AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 C'est bizarre qu'il soit là [ Pv : Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Serpentard - 7ème annéeavatar

Parchemins envoyés : 77
Humeur : Glacialement Brûlante !!
photo d'identité du sorcier : :


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : Oui à l'avenir sûrement...~
_ Y o u & M e :

MessageSujet: C'est bizarre qu'il soit là [ Pv : Libre]   Dim 25 Jan - 17:43

-"Et m**** !"

Kerrigane donna un coup énervé dans ses livres et ses parchemins. Une pile de livre s'effondra et une sucette tomba par terre. Il détestait étudié et devait toujours s'entourer d'une montagne de babioles plus ou moins utiles. Deux jeunes filles à proximité le dévisagèrent, terrifiées et s'éloignèrent. Installé au fond de la bibliothèque, il tentait en vain de se concentrer pour faire ses devoirs. Il avait déjà plusieurs jours à rattraper et y passait déjà de bonnes heures, penché sur ces cahiers, une sucette dans la bouche. La lumière était faible et il avait allumé des bougies. Kerrigane les avait sélectionnées avec soin. L'une était rayée, deux autres avec des pentacles, et chacune arborait des signes différents. Il approcha son visage de l'une d'elles et fixa la flamme de ses yeux en amandes. Un froissement se fit entendre et il se tourna vers la gauche. Quelqu'un se levait, ramassant avec hâte ses fournitures. Kerrigane soupira : il n'arriverait jamais à se concentrer; d'une part parce qu'un rien le sortait de ses leçons et d'autre parce qu'il n'en avait pas la moindre envie.
Il s'affala dans le fond de sa chaise et croqua dans la sucrerie qu'il suçait dans sa bouche. Ses yeux balayaient les taches d'encre et les râtures qui ornaient les parchemins, parfois même qui les trouaient.
Oui. Il n'était vraiment pas fait pour les études ...

NB : Si vous voulez un aperçu du Chaos qui règne sur la table, allez jeté un coup d'oeil dans la Galerie de Dessin "Jihem's Draws" Merci ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gryffondor | PréfetGryffondor | Préfet
avatar

Parchemins envoyés : 175
Humeur : Nuageuse, Ombrageuse même. Perdue, en fait
Année : 7ème année
photo d'identité du sorcier : :


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : Attrapeuse
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: C'est bizarre qu'il soit là [ Pv : Libre]   Sam 7 Mar - 21:08

Nakyura n'avait rien à faire, pour une fois, elle avait fini tous ses devoirs, s'étant avancée ces derniers jours, ce qui n'était pas, il est vrai, dans ses habitudes. Elle flânait dans les couloirs, errait plutôt, sans but précis. La pluie qui tombait sans discontinuer sur l'herbe déjà bien verte du parc l'avait dissuadée d'une de ses habituelles promenades, et il n'y avait personne qu'elle connaissait dans la salle commune. Alors qu'elle était sur le point de s'affaler contre un mur, lassée de tourner en rond, une idée lui vint : pourquoi ne pas se rendre à la bibliothèque ? Cela faisait bien longtemps qu'elle n'y était pas allée, et elle y trouverait peut-être quelqu'un à aider, ou avec qui discuter, tout au moins, discrètement cependant, car elle connaissait la bibliothécaire ! Le moindre débordement, et vous étiez expédiés bien vite hors de la salle d'études ! Mais la Gryffondor devait bien admettre que le calme avait quelques avantages, ainsi qu'elle avait pu le remarquer elle-même lorsqu'elle était venue étudier.

Elle fit donc demi-tour, et rejoignit ladite salle. Le calme y était relatif, la responsable des lieux s'était visiblement absentée. Elle s'avança, parcourut longuement les rayons. Depuis sept ans qu'elle les longeait, jamais ils ne l'avaient déçue ; elle avait toujours trouvé un grand soulagement dans la lecture, et ce n'était pas ce qui manquait dans cet endroit ! De plus, elle était loin de les connaître tous, et bien qu'elle mît souvent un long moment à se décider sur l'ouvrage qu'elle lirait, elle n'était généralement pas déçue. Soigneuse, réfléchie, posée, même dans ces moments-là. Elle pesait toujours le pour et le contre, avant le moindre choix. A tel point que c'en devenait presque un défaut : elle réfléchissait trop, et n'agissait pas assez. Faire deux poids, deux mesures est souvent difficile ...

Lorsqu'elle eut enfin arrêté son choix, après un bon quart d'heure de déambulation entre les étagères, elle se mit en quête d'une place libre. Ce dimanche, la pièce était décidément bien bondée ... Ah ! Il y en avait une, par là-bas, une personne venait de quitter sa place, plutôt précipitamment d'ailleurs. Nakyura gagna donc la table, saisit la chaise, la tira et s'installa. Elle s'apprêtait à y poser le précieux manuel quand elle se rendit compte qu'elle risquait d'avoir un peu de mal : le bureau était en effet légèrement encombré. Une pile de volumes et de parchemins, plus ou moins froissés, occupaient déjà les lieux, sans compter ... des bougies.

Étrange, songea la jeune femme.

Tout aussi étrange était la position du garçon déjà assis à cette même table, il était penché sur l'une d'elles et fixait la flamme vacillante des yeux. Des yeux en amandes, remarqua Nakyura, qui se mit à examiner avec attention son voisin. Il était asiatique, les cheveux d'un blond presque blancs, relativement courts et complètement ébouriffés. A peu près autant que les parchemins étaient raturés. Un monceau de papier déchiré s'étalaient devant elle, si bien qu'elle ne pouvait qu'apercevoir le visage de son collègue. Il soupira et s'enfonça profondément dans son siège, l'air parfaitement dépassé. Elle entrevoyait la sucette qu'il croquait goulûment.

Excuse-moi ... Est-ce que tu pourrais me faire un petit peu de place, s'il-te-plaît ... ? avança timidement la japonaise. Il n'y a pas d'autre place alors ... Au fait, je m'appelle Nakyura Nakami, je suis en Septième Année à Gryffondor. Et toi ?

Pour l'instant, inutile de jouer la prétentieuse en précisant qu'elle était aussi Préfète-en-Chef. Surtout quand elle ne savait absolument pas à qui elle s'adressait. Ce qui n'allait pas durer, du moins elle l'espérait ... A moins qu'il ne décide de l'ignorer ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.in-love-with-someone.skyrock.com
Serpentard - 7ème annéeavatar

Parchemins envoyés : 77
Humeur : Glacialement Brûlante !!
photo d'identité du sorcier : :


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : Oui à l'avenir sûrement...~
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: C'est bizarre qu'il soit là [ Pv : Libre]   Dim 8 Mar - 1:08

Kerrigane avait abandonné les leçons de sortilège et s'était plongé dans ses souvenirs. Il se revoyait sur scène, entouré de ses musiciens. Ils étaient si jeunes à ce moment. Le Serpentard aurait tout donné pour les revoir et entendre leur musique. Car avoir les paroles et la mélodie en tête n'étaient rien face aux riffs des deux guitares en harmonie, des solos interminables de batterie ou encore du rythme déchaîné de la basse. Il se remémorait chacun de ses compagnons après un concert : Reita, le bassiste, s'effondrait dans le canapé de leur loge et allumait frénétiquement une cigarette. Kai, le batteur, venait s'asseoir calmement à son côté pour partager la chaleur âpre de la cigarette. Aoi, le guitariste, revenait le sourire aux lèvres, après avoir passé un interminable moment avec ses fans. Et Uruha, le second joueur de gratte, l'attendait, lui, Kerrigane, alias Ruki, appuyé contre le mur. Et il lui tendait sa main blanche et squelettique. Elle ressemblait à celle d'une personne âgée. Mais Kerrigane s'en moquait et il venait appuyer son front contre l'épaule de son ami.
C'est toujours comme ça.
Une voix vint interrompre le cours de ses pensées. Une voix de fille. Kerrigane revint sur terre et dévisagea l'élève qui tentait de se frayer une place, si petite soit elle, parmi le bazarre qu'il avait engendré. Elle aussi était asiatique et son ton calme apaisa l'esprit du garçon qui, au lieu de la réprimander sur son manque de respect envers sa personne, se contenta de lever absconde et poussa une pile de parchemin qui s'écrasa en un bruit sourd sur le sol. Ainsi la Gryffondor pouvait poser son bouquin. Puis, elle se présenta. "Manquait plus qu'ça !" pensa le garçon. Mais une fois de plus, le son envoûtant de sa voix le calma de suite et il se redressa, lui adressa un léger signe de tête, la sucette dans la bouche. Il entreprit de ranger quelques papiers et répondit d'une voix étouffée par la présence de la sucrerie dans sa bouche :

-" M'appelle Kerrigane Takanori. 7ème année à Serpentard ..."

Il voulut rajouter un "Enchanté" mais la sucette lui échappa et il la rattrapa de justesse avant de la coincer de nouveau entre ses dents, son regard à fleur de peau plongé maintenant dans celui de Nakyura.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gryffondor | PréfetGryffondor | Préfet
avatar

Parchemins envoyés : 175
Humeur : Nuageuse, Ombrageuse même. Perdue, en fait
Année : 7ème année
photo d'identité du sorcier : :


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : Attrapeuse
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: C'est bizarre qu'il soit là [ Pv : Libre]   Lun 16 Mar - 23:21

Nakyura observait son compagnon de table du coin de l'oeil. Il semblait plongé dans ses pensées, les yeux dans le vague. Les souvenirs l'assaillaient, visiblement, à tel point que la rouge et or les entendaient presque. Elle aurait aimé, en cet instant, posséder un don et pouvoir lire dans son esprit, savoir quelles cogitations l'habitaient, le connaître, plus simplement. Surtout qu'il venait de se présenter comme étant Kerrigane Takanori, de Serpentard, et qu'elle s'était toujours demandé ce qui pouvait bien préoccuper un Serpent ...
Son apparence, probablement. Etait-il présentable ? Correctement coiffé (façon de parler bien sûr ... A moins que ce ne soit réellement sa coiffure ... ?) Ou alors, il était peut-être en train de songer à sa dernière conquête, et, par conséquent, aux formes généreuses qu'elle devait arborer ...
Un bruit de chute la tira de ses pensée, et elle constata que 'M. Takanori' avait dégagé un espace de travail, suffisant pour qu'elle puisse y poser son livre et s'asseoir. Il lui avait adressé un bref signe de tête, gêné par la sucrerie qu'il avait en bouche ... Et qu'il manqua faire tomber, en souhaitant apparemment ajouter quelque parole. Il la regardait, droit dans les yeux, direct, simple, concis, précis. Il semblait tellement profond, tellement droit, attentif, qu'elle avait du mal à croire qu'il fusse à Serpentard. Que faisait-il là-bas ? A moins que tous ces perfides serpents ne fussent pas ... Eh bien, de perfides serpents, justement. Peut-être qu'il ne fallait pas prendre le cas de Drago Malefoy pour une généralité, après tout. Ou alors, il cachait très bien ce qu'il était réellement. L'éternel jeu des apparences, ou des carapaces, pour ce qui était de Nakyura.
Certains se protégeaient, comme le faisait la jeune fille, en ne montrant aucune émotion, en ne manifestant ni peine, ni joie, ni surprise. Bien que parfois, l'expression de leur visage les trahît, lorsque le sentiment qu'ils éprouvaient étaient trop violent, trop puissant pour être contenu.
D'autres se déguisaient, transformaient leur apparence, soit par la magie, soit par des manies plastiques plus simples (quoique ...) tels le maquillage, les vêtements (noirs, en particulier, connu pour amincir), ou l'usage d'accessoires voyants, pour reporter le regard ailleurs que là où il se poserait autrement ... Pour n'en citer que quelques exemples !
Et puis, il y avait aussi les gens qui cachaient trop bien leurs véritables desseins, pour mieux vous manipuler. Pourquoi croyiez-vous que l'on dit qu'il 'ne faut pas se fier aux apparences', hum ?
Il y a bien des raisons ...
Tandis que nous dissertons de cette façon, Nakyura observait son camarade. N'y tenant plus, elle lui demanda :
« Je voudrais savoir ... Qu'est-ce qui a poussé le Choixpeau Magique à te désigner comme étant un Serpentard ? Tu me sembles tellement différent de ceux que j'ai croisés jusqu'à présent ... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.in-love-with-someone.skyrock.com
Serpentard - 7ème annéeavatar

Parchemins envoyés : 77
Humeur : Glacialement Brûlante !!
photo d'identité du sorcier : :


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : Oui à l'avenir sûrement...~
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: C'est bizarre qu'il soit là [ Pv : Libre]   Jeu 16 Avr - 23:06

Contrairement à ce qu'imaginait Nakyura, il ne pensait pas à son physique ou à ses conquêtes. Il préférait se remémorer ses souvenirs, aussi lointains soient-ils. Chacun d'eux lui étaient très précieux et il s'en souvenait de tous. Pourtant, la Gryffondor était intelligente et avait bien raison sur un point : tous les Serpentards n'étaient pas comme Malefoy, ou plutôt, pas vraiment. Car la jeune fille n'avait vu que le bon côté poli et simple de Kerrigane. Enfin simple, juste dans le comportement, car sa façon de se vêtir n'avait rien de simple. Ni le rituel qu'il avait concocté avant de se mettre à travailler. Car Kerrigane était à Serpentard pour la simple et bonne raison qu'il était d'un égoïsme presque incomparable. Il avait également quelques pratiques douteuses et pouvait passer parfois comme un pervers ou encore un sadique. Mais ça, c'était la face réservé à ses souffre-douleurs ou ceux qu'il ne pouvait pas voir en peinture.
Cette Nakyura, elle avait plutôt l'air de quelqu'un de respectable malgré son appartenance à la maison rouge et or. Ainsi Kerrigane décida de la jouer façon jeune homme poli et classe. Il ne put cependant réprimer un grognement lorsqu'elle lui adressa de nouveau la parole. Pour lui, poli et classe signifiaient se taire avec son interlocuteur, mais cette fille s'entêtait à lui poser des questions. Et quelle question ? Une curieuse donc ... Kerrigane n'aimait pas tellement ça, se mêler des affaires des autres. Il se redressa et la toisa du regard, un sourire presque méprisant aux lèvres.

*J't'en pose des questions comme ça moi ?!*

-"Malgré ce que tu penses, je ne suis pas si différent des autres. Les élèves envoyés à Serpentards n'ont aucune différence par rapport aux autres, ils ont leurs qualités et leurs défauts. Mais ces derniers ressortent beaucoup plus que ceux des Gryffondors, des Serdaigles ou des Poufsouffles. C'est simplement pour ça qu'on se retrouve en vert et argent."

Il espérait que sa réponse lui suffirait ..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gryffondor | PréfetGryffondor | Préfet
avatar

Parchemins envoyés : 175
Humeur : Nuageuse, Ombrageuse même. Perdue, en fait
Année : 7ème année
photo d'identité du sorcier : :


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : Attrapeuse
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: C'est bizarre qu'il soit là [ Pv : Libre]   Sam 2 Mai - 22:22

Après un silence, Kerrigane se redressa et lui lança un regard ... ni méprisant, ni provoquant, mais entre les deux, y ajoutant un sourire du même genre. Elle sentait qu'il la jaugeait.

"Malgré ce que tu penses, je ne suis pas si différent des autres. Les élèves envoyés à Serpentards n'ont aucune différence par rapport aux autres, ils ont leurs qualités et leurs défauts. Mais ces derniers ressortent beaucoup plus que ceux des Gryffondors, des Serdaigles ou des Poufsouffles. C'est simplement pour ça qu'on se retrouve en vert et argent."

Leurs défauts ressortaient. C'était son tour de lui lancer un regard moqueur, et un sourire amusé étira les lèvres de la Rouge. Ils pouvait le dire ! Méprisants, égocentriques, fiers, perfides : voilà ce qui ressortait du caractère des Serpentards. Elle avait toujours cru qu'il existait en eux une trace de bonté, qu'ils avaient aussi des qualités. Elle avait essayé d'en trouver, mais jusqu'à présent ses tentatives s'étaient révélées vaines, et s'étaient soldées par des échecs cuisant pour la plupart : après des années d'expériences, elle n'en avait pas encore trouvé un seul pour rattraper leur légendaire malfaisance.

Et pourtant elle avait cru qu'il allait prouver le contraire. Elle s'était trompée lourdement, apparemment, vu l'air peu enclin à poursuivre la discussion qui avait suivi sa tentative avortée de lancer une conversation.

Mais il avait au moins eu le mérite de prouver qu'il savait s'exprimer correctement.

Elle soupira à son tour et se plongea dans le livre qu'elle avait choisi. Un livre sur les différents mouvements musicaux qui avaient secoué les sorciers et les sorcières de tous les temps.

La musique a toujours eu une importance capitale dans le monde des sorciers ..., commençait-il.

Elle se plongea dans sa lecture, et quelques minutes passèrent. Puis elle soupira de nouveau et repoussa l'ouvrage, fixant cette fois le Serpentard dans les yeux, ouvertement.

Elle était déçue. Déçue de constater, une fois de plus, qu'il n'y en avait pas un pour racheter l'autre. Ils étaient condamnés à être considérés comme les méchants de l'histoire. Mais que faisaient-ils pour démentir les faits ? Ils continuaient à se comporter comme ils l'avaient toujours fait, arrogants et imbus d'eux-mêmes. Il fallait que ça change !

Ils avaient inspiré tant de légendes ... A commencer par celle de Lord Voldemort. Il était de Serpentard. Evidemment. Fourchelangue, qui plus est ! Quoi d'étonnant, puisqu'après tout, il était censé être l'héritier de Salazar Serpentard, fondateur de la Maison qui portait son nom depuis sa création ? Un Serpent, et dans tous les sens du terme, encore. Il ne s'était pas contenté de se comporter de façon odieuse, il avait aussi poussé ses élèves, qu'il choisissaient rusés et impitoyables, dans la Magie Noire. D'après les légendes, encore et toujours. Mais Nakyura, pour sa part, n'en doutait pas un instant.

Mais elle, elle appartenait à la Maison des héros. Celle du fameux Harry Potter, qui aurait, une première fois, vaincu le Mage Noir, pour le tuer, dix-sept ans plus tard. Elle appartenait au camp des gentils, alors que ses parents étaient deux vils serviteurs du Mal. Quelle ironie !

Et elle n'était pas fière de son héritage. Si elle l'avait pu, elle aurait renié tout lien avec sa famille, pour construire sa propre vie sans tenir compte de ses odieux ancêtres. Avait-elle le choix, cependant ? Non, et elle le savait : ils étaient bien trop puissants, ils l'auraient retrouvée, et détruite, si besoin était. Ils avaient tué Naoko, qui était comme une soeur pour elle. Mais pas comme leur fille, comme ils l'avaient prouvé. Parce qu'elle n'était pas comme eux.

Heureusement, d'ailleurs ! Heureusement que tous n'étaient pas comme eux ! Quelle horreur ! Dire que son père avait épousé sa mère sans éprouver le moindre sentiment à son égard ... Une Serpentarde, elle aussi. Evidemment. Il n'aurait tout de même pas épousé une Gryffondor !

Quand il avait appris qu'elle l'était, elle avait cru qu'il allait la tuer. Et il était fort possible qu'il ait eu du mal à s'en abstenir, d'ailleurs ! Mais elle était là, et leur ferait payer, à lui et à sa femme, de noircir ainsi son identité.

« Vous me dégoûtez ! lança-t-elle soudain au jeune homme. Non seulement vous ne démentez pas les horreurs que l'on dit à votre sujet, car j'ose espérer que ce ne sont que des canulars, mais vous les entretenez ! N'existe-t-il donc pas une seule âme, parmi les Serpentards, qui vaille la peine d'être sauvée ? N'y a-t-il pas une seule personne qui ait le désir de n'être pas considérée comme les noirs magiciens, comme les sorciers, au sens propre du terme, comme le féminin de la sorcière que l'on brûlait vive au Moyen Age ? Y en a-t-il une seule ? »

Elle respira et s'exhorta au calme. S'énerver en présence d'un garçon qu'elle jugeait irritable en l'insultant ouvertement était parfaitement stupide, mais il était trop tard pour faire marche arrière, et elle en assumerait les conséquences. Elle releva la tête et le regarde, droit dans les yeux ; les siens flamboyaient. Elle était une Gryffondor, dans tout le courage et l'honneur que cela représentait. Et elle ne détournerait pas le regard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.in-love-with-someone.skyrock.com
Serpentard - 7ème annéeavatar

Parchemins envoyés : 77
Humeur : Glacialement Brûlante !!
photo d'identité du sorcier : :


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : Oui à l'avenir sûrement...~
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: C'est bizarre qu'il soit là [ Pv : Libre]   Dim 6 Sep - 0:13

Bien, comme il l'avait espéré, sa réponse peu avenante cloua le bec de la Gryffondor pendant un moment et elle se plongea dans son livre. Il reprit ses parchemins mais jeta néanmoins un coup d'oeil à la couverture de son ouvrage. Ainsi, elle s'intéressait à la musique. Ou alors, était-ce un livre pris au hasard ? Non, elle avait l'air de quelqu'un d'ordonnée, qui calculait le moindre de ses gestes. Si elle savait que lui, dans son enfance, il avait été un chanteur adulé et que cela aurait pu continuer s'il n'avait été un ... sorcier. Cette haine qu'il nourrissait à l'égard de ses pouvoirs avait dû se faire ressentir, et ce, à un tel point, que le Choixpeau avait dû ne distinguer que ça en lui. C'était peut-être la raison pour laquelle il se voyait brandir les couleurs des Serpents. Cette pensée lui arracha un sifflement et ses doigts se crispèrent sur ses feuilles. Il s'obligea à se concentrer de nouveau sur ses exercices mais il les comprenait encore moins.
Au moment où il parvint à reprendre sa plume pour écrire une quelconque réponse, la Gryffondor se redressa brusquement et lui avoua ce qu'elle avait sur le coeur. Elle, calculer ses gestes alors qu'elle s'emportait si rapidement ? Quel manque de sang-froid. Cela le répugnait. Il retira ce qu'il s'était dit tout à l'heure. Kerrigane l'éocuta cependant, affichant un air blasé sur son visage rond. Apparement, cette fille semblait avoir un réel problème avec les Serpentards. Pas ce genre de petits litiges entre élèves, non, un fléau plus grand. De toute façon qu'avait-il à en faire ? Lorsqu'elle eut fini, Kerrigane s'avança sur leur plan de travail commun, croisa les mains, comme un homme d'état important qui allait prendre la parole et répondit, d'une voix mi-calme, mi-nasillarde :

-"Tout porte à croire que non, mademoiselle. Pour ma part, mon âme ne vaut pas la peine d'être sauvée puisqu'elle n'en a pas besoin, c'est clair ? Nous sommes comme nous sommes et ça, même un 'courageux' Gryffondor ne pourra y faire, compris ?"

Il commença à rassembler ses affaires et éteignit les dernières bougies, tout en dévisageant cette demoiselle culottée.

*Sale Gryffondor !*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: C'est bizarre qu'il soit là [ Pv : Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

C'est bizarre qu'il soit là [ Pv : Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PDLM :: hogwart rocks :: Poudlard :: Bibliothèque-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit