AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 Promenade nocturne [Nakyura]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Poufsouffle | Préfet | Adminavatar

Parchemins envoyés : 569
Humeur : Malsaine
Année : 7ème année
photo d'identité du sorcier : :


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h :
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Promenade nocturne [Nakyura]   Lun 16 Mar - 20:33

[HJ : Pas gégé, mais faut le temps que je reprenne. xD]

    Il faisait sombre... Obscurité. Quelques faibles lumières éclairaient les environs d'une lueur tamisé légèrement bleuté. Pas un bruit, ou seulement ceux de pas qui avançaient dans ce couloir sombre, à travers les cachots. Il ne dormait plus... Il n'y arrivait plus... Des cauchemars incessants lui traversant l'esprit... Non ! Pas des cauchemars ! La réalité ! Des souvenirs ? Non ! Quelque chose de différent. Il avait l'impression d'agir dans son sommeil et du coup, il avait peur de dormir. Le sang. La douleur. La parano. Il en était arrivé à ce stade là. Son cœur étant emplit d'obscurité. Il avait peur.

    Etant préfêt en chef, le fait de se promener comme celà dans les couloirs, ne le genait pas pour le moins du monde. Et puis, seuls certains savent ce qu'il se passe derrière les murs du château. Mutt en faisait partit. Arrivé à un angle de couloir, il lui vint à l'idée d'aller faire un tour dans la réserve de Rogue pour y chouraver quelques ingrédients. Pourquoi pas pour essayer de fabriquer un poison mortel ?

    Quelques temps plutôt, jamais Mutt n'aurait eut l'idée de faire celà. Il était trop gentil pour ca. Même s'il lui arrivait d'enfreindre les règles et de se retrouver dans des endroits les plus inopportuns. Mutt ne se surprenait plus à penser certaines choses comme celà. Il en était conditionné. Il continua d'avancer dans l'idée de trouver quelques uns de ces ingrédients. Un sourire carnassier naquis sur ses lèvres. Sur qui allait-il le tester ? Il pensa à faire un poison lent... Un poison qui ferait mourir sa victime à petit feu, comme celà, il pourrait profiter du spectacle. C'était si beau ! Effrayant, macabre mais beau. C'était l'art de tuer. Tuer en lui même est un acte simple... Mais au fur et à mesure de ces actes, on apprenait et de là, on en venait à créer de nouvelles façons de tuer... C'est de là que vient cet art.

    Alors que Mutt arrivait à la reserve, il entendit un bruit. Il se stoppa et sortit sa baguette magique doucement. Un élève qui se baladait et qui cherchait quelque chose dans la réserve du maitre de Potion ? Mutt s'avança jusqu'au coin du couloir et s'appuya contre la parois, les bras croisés. Son regard était fixé vers la lueur sortant de la petite pièce. Il avança alors encore et s'avança jusque dans l'étroite salle. Il croisa les bras et attendit que la personne en face de lui termine ce qu'elle faisait, car elle ne l'avait pas encore remarqué. Un jeune fille... De Gryffondor qui plus est !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gryffondor | PréfetGryffondor | Préfet
avatar

Parchemins envoyés : 175
Humeur : Nuageuse, Ombrageuse même. Perdue, en fait
Année : 7ème année
photo d'identité du sorcier : :


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : Attrapeuse
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Promenade nocturne [Nakyura]   Ven 20 Mar - 22:16

Nakyura était prête, cette fois. Depuis deux semaines qu'elle y pensait, qu'elle se préparait, dans ce seul et unique but : le séduire. Faire sien cet homme qui occupait ses pensées jour et nuit, le réduire en esclavage. Esclave de l'amour. Voilà quelle destinée elle lui réservait. N'était-ce pas une bonne idée ? Elle était convaincue que si, de toute manière il était trop tard : elle en avait décidé ainsi. Et il en serait ainsi.

Elle parcourait les couloirs du château ; elle devait en connaître les moindres détails, à présent, à force de roder, chaque nuit, et à chacun de ses moments libres, durant ces quinze derniers jours. Elle avait visité maintes et maintes fois la réserve, lu et relu les moindres formules ayant trait à toute forme de magie agissant sur les sentiments, et appris et écrit bien plus qu'en six années d'études. Maintenant qu'elle savait, qu'elle avait choisi quelle philtre utiliser, qu'elle avait réuni les conditions de préparation, ou qu'elle les avait projetées, du moins, restaient un problème, un problème majeur cependant : elle n'avait pas les ingrédients requis. Il s'agissait d'une magie maléfique, noire, très noire, pas le genre de sorcellerie à laquelle elle était confrontée d'ordinaire. Mais elle était passée outre les interdictions, et rien ne pourrait l'arrêter ; elle le sentait, enfin, d'une certaine manière : elle ne sentait plus la fatigue, et ses émotions semblaient décupler, et la protéger. Mais elle n'était certes pas en mesure de se rendre compte de la folie, presque meurtrière, qui s'emparait d'elle. Tout ce qu'elle ressentait, c'était un sentiment d'urgence, et un besoin intense d'accomplissement. Accomplissement de ses désirs, accomplissement de ce qu'elle estimait être le destin. Accomplissement de ses desseins ...

Ce soir, ou plutôt, cette nuit, elle allait passer à l'acte : elle allait chercher dans les réserves de Rogue ce qu'il lui manquait. En espérant qu'elle ne se ferait pas prendre, pas plus que les autres fois ...

Elle enfila une cape sombre : les cachots étaient froids, surtout la nuit ... Elle contourna lentement son lit à baldaquin aux rideaux sombres, gagna l'escalier. Les autres dormaient, elle percevait nettement leur respiration régulière. Elle inspira, posa le pied sur la première marche ... Et s'apprêta à faire demi-tour : et s'il se trouvait encore dans la salle commune ? Mais il était trop tard pour faire marche arrière, et puis, c'était justement pour lui, Sano Izumi, qu'elle sacrifiait ses nuits. Alors elle irait jusqu'au bout. Et au diable les conséquences.

Elle ne put cependant s'empêcher d'être soulagée en constatant son absence, en même temps qu'un sentiment de déception : elle aurait aimé pouvoir le contempler, une fois, rien qu'une fois, celui qu'elle évitait depuis des jours lui manquait cruellement, et elle ne supportait plus la minable image qu'était capable de retransmettre son cerveau, loin de le représenter à sa juste valeur. Mais la rouge et or se devait de s'abstenir de sa présence, car elle risquait de mettre à mal la résolution de la jeune fille. Ce qu'il fallait à tout prix empêcher.

Elle quitta donc la tour des Gryffondors, et se glissa le long des corridors, silencieux, à cette heure tardive. Elle resserra son pardessus en arrivant dans les cachots, en frissonnant. Des torches éclairaient les lieux, d'un éclat bleuté de par la magie qui les animaient. De quoi en faire frémir plus d'un. Mais Nakyura continuait à avancer, elle ne faisait pas attention à l'obscurité, ni à l'ambiance lugubre des parages.

Elle parvint enfin à la réserve personnelle du maître des Potions. Son bureau regorgeait des instruments, des ingrédients les plus noirs possible. Elle espérait qu'il ne serait pas protégé par une magie tout aussi noire. Elle ne tenait pas à se retrouver face à un Rogue fou de rage de découvrir une élève ici, en pleine nuit, qui plus est. Elle devinait aisément quels sombres secrets il pouvait protéger dans ces tiroirs, ces armoires ... Même si elle préférait ne pas y penser.

Elle commença à ouvrir les placards, les uns après les autres, pointant sur sa liste les composants qu'elle nécessitait pour son Philtre. Elle en avait trouvé une bonne partie déjà, et se mettait en quête d'un crin de licorne, venant de glisser sous sa cape un petit bocal d'oeufs de fées, lorsqu'un bruit la fit se figer. Elle suspendit son geste, retint sa respiration. Elle se mit à transpirer, et manqua de laisser tomber son récipient de verre en essuyant son front ruisselant de sueur. Elle réussit cependant, à force de gestes mesurés, à insérer le pot dans une des nombreuses poches de son vêtement. Elle se retourna ensuite, tout aussi lentement. L'idée ne lui était pas venue de rabattre son capuchon sur sa tête, et chacun pouvait facilement la reconnaître. Encore fallait-il la connaître, pour cela. Elle pensait donc ne rien craindre. Mais elle avait oublié de retirer sa cravate, la cravate de Gryffondor. Plus voyante encore que l'insigne de Préfète-en-Chef qui brillait sur sa poitrine ... Elle attendit, cherchant du regard la cause du bruit qui avait attiré son attention. Elle ne vit tout d'abord rien, puis distingua un visage, quelques pas plus loin. Un rapide examen lui permit de se rendre compte qu'il s'agissait d'un garçon, d'à peu près son âge. Elle n'eut guère le temps d'être soulagée : si ce n'était pas un professeur, elle sentait en lui quelque chose de maléfique. Elle n'aurait su dire pourquoi, mais elle avait un mauvais pressentiment. Était-ce du à l'obscurité ambiante, ou une aura malveillante émanait-elle réellement du jeune homme ? Elle n'osait trancher, s'évitant ainsi de paniquer avant l'heure. Elle ne le savait pas encore, mais quelque chose en elle s'était réveillé. Et si le fantôme de Naoko ne s'était pas tout à fait effacé, en elle ? S'il subsistait une partie de son âme ... ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.in-love-with-someone.skyrock.com
Poufsouffle | Préfet | Adminavatar

Parchemins envoyés : 569
Humeur : Malsaine
Année : 7ème année
photo d'identité du sorcier : :


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h :
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Promenade nocturne [Nakyura]   Dim 22 Mar - 0:15

[HJ = Désolé, c'est pas gégé comme post >_<]

    Mutt avait toujours les bras croisés, il avait le regard posé sur cette jeune demoiselle de Gryffondor. Elle venait de se tourner vers lui. Dans l'obscurité, il vit alors une lueur de surprise dans son regard. Elle se stoppa dans son mouvement. Le garçon se contenta d'avancer vers elle en silence, toujours ses bras croisés sur sa poitrine. Arrivé à hauteur, il leva sa baguette et tout en prononçant la formule, il alluma sa baguette. Il approcha sa main du visage de la Gryffondor pour éclairer son visage, avant de l'abaisser vers sa poitrine en voyant son insigne de préfet. Préfet ? Il ne pourrait pas la punir comme il le voulait. Son regard se focalisa dans le sien, puis sur les ingrédients qu'elle tenait dans les mains. Pourquoi l'inquiéter ? Après ce long silence, il eut un léger sourire en coin et demanda :

    " Que fait une préfète dans la réserve à une heure aussi tardive ? Si le professeur Rogue t'attrape, préfet ou non, il ne sera pas tendre, surtout envers une Gryffondor ! "


    Il tourna autour d'elle avant de s'avancer dans le fond de la réserve. Il parcourut du regard les étagères d'où il était rangé de nombreux ingrédients dans divers bocaux. Le garçon passa une main sur l'une d'entre elle et y récolta un bocal d'où flottait quelques yeux dont on ne voudrait pas connaitre l'origine. Sans se tourner vers la jeune fille, il demanda à mi-voix :

    " Quel est ton nom ? Et que viens tu faire ici ? Ne t'inquiètes pas... Je ne suis pas du genre à blâmer les autres pour ce qu'ils prévoient de faire. Je suis Mutt Jones, prefêt en chef de Poufsouffle et peut être... bien plus encore... "


    Il attrapa un autre bocal et s'avança vers la jeune asiatique. Il leva le bocal à hauteur de son visage. Il contenait une sorte de peau de serpent.

    " Peau de Crotale... C'est l'ingrédient indispensable pour fabriquer un poison extrêmement virulent. Ce genre de poison qui vous ronge progressivement de l'intérieur et vous finissez par mourir par une hémorragie interne. Intéressant non ? "


    Il baissa le bocal et sourit à la jeune fille, comme si ce qu'il venait de dire était tout à fait normal... Enfin, comme s'il était monnaie courante de parler de fabrication de poisons formellement interdit à la fabrication par le Ministère de la Magie. Il rit alors doucement.

    " Je n'ai pas encore eut le plaisir de le tester... Mais rassures toi, ca ne sera pas aujourd'hui et pas sur toi ! Je préfère que ca reste une surprise, c'est toujours plus drôle, n'est-ce pas ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gryffondor | PréfetGryffondor | Préfet
avatar

Parchemins envoyés : 175
Humeur : Nuageuse, Ombrageuse même. Perdue, en fait
Année : 7ème année
photo d'identité du sorcier : :


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : Attrapeuse
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Promenade nocturne [Nakyura]   Mar 24 Mar - 22:02

[Ne t'en fait pas, ça ira ^^ C'est good. Thrilling x)]

Il s'avança vers elle, alluma sa baguette et la leva à hauteur de son visage. Il la dévisageait, semblait la jauger du regard. Regard qui s'arrêta sur son insigne, épinglée sous sa cravate à rayures rouges et dorées, d'après la remarque qu'il lui fit ensuite :

"Que fait une préfète dans la réserve à une heure aussi tardive ? Si le professeur Rogue t'attrape, préfet ou non, il ne sera pas tendre, surtout envers une Gryffondor !"

Il avait raison : que faisait-elle là ? Elle semblait ressurgir, se réveiller après un long rêve. Elle reprenait conscience. Et se questionnait par rapport à la cause de sa présence dans ces sombres cachots. Que lui avait-il pris, pour se retrouver ici, tout à coup ? Elle n'avait pas sa place près des serpents ...

Le jeune homme se présenta. Mutt Jones, préfet en chef des Mutt Jones, préfet en chef de Poufsouffle 'et peut être bien plus encore'. Un frisson la parcourut. Que sous-entendait ces mots ? Des menaces ... ? Elle n'était nullement intimidée, pourtant, et ce en dépit de cette réaction qu'elle venait d'avoir. Mais ce nom lui disait quelque chose, et elle ne parvenait pas à savoir quoi, ce qui l'énervait au plus haut point. Bien qu'elle n'en laisse rien paraître. Comme à son habitude.

Il lui mit soudain un bocal sous le nez, alors qu'il délirait sur des idées d'empoisonnement. Elle ne savait comment réagir, ni s'il était dans son 'état normal'. Elle ne le connaissait pas, après tout ... Mais son intuition féminine lui soufflait que ce n'était pas tout à fait le cas, et qu'elle ferait mieux d'intervenir dans ce monologue plus qu'étrange, et de l'empêcher de mettre à bien ses terrifiants projets. Même s'il assurait ne pas en avoir l'intention ce soir, ni à son sujet.

Singulier, ne trouvez-vous pas ? Cette jeune fille, qui se promène dans un couloir, depuis des jours et des jours (ou devrais-je dire ... et des nuits ?), et qui, en croisant un jeune homme, préfet en chef tout comme elle, qui projette de concocter quelque poison mortel, elle retrouve subitement tous ses sens ... On pourrait s'interroger sur ses intentions, à la place dudit préfet, j'ai nommé monsieur Mutt Jones ... N'est-ce pas ? Et c'est probablement ce qu'il fait, d'ailleurs ...

Mais pendant que nous débattons, cher Lecteur, des desseins de cette jeune Nakyura, la voici qui prend la parole :

"Mutt Jones ... C'est étrange, ton nom me rappelle quelque chose, mais je ne parviens pas à me souvenir quoi, justement. Mais je ne me suis pas présentée, pardonne-moi : Nakyura Nakami, préfète en chef, moi aussi, mais de Gryffondor, ainsi que tu sembles l'avoir remarqué. Et pour répondre à ta question : Non, je ne trouve pas particulièrement 'drôle' d'empoisonner quelqu'un, mais nous ne partageons visiblement pas les mêmes centres d'intérêts ... Puis-je m'informer quant à la raison de ta présence dans ces cachots ? Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai un doute concernant certaines de tes activités, tout comme je me doute que le fait que tu te promènes de nuit n'a pas grand chose à voir avec ta fonction de préfet ... Je me trompe ?"

Elle ne savait comment il prendrait cette petite pointe d'humour, mais ça ne pouvait guère être pire que la manière dont il aurait répondu à une accusation plus directe, surtout qu'elle pouvait très bien se tromper ... Même s'il fallait bien avouer que son instinct l'abusait rarement. Et tout en ne sachant que dire, elle était parfaitement consciente du fait qu'elle n'ait pas répondu à ses interrogations ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.in-love-with-someone.skyrock.com
Poufsouffle | Préfet | Adminavatar

Parchemins envoyés : 569
Humeur : Malsaine
Année : 7ème année
photo d'identité du sorcier : :


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h :
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Promenade nocturne [Nakyura]   Mar 24 Mar - 23:18

    Mutt la regarda un instant, aucune expression ne vint apparaitre sur son visage. Il restait de marbre, caché derrière un de ces masques de folie. Il l'écouta. Il la laissa parler jusqu'au bout. Il resta silencieux, jusqu'à ce qu'il s'exclame dans un faux rire :

    " Ha ha ha ha ! Ho ho ho ho ! Que c'est drôle ! J'aime ton sens de l'humour. Tu m'intéresses... "

    Il recula alors et commença à tourner autour d'elle, un sourire s'afficha alors sur son visage, en l'observant. Comme s'il étudiait une œuvre dans un musée. Il l'observait, essayait d'en apprendre plus sur elle, par ce simple regard. Il était fou... C'était un fait, et il était encore plus fou la nuit. Il n'arrivait pas à dormir... A cause de ses cauchemars ! Mais maintenant... Ces cauchemars prenaient une autre tournure... et encore plus dangereuse. Oui, il pouvait tuer de sang froid quand il était dans cet état là. Même si le vrai Mutt était encore là; il était fou... Fou d'amour ? Un peu, car c'est pour celà qu'il avait fait le vœu de devenir Mangemort. Pour sa belle ! Pour LEUR prouver quelque chose. Il n'était pas si nul après tout ! Maintenant on le craignait et il aimait ce sentiment de se sentir respecter... Il voulait encore aller plus loin... Et peut être un peu trop loin. Il s'arrêta alors de tourner et se ficha de nouveau devant elle. Il s'approcha tout en l'attrapant par le bras, pour l'obliger à rester sur place. Il approcha son visage du sien, leurs nez se touchèrent presque et lui souffla :

    " Mon nom ? Ca n'a pas d'importance... J'ai le même que celui de mon père... Cet imbécile d'Auror... Henry Jones Junior... Tuer ? Tu ne trouves pas ca drôle ? C'est parce que tu n'as pas encore essayé ! C'est un délice... "

    Il fit une pause et recula son visage, il pencha légèrement la tête sur le côté comme un petit garçon, il baissa son regard dans le vide, avant d'ajouter :

    " Tu veux vraiment savoir ce que je fais dans les couloirs la nuit ? Et bien... Je pense te l'avoir déjà dit non ? Je guette... Je trouve... Je joue... Je tue... Et après ? Je vais me coucher ! Mais je ne tue pas dans l'enceinte du château, on me la formellement interdit ! Je dis ca parce que... "


    Il se stoppa, leva ses yeux sombres vers elle et dans un grand sourire innocent dit :

    " Ca n'a pas d'importance. N'est-ce pas ? Tu peux le savoir, mais... Ca n'a pas d'importance. Pourquoi ? Parce que je suis un autre... Peut être... Mutt ou peut être pas... Enfin, c'est un peu compliqué ma jolie. "


    Mutt passa une main sur l'épaule de Nakyura en lui repoussant une mèche.

    " Nakyura, c'est ca ? Et toi ? Que fais-tu ici ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gryffondor | PréfetGryffondor | Préfet
avatar

Parchemins envoyés : 175
Humeur : Nuageuse, Ombrageuse même. Perdue, en fait
Année : 7ème année
photo d'identité du sorcier : :


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : Attrapeuse
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Promenade nocturne [Nakyura]   Mer 1 Avr - 22:29

Il aimait son sens de l'humour ? Fort bien. Mais elle doutait que cela l'aide, étant donnée la manière dont il lui tournait autour ... De plus en plus étrange. Il la détaillait du regard, sous tous les angles, l'air égaré, et à la fois sûr de ce qu'il faisait. Il était tout bonnement terrifiant. Il la jaugeait, et semblait essayer d'en savoir plus sur elle. Avait-il un pouvoir quelconque, lui permettant de voir l'âme des gens ? Ou n'était-ce qu'un rapide examen ? Il semblait être en proie à un pouvoir qu'il ne contrôlait pas, et un pouvoir plutôt ... noir, auquel elle n'était pas confrontée, d'ordinaire. Un pouvoir qu'elle jugeait effrayant, sans en savoir davantage cependant.

Voilà qu'il se mettait à insulter son père, un Auror, qui plus est. Il s'était arrêté de tourner autour d'elle et avait approché son visage à quelques centimètres du sien. Henry Jones. Mais elle connaissait ce nom, il était l'un des hommes qu'elle admirait le plus ! Visiblement, Henry Jones Junior, ou Mutt, elle ne savait plus très bien, n'était pas vraiment la personne à qui s'adresser pour ce genre de compliments.

Tuer ... Un amusement ... Non vraiment, elle ne s'y ferait pas, à cette idée. 'C'est parce que tu n'as pas encore essayé !' Et elle n'était pas près de le faire, vous pouvez me croire !

On lui avait formellement interdit de tuer dans l'enceinte du château ... Était-ce à dire qu'il avait réellement déjà tué ?! Impossible, il ne serait plus là. Mais par les temps qui couraient, une somme importante de Gallions d'or réglait facilement ce genre d'ennuis ... Et un Auror ne devait pas en manquer, à son avis. Mais un Auror faisait-il passer son honneur ou sa famille d'abord ? S'ils s'apitoyaient, ces défenseurs du Bien deviendraient vite ... inutiles ? Ce n'était probablement pas le mot, mais comment exprimer cela ? Si on laissait les criminels en liberté par pitié, où allait le monde ? Mais un Auror était justement un défenseur du Bien. Et sauver son fils était un acte admirable, non ? Il n'en restait pas moins un criminel ...

Mais là n'était pas la question : pendant que Nakyura philosophait sur les liens qui pouvaient unir un père et son fils, lui avait continué à discourir. Encore des phrases inachevées ... et incompréhensibles, plus dénuées de sens les unes que les autres

" Ca n'a pas d'importance. N'est-ce pas ? Tu peux le savoir, mais... Ca n'a pas d'importance. Pourquoi ? Parce que je suis un autre... Peut être... Mutt ou peut être pas... Enfin, c'est un peu compliqué ma jolie. "

Et une de plus, une de plus sur la liste des questions qu'elle avait à lui poser. Quel autre ?

'Ma jolie' ... Tsss. Que s'imaginait-il donc, ce garçon ? Qu'il l'intéressait, et que c'était pour le plaisir de 'discuter' avec lui qu'elle restait là ? D'ailleurs, pourquoi n'était-elle pas encore partie ?
Parce que tu aimes discuter avec lui, parce que tu voudrais en savoir plus, lui souffla une voix.

Elle grimaça : elle savait pertinemment que c'était cela, la vérité. Elle aimait discuter avec cet étrange personnage. Il l'intriguait, et ce côté schizophrène tout particulièrement. Elle oubliait peu à peu ce qui la reliait aux idées qui l'avaient poussée vers ce sombre lieu. Et ce n'était pas forcément un mal ...

Mais il la ramena brutalement à la réalité en remettant en place une des mèches de la jeune femme, frôlant son épaule.

" Nakyura, c'est ca ? Et toi ? Que fais-tu ici ? "

Elle le regarda, hébétée. Elle avait tout à coup l'impression de ressurgir d'un rêve ... un rêve éveillé. Elle le fixa, ne sachant que répondre, puis chuchota :

Je ne sais pas ... Je ne sais plus

Elle se détourna quelques instants, puis reporta son attention, enfin, disons son regard, sur le jeune Jones.

Après tout, quelle importance ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.in-love-with-someone.skyrock.com
Poufsouffle | Préfet | Adminavatar

Parchemins envoyés : 569
Humeur : Malsaine
Année : 7ème année
photo d'identité du sorcier : :


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h :
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Promenade nocturne [Nakyura]   Ven 24 Avr - 20:11

[HJ : désolée pour le temps de réponse.]

    Quelle importance ?... Qu'est ce qui avait de l'importance... Il est vrai que cette question, il se la posait souvent. Pourquoi continuer dans ce sens alors qu'il savait qu'il allait s'enfoncer de plus en plus dans ce gouffre. Les ténèbres le prenaient un peu plus chaque jour, l'entourant, le happant. Il ne savait plus trop comment réagir des fois. Son regard se perdit. Il y avait des fois où il perdait tout contrôle sur son nouveau lui. Mais de temps à autre, son véritable lui ressurgissait. Il leva un regard vers Nakyura. Il s'approcha d'elle et posa une main sur son épaule. Il plongea son regard dans celui de la jeune Gryffondor.

    " Il est vrai que dans certaines circonstances, on peut se demander l'importance des choses... Mais chaque chose à son importance, car elle détermine souvent ton futur. Les actes que tu fais ou que tu envisages de faire, ne sont jamais à prendre à la légère. Car à tout acte, il y a une conséquence, qu'elle soit bénéfique ou... mauvaise. A savoir ce que tu souhaites pour avenir. "

    Il avait dit ces sages paroles dans un ton tout à fait différent de celui qu'il avait employé jusqu'alors. Une pointe d'humanité dans sa folie ? Mutt n'était pas mauvais de base, mais les évènements l'avaient beaucoup changés. Il avait prit un chemin sans retour et là, il était bien trop profond pour qu'il puisse s'en sortir... Alors il se laissait guider par les ténèbres. Par contre... Il ne voulait pas que son entourage fasse comme lui. Il ne savait trop ce que la voix du mal réservait. Il n'avait pas pensé que celà l'aurait mené jusqu'à la folie. Alors que son regard se perdit de nouveau et qu'un flots de pensées et de souvenirs l'inondèrent. Un bruit le fit sortir de ses songes. Il leva un regard. Il plissa les yeux tout en murmurant :

    " Peeves... Imbécile d'esprit frappeur... Si je pouvais le renvoyer en enfers celui-là ! "

    Il amorça un pas, alors que le fantôme passa à travers le mur juste devant lui. Le visage grotesque de Peeves se déforma dans un sourire digne d'un Looney Toons. Il dit alors au jeune garçon :

    " Ho ho ! Voila le petit Henry ? Mais que fait-il ici ? Si tu es encore à la recherche de ton peigne...
    - La ferme Peeves, ou je te jure que dans la minute qui suit tu te retrouveras coincé entre deux tuyaux, avec pour seule compagnie Mimi Geignarde. "


    L'esprit frappeur fit un tour sur lui même tout en riant. Il se stabilisa alors et se ficha de nouveau devant Mutt. Il approcha son immonde figure vers celle de Mutt avant d'ajouter :

    " Les choux sont cuits pour toi, mon petit. Rusard arrive, et ca me met d'humeur festive. "


    C'en fut trop pour Mutt, il sortit sa baguette, et sans prononcer un mot, il lança un sort assez puissant qui fit décoller Peeves à travers au moins 10 murs. Il se tourna vers Nakyura, et allait lui dire qu'ils devaient se sauver, mais... Trop tard. Au coin du couloir, Rusard apparut. Sans perdre contenance. Mutt releva le menton dans un air digne et s'approcha de Rusard d'un pas assez déterminé.

    " Avant que vous disiez quelque chose, je tiens à vous dire que nous étions en patrouille... En tant que prefêt en chef, nous...
    - Bien sûr Jones... Comme avec votre cousin la dernière fois ! Savez vous combien de temps ai-je dut passer pour réparer vos dégâts ?
    - Premièrement, je m'en contrebalance du temps que vous avez put passer... Deuxièmement, je n'y peux rien si un Cracmol aussi minable que vous, passez votre temps à réparer les bêtises des élèves et troisièmement, si vous osez ne serait-ce que de me mettre en colle encore une fois, je vous jure que vous passerez le reste de votre vie à vous comporter comme une fillette de 3 ans... Le pouce dans la bouche, et bavant dans les jupes de votre mère... Spectacle qui me plairait bien de voir."

    Il vit la figure de Rusard prendre une teinte pourpre. Il articula difficilement :

    " Comment... osez-vous ! Serait-ce... des menaces ?
    - Bingo ! Vous n'êtes pas si c*n après tout. Là, je ne rigole pas Rusard. Et vous savez très bien ce qu'il peut vous arriver... Et de toute façon, je suis sûr qu'IL serait tout à fait d'accord avec moi... Votre incompétence me désole. "


    Aux deux dernières phrases du jeune Poufsouffle. Le visage rouge de Rusard, passa à la transparence. De la peur se vit dans son regard. Mutt sourit d'un air sadique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gryffondor | PréfetGryffondor | Préfet
avatar

Parchemins envoyés : 175
Humeur : Nuageuse, Ombrageuse même. Perdue, en fait
Année : 7ème année
photo d'identité du sorcier : :


_ T o u j o u r s . p l u s
_ Q u i d d i c h : Attrapeuse
_ Y o u & M e :

MessageSujet: Re: Promenade nocturne [Nakyura]   Mer 2 Sep - 20:11

[HJ : Ça y est, ENFIN x') Le seul petit problème, c'est que j'avais mis tes paroles en jaune parce que ta couleur de texte, je l'ai pas trouvée. Mais tu l'as mise pour Peeves :/ Tu pourrais changer STP ça risque d'embrouiller ^^']

Nakyura se rendit bientôt compte qu'elle avait soulevé une question ... d'importance, dirons-nous. Voilà que Mr Mutt Jones s'enflammait.

Levant le regard vers elle, il s'était approché, et avait posé une main sur son épaule. Il la regardait droit dans les yeux, de ces yeux qu'il avait plongé dans les siens, et semblait vouloir porter le message transmis par la voix jusque dans l'âme de la Gryffondor.

" Il est vrai que dans certaines circonstances, on peut se demander l'importance des choses... Mais chaque chose à son importance, car elle détermine souvent ton futur. Les actes que tu fais ou que tu envisages de faire, ne sont jamais à prendre à la légère. Car à tout acte, il y a une conséquence, qu'elle soit bénéfique ou... mauvaise. A savoir ce que tu souhaites pour avenir. "

Son avenir ... Mais qui lui disait qu'elle en avait un ? Peut-être serait-elle bientôt victime de l'ombre noire qui se levait, et semblait prendre place au cœur même du château, cette ombre qui interdisait tout et qui torturait chacun d'une manière que nulle ne peut décrire. Il ne torturait pas directement les élèves de Poudlard, mais faisait régner la peur, la Peur, tout autour de ces lieux. Rien n'était laissé au hasard, tout était ... programmé.

Sauf la rébellion. Mais puisqu'elle était littéralement tuée dans l'œuf, quelle ... importance ?

La voix du Poufsouffle qui s'élevait à nouveau la ramena au présent.

" Peeves... Imbécile d'esprit frappeur... Si je pouvais le renvoyer en enfers celui-là ! "


Elle sursauta. Peeves ! Elle ne l'avait pas entendu venir. Cela dit ... Comment voulez-vous entendre un fantôme ! Mais d'ailleurs ... Par quel miracle le jeune Jones avait-il pu prévoir son arrivée ?

Elle plissa les yeux. Elle sentit un courant dans son dos, et comprit qu'il venait de traverser le mur qui se trouvait derrière elle.

S'ensuivit un échange entre l'esprit frappeur et le préfet-en-chef auquel elle ne comprit pas grand chose. Enfin, elle ne saisit pas l'allusion que Peeves avait glissé à Mutt, plutôt. Quelle était encore cette histoire de peigne ?!

Mais une chose était sûre : Rusard arrivait, et les choses commençaient sérieusement à mal tourner. Elle se mordillait les lèvres, quêtant une aide quelconque de la part de son compagnon. Après tout, c'était lui qui l'avait retenue avec ses discours étranges, et non l'inverse !

Cependant, la suite des évènements lui donna à penser qu'il aurait peut-être mieux valu qu'il évite de réagir, parce que ce qu'il avait fait risquait de ne pas vraiment ... aider, justement.

Elle le dévisagea sans comprendre lorsqu'il saisit sa baguette. Comptait-il s'en servir contre le fantôme ? Il devait pourtant savoir que c'était inutile, que pouvait-on faire contre un mort ? Avait-il définitivement perdu l'esprit ?

Voir Peeves éjecté vers les étages supérieurs à la vitesse de l'éclair ne lui procura pas le moindre soulagement. Elle était absolument horrifié. Qui était donc ce garçon qui, par quelque pouvoir maléfique, venait d'expédier un être supposé dénué de toute consistance matérielle, et contre lesquels rien n'était possible ? Comment avait-il pu effectuer une chose pareille ? Et, pire encore, quelle était cette forme de magie ? Était-ce qu'on appelait de la Magie Noire à l'État Pure ?

Rusard était là, à présent. Très sûr de lui. Du moins, au début. C'est vrai que tous ces nouveaux décrets devaient lui convenir, à ce sadique. La peine de mort finirait par être instaurée, Nakyura n'en doutait pas, au plus grand plaisir du concierge. Mais Mutt avait décidé de jouer le grand jeu, ce soir-là, ou plutôt cette nuit-là, comme la jeune Nakami s'en rendit bientôt compte.

Il commença tout d'abord la conversation en prenant d'emblée leur défense, à eux, qui exerçaient leur mission de Préfets-en-Chef. Mais le vieux fou ne fut pas dupe.

"Vous n'êtes pas si c*n après tout."


Pour cette fois, Nakyura devait admettre qu'il avait raison. Mais il en vint alors aux menaces, et Rusard, le visage déformé par la rage, parut bientôt incapable de prononcer une phrase entière sans s'interrompre au préalable, ce qui aurait pu être drôle, dans une situation différente. Car c'est la peur, une peur terrible, qui tordit les traits de Rusard, qui devint d'une pâleur effroyable, lorsque Mutt, dont la face exprimait à présent la haine et une détermination farouche, lança ces mots :

"[...] vous savez très bien ce qu'il peut vous arriver... Et de toute façon, je suis sûr qu'IL serait tout à fait d'accord avec moi...[...]"


Ainsi, il était aux ordres de quelqu'un. Un être maléfique, diabolique, à n'en pas douter. Mais qui ? Là était toute la question.

L'Asiatique, que la vérité heurta de plein fouet, faillit basculer à terre. Lui ... Non ... C'était impossible ... Mais qui d'autre ? Il n'y en avait qu'un. Il n'y en avait qu'un dont personne n'osait parler, que tous craignaient en secret et dont quiconque ne connaissait la véritable identité. Celui qui se cachait derrière tous ses décrets. Celui qui rendait Poudlard invivable, et terrifiant. Qui faisait régner le doute et la méfiance. Celui que l'on soupçonnait de s'être réfugié ici-même, dans l'enceinte du Château. Celui sur lequel on n'osait poser un nom, même dans ses réflexions les plus intimes, sans craindre que l'on viole nos pensées sacrées. Mais que tous croyaient être Le Directeur.

Tandis que tout ceci s'entrechoquait dans sa tête, à chaque souffle douloureux que prenait la jeune fille, elle reculait d'un pas, un pas minuscule, insignifiant. Elle n'arrivait pas à s'éloigner vraiment ; elle voulait des réponses.

Serais-tu ... Son serviteur ? Celui que servent mes parents et tant d'autres, qui les lie dans les Ténèbres les plus sombres ? Ferais-tu parti de cela ? Dis-moi ... Qui es-tu réellement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.in-love-with-someone.skyrock.com
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Promenade nocturne [Nakyura]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Promenade nocturne [Nakyura]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PDLM :: hogwart rocks :: Poudlard :: Cachots-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit