AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 Au château des DeLune (Mutt)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Serdaigle | PréfetSerdaigle | Préfet
avatar

Parchemins envoyés : 419
Humeur : grrrrrr !
Année : 6ème année
photo d'identité du sorcier : : Beautyful girl


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : pas encore.
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Au château des DeLune (Mutt)   Ven 9 Jan - 22:29



http://img160.imageshack.us/img160/551/tubam156be3.jpg


Le week end arriva. Et pour une fois, c'était Aéris qui était impatiente d'être chez elle. Pour voir Mutt. Elle allait passer deux jours avec lui. DEUX JOURS ! Qu'elle espérait inoubliable ! Il semblait déprimé ces temps derniers... C'était parfait ! Cela tombait bien, elle allait pouvoir le divertir....
On était vendredi ssoir. Mr.DeLune avait organisé une fête avec les gens de la haute société. La jeune fille était dans sa chambre, elle se préparait. Elle portait une magnifique robe noire avec des strass et des paillettes, les pans volantes. Elle portait également de jolis escarpins noirs, et de bijoux en or. Elle se regarda dans une glace. Ses cheveux teints en noirs étaient joliment coiffés, et "brushingué".
Elle descendit en bas. Tout les invités étaient là, aussi riches qu'ils étaient. Et tous se retournèrent à son passage. La Serdaigle fit la bise à quelques filles, et alla près du buffet. En réalité, elle n'aimer pas ce monde d'apparence, où tout le monde était hyppocrite. Son père arriva vers elle, en compagnie d'un bel hommed'une trentaine d'années.

- Voici donc ma fille. Je vous en ai tant parlé.... dit-il.

De quoi donc, son détestable père, lui avait parlé ? L'homme s'approcha d'elle, et lui fit un baise main. Mr.DeLune laissa sa fille sans rien ajouter, en compagnie de cet inconnu, et alla s'occuper d'un monsieur aux airs snobes.
La jeune fille jeta un coup d'oeil à la grande pendule accrochée au mur, en face du buffet. Elle était tellement dans ses pensées, qu'elle ne se rendit pas compte que le beau brun lui baisait toujours la main, et remontait le long de son bras... Elle se demandait où avait pu passer son prince charmant. ^^
L'homme la plaqua soudainement contre un mur, à l'écart des autres. Il l'embrassa fougueusement. Entre de baiser, il lui dit :

- Votre père m'a beaucoup parler de vous, lui susura t-il à l'oreille de sa douce voix grave. Il m'a fait une proposition, qui est, des plus alléchantes....

Il eut à cette phrase-là, un sourire de loups. Aéris ne pouvait bouger. Il la maintenait dans une tel positon, qu'elle était comme stupéfixier. Elle parvint à articuler :

- Ah oui ? Et qu'elle était donc cette proposition .?

Il l'embrassait maintenant dans son décolleté.

- Votre main, miss. Votre main.

COMMENT AVAIT IL OSER SE MELER DE CA ??? Comment son père pouvait-il faire de tels arrangements ???? Elle allait l'étriper !!! L'étrangler !!!!
Heureusement que son elfe arriva, et lui annonça que son preux chevalier était arrivé. Aérispoussa alors sauvagement le bel homme, et courut vers le hall. Un sourire illuminait son visage. Son Mutty !!! Enfin !

- Hey !lança t-elle, en guise de salut.

Elle s'apprêtait à se jeter à son cou, lorsqu'une jeune fille l'attrapa par le bras.
- Dis-donc, tu sais avec qui tu étais ? Avec Will Stanley, le beau noble de Châteaubriant.
- Euh.... Ah bon ?

Elle s'en fichait de tout cela, elle voulait seulement rester avec son ami...

- Ouais ! Et dis-donc, tu lui as carrément tapé dans l'oeil ! Mais si tu ne veux pas de lui, je veux bien reprendre votre "rentre-dedans", que je viens de vous voir faire....

Quel peste ! La Serdaigle se sentit un peu génée. Elle repoussa la fille vers la salle de fête, en lui lançant non-chalement un "c'est ça...".. Elle se tourna ensuite vers le jeune homme, et se rapprocha de lui. Au début, elle lui fit la bise. Puis elle déposa rapidement un baiser sur ses lèvres.

- Tu vas bien ? dit-elle en le regardant avec douceur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lenitarium.skyrock.com
Poufsouffle | Préfet | Adminavatar

Parchemins envoyés : 569
Humeur : Malsaine
Année : 7ème année
photo d'identité du sorcier : :


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h :
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Au château des DeLune (Mutt)   Sam 10 Jan - 1:01

    C'était le jour. Le garçon était excité comme une puce. Normal ! Il allait se retrouver chez Aéris ce soir. Il avait passé sa journée à se demander comment il allait s'habiller... Il se demandait même comment se comporter. Passant des heures devant la glace à essayer de faire la discussion d'un air bourgeois qui ne le convenait pas et qui ne lui ressemblait surtout pas. Bon... Le meilleur c'est de rester soit même, mais Mutt se connaissait tant ! Il allait faire au moins une bourde dans la soirée.

    Le soir arriva... Et bientôt l'heure de s'en aller. Le garçon s'était rasé, coiffé proprement. Il avait finit par opter pour le "All In Black" comme il appelle ca. C'est à dire chemise noire et costume noir. Class, chic sur une touche mystérieuse. Parfait !

    Le garçon était rentré à la maison alors pour l'occasion. Son père n'était pas là. Heureusement d'ailleurs... Sa mère s'était fait un plaisir de passer la journée avec son fils pour le coup. Mutt avait décidé de transplaner près du château pour aller plus vite. Avant de partir, il embrassa sa mère et disparut. Il arriva près de la grille d'entrée alors. Il remarqua qu'il y avait déjà de l'animation. Le garçon s'approcha de la grille. Elle s'ouvrit alors devant lui toute seule. Mutt s'avança jusqu'à la porte d'entrée. Un elfe de maison l'accueillis alors. Mutt s'annonça alors. Il s'avança dans l'entrée, observant rapidement les allentours. C'est alors qu'il la vit. Encore plus belle et plus radieuse que d'habitude. Le garçon ne sut pas trop comment réagir avec elle. Il commença à lui faire la bise mais très vite, Aéris l'attrapa pour déposer ses lèvres contre les siennes. Il répondit alors à sa question.

    " Très bien, enfin mieux maintenant. Tu es magnifique ! "

    Il lui caressa la joue avec un léger sourire tout en la regardant tendrement. Il finit par lui tendre un bras dans un geste galant. Il ne regardait pas les autres. Il s'en fichait un peu et ils n'étaient que des ombres face à l'ange qu'il avait devant lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle | PréfetSerdaigle | Préfet
avatar

Parchemins envoyés : 419
Humeur : grrrrrr !
Année : 6ème année
photo d'identité du sorcier : : Beautyful girl


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : pas encore.
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Au château des DeLune (Mutt)   Sam 10 Jan - 2:33

Aéris contempla Mutt dans son beau costume noire. Il était très beau aussi comme ça, et très chic. Elle pris bien soin de le dévisager de haut en bas.
Elle lui sourit, et le remercia. Elle pris son bras, qu'il lui tendit. Ils allèrent dans la salle. Bon nombre se retournèrent vers eux, mais ne cessèrent pas pour autant leur activité, ou leur discussion.. La Elle paraissait bien souriante, aux côtés du jeune homme. Ils s'arrêtèrent près du buffet... La jeune fille se servit un cocktail de fruits.
Le beau brun de tout à l'heure revint "à la charge". Il regarda Mutt de travers. Il l'écarta d'elle, et se tourna vers elle.

- Vous m'aviez interrompu tout à l'heure.... dit-il en louchant sur son décolleté.

Il y approcha ses lèvres. Quel pot de colle, celui-là ! Elle lui renversa son cocktail sur la tête.

- C'est parce que je ne veux pas de votre offre ! Allez vous trouvez, d'autres filles faciles...

Elle le repoussa, pris la main du Pouffsoufle, et l'entraîna un peu plus loin, avant qu'une dispute n'éclate...
Une fois éloignés, elle lui demanda, comme si de rien ne s'était passé :

- Et si on dansait ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lenitarium.skyrock.com
Poufsouffle | Préfet | Adminavatar

Parchemins envoyés : 569
Humeur : Malsaine
Année : 7ème année
photo d'identité du sorcier : :


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h :
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Au château des DeLune (Mutt)   Sam 10 Jan - 22:17

    Aéris lui attrapa le bras dans un grand sourire. Elle le conduit jusqu'à la salle de bal. Le garçon gardait un large sourire. Ils entrèrent donc dans la salle. Il vit plusieurs têtes se tourner vers eux deux, sans pour autant s'attarder sur eux. Ils se dirigèrent vers le buffet. En tant normal et ce qu'il avait fait à son dernier bal, il l'aurait repéré en premier et se serait gavé de tout ce qui lui passait par la main. Le garçon, d'ailleurs, saliva, mais se retint. * C'est pas le moment Mutt... Je sais bien que tu es un ventre sur pâtes... mais quand même... * Alors qu'il allait se prendre aussi un Cocktail de fruits. Un garçon s'approcha d'eux. Au départ, Mutt ne s'en soucia pas, mais vu comment le garçon l'avait dévisagé, il fronça les sourcils. Il s'adressa ensuite à Aéris. Quand il vit qu'il regardait un peu trop son décolleté, il serra les poings et fit de petits yeux menaçants vers ce garçon. * Hé, tu viens d'arriver, tu ne vas quand même déjà lui en décoller une ? * Quand il essaya d'embrasser Aéris, il fit un pas en avant, son poing prêt à partir. Mais pour qui se prenait il ? Il allait d'ailleurs, le chopper par le col pour le faire reculer d'elle. Mais (et heureusement pour lui) Aéris agit avant lui, en lui renversant son Cocktail sur le crâne.

    Mutt voulut faire une remarque au gars, mais la Serdaigle lui avait déjà saisit la main pour l'emmener sur la piste de danse. D'ailleurs, elle avait encore une fois bien fait. La demoiselle lui demanda alors s'il voulait danser. Le regard du garçon s'attendrit alors. Il soupira et dans un sourire lui dit :

    " Oui. Bien sûr. "


    Il passa un bras sous le sien et le posa sur son omoplate, avant de lui saisir la main. Une valse... la même que celle où il avait dansé la première fois avec Aéris. Mutt commença un pas de danse. Ca lui rappela le bal d'halloween. D'ailleurs, il avait faillit tomber ce jour là et avait feint un nouveau pas de danse, ce qui avait fait explosé de rire la demoiselle. Il eut un léger rire à ce souvenir.

    " Ca me rappelle le bal d'halloween cette danse. Bon, je ne ferais pas de pas bizarres, ou j'essayerais. "

    Il la fit tournoyer alors. Mutt savait très bien dansé. Il avait apprit quand il était plus jeune. C'était une coutume chez les Jones. Il fallait savoir bien danser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle | PréfetSerdaigle | Préfet
avatar

Parchemins envoyés : 419
Humeur : grrrrrr !
Année : 6ème année
photo d'identité du sorcier : : Beautyful girl


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : pas encore.
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Au château des DeLune (Mutt)   Dim 11 Jan - 18:09

Aéris se laissa entraîner sur la piste de danse. Mutt était un très bon danseur. Ils dansaient une valse, comme au premier bal où ils avaient dansé ensemble. D'ailleurs, ce dernier évoqua ces moments. La jeune fille se rappella lorsque son cavalier fit un drôle de pas, et faillirent tomber. Elle éclata de rire. Elle espérait quand même qu'il ne le ferait pas. Ben quoi, il fallait voir où ils étaient.... Ils se feraient mal voir par ces bourges....
Mr. DeLune, accompagné de quelques hommes, vint les voir, et les interrompirentd. Il semblait furieux.

- Ma fille, ne me dites pas que c'est... Un Jones ? dit-il, le reconnaissant.
- Euh... oui... C'est Henry Walter Jones III, un sans pur. Dit-elle, mal à l'aise.

Elle espérait en rajoutant le mot "sang-pur" arrangera un peu les choses. Mais il ne fallait pas rêver...

- Que fait MA FILLE, avec un TRAITRE A SON SANG ???

Tout le monde s'arrêtèrent de parler, et se retournèrent vers eux.

- Père, je vous en prie... dit-elle un peu génée. On a déjà eut recours à cette conversation... Tu sais bien qu'il n'est pas comme les autres... Puisqu'il aime la magie noire...

Tout ceux qui assistait à la scène s'agitèrent. Le bruit des murmures envahit toute la salle. Mr.DeLune fixa méchamment le jeune homme. Puis il détourna les talons, en faisant signe aux autres de reprendre leur vaque occupation...
Alors que les bavardages remplissaient de nouveau dans la salle, la Serdaigle pris le Pouffsoufle, et l'entraîna de force hors de la salle. Ils montèrent des marches et des marches.
Ils passèrent dans un petit couloir et s'arrêtèrent devant une porte dorée. C'était la chambre d'Aéris. C'était vraiment une chambre de princesse. Avec son lit à baldaquin, son moustiquairen ses meubles luxueux, ses rideaux, sa grande fenêtre qui donnait sur une terrasse/balcon, où il y avait une banquette en velours rouge, aux bordures dorés. Toute sa chambre était en rose. D'un rose pâle, très agréable.

- Grrr ! Je le déteste ! Qu'il aille se faire pendre !!! Avec toute sa bande de snoobinards !!!!
cria Aéris, qui parlait de son père.


Il lui fallut quelques instants pour se calmer.... Elle finit par se tourner vers le jeune homme :

- Quoiqu'il en soit... Bienvenue dans mon monde !

Elle l'invita à s'asseoir sur son lit. Elle avait bien envie de se mettre en pyjama. Elle en avait marre de sa robe....

- Je reviens, je vais me changer ! dit-elle.

Elle eut alors une idée.... Elle alla dans une autre pièce, et revint un peu plus tard. Elle avait vêtu la chemise de Mutt de l'autre jours, et un short noir. Elle avait relevé ses cheveux sur sa tête, les fixant avec une pince. Elle n'avait rien mis sous sa chemise...
La jeune fille vint s'asseoir ensuite sur les genoux du jeune homme. Elle commença à l'embrasser dans le cou....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lenitarium.skyrock.com
Poufsouffle | Préfet | Adminavatar

Parchemins envoyés : 569
Humeur : Malsaine
Année : 7ème année
photo d'identité du sorcier : :


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h :
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Au château des DeLune (Mutt)   Dim 11 Jan - 19:54

    Mutt était radieux. Quand il vit Aéris rire, il ne put s'empêcher de rire avec elle. Ils continuèrent de danser mais un groupe d'hommes virent les interrompre dans leur danse. Ils avaient l'air furieux. Mutt n'osa rien dire, sous peine de faire une bêtise. Il se concentra immédiatement sur son nom de famille. Silence... Tout le monde se tournèrent vers eux. Aéris continua à sa place alors qu'il allait parler. Un sang pur ? Quoi un sang pur ? Mais non, sa mère était moldue et il n'avait pas honte de le cacher... Au diable ces histoires de sang... Il fronça les sourcils pour répondre... Mais se reprit très vite. C'était Aéris qui avait dit ca et elle connaissait son véritable rang. Il décida de se taire. Puis il vit le malaise d'Aéris. Devait il parler ? Ne rien dire ? Il allait dire quelque chose, mais l'homme tourna alors les talons.

    Pour le coup, Mutt c'était vraiment sentit cruche. Il le regrettait un peu. Les conversations fusèrent alors. Mutt sentit des regards oppressants sur lui. Il aurait bien voulut se cacher. Aéris lui saisit le bras et le sortit de la salle. Peut être qu'il était mieux ainsi... Il la suivit jusqu'à sa chambre.

    Mutt entra et se sentit un peu confus. C'était la première fois qu'il entrait dans la chambre d'une fille comme ca. Mutt observa alors un instant l'immense chambre et fut un peu ébahis. La demoiselle pesta contre son père. Le garçon passa derrière elle, et passa ses bras atour de sa taille, avait de lui déposer un léger baiser sur la tempe, comme pour la calmer. Il soupira longuement. Il lui arrivait d'être en conflit avec son père aussi... Et là, c'était pire que tout ! Même si durant sa dernière mission, il s'était mit en danger pour le sauver d'une mort certaine. Il ne savait plus quoi penser de lui...

    " Calmes toi... C'est pas grave. "


    Il lui déposa un nouveau baiser sur son épaule et se balança légèrement tout en continuant de la tenir par la taille, comme dans un geste de consolation. Il ferma les yeux un instant.

    Elle alla se changer tout en lui disant qu'il pouvait s'asseoir. Il la regarda partir, retira sa veste pour la poser sur une chaise et retira les premiers boutons de sa chemise. Il s'assit sur le lit alors et regarda ses mains d'un air pensif.

    Quelques minutes plus tard, il vit Aéris revenir. Il sourit alors en voyant qu'elle avait revêtu la chemise qu'elle lui avait octroyé la dernière fois. Elle avait remonté ses cheveux avec une pince, ce qui dégageait son magnifique visage. Le coeur du garçon s'accéléra. Elle s'approcha de lui et s'assit sur ses genoux. Le garçon la détailla, une lueur de désir brillant dans son regard. Elle commença à l'embrasser dans son cou. Le corps du garçon fut parcourut d'un frisson. Il ferma les yeux et passa ses mains en dessous de la chemise. Il commença à carresser son corps. Il remonta ses mains jusqu'à sa poitrine avant de redescendre. Il la saisit alors fermement par la taille et dans un geste, l'allongea. Il se retrouva au dessus d'elle. Il commença à déboutonner la chemise qu'elle avait sur le dos, tout en descendant ses lèvres dans son cou, puis sur sa poitrine avant d'arriver à son ventre. Il remonta alors délicatement, et posa ses lèvres sur les siennes dans un geste fougueux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle | PréfetSerdaigle | Préfet
avatar

Parchemins envoyés : 419
Humeur : grrrrrr !
Année : 6ème année
photo d'identité du sorcier : : Beautyful girl


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : pas encore.
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Au château des DeLune (Mutt)   Dim 25 Jan - 2:54

Aéris sentit le jeune homme passer derrière elle. Il déposa un baiser sur son épaule, essayant de la calmer. Elle finit tout de même par sourire. Elle inclina légèrement sa tête sur le côté, et ferma les yeux. Puis, elle le repoussa légèrement.
Lorsqu'elle revint plus tard, sa tenue changée, elle s'était avancée vers Mutt de sa démarche élancée. Mais vue ce qu'elle portait, cela lui donnait un air plus sexy...
Elle s'était assise tranquillement sur ses genoux. Alors qu'elle lui offrait des baisers tendres, il lui offrit bien plus... Tandis qu'il la caressait, la jeune fille déboutonna les boutons de sa chemise, et enleva le reste. Elle se retrouva soudainement pousser vers l'arrière, et se retrouva allonger sur son lit. Puis le jeune homme s'allongea sur elle, et lui offrit mille caresses frissonantes. La jeune DeLune sourit. Un pure moment de joie, d'extase, remplissait son coeur. Il l'embrassa fougueusement. Elle ferma les yeux, et répondit à son baiser.
Elle les rouvrit quelques instants après. Elle eut la force de se redresser, de le "plaquer" contre le lit, et de s'allonger sur lui. Une lueur malicieuse brillait dans son regard. Ce soir, c'était elle qui inversait les rôles...
La Serdaigle défit sa pince de ses cheveux, et commençait à bouger du bassin, faire des remontées et des descentes. Comme si elle dansait, ou comme si elle nageait... Elle commença à embrasser le jeune homme sur son torse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lenitarium.skyrock.com
Poufsouffle | Préfet | Adminavatar

Parchemins envoyés : 569
Humeur : Malsaine
Année : 7ème année
photo d'identité du sorcier : :


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h :
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Au château des DeLune (Mutt)   Lun 26 Jan - 0:22

    Alors que le garçon était allongé sur la jeune fille et continuait de l'embrasser, tout en la caressant, il sentit qu'Aéris inversait la tendance. Il se retrouva bien vite sur le dos. Il passa ses mains à la taille de la Serdaigle. Bientôt tout prit une tournure plus bestiale. Elle détacha ses cheveux et lui lança un sourire qui le fit sourire à son tour. Quand elle commença ses mouvements de bassin, le garçon se retint de laisser partir un premier cri de plaisir. Il attrapa fermement les cuisses d'Aéris, alors qu'elle commençait à lui embrasser le torse. Son corps était parcourut de frissons de plaisir.

    Il ferma les yeux pour profiter un maximum de toutes les sensations qui le prenait. Quelques gémissements se faisaient entendre. Il finit par ouvrir de nouveau les yeux et plongea ses yeux dans ceux de sa belle. Il était bien, il se sentait heureux. Non, plus rien d'autre n'avait d'importance. Juste elle, ce qu'il ressentait. C'était une explosion de toutes sortes de sentiment, de plaisir, de sensation. Le fait que les rôles s'inversaient comme ca, en disait beaucoup pour le garçon. Comme une victoire pour lui. Il commença lui aussi à faire des mouvements de hanche en syncronisation avec Aéris. Il finit par poser ses lèvres dans son cou avant de l'embrasser et la mordiller. Il faut dire aussi qu'un lit c'est drôlement plus confortable, que le sol rugueux d'une grotte, et celui froid que la pierre d'un couloir. Il porta son envie jusqu'au bout, jusqu'à ce que la fin de son plaisir arrive.

    Quand celà arriva, il lâcha un râle gutural et serra sa belle bien contre lui. Quelques larmes coulèrent sur son visage. Des larmes de joie, de bien être, et de soulagement. Il commença à carresser le dos de sa belle d'un geste tendre. Il respira un grand coup alors que sa tête lui tournait. Il se mit alors à rire. Un rire clair, heureux. Il finit par enfouir son visage dans les cheveux d'Aéris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle | PréfetSerdaigle | Préfet
avatar

Parchemins envoyés : 419
Humeur : grrrrrr !
Année : 6ème année
photo d'identité du sorcier : : Beautyful girl


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : pas encore.
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Au château des DeLune (Mutt)   Lun 26 Jan - 20:56

Tout s'était passé tellement vite. Tout ce qu'elle avait ressenti, c'était l'excitation, un bien être, et la fatigue. Ses paupières devenaient lourdes. Elle les laissa retomber... Elle finit par s'endormir, le rire clair de Mutt, raisonnant dans sa tête comme un écho.
A son réveil, Aéris se retrouva le lendemain, enfouie dans les couvertures de son lit, sa tête reposant sur l'épaule du jeune homme. Il dormait encore paisiblement.
Elle se releva, et enfila un beau pyjama vert pomme. Elle réveilla son fougueux chevalier de la veille. La jeune fille se réfugia dans le lit, sous les couvertures, tout près de lui. Elle s'était allongé sur le côté. Ses bras caressait doucement les cheveux de son beau Pouffsoufle. Elle eut un sourire tendre, et déposa un rapide baiser sur sa joue.

- Allez Mutt, lèves-toi !

Elle repoussa les couvertures en riant. Elle se mit à quatre patte sur lui, comme un chaton qui venait demander des caresses à son maître, et se mit à le chatouiller. Puis, elle approcha sa bouche de son oreille :

- Dépêches-toi ! Je t'attends à la cuisine ! Ne te perds pas ; c'est au bout du couloir...

Aéris s'écarta de lui, et se releva. Elle retint ses cheveux avec une pince, et quitta la pièce. Elle marcha jusqu'au bout du corridor. Bien entendu, elle possédait sa propre cuisine. Tout l'étage était à elle. Et ce n'était pas tout, elle possédait des terrains, des châteaux, des villas, dans les quatre coins du monde. Sans parler de tout l'héritage de sa mère, qu'elle avait sous les bras....
Dans la cuisine, sur une table aussi luxueuse que les lieux l'étaient, étaient disposés différents mets. Aussi savoureux l'appétissant !
La jeune DeLune attendit le dernier descendant de la famille Jones qui la rejoignit peu de temps après. Elle lui sourit. Ils commencèrent à déjeuner ensemble.
Alors qu'elle dégustait sa tarte au chocolat, elle ne cessait de jeter des regards au jeune homme. Parfois, elle s'arrêtait de manger, appuyant sa tête contre son poing, dévisageant le jeune homme d'un regard amoureux. Elle n'arrivait pas à croire que c'était bien Mutt qui était devant elle... Ils s'étaient bien métamorphosé. Elle admirait son corps robuste, musclé, et bien bâtit. Elle ne savait pas ce qu'elle avait. Elle se sentait légère, comme si elle volait sur un petit nuage... Elle n'avait jamais eu ce genre de sensation avant..
Mais c'était bien vrai. La jeune fille était tout bêtement tombé amoureuse du garçon en face d'elle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lenitarium.skyrock.com
Poufsouffle | Préfet | Adminavatar

Parchemins envoyés : 569
Humeur : Malsaine
Année : 7ème année
photo d'identité du sorcier : :


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h :
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Au château des DeLune (Mutt)   Mar 27 Jan - 12:21

    Mutt dormait comme une marmotte. Quoi qu'une marmotte ne lui arriverait pas à la cheville. Il était bien, il en ronflait presque... Il faisait plus ou moins des rêves bizarres, comme il faisait souvent. Quelqu'un lui caressa les cheveux, ce qui le fit sourire. Il était bien. Un léger baiser sur la joue le fit se pelotonner de nouveau dans ses couvertures. Se lever ? Pourquoi ? Alors qu'on est si bien dans ce nuage. Si bien... C'est alors qu'on lui retira les couvertures, il en frissonna un peu. Là, il pensa immédiatement à sa mère qui avait une fâcheuse tendance à lui retirer ses couvertures quand il ne voulait pas se lever. Il ouvrit un œil puis l'autre dans une légère grimace. Il vit alors Aéris qui s'approchait de lui à quatre pattes. Le garçon soupira et sourit. Non, ce n'était pas à rêve... Comme le fait qu'il était encore nu dans ces draps. Elle le chatouilla alors un peu, ce qui le fit se crisper un instant tout en lançant une exclamation riante. Elle lui chuchota alors quelque chose à l'oreille. Elle l'attendrait dans la cuisine. Alors qu'elle quittait la pièce, le garçon se mit sur le côté tout en plaçant un bras sous sa tête. Son regard se perdit un instant dans le vide puis d'un seul coup il se redressa.

    Des images revinrent alors de la veille. Il jeta un regard circulaire dans la grande chambre de la jeune demoiselle dans un sourire, avant de se lever et... de se mettre à chercher ses affaires. Il retrouva bientôt caleçon et pantalon, qu'il enfila rapidement. Il attrapa sa chemise noire qu'il enfila sans la fermer. Il sortit de la chambre en lançant un regard vers la droite puis vers la gauche. Au bout du couloir, hein ? Cette maison était si grande !

    Il fit ce que lui indiqua Aéris et remonta le long couloir. Il arriva bientôt jusqu'à la porte indiqué. Il la poussa timidement. Il vit que sa belle était déjà installé. Il lui lança un sourire. Il observa les lieux avant de se diriger vers la table où était disposée de savoureux mets. Son ventre en gargouilla d'ailleurs. Il s'exclama dans un large sourire tout en lançant un regard malicieux à sa belle. Il attrapa alors des couverts et se servit dans ce qui lui faisait envie... Il en ressortit avec une assiette bien remplit. (comme d'habitude xDD)

    Il s'assit près d'Aéris alors qu'elle l'observait avec un regard qui ne lui ressemblait pas. En tout cas, il sentait que quelque chose avait changé dans leur relation. Celà c'était doucement transformé. Il allait commençait à manger, mais à la place, tendit un bras vers elle pour lui caresser la joue d'un geste tendre.

    Elle était magnifique. Même les lieux n'arrivaient pas à être à la hauteur de sa beauté. Aveuglé par l'amour ? Peut être... Il s'en fichait... Il l'avait aimé la première fois qu'il l'avait vue. Il avait voulut renoncer mais s'y était accroché et aujourd'hui ? Il se retrouvait en face d'elle à prendre un petit déjeuner après une nuit d'amour passé ensemble. Tout avait tellement changé... et il avait tellement fait. Quand il se regardait dans une glace, il avait des fois peine à se reconnaitre. Son regard se perdit un instant dans le vide et il commença à manger silencieusement son assiette. Et bien sûr, le garçon vida son plat en quelques bouchés. Il allait se relever pour en reprendre mais se dit que ca ne devait pas être bien pour son image... Déjà vu la façon dont il avait engloutit son assiette... On pouvait faire ce qu'on voulait, certaines choses ne changeaient pas. En tout cas, il gardait toujours une petite part de ce côté enfantin en lui. C'était dans sa nature, dans son caractère.

    Il avala sa dernière bouchée, avant de poser ses couverts.

    " Désolé... J'me suis goinfré comme d'habitude... Ce n'est peut être pas convenable. "

    Et pour passer à autre chose :

    " Tu as une grande maison... Enfin, à ce stade, c'est un château. J'suis sûr que ma petite maison ne fait même pas la superficie du hall d'entrée. "

    Oui, Mutt avait remarqué les appartements personnels de la demoiselle et tout le reste. Il savait qu'Aéris était riche mais à ce point... Non... Mais il se fichait de cette histoire de richesse. Il était désintéressé de tout ca. Ce qui l'avait importé depuis le début, c'était elle. Son sourire, pouvoir être à ses côtés, pouvoir la protéger... La voir tout le temps sourire. Il ne lui ferait jamais de mal. Il lui attrapa la main, et dans un sourire lui dit :

    " Je pourrais décrocher la lune pour toi. "

    Pourquoi avait il sortit ca ? Il ne sait pas... C'était peut être un peu cliché comme phrase, mais il avait juste envie de le dire pour elle. Sans oublier que cette phrase était tout à fait réaliste pour lui... Il se souvient alors de quelque chose. Il faut dire qu'avec tout ce qu'il s'était passé, il avait oublié... Tout c'était tellement précipité.

    " Ho, j'allais oublier. J'aurais dut te le donner avant mais disons que ca s'est un peu précipité... et même si la cuisine n'est pas le meilleur endroit du monde... "

    Il se leva et sortit un petit paquet de sa poche qu'il tendit à Aéris.

    " Tiens... C'est pas grand chose mais... je voulais te le donner... "

    Oui, ce n'était pas grand chose, comparé à ce qui l'entourait mais pour Mutt ceci avait une valeur sentimentale. C'était un collier de sa grand mère Anna, qui était morte bien avant sa naissance et prématurément. Une femme qu'il n'avait vu que sur des photos, et dont il l'avait trouvé toujours incroyablement belle avec un sourire resplendissant. Son grand père, le premier Henry Jones du nom, lui avait donné en lui disant sagement " Ne donnes ce collier qu'à la femme de ton cœur. " Mutt le savait aujourd'hui, Aéris était celle qu'il aimerait toute sa vie. C'était un simple médaillon en argent avec une petit diamant bleu. Pas bien extraordinaire mais sentimentalement fort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle | PréfetSerdaigle | Préfet
avatar

Parchemins envoyés : 419
Humeur : grrrrrr !
Année : 6ème année
photo d'identité du sorcier : : Beautyful girl


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : pas encore.
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Au château des DeLune (Mutt)   Ven 6 Fév - 23:11

Aéris mangeait gracieusement, délicatement, tandis que Mutt s'empiffrait comme un sauvage. XD On aurait dit la Belle et la Bête. Étant donné le lieu où la jeune fille habitait, ce n'était pas étonnant qu'elle mange comme une princesse. Mais lui, il n'habitait tout de même pas dans les banlieues malfamés de Londres, non ? Il devaient sûrement connaître les bonnes manières....
° (soupire)... Les enfants ont plus besoin de modèles que de critiques. °
pensa t-elle.
Le jeune homme se rendit compte de sa conduite assez.... enfantin, on va dire. Il s'excusa.

- Ne t'en fais pas.... fais comme chez toi !
Assura t-elle.

Elle n'allait pas lui faire la morale, alors qu'elle l'avait invité exprès pour qu'il puisse se détendre, et qu'il oublie le moindre soucis. Elle lui sourit, en espérant quand même au fond, qu'au fil des années, il changerait cette habitude....
Pour changer de conversation, il lui disait qu'elle avait une grande maison. Pas étonnant, puisque c'était un château. Il était vrai que sa maison ne faisait même pas la taille du hall.

- Des couloirs, tu veux dire ? Et ta chambre fait pratiquement la taille de mes toilettes...
dit-elle moqueusement.

Dans ces moments-là, elle devenait un peu prétentieuse. Après tout, les riches étaient tous à peu près ainsi. La richesse donne des jambes aux boiteux, de la beauté aux laids, et de l'intérêt aux larmes (proverbe arménien).

- Sottise ! Ce château n'est pas aussi grand ! Si tu verrais mon palais en Turquie....
dit-elle en agitant légèrement une main comme si elle chassait une mouche.

Et voilà ! Ça recommençait ! Quand on parlait de ses richesses, il fallait toujours qu'elle prenne cet air de noble, et à la fois snobe. Bah en même temps, que pouvait-elle faire ? Elle avait vécu dans une famille où tout le monde était ainsi.
Elle sourit à ce qu'il dit. C'était le truc classique « je décrocherais la lune pour toi », mais tellement romantique, trouvait-elle. C'est alors qu'il sortit un petit paquet de sa poche, et la lui tendit. La Serdaigle défit soigneusement l'emballage. Elle y trouva à l'intérieur, un petit médaillon en argent, dont se tenait au creux un petit diamant bleu. Elle esquissa un grand sourire. C'était la première fois que le Pouffsoufle lui offrait quelque chose ! [ce radin ! XD]
Elle essaya de le porter autour du cou. Elle le trouvait magnifique. En plus, il portait les mêmes couleurs de sa maison de Poudlard...

- ...Merci...
murmura t-elle.

Aéris baissa un peu la tête, rougissant légèrement. Elle se sentait génée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lenitarium.skyrock.com
Poufsouffle | Préfet | Adminavatar

Parchemins envoyés : 569
Humeur : Malsaine
Année : 7ème année
photo d'identité du sorcier : :


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h :
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Au château des DeLune (Mutt)   Sam 7 Fév - 0:01

    Aéris le mit en boite en disant que sa chambre devait être aussi grande que ses toilettes. Mutt esquissa un large sourire. C'est alors qu'elle lui parla d'un palais à Turquie. Mutt prit une mine surprise. Et bien dis donc ! Il ne savait pas les DeLune si riches que ca ! Celà l'effraya un peu. Lui, le garçon qui avait vécut dans sa petite banlieue Londonienne presque totalement moldu. Il avait vécut bien. Il avait un père travailleur, une mère présente... Mais face à l'énormité de ce que possédait la demoiselle, Mutt se sentit tout petit. Il se demanda s'il était prêt pour ca...

    Mutt observa Aéris ouvrit le paquet et quand il vit son sourire, le garçon ne put s'empêcher de ressentir une grande joie, et se mit à sourire à son tour. Elle se le mit autour du cou, avant de le remercier dans un air gêné. Mutt rougit aussi à sa suite.

    Oui, il était prêt. Le sourire d'Aéris valait mieux que toutes les richesses du monde, et il l'aimait telle qu'elle était. Il l'aimait à en devenir fou.

    Il dit alors :

    " Ce collier appartenait à ma grand mère. Elle était de Serdaigle aussi. Une femme remarquable et magnifique. "

    Il eut un léger sourire, ses yeux pétillants d'une lueur nouvelle. Le garçon finit par se lever et passa derrière elle, s'abaissa, et l'entoura de ses bras tout lui déposant un baiser tendre sur la joue. Il était heureux de la voir sourire, de la voir comme ca. Il lui murmura alors à l'oreille :

    " Il te va si bien. "

    Il posa sa joue sur sa tempe et ferma les yeux un instant. Il finit par soupirer et vint s'asseoir à côté de sa belle. Il lui attrapa sa main et posa son regard dans ses yeux.

    " Peu importe toutes les richesses du monde. J'ai trouvé la mienne, et plus rien d'autre ne compte dans ma vie. "

    Il se secoua la tête dans un sourire moqueur. Envers qui ? Tout simplement envers lui. Il se sentait stupide de lui raconter ca...

    " Désolé, je peux sembler tâche à raconter des trucs comme ca... "

    Non, il était simplement fou amoureux d'elle et il se sentait heureux. Celà faisait si longtemps qu'il n'avait pas ressentit ce bien être en lui. Il se demandait s'il allait pouvoir encore être heureux. Mais comme on dit, c'est le calme avant la tempête. Le cœur de Mutt y était préparé, ou on pourrait dire qu'il avait tellement subit de tempêtes de de dommages, qu'il pouvait maintenant tout subir sans avoir à se heurter à un mur... Il restait peut être quelque chose qui pourrait le détruire à jamais... voir plusieurs... Il était encore vulnérable sur certains points. La première était devant lui, elle était son but, sa vie.

    Il caressa doucement le visage de la Serdaigle avant de descendre sur son décolleter pour attraper entre deux doigts délicat le médaillon. Il soupira et le lâcha avant de lever de nouveau un regard vers Aéris. Son sourire s'effaça un peu, il ajouta alors avec une nouvelle sagesse :

    " Je crois que je n'ai pas fait bonne impression face à ton père. Je suis désolé de ne pas être le gendre parfait, mais je ne peux pas non plus renier ma famille, et mes proches, je pense que tu peux le comprendre. Même si maintenant, tout est différent et que je suis Mangemort et que mon père est Auror. Il reste mon père, je l'aime et... "

    Il eut un léger sourire triste avant d'ajouter :

    " Et... je ne sais plus quoi penser, il y a des moments. La dernière fois, j'étais en mission pour le seigneur des ténèbres. Je devais récupérer un paquet avec Drago. On est tombé dans une embuscade. Mon père était dans le groupe d'Aurors qui devait nous attaquer. Alors que je croyais que j'allais mourir, il s'est mit en danger pour me sauver... et il m'a permis de m'enfuir... J'ai refusé de le laisser et je l'ai obligé à venir avec moi pour le soigner. Comme il risquait Azkaban pour m'avoir aidé, j'ai été contraint de tuer tous les témoins, pas une exception... Quand mon père a apprit ce que j'ai fait, il m'a dit que je n'étais plus son fils... "


    Il fit une grimace alors que quelques larmes coulèrent sur ses joues. Il finit par les essuyer, détourna son regard de la Serdaigle avant d'ajouter :

    " Je suis idiot de te raconter ca. Tu peux me le dire, je suis un faible. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle | PréfetSerdaigle | Préfet
avatar

Parchemins envoyés : 419
Humeur : grrrrrr !
Année : 6ème année
photo d'identité du sorcier : : Beautyful girl


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : pas encore.
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Au château des DeLune (Mutt)   Ven 20 Mar - 23:21

C'était étrange ce que l'on pouvait changer avec le temps. Même les sentiments d'une personne. Comme ceux d'Aéris par exemple. Au début, elle nE L'aimait pas, Mutt. Pour dire, elle l'avait détesté. En revanche, comme elle connaissait les siens, elle ne s'était pas gêné de s'en servir pour le manipuler. Mais maintenant c'était bien différent. Beaucoup de chose avait bien changé. A présent, elle l'aimait. Elle était raide dingue de lui. Cela se lisait très bien dans ses yeux. Et cela se voyait comme le nez au milieu de la figure.
La jeune fille l'écoutait dire au sujet du collier, qu'il appartenait à sa grand-mère, qui était aussi à Serdaigle. Bon, il était vrai que ce collier, il n'était pas fait en diamants. Comme la rivière de diamants, que lui avait offert le prince de Suisse, en cadeau. Mais elle l'aimait comme il l'était. Pour sa simplicité. Et puis, ce qui comptait, ce n'était pas le cadeau, mais l'attention. Et c'est tout ce qu'elle voulait. L'attention du jeune homme. Elle se fichait bien d'avoir tout les trésors du monde... Ou tout les beaux cadeaux qu'on pouvait lui offrir... Tout ce qu'elle voulait, c'était son coeur. Tout simplement.
Le garçon passa derrière l'asiatique, et l'enlaça affectueusement. Il déposa un tendre baiser sur sa joue. Son compliment la fit sourire. Que pouvait-il y avoir de mieux, que de se sentir belle aux yeux de son bien-aimé ?
La Turque aimait bien la réplique de son bel homme, quand il disait :

" Peu importe toutes les richesses du monde. J'ai trouvé la mienne, et plus rien d'autre ne compte dans ma vie. "


C'était une belle philosophie, en quelque sorte. Chez ce nouveau Mutt, si on pouvait l'appeler un « nouveau », elle y trouvait un côté sage et ténébreux à la fois. Et il y avait un... quelque chose, dont elle n'arrivait pas à définir, qui lui plaisait en lui, et qui l'attirait.
C'est alors, qu'il se mit à parler de son père. Il n'avait pas fait bonne impression devant son lui... et alors ? On s'en fichait (de son père bien sûr) ! D'ailleurs, c'est ce qu'elle lui dit :

- Je m'en fiche de mon père ! Il n'a eu que ce qu'il mérite....

Son ton s'était refroidi, et on pouvait apercevoir comme un sentiment nouveau. De la haine. De la haine à travers ses paroles.
Puis, il se mit à parler de son propre père. Il lui raconta que l'autre jour, alors qu'il était en mission pour le Lord noir, celui-ci l'attrapa dans une embuscade (bien qu'il ne précisa pas le lieu), avec son groupe de mangemort. Pour pas qu'il court un grave danger, Mr. Jones l'avait sauver, et permis de s'enfuir. Comme il ne voulait pas qu'il se retrouve à Askaban pour l'avoir sauvé, il tua tout les témoins, sans exception. Déçu de son geste, son père lui avait dit qu'il n'était plus son fils.
La Serdaigle regarda le Pouffsoufle, qui s'était assis sur une chaise devant elle, avec une légère pointe de tristesse. Elle le comprenait. Elle savait que c'était dur de « perdre » ses proches du jour au lendemain. Même si elle s'étonnait de voir que son amant était un meurtrier.

- Écoutes, je sais que c'est dur pour toi, et j'en suis vraiment navré... Mais les temps sont durs quand on est mangemort. Et crois-moi, on est tous passé dans des cas comme cela. Enfin, je crois... Il faut que tu saches que... tu as fait un choix....

Elle prit sa main, et continua, un peu hésitante :

- Tu as fait un choix Mutt. Il fallait réfléchir avant.... Avant de te lancer dans un tel engagement. Mais maintenant, c'est trop tard. Tu ne peux plus revenir en arrière. Je t'avais mise en garde... je t'avais bien dit que ce n'était pas un métier facile. Plein de danger périlleux... Mais comme d'habitude... Tu n'en as fait qu' à ta tête...
ajouta t-elle, avec un sourire en coin.

La jeune DeLune passa une main sur sa joue, et lui vola un baiser. Elle n'arrivait pas à trouver les mots qu'il fallait. Les mots pour le réconforter, ou l'apaiser. Peut être que finalement, elle n'était pas la personne idéale pour réussir à le hisser, et le remonter, lorsqu'il tombait dans un trou profond. Un gouffre sans fond...
Mutt lui disait toujours des mots doux, et tendre. Tandis qu'elle... Elle ne disait jamais qu'elle l'aimait. Elle ne prononçait jamais ces quelques mots « je t'aime ». Ce n'était pas qu'elle ne voulait pas, c'était qu'elle n'y arrivait pas. Les mots restaient coincé dans sa gorge. Elle n'arrivait pas à les dire. Pourtant, la jeune orientale l'aurait tant voulue... Mais comment prononcer des mots, qui n'avait pas été employé depuis tant d'années ? Elle ne se souvenait pas quand est-ce qu'elle les avait prononcer, la dernière fois.... En fait, si. Depuis que sa mère était décédé. Depuis, elle n'avait plus jamais prononcer ces mots d'amour. Cela avait été comme un grand choc pour elle. Et c'était peut être bien pour ça qu'elle restait un peu froide, lorsqu'on lui faisait une déclaration d'amour, et qu'elle ne répondait pas aux mêmes mots.
La brune sourit tendrement au jeune homme, et lui proposa :

- Eh si on sortait un peu, canim* ? Cela fait bien longtemps qu'on avait pas pris l'air, juste tout les deux...
(* = chéri, en turque)


Dernière édition par Aéris DeLune le Dim 22 Mar - 13:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lenitarium.skyrock.com
Poufsouffle | Préfet | Adminavatar

Parchemins envoyés : 569
Humeur : Malsaine
Année : 7ème année
photo d'identité du sorcier : :


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h :
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Au château des DeLune (Mutt)   Dim 22 Mar - 1:14




    Il sentit alors Aéris prendre ses mains. Mutt leva un regard vers elle et écouta ses paroles attentivement. Oui, il avait fait un choix. Un choix difficile à prendre... Il l'avait fait ! Et il ne le regrettait pas, ou des fois si... Mais il savait qu'il s'était engagé, et il ne reculerait devant rien. Car s'il le faisait, il mettait en danger tous ces proches et surtout, il ne voulait pas. Peut être qu'il avait souffert, mais il avait aussi apprit ce que c'était de se sentir fort. La puissance ! Le fait de se sentir fort, craint par tous ! Plus personne ne se mettrait en travers de sa route ! Il se le promettait alors, même pas le père d'Aéris. Il lui prouverait qu'il méritait sa fille et fils d'Auror ou non. Il n'était pas comme son père. Il n'avait jamais été comme lui. C'était d'ailleurs pour celà qu'à la base, il avait changé son prénom... Refusant de porter le même prénom que ses ancêtres, il avait toujours voulut prouver qu'il était différent. Il était Mutt, et pas Henry... Le regard baissé, et perdu dans ses pensés, il se leva brusquement et dit alors :

    " Je leur prouverais que j'ai changé et tu verras, je deviendrais encore plus fort encore. Si puissant que tout le monde me craindra. Je te le promets. "


    Il s'assit de nouveau et prit les mains de sa belle dans les siennes. Il plongea son regard dans le sien. Il lui disait celà sur le ton de la promesse. Oui, il lui promettait, une parole immuable comme celle qu'il lui avait faite en lui disant qu'il gagnerait son amour. Quoi qu'il avait été jusqu'au bout. Mais il avait changé. Il en voulait encore plus... sans plus se soucier de ce que voulait ses proches.

    Sa belle lui proposa de faire un tour. Oui, celà faisait longtemps. Il faut dire que malgré le fait qu'ils se soient rapproché, Mutt passait beaucoup moins de temps avec ses proches. Pour cause, il passait son temps en mission quand il n'était pas à l'école. Celà en devenait une obsession ? Un peu oui... Même si malgré tout, ce que Aéris lui demande, il lui donnera ! Il sourit alors tout en posant une main délicate sur sa joue.

    " Là, où tu iras, je te suivrais... "


    Encore ces douces paroles que Mutt ne cessait de lui dire. Il finit de lui caresser la joue avant de se lever de nouveau tout en lui tenant les mains pour l'accompagner dans ce geste. Il passa ses mains autour de sa taille et la serra contre lui. Il posa son front sur le sien, et dans un sourire, il lui dit doucement :

    " Tu es mon petit coin de paradis. Ma lumière dans cette obscurité. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle | PréfetSerdaigle | Préfet
avatar

Parchemins envoyés : 419
Humeur : grrrrrr !
Année : 6ème année
photo d'identité du sorcier : : Beautyful girl


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : pas encore.
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Au château des DeLune (Mutt)   Mer 20 Mai - 19:31






Etait-ce le soleil qui brillait aussi fort, et qui rendait la pièce aussi lumineuse ? Qu'est-ce qui rendait Aéris heureuse en cet instant ? Etait-ce vraiment la présence de ce jeune homme à ses côtés ? Pour elle, tout la rendait joyeuse. La vie était belle, rose. Un soleil avait éclairé ses journées.
La vie était belle, sous ses beaux jours. Les années étaient passés...On oubliait ce qu'on avait vécu, et on vivait l'instant présent comme si c'était le dernier.... Pour l'amour qu'ils s'étaient promis. Il fallait qu'elle Oublie. Tout ce que ce qu'elle aimait pouvait changer la vie de quelqu'un. Il y avait tellement de gens différent. Il y avait ceux qui aimaient être coquet.... et ceux qui aimaient penser... Rêver. Faire de nouvelles découvertes....
Consacrer sa vie à ces plus beaux moments.....
Sa découverte à elle, était ce sentiment nouveau qu'elle ressentait à l'intérieur d'elle. Il fallait qu'elle oublie.... Il fallait qu'elle oublie...Ne plus y penser... Petit à petit, elle arrivera à se sentir bien. Il fallait qu'elle oublie... Tout ce qui la rendait triste, ou en colère. Ce qui la fâchait....
Être heureuse. Juste un peu. Sourire un peu. C'était tout ce qu'elle voulait. Pour tout oublier...
Le jeune homme prit de nouveau les mains de la jeune fille dans les siennes. Elle sentait la chaleur qui envahissait ses mains. Ces liens qui les unissaient.... Elle porta une main du garçon près de sa joue, posant celle-ci contre le dos de sa main. Elle déposa un léger baiser au dos de cette main.
Il accepta sa proposition, du fait qu'ils devraient aller prendre l'air tout les deux. Il se releva, et l'aida à en faire de même. Puis, il la prit dans ses bras. La Turque posa sa tête sur son épaule, et se laissa bercer dans ses bras. Mutt était assez romantique dans ses paroles, assez doux. Et pour ce qui était de la romance, elle aimait bien cela.
Au bout d'un long moment, elle s'écarta un peu, et le prit par la main, l'entraînant dans les couloirs. Ils s'arrêtèrent dans sa chambre. Elle s'éloigna, et alla dans une pièce à côté. Elle n'allait tout de même pas y aller en pyjama....
La Serdaigle mit une mini jupe noire, un pull violet, des bas fins à rayures noires et mauves, et des chaussures à talons noirs. Elle retourna dans sa chambre.

- On y va ?
Lança t-elle au jeune homme, avec un sourire en coin.

Elle attendit qu'il vienne prendre son bras... Ensuite, ils descendirent en bas. Ils passèrent par une sorte de passerelle. Comme à Poudlard, là où ils allaient, il y avait des tableaux.
Ils arrivèrent dans une cour, où il y avait des orangers, des fontaines, des rochers d'où s'écoulait de l'eau comme une cascade, et quelques tables. Elle glissa à l'oreille du Pouffsoufle :

- Ce soir, on viendra dîner ici...

Elle l'entraîna après dans un couloir, passant devant son père qui se trouvait là à ce moment-là. Celui-ci parut scandalisé devant la tenue aguicheuse de sa fille. Mais il n'eut le temps de dire quelque chose, car les deux jeunes étaient déjà descendu dans le vestibulle, où les dalles étaient à carreaux. Il y avait quelques meubles anciens qui avaient une valeur inestimable, et sur les murs étaient accrochés des tableaux. Avec des beaux lustres suspendu au plafond.

http://www.bois-seigneur-isaac.be/images/vestibule.jpg

Ils sortirent du château, se retrouvant dans un jardin bien entretenue, par des fleurs, des arbres, et encore des fontaines, et un pont au dessus d'un petit ruisseau.
Ils traversèrent le jardin, et ouvrirent un grand et joli portail dorée. Ils marchèrent un peu dans une rue complètement déserte, où il n'y avait pas le moindre signe de vie, et pas la moindre verdure. C'est ici qu'ils transplanèrent.
Les deux jeunes atterrirent dans un cul-de-sac, où personne ne pouvait les voir. En marchant encore un peu, ils se retrouvèrent en plein centre d'Oxford.
La jeune orientale prit la main de Mutt, avec un grand sourire aux lèvres qui ne la quittait pas. Elle était joyeuse de se trouver en sa compagnie, se promenant dans ces grandes ruelles.

- Où veux-tu aller, chéri ?
Demanda t-elle.

Mais elle s'arrêta. Quelque chose avait attiré son regard.... Ils étaient près d'une boutique de robes. Et pas n'importe quelles robes ! Des robes de mariées !
Elle lâcha la main du jeune homme pour aller se coller contre la vitre. Elle poussa un grand « waouw ! », tant elle les admirait. Elle n'avait jamais vue de robes aussi belles. L'une était plus belle que l'autre.
L'héritière se retourna pendant quelques minutes :

- Tu permets que j'en essaie ????
dit-elle avec un air excité.

Mais sans lui laisser le temps de répondre, elle était déjà entrer dans le magasin....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lenitarium.skyrock.com
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Au château des DeLune (Mutt)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Au château des DeLune (Mutt)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PDLM :: we rule the world :: Autres :: Autres-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Harry Potter - Poudlard