AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 Je tiens ce monde pour ce qu'il est : [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Serdaigle - 6ème annéeavatar

Parchemins envoyés : 18
Année : 5ème année
photo d'identité du sorcier : : Tu savais que 'Pan' ça donnait 'Casserole' en Français ? :'(


MessageSujet: Je tiens ce monde pour ce qu'il est : [LIBRE]   Lun 15 Juin - 13:49




un théâtre où chacun doit jouer son rôle.





    Pandora replaça négligemment une mèche de cheveux blonds cendrés derrière son oreille. Elle était assise dans l’herbe, contre un arbre, pied nus et ce n’était pas pour lui déplaire. Elle ferma les yeux et laissa le vent soulever sa chevelure couleur soleil, ses mains s’enfonçant dans les brins verts encore humides de la rosée du matin. Elle rouvrit enfin ses paupières pour observer de ses pupilles bleus insouciants le parc.


    Plusieurs personnes avaient choisit la voie de faire leurs devoirs à l’extérieur, de ne pas rester confiner dans leurs salles communes, s’alarmant pour commencer leurs révisions de fin d’année. Pan’ n’avait jamais eu besoin de revoir quoi que ce soit, elle avait une mémoire à tout épreuve et pouvait même se souvenir d’un texte qu’elle avait survolé cinq ans auparavant. Certains professeurs l’a dispensait de devoirs, très souvent même. Les trente centimètres de parchemin sur les effets de la pierre de lune ou encore les dessins des satellites de Jupiter, Pandora n’avait jamais eu besoin de les faire. Elle savait réciter tout cela dès que le professeur posait la question, rapportait des points à sa maison et sortait de classe sous le regard à la fois admiratif et jaloux de ses camarades, notant rapidement ce qu’ils avaient à faire du jour au lendemain.


    Elle n’était pas non plus de ce genre de filles, plus loin dans le parc, près du lac, a glousser dès qu’un garçon passait à leurs côtés, ni du style des cinquième années de Serpentards, qui pendaient la tête en bas à un pauvre première année de Gryffondor. Pandora soupira, sortit rapidement sa baguette de sa poche et d’un coup sec de la main fit retomber dans un bruit sourd la pauvre victime du jour de ce groupe qui, même en les regroupant tous, devait obtenir le QI d’une huître.


    Les diverses garçons lui jetèrent des regards noirs mais Pandora ne baissa pas les yeux, elle avait adopté cet air de suprême supériorité qui lui allait si bien et les dévisageait. La façon qu’elle avait de scruter les gens était très désagréable, il fallait l’avouer, comme si d’un coup d’œil, elle évaluer votre coefficient intellectuel et vous regardait ensuite la tête haute en soupirant, l’air de dire : Ca, ça aura un T a tous ses examens. Mais si Pandora détournait le regard sans émettre de grimace, alors vous pouviez être sûr que vous aviez du respect de sa part. Et pas seulement parce que vous êtes doté d’une intelligence supérieure à la sienne, ce qui je vous rassure est impossible, mais sans doute parce que vous pouvez être juste, loyal ou faire passer les autres avant vous. En somme, quelqu’un de bien.


    L’équipe de Quidditch de Serdaigle passa devant elle, leurs robes revêtis pour l’entraînement et le balai sur l’épaule, se dirigeant vers le terrain. Une ou deux personnes lui firent des signes de main auquel elle répondit par un hochement de tête. Bien qu’elle était totalement neutre entre les maisons, elle aurait bien entendu préféré que sa maison gagne. Elle n’avait jamais songé à s’inscrire dans l’équipe. Si elle n’était pas choisit, elle ne se relèverait pas du cuisant échec de ne pas être première. Elle restait donc dans les gradins, à observer le match d’un œil critique sans prendre part aux hurlements de joies du reste de Poudlard. Mais s’il y avait bien quelque chose qui pourrait être utile aux équipes, c’était la stra-té-gie. A la façon dont chacun jouait, on aurait dit qu’ils se contentaient de marquer, arrêter et lancer souaffle et cognard. Cependant, il leurs aurait fallu plus de tactique dans leurs jeux, surtout qu’il y allait bientôt y avoir des essayes pour le nouveau gardien de l’équipe qui c’était fait renvoyé pour avoir été surpris à donner des informations à sa petite amie de Serpentard.


    Pandora devait l’avouer, elle crevait d’envie d’aller aux essayes, pour une fois que quelque chose l’intéressait, elle avait un bon balai et se débrouillait pas mal pour monter dessus. Mais de là à passer de la théorie à la pratique sans s’être préalablement entraînée… A vrai dire, aucun cours ne pouvait réussir à la garder éveiller, en potion, elle ne regardait pas les notices connaissant la façon de préparer la potion par cœur, de même qu’en histoire de la magie, qu'elle savait sur le bout des doigts ou encore en Botanique où l’art d’aimer les plantes ne lui avait pas été communiqué, mais celui d’être une parfaite miss-je-sais-tout lui ne l’avait pas raté.


    La seule chose qui restait était le Quidditch, car ce n’était pas le genre de 'truc' qu’on apprenait dans les livres, il y avait aussi une bonne par de chance et ce n’était jamais tout le temps la même chose. C’est ça, qui l’intéressait, ne pas savoir ce qui va se passer à l’issus d’un match, même si elle s’en doutait fortement en regardant les compositions des équipes.


    Elle referma son livre Les sorts d’Autodéfense du niveau des A.S.P.I.C et le fourra dans son sac. Elle se releva, le mit sur l’épaule et suivit du regard les membres de Serdaigle. Pourquoi ne les suivre que du regard après tout ? Elle était dans leur maison, elle avait tout à fait le droit d’assister à un de leurs entraînements. C’est donc d’un pas sur qu’elle se dirigea vers les gradins où quelques personnes étaient là, de Serdaigle ou pas.

    Elle s’assit à une bonne hauteur pour apercevoir aisément tout le stade et ressortit son manuel en attendant que les joueurs arrivent sur le terrain, se regroupant sans doute en ce moment même dans les vestiaires. Le temps était parfait pour voler et Pandora pourrait enfin juger convenablement l’équipe, les sifflets et autres remarques, bonnes ou mauvaises, que les élèves criaient lors des matchs n’étaient bons qu’à la déconcentrer… Elle eu le temps de lire rapidement un chapitre, et je peux vous certifié qu’elle lit vite, avant que les joueurs n’entrent sur le terrain et s’envolent. Elle le rangea donc une nouvelle fois et sortit un carnet et un crayon pour griffonner ce qu’ils étaient capables de faire ainsi que leurs figures particulières et autre. Bien entendu il était impossible pour les joueurs des autres maisons de tomber dessus, d’une parce qu’elle ne perdait jamais ses affaires et de deux parce qu’ils se verraient alors totalement recouverts de furoncle ce qui permettrait à Pandora de retrouver aisément sa feuille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle - 5ème annéeavatar

Parchemins envoyés : 61
Humeur : Good to see U
Année : 5ème année
photo d'identité du sorcier : :


MessageSujet: Re: Je tiens ce monde pour ce qu'il est : [LIBRE]   Mer 9 Sep - 14:45

HS : J'suis désolé pour l'inspi... C'est vrai court et pas terrible...

    Le réveil avait été difficile pour Chelsea. On lui avait encore volé quelques unes de ses affaires, ça faisait maintenant la troisième fois, mais elle ne criait pas et restait calme... De toute façon elle savait bien qui était derrière cette histoire... C'était Halley Shepperd cette jeune blonde qui était dans la même maison, elle ne comprenait pas pourquoi elle s'en prennait autant à elle. Elle ne lui avait rien fait, en tout cas c'était ce qu'elle pensait... Mais on ne pouvais pas lui en vouloir parce qu'un garçon était tomber amoureux d'elle quand même ! - Et en pls comme par hasard une garce aimait ce garçon - Ce n'était pas de sa faute si elle est aussi jolie, gentille et charmante ! Elle ne s'en doutait même pas de toute façon.

    Après avoir trouver quoi se mettre sur le dos, même si c'était les affaires trouvées et abandonnées, elle sortie dans la salle commune et là aussi l'autre élève blondinette se moqua d'elle en criant :

    - Alors, t'as pas trouver de quoi t'habiller ou quoi ?

    Et elle ricana avec ses amies. Chelsea baissa les yeux et s'en alla en courant avec ses affaires. Elle pleura tout en courant... Au bout d'une dizaine de minutes elle se trouva devant l'entrée du stade de Quiddich. * Un des seul endroits où l'on peut être au calme... * Elle sécha rapidement ses larmes et alla dans les tribunes pour regarder les sélection pour l'équipe de Serdaigle. Elle marcha tout en regardant. Soudain la jeune fille trébucha et BOOM ! Elle tomba et toutes ses affaires étaient éparpillées sur les tribunes. Elle soupira.

    - Comme si c'était déjà pas assez compliqué...

    Elle se leva et commença à ramaser ses feuilles. Mais après en avoir prit la moitié, elle s'arrêta et s'allongea sur le dos. Il faisait tellement beau... Et pourtant la journée n'était pas aussi belle malheureusement. Chelsea avait marre de sa pauvre petite minable vie. Elle adorait l'ancien temps, quand Rosy était là avec elle, au moins elle la défendait et elle était moi seule. Mais elle n'aurais pas la force de lui pardonner ce qu'elle pensait qu'elle avait fait. Ca lui avait faite tellement mal, elle avait mis tout son coeur en écrivant cette article et à la fin c'est une autre qui avait été félicité !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle - 6ème annéeavatar

Parchemins envoyés : 18
Année : 5ème année
photo d'identité du sorcier : : Tu savais que 'Pan' ça donnait 'Casserole' en Français ? :'(


MessageSujet: Re: Je tiens ce monde pour ce qu'il est : [LIBRE]   Sam 12 Sep - 12:54


Pandora griffonnait les capacités physiques et intellectuelles des différents joueurs depuis déjà un moment et elle pensait avoir déjà fait le tour de leurs potentiels, car oui, il ne suffit pas juste d'avoir des muscles, quelque chose dans la tête peut être utile à un moment ou à un autre, ce que certains ne semblaient pas avoir comprit. L'équipe n'était pas imbattable, loin de là, quelques failles étaient flagrantes mais personne ne semblait en prendre compte, rien que les positions des batteurs étaient problématiques qu'en aux déplacements de l'attrapeur. Quelques-uns s'occupaient en jouant, d'autres en analysant et la Serdaigle faisait parmi de cette deuxième catégorie. Elle referma le calepin où elle inscrivait ses notes et le plaça dans la poche de sa robe de sorcier, jugeant qu'elle avait fait le tour de ce qu'il y avait à voir. Elle observa d'un œil critique les 'tactiques' qu'essayait de mettre en place le capitaine, elle serait bien descendue sur le terrain, lui dire que non, il ne fallait pas mettre les trois poursuiveurs en lignes droite mais plutôt en position 'V' et d'autres petits détails qui la chatouillait. Mais jamais elle ne se serait montrée assez audacieuse pour interrompre un musclor de dix-sept ans en train de faire cogiter ses deux neurones, parce que bien qu'elle soit d'une intelligence surdéveloppée par rapport à la moyenne, ce n'était pas pour autant qu'elle se montrait moins timide.

L'arrivée d'une personne de sa maison fit sortir la blonde de ses pensées stratégiques, elle était habillée d'une façon... Originale, comme si elle n'avait pas eu le choix de ses vêtements et qu'elle avait prit ce qu'il y avait, pendant que Pan' détaillait sa tenue sans plus ou moins de retenue et de se soucier si l'autre jeune fille pouvait être gênée ou non, puisque de toute façon, elle ne pouvait pas se douter que quelqu'un l'apercevait ou l'observait même, la brune trébucha et s'écroula au sol, entrainant avec elle toute ses affaires.

- Comme si c'était déjà pas assez compliqué...

Elle entreprit de ramasser ce qui traînait par terre mais s'arrêta pour s'allonger à même le sol des gradins. Son comportement n'était pas habituel et c'est sans doute ce qui intéressa Miss Colombs. Elle se récita mentalement, juste histoire de se donner un peu d'assurance, son passage favori de l'œuvre qui avait mouvementé et presque créé sa vie sur mesure. * Être, ou ne pas être, c'est là la question. Y a-t-il plus de noblesse d'âme à subir la fronde et les flèches de la fortune outrageante, ou bien à s'armer contre une mer de douleurs et à l'arrêter par une révolte ? * Elle se leva et alla dans la direction de l'autre bleu et bronze, descendant les marches de bois. Elle pût voir que les autres personnes présentent étaient deux ou trois lots de ce qu'on pouvait appeler des jeunes intéressées par le physique des membres de l'équipe, une personne qui voulait sans doute revoir ses derniers parchemins écrits pour les futurs épreuves qui arrivaient à grands pas et un groupe de quatre qui papotaient en se dorant au soleil, elle arriva en face de l'autre jeune fille et lui adressa la parole :

« Bonjour, tu veux de l'aide ? »

Elle ramassa quelques unes de ses feuilles pour les mettre en tas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle - 5ème annéeavatar

Parchemins envoyés : 61
Humeur : Good to see U
Année : 5ème année
photo d'identité du sorcier : :


MessageSujet: Re: Je tiens ce monde pour ce qu'il est : [LIBRE]   Dim 20 Sep - 16:30

    Allongée, elle se sentait beaucoup plus à sa place qu'assise parmi d'autre. Déjà à cause de ses vêtements ensuite car personne ne la voudrait à côté de soi. Elle ferma les yeux en pensant à son passé, son merveilleux passé par rapport à son présent et sûrement, pensa-t-elle, son futur. Elle rêva ensuite d'aracher la tête à Haley et sa bande. Oh oui, elle aurait adoré lui faire ça, rien que son image l'énervait. Mais face à elle, elle était désarmée et ne savait plus quoi faire. Elle sentit ensuite une petite brise qui soufflait sur son visage, ce qui la décoiffa, mais elle s'en fichait bien.

    Soudain, elle entendit une petite voix féminine. Elle ouvrit les yeux et, avec ses deux mains, enleva les cheveux qui recouvrait son visage et remit sa raie en place. Elle eut d'abord du mal à apercevoir qui était debout en face d'elle à cause de la lumière, mais un nuage changea la donne. Elle vit alors une jeune fille mi blonde, mi brune, grande et très jolie, et aussi très bien habillée, contrairement à elle et qui lui souriait gentillement en lui démandant :

    « Bonjour, tu veux de l'aide ? »

    Chelsea ne répondit pas tout de suite, mais la jeune étudiante voulait vraiment l'aider car elle avait déjà commencer à lui ramasser certaines feuilles qu'elle avait fait tombé en tombant. Puis elle les mit en tas. La brunette se releva lentement et esquiesa un sourire très triste. Elle recupera ses copies et lui dit :

    « Merci... Je crois que tu es très courageuse de venir m'aider et t'afficher avec une fille qui est habillé comme moi. »

    C'était tout ce qu'elle avait trouver à dire, et qu'elle pensait vraiment. C'est vrai ça, tous les autres élèves n'auraient sûrement pas voulut l'aider à cause de son acoutrement, et pourtant une jeune fille l'avait fait ! Elle ramassa le restant de ses feuilles et mit le tout dans son petit sac noir, une de ses seules affaires qui n'avait pas disparues.

    « Moi, c'est Chelsea Mc Hogan. Et toi ? »

    Elle lui posa cette question tout en espérant très fort qu'elle ne lui sortirait pas une vanne comme souvent les élèves de Serdaigle lui en sorte lorsqu'ils connaissent son identité comme la pauvre fille qui se fait martiriser par tout le monde. Mais de toute façon elle en avait trop l'habitude, donc une fois de plus ou de moins, ça ne changerais rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Je tiens ce monde pour ce qu'il est : [LIBRE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Je tiens ce monde pour ce qu'il est : [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PDLM :: hogwart rocks :: Extérieur de Poudlard :: Exterieur :: Stade De Quiddich-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit