaient ses yeux.

" Je t'aime... Je ne pourrais pas le changer. Alors, je ne regrette rien. Il ne reste plus que toi. C'est toi qui compte, plus rien d'autre. Je veux te rendre heureuse parce qu'être avec toi. Dans tes bras... Sentir ton corps chaud contre le mien, m'emplit de bonheur. Je me sens bien. "

Il posa son front contre le sien, et continua à caresser ses longs cheveux d'un geste tendre, et authentique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle | PréfetSerdaigle | Préfet
avatar

Parchemins envoyés : 419
Humeur : grrrrrr !
Année : 6ème année
photo d'identité du sorcier : : Beautyful girl


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : pas encore.
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: rode dans les couloirs...   Ven 9 Jan - 20:25

Aéris écouta Mutt, parler. Sa main caressait le corps du jeune homme. Il lui racontait qu'il avait tué un homme. Cela l'étonna, mais d'un côté, elle savait qu'il finirait ainsi. Par tuer quelqu'un. Mais la vie d'un mangemort était ainsi. Cruelle... Il fallait tuer ou être tuer. Voilà à quel jeu on jouait, quand on était au service du Seigneur des Ténèbres. Si on pouvait appeller ça un jeu...
Elle ne voulait pas que le jeune homme se fasse entraîner par ce jeu dangereux. Mais voilà qui était trop tard... Elle savait qu'il ne pouvait pas revenir sur sa décision. Ce dernier, lui parlait de Kaname. En entendant son prénom, la jeune fille sentit son coeur se serrer... Ce qu'elle ne comprenait pas, c'était le pourquoi du comment, ce vampire avait accepté de faire "rentrer" Mutt dans le "clan" des mangemorts ? Il ne faisait jamais les choses gratuitement. Alors, en quoi cela lui apporterait ?
Aéris se posait encore beaucoup de questions. Mais elle était fatiguée. Exténuée, même. Elle demeura silencieuse à son récit. Elle essuya les larmes du garçon. C'est tout ce qu'elle fit. Elle ne répondit pas à son bref baiser. Puis elle se redressa, pris ses affaires qui étaient à côté, et se rehabilla. Elle lui dit seulement :

- Bienvenue dans la cour des grands ! Je sais que les débuts sont difficiles. Mais tu verras, ça s'arrangera avec le temps...

Elle le dévisagea. Etait-ce bien Mutt qu'elle avait là, devant elle ? Ce garçon sensible et capricieux, qu'elle avait connue ? Il avait tellement changé en quelques mois.... Et s'était bien métamorphosé ! Bon, c'était vrai qu'elle aussi, son côté osbcure resortait. Mais c'était différent. Elle, elle avait déjà sa part d'ombre. Tandis que lui...
* Chaque coeur renferme sa part d'ombre.* murmurait une voix dans sa tête.
Et si.... Lui aussi ? Lui aussi, possédait déjà ce côté ténébreux, et qui à présent refaisait surface ?
La Serdaigle se releva. On pouvait croire qu'elle cherhcait à fuire, comme la dernière fois....
Au moment où le Pouffsoufle pris sa chemise pour se changer, elle se baissa et la lui arracha des mains. Elle sourit et dit :

- Celle-là, je la garde ! Ce sera un souvenir de toi... ajouta t-elle avecu n clin d'oeil.

La jeune DeLune serra contre elle la chemise blanche, comme s'il s'agissait d'un doudou. Elle se balança légèrement avec, de gauche à droite, avec un sourire béat qui ne quittait pas ses lèvres. Une chemise de Mutt ! Enfin !! Elle allait pouvoir se pavaner avec... Tiens ! Elle pourrait même la mettre devant son père, pour le narguer ! Twisted Evil
Se rendant compte qu'elle avait l'air ridicule à se balancer ainsi, d'une manière enfantine, la jeune fille s'arêta. Ses rougissèrent légèrement.

- Euh... Au fait.... euh... Où sommes-nous ? demanda t-elle d'un air géné.

Il était vrai que cela faisait des heures qu'ils étaient dans cet endroit, elle ne songeait que maintenant à lui demandait où il étaient...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lenitarium.skyrock.com
Poufsouffle | Préfet | Adminavatar

Parchemins envoyés : 569
Humeur : Malsaine
Année : 7ème année
photo d'identité du sorcier : :


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h :
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: rode dans les couloirs...   Sam 10 Jan - 21:09

Aéris lui essuya les larmes qui étaient coulés sur son visage. C'était peut être peu, mais il était heureux de ce geste. Peut être tout ce qu'il avait fait jusqu'à présent n'était peut être pas vain ? Il la vit le regarder longtemps, puis elle se leva pour s'habiller. Mutt s'assit à la suite. Alors celà aller être comme la dernière fois... On repars chacun de son côté et on fait comme si rien ne s'était passé. Le garçon soupira et attrapa sa chemise, mais très vite elle lui fut arraché des mains par la Serdaigle. Le garçon leva les yeux vers elle et quand elle lui dit les mots suivant, Mutt sourit. Il attrapa son caleçon, et pentalon, les enfila rapidement. Il se releva en s'approchant d'elle. Toujours avec ce sourire heureux sur le visage. Il prit son gilet, l'enfila sur ses épaules, mais ne prit pas le temps de le refermer.

Aéris demanda alors où ils étaient. Mutt détacha le regard d'Aéris et leva les yeux. Mutt répondit simplement :

" C'est un passage secret. C'est George et Fred Weasley qui me l'ont montré quand ils étaient encore à Poudlard. C'est sympa un peu de savoir, les cachettes du château. Surtout quand on se fait surprendre. Viens... "


Il sourit et passa un bras autour des épaules d'Aéris pour l'accompagner. Il attrapa sa baguette de son autre main et l'alluma. Mutt s'avança alors dans le tunnel noir. Mutt essayait d'éclairer aussi bien les parois que le sol. En plus que le garçon était à pieds nus. Il s'arrêta alors et posa une main sur une parois.

" Tu veux que je te montre quelque chose que peu de gens connaissent à Poudlard ? Ce château recèle vraiment de nombreux trésors. "

Il posa sur une pierre, alors qu'un passage s'ouvrit doucement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: rode dans les couloirs...   

Revenir en haut Aller en bas
 

rode dans les couloirs...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PDLM :: hogwart rocks :: Poudlard :: Couloirs et Escaliers-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit